background preloader

Inter-Environnement Bruxelles

Inter-Environnement Bruxelles

http://www.ieb.be/

Related:  Associations belgessangrine

Riposte-CTE Chère lectrice, cher lecteur de ce blog, Il y a plus d’un mois nous apprenions l’intention de la RTBF d’exploiter les difficultés des chômeurs en réalisant une émission de téléréalité intitulée "Je veux ce joooooob!" . Au-delà du tollé (légitime) suscité par le projet en lui-même, le rôle plus qu’ambigu joué par Actiris dans cette affaire continue de nous interpeller et appelle des réponses. Dans ce contexte, nous ne pouvons que nous étonner du silence des syndicats dont les principales centrales sont pourtant représentées au comité de gestion d’Actiris. C’est pourquoi nous lançons une campagne d’interpellation à laquelle nous t’invitons à te joindre. Les maîtres ignorants » Comment participer ? - Framasoft Framafox 1. Comme « électron libre » Les formations auront lieu chaque semaine ou tous les quinze jours, selon le choix des participants.

Ethnographie urbaine : un manuel Cet ouvrage commence par une scène qui se passe en 2004 au Milano’s bar, l’un de ces « petits mondes sociaux » qu’Ocejo nous invite à explorer, et qui est devenu son principal site d’enquête. Il nous le décrit rapidement : un vieux bar dans un quartier gentrifié avec une vie de nuit intense, où se côtoient les habitants du temps où le Lower East Side de New York était encore une zone de taudis, les nouveaux habitants qui se sont installés à la faveur du processus de gentrification et les visiteurs qui viennent consommer la culture authentique des classes populaires. L’ethnographe a choisi un poste d’observation d’où il peut enregistrer les expériences du quartier de ces différentes populations, les multiples tensions entre elles et leurs façons de les résoudre pour continuer à vivre ensemble. L’héritage de Chicago La publication de ce manuel d’ethnographie urbaine, dans la collection « The Metropolis and Modern Life » aux éditions Routledge, est bienvenue.

Imagine demain le monde : 99 - septembre & octobre 2013 EN COUVERTURE Avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles Le localisme économique Aux Etats-Unis, loin de Wall Street, un nouvel avenir économique prend racine. Son terreau : l’alimentation locale, les énergies renouvelables et la finance participative. Entre destruction de l’environnement et délocalisations, jobs rares et précaires, malbouffe et lobbying politique malsain, ils sont de moins en moins nombreux à croire que le capitalisme mondialisé puisse servir le bien commun. Robins des Villes ALTERNATIBA RHONE LYON LES 9, 10 ET 11 OCTOBRE 2015 Construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique Robins des Villes ne pourra pas être présent mais soutient quand même ce bel événement ! Alternatiba Rhône se veut une grande fête populaire autour des alternatives pour agir face à l’urgence sociale et au défi climatique à l’horizon de la COP21 qui aura lieu à Paris fin 2015.

Les Comités Action Europe En opposition à l’austérité permanente prévue par l’union européenne et par les gouvernements nationaux au nom de la gouvernance économique, nous appelons à organiser la résistance en front commun et en solidarité avec les peuples européens en lutte. Des assemblées générales démocratiques doivent prendre place dans chaque entreprise et des liens avec la population dans les quartiers doivent se tisser pour mobiliser et passer à l’offensive. Alors que ces mesures auront des conséquences capitales pour la politique économique de notre pays comme des autres pays européens, nos parlementaires ont voté le 28 septembre à l’insu des populations concernées, au nom de la sacrosainte compétitivité. Mais qui leur a dit que c’était cela qui primait pour la majorité des populations européennes ?

Accueil Le grand froid arrive… C’est la file devant les abris de nuit qui sont complets, trop de gens à la rue et pas assez de structures pour les accueillir… sans parler de la vie dans les abris de nuit qui relève plutôt de la survie. Quant aux loyers, ils deviennent de plus en plus exorbitants avec des propriétaires avec des exigences qui ne semblent pas correspondre à la réalité et qui exclus une certaine partie de la population. Sans Papiers, immigrés, précaires, jeunes,... pas de logement pour vous… Bon…il y a peut-être une solution mais il ne faudra pas être trop exigeant, peut-être qu’il n’y aura pas de chauffage, que les murs commenceront à s’écrouler, que les robinets fuient,… déjà que tu n’as pas d’argent, que tu ne sais pas fournir une fiche de paie… faut pas trop en demander, hein !!

Date de sortie : 2013 Pays : Belgique Genre : Fiction Durée : 60' Synopsis : La chamelle blanche rompt avec le récit oral qui établit la filiation. À la parole, se substitue la tenue du journal d’un cosmonaute qui relate son retour sur une terre dépeuplée. Le cinéaste ouvre celui-ci par une citation de l’Apocalypse : « Quand tu ouvriras les yeux, ce ne sera pas le jour, pas la nuit, pas l’eau, pas la terre. » Le film fait l’expérience de ce que signifie être étranger au monde, solitaire et privé de mémoire. Les images du film apparaissent fantomatiques, presque effacées. Elles surviennent par lames de fond, reviennent à la surface d’une mer gelée. Vers les Icebergs s’aventure plus loin encore en un territoire que n’explorent que la musique et la poésie. La Chamelle blancheXavier Christiaens2006 - 52 min - Mini DV - Couleur et Noir & Blanc - Belgique "Et si, revenant de son voyage dans le temps, Ulysse n'avait retrouvé du monde et de sa vie que des bribes indéchiffrables, des pièces rompues, des paysages mouvants et sombres, des souvenirs griffus comme des échardes ? C'est à peine si sa propre chambre lui est restée familière, avec sa télévision toujours allumée, la cuisinière, la fenêtre, et puis sa femme qui dort. Tout autour s'est organisé un désordre troublant où les yeux et les oreilles semblent toujours en attente, comme prisonniers de ces fragments d'un réel si tenace, obtus, incontournable et cependant mensonger, fuyant, opaque.Alors, sans doute, le spectateur de "La Chamelle blanche" pressent ce qu'être "étranger au monde" veut dire, comme poids de solitude sans doute, mais aussi comme tension de découverte, comme envie de retrouver son passé, comme désir de trouver une place viable.

Related: