background preloader

David Cronenberg : exposition virtuelle

David Cronenberg : exposition virtuelle
Related:  Cinéma américain et canadien

Amos Gitai - Des territoires à venir Ainsi, les personnages rencontrés par Amos Gitai lors du tournage de Wadi en 1981, notamment Miriam et Youssouf, réapparaissent en 1991 (Wadi, dix ans après) et de nouveau en 2001 (Wadi Grand Canyon). Wadi Rushmia devient un lieu de coexistence où la caméra se focalise peu à peu sur le personnage de Miriam, suivie par la suite sur son nouveau lieu d’habitation, dans l’évolution de son rapport au Wadi. Mais plus que des suites, ces films sont l’approfondissement de thèmes fondamentaux dans l’univers du cinéaste. Wadi, dix ans après (1991) Photographie de plateau Les personnages, les thèmes et les lieux ne sont pas les seuls à circuler dans la filmographie de Gitai. L’Ecclésiaste« Il y a un moment pour tout, et un temps pour chaque chose sous le ciel : Un temps pour engendrer, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher. Golem, l’esprit de l’exil (1991) Hanna Schygulla. Liron Levo (1972-)Cet acteur israélien débute sa carrière à la télévision en 1998.

Brune Blonde, l'exposition virtuelle | La Cinémathèque française Le cinéma a fait des cheveux de femmes un motif essentiel de son esthétique et de sa mythologie. Héritier de la peinture et de la littérature, il prolonge cette fascination pour la chevelure féminine et la gestuelle qui lui est liée. Dès son origine, les cinéastes et leurs chefs opérateurs ont vu tout le parti qu'ils pouvaient tirer des cheveux comme forme et matière privilégiées dans la construction plastique de leurs plans. Les grands cinéastes de la chevelure (Hitchcock, Mizoguchi, Buñuel, Antonioni, Bergman, Godard, Lynch, Fassbinder et d'autres) se sont emparés de la richesse émotionnelle des cheveux de femmes, auxquels était donnée pour la première fois la grâce du mouvement. Ce motif détenant dans leurs films une part du mystère de ce que leur création a de plus intime et singulier. Cet intérêt du cinéma pour la chevelure traverse aussi la grande Histoire dont elle accompagne les mutations et les heures les plus sombres. Alain BergalaCommissaire de l'exposition Brune/Blonde

7 ART | Cinéma Buster Keaton, le pionnier de l'extrême (1895 - 1966) Par Françoise Estèbe. Réalisation : Gislaine David. Attachée de production : Claire Poinsignon. Prise de son : Laurent Macchietti. Archives Ina : Amélie Briand-Le-Jeune. Avec la collaboration d'Annelise Signoret. Dès l'âge de trois ans Buster Keaton est sur la scène du Music-Hall avec ses parents. Avec :

700 films rares et gratuits disponibles ici et maintenant C’est un cadeau immense comme seul internet peut nous en offrir. Plus de 700 films rares totalement gratuits, disponible immédiatement grâce au site OpenCulture qui se bat pour éduquer et donc transmettre le meilleur de la culture totalement gratuite sur le web. On ne peut alors s’empêcher de céder aux sirènes cinématographiques qui sont ici multiples et très sophistiquées. Les films, courts ou longs métrages, présentés sont pour certains des chef-d’œuvres inoubliables à découvrir ou redécouvrir ou mieux encore, des perles rares comme les premiers court-métrages de réalisateurs comme George Lucas, Wes Anderson, Stanley Kubrick, Jean Cocteau, Andy Warhol, Salvador Dali, Andreï Tarkovski ou encore Christopher Nolan, David Lynch, Tim Burton, David Cronenberg, Sofia Coppola…bref, vous en avez pour tous les goûts. Doodlebug (1997) : Court-métrage de Christopher Nolan avec Jeremy Theobald Bottle Rocket (1994) : Court-métrage de Wes Anderson avec Owen Wilson et Luke Wilson

Musée Gaumont - Visite dans un monde virtuel et ludique | Collections Musée Gaumont COLLECTIONS PERMANENTES | ACTUALITÉ DU MUSÉE | EXPOSITION TEMPORAIRE | CATALOGUE DU MUSÉE | BIBLIOTHÈQUE DU MUSÉEACCUEIL | INDEX | PLAN DU SITE | CONTACT | REVUE DE PRESSE | FAVORIS & AMIS | MENTIONS LÉGALES | FLASH© Gaumont 2007 - Collections Musée Gaumont

Cinexo | Location de matériel cinéma et vidéo | Alsace | Strasbourg | Lorraine Cinéma acadien Le cinéma acadien est le cinéma qui est réalisé par les Acadiens, principalement en Acadie[note 1]. Les Acadiens forment une minorité francophone dans les provinces Maritimes majoritairement anglophones. Histoire[modifier | modifier le code] Premières apparitions au grand écran[modifier | modifier le code] Scène du film Évangéline (1913). Fondation d'un véritable cinéma acadien[modifier | modifier le code] Contrairement à Léonard Forest, qui laisse l'identité acadienne se manifester d'elle-même, les réalisateurs québécois Michel Brault et Pierre Perrault doivent la révéler[3]. Le cinéma acadien est encore largement lié à l'ONF et dépend aussi de l'aide du Conseil des Arts du Canada et de Téléfilm Canada, une situation expliquant la grande place du documentaire[3]. Le cinéma acadien à proprement parler est né en 1954, lorsque Léonard Forest commença à travailler pour l'Office national du film[2]. La suite[modifier | modifier le code] Jacques Savoie naît à Edmundston (N.B.). Notes:Références:

Webdocumentaires et nouvelles formes de narration Le Portail des images en mouvement | Ministère de la Culture et de la Communication Don’t fuck with Cousteau | Cinétrange Palme d’or au festival de Cannes 1956, Le monde du silence est aujourd’hui disponible dans une superbe copie restaurée pour le blu-ray. Réalisé par Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle, il est très intéressant de le redécouvrir au 21ème siècle, soit presque soixante ans plus tard. D’abord, il faut savoir que le film n’est pas vraiment un documentaire, loin du cinéma vérité de l’ethnologue Jean Rouch par exemple. A l’époque, le commandant Cousteau et son équipe font figure de pionniers en terme de découverte des fonds marins mais aussi pour la captation d’images. Ce qui choque le plus, c’est bien entendu le fond du film et sans doute la pensée de l’époque. Malgré toute la contextualisation qu’on pourra leur donner, les images restent choquantes et extrêmement violentes. Le film est donc le témoin d’une époque aujourd’hui bien révolue.

Related: