background preloader

Conseil de quartier

Related:  Troisième rencontre territoriale de la cohésion urbaineDémocratie Participative (pratique)Démocratie ouverte

"Replacer les habitants au cœur des décisions est une priorité"- 20 février 2015 Mohamed Mechmache est le cofondateur du collectif AC-LeFeu et coprésident de la coordination "Pas sans nous". "L'Obs" lui a demandé quelle mesure était selon lui la plus urgente à mettre en œuvre pour en finir avec la ghettoïsation de certains quartiers difficiles. Voici ce qu'il nous a répondu : "Si les choix politiques vont à l'encontre des besoins réels des habitants des quartiers populaires, ils vont les subir plutôt que les accompagner, et ça ne fonctionnera pas. Replacer les habitants au cœur des politiques publiques est donc une priorité, pour que les décisions les concernant soient prises avec eux et leur expertise d'usage, dans une démarche de co-construction. Parmi les 30 propositions que nous avons remises avec la sociologue Marie-Hélène Bacqué au ministre délégué à la Ville François Lamy en 2013 figurait la création de conseils citoyens. Agir sur les choix politiques S'ils ne sont pas pris en compte, les habitants des quartiers populaires ne se sentiront pas exister.

Démocratie participative : guide des outils pour agir L’humanité se trouve à un moment clé de son histoire : celui de la transition, de la bifurcation vers une société qui, loin de se focaliser principalement sur l’opulence matérielle, tendrait à la recherche de l’épanouissement humain en respectant les limites de la biosphère. Réchauffement climatique, désertification, épuisement accéléré des stocks de ressources naturelles, le diagnostic de l’impasse de notre modèle de société est désormais bien établi. Cependant, au sein de nos sociétés, de nombreux citoyens souhaitent prendre leur destin en main et la démocratie participative est un des moyens idéaux pour cela. C’est pourquoi la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme (FNH) s'est penchée sur la question de la refonte de notre système démocratique. Le rôle de la démocratie participative dans la transition écologique Le World Café, l'un des outils présentés dans la publication

Conseil de quartier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Création et fonctionnement[modifier | modifier le code] Les conseils de quartier existent obligatoirement dans les communes de plus de 80 000 habitants. Leur création est facultative dans les communes de 20 000 à 80 000 habitants. Une délibération du Conseil de Paris de juillet 2002 a décidé la création de 122 conseils de quartier. Rôle[modifier | modifier le code] Le conseil de quartier n'a pas de pouvoir de décision, mais le maire et ses services peuvent le consulter sur les décisions affectant le quartier ou la ville. Le conseil de quartier est un lieu d'information, de débats et de réflexions sur la vie de quartier et les projets d’aménagement et d'amélioration. Le conseil de quartier est force de proposition et peut ainsi soumettre des propositions au Conseil d’arrondissement pour Paris, celui-ci prenant la décision de l’accepter ou non et de le redistribuer vers les autorités compétentes, en fonction du domaine d’action en jeu.

Comment faire germer l'innovation dans la ville Avant que ne voie le jour, au printemps prochain, l'Institut pour la ville durable rattaché à l'Anru, le ministère de l'Ecologie, la Caisse des Dépôts et le pôle de compétitivité Advancity préparent le terrain et activent leurs réseaux pour aider "tous ceux qui sont appelés à concevoir ou assurer la maîtrise d'ouvrage d'opérations d'aménagement urbain voulues innovantes et sont confrontés aux difficultés de leur mise en œuvre". Pour détecter, susciter, accompagner l'innovation, quelles solutions s'offrent aux élus ? Réponses dans un "vademecum" ou "mode d'emploi" présenté le 11 mars qui s'appuie sur de nombreux exemples locaux. Né à l'initiative du pôle de compétitivité Advancity, le vademecum "Innovation et ville durable : repères pour l'action" est issu d'un partenariat avec le ministère de l'Ecologie et la Caisse des Dépôts et résulte d'une étude conduite par des chercheurs et cabinets de conseil et d'avocats. Boîte à outils Faciliter ou initier ? "Partir du projet" Motiver les PME

Anru 2 : le règlement général publié - Immobilier Le règlement général du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain a été publié au Journal Officiel du 14 août. Validé mi-juillet par le conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, ce document indique aux porteurs de projets et maîtres d’ouvrage comment construire leurs projets urbains pour bénéficier des subventions de l’Anru. C’était « le » document attendu de tous les professionnels. Le règlement général du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) validé jeudi 16 juillet lors du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), a été approuvé par un arrêté du 7 août et publié au Journal Officiel du 14 août. « Ce règlement reflète la stratégie renouvelée de l’Agence », indiquait l’Anru mi-juillet. « Projet global liant et hiérarchisant » Pour l’Anru, il s’agit d’articuler dans un quartier prioritaire de la politique de la ville un projet global liant et hiérarchisant. Coconstruction

Charte de la démocratie locale Conseil de quartier, conseil d’initiative et de consultation d’arrondissement, (CICA) conseil de la citoyenneté des habitant-es non communautaires (CCHNC), conseil de la jeunesse, conseil municipal des enfants, (CME) le 20e a toujours été précurseur en matière de démocratie locale. Afin de garder un temps d’avance, la mairie du 20e a lancé en juin 2008 une grande consultation avec l’ensemble des habitants sur l’avenir de la démocratie locale et participative dans l’arrondissement. Une nouvelle charte de la démocratie locale et participative dans le 20e a ainsi été adoptée en séance extraordinaire du Conseil d’arrondissement le jeudi 11 décembre 2008. Préambule de la charte : Conformément au mandat qui lui a été confié par la population, le Conseil du 20e arrondissement décide la poursuite et l’amplification de la démocratie locale et participative dans le 20e arrondissement lancée dès 1995, et conformément à la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité.

Communauté du Pays de Vendôme - Définition Charte de la Démocratie Participative Co-élaborée entre habitants, élus et agents de la Ville, cette Charte reprend les grands principes et les engagements réciproques que se fixent tous les acteurs vendômois dans les démarches participatives de la Ville. Le Conseil Interquartier du Mercredi 13 Mai 2009 a adopté à l'unanimité le projet de Charte de la Démocratie Participative. Il sera proposé au Conseil Municipal. Le projet reprend les grands principes de la Démocratie Participative en quatre articles et fixe des engagements réciproques aux différents intervenants lors des démarches participatives. Article 1 : Construire ensemble Les démarches participatives créent des espaces de dialogue où les Vendômois peuvent s’exprimer et participer à l’élaboration de projets. Les élus initient la consultation et s’en nourrissent pour prendre une décision. Les habitants formulent des propositions et des demandes, émettent des avis et sont tenus informés pendant toute la phase de consultation. Article 2 : encourager la participation

Villes Internet > -VIDEO- Le numérique au service de la démocratie Selon Bertrand Pancher, député de la Meuse et président de Décider Ensemble, les politiques "ne peuvent plus décider aujourd'hui comme avant" : les citoyens aspirent à être associés, et le numérique constitue une opportunité pour rouvrir le dialogue et permettre de co-construire des décisions. Pour Laurence Monnoyer-Smith, vice-présidente de la CNDP​, le numérique a un vrai rôle démocratique à jouer. Dans les concertations organisées par la Commission, le numérique permet d'impliquer dans les débats des publics plus divers. L'outil multimédia sert également à communiquer de manière plus pédagogique sur les sujets soumis à concertation. Citoyenneté numérique et protection de la vie privée Laurence Monnoyer-Smith témoigne également des questions nouvelles auxquelles s'est confrontée la CNDP en développant ses outils de participation en ligne : comment, tout à la fois, libérer la parole, garantir l'anonymat -ou pseudonymat- des personnes, et se prémunir de l'usurpation d'identité ?

Avec les applications citoyennes, le citadin s'investit dans la gestion de sa ville De plus en plus d'applications civiques fleurissent. Les citoyens améliorent leur quotidien grâce aux informations qu'ils partagent avec leur municipalité. Petite perspective de ces plateformes. Parce qu'écrire au maire et ses adjoints pour se plaindre d'une nuisance, c'est dépassé, des applications volent au secours des citoyens qui souhaitent s'impliquer dans la vie de leur cité. La Belgique surfe aussi sur cette tendance puisque l'application Betterstreet, issue de l'incubateur de startups Nest'Up, facilite la communication entre citoyens et communes. Le continent américain n'est pas en reste, notamment avec l'initiative de la ville de Boston.

DEMOKRATIA Il est encore possible de contribuer en échange de contreparties, et ce jusqu'à la sortie du film au printemps ! Pour se faire, choisissez votre contrepartie dans la colonne de droite et faite m'en la demande directement par mail à kinemaya@gmail.com Plus la somme sera importante, plus il y aura de copies du film et donc plus il sera aisé de le voir dans toute la France. Pablo, réalisateur de DEMOKRATIA. Demokratia, réalisé par Pablo Girault et Thierry Kruger, est un documentaire pronant la démocratie directe et la liberté de la presse libérée des puissances d'argent. En explorant les champs politique et médiatique, fondations de nos « démocraties de marché », avec en toile de fond la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes où débat démocratique et information plurielle sont escamotés, les auteurs proposent, à travers un recueil de paroles d’hommes et de femmes libres, de réfléchir ensemble à la fondation d'une véritable démocratie. 1 - Champ politique 2 - Champ médiatique

Charte de la démocratie participative | Ville de Fontenay-aux-Roses : Site officiel Depuis février 2010 un groupe de travail réunissant élus et citoyens a travaillé à l'élaboration d'une charte de la Démocratie participative à Fontenay-aux-Roses. Le texte que vous trouverez ci dessous est celui qui a été adopté par le conseil municipal du 16 février 2012. 1-DEFINITION DE LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVEC’est l’ensemble des dispositifs et des procédures qui permet de faire participer les habitants à la vie de la Cité et d’enrichir la réflexion des élus dans les processus de prises de décisions. Il n’existe pas de méthode « unique » de Démocratie Participative, il est donc essentiel de l’adapter en fonction des projets et des acteurs, des contraintes réglementaires, techniques, financières et de temps. Outre l’information préalable qui doit être faite de façon systématique, elle prend une ou plusieurs des formes suivantes : consultation, concertation, co-élaboration. Les acteurs sont : A Fontenay-aux-Roses la Démocratie Participative fait partie intégrante du projet municipal.

Territoires Hautement Citoyens, une méthode pour mettre fin à la crise démocratique Président de l’association Démocratie Ouverte, Armel Le Coz est allé dormir chez les maires et les candidats aux élections municipales, ses bagages lestés de questions sur leur vision de la démocratie. De ce tour de France de plus de 8 000 kilomètres, réalisé d’octobre 2013 à mars 2014, le jeune homme conclut : « la démocratie est en crise ». Son ambition : « élaborer une méthode pour changer les modes de gouvernance dans les territoires. Une méthode qui donnerait, bien en amont de la décision, une nouvelle place aux citoyens ». Créée en 2012, son association, transpartisane, rassemble une centaine d’acteurs francophones de l’OpenGov. Autant de porteurs de projets désireux d’apporter davantage d’ouverture à la démocratie représentative. Grâce à cette plateforme, mise en ligne en 2013, chaque citoyen peut contribuer directement à la rédaction des propositions de loi des parlementaires. Découvrir les territoires démocratiquement innovants Quesako ? Diagnostic démocratique Focus

Related: