background preloader

2036 ou quand le réchauffement climatique atteindra un seuil critique

2036 ou quand le réchauffement climatique atteindra un seuil critique
2036 pourrait être une année charnière dans l’histoire du réchauffement climatique. Selon les calculs du climatologue Michael Mann, c’est en 2036 que la température à la surface de la Terre atteindra un seuil dangereux pour nous, humains. Il détaille ses recherches dans un article de Scientific American. Le modèle arithmétique de Michael Mann, bien qu’expliqué par le scientifique, reste un vrai casse-tête. Mais dans une précédente publication, le climatologue expliquait pourquoi 2036 représentait, selon lui, l’année critique. publicité D’abord, qu’est-ce que ce seuil jugé dangereux pour l’homme? Pourtant, ces dernières années, on entendait beaucoup parler d’une «pause» du réchauffement climatique. «[Pause] est un terme impropre: les températures continuent d’augmenter, même si elles n’augmentent pas aussi vite qu'avant.» «L’“équilibre de la sensibilité climatique” est utilisé pour mesurer l’effet des gaz à effet de serre sur la chaleur. Il serait donc tant de nous alarmer.

http://www.slate.fr/life/85709/2036-rechauffement-climatique-seuil-critique

Related:  Adaptation des communautés aux changement climatiqueRéchauffement climatiquesi la pollution était négligée...

Réchauffement climatique : l'humanité est dans une posture "suicidaire" Les scientifiques et délégations des pays membres doivent désormais débattre et adopter, en vue de sa publication le 12 avril, un "résumé pour décideurs". Avec pour objectif les futurs accords de Paris en 2015. Mais que peut-on en espérer devant ce qui semble être une indifférence globale au problème. La France jugée "incohérente" dans sa lutte contre le changement climatique La Cour des comptes s'était déjà penchée en 2013 sur l'inconsistance avec laquelle les pouvoirs publics traitaient le développement des énergies renouvelables, enjeu majeur quand on sait que la France importe chaque année de l'énergie pour 70 milliards d'euros. Ce jeudi, elle juge cette fois que la politique française en matière de lutte contre le changement climatique manque de "cohérence", qu'elle est "insuffisamment évaluée" et qu'elle a négligé les secteurs les plus polluants que sont le transport et l'agriculture. Selon un nouveau rapport, "les mesures prises au niveau national sont foisonnantes" mais "insuffisamment évaluées et n'ont pas la cohérence nécessaire", a résumé le premier président de la Cour, Didier Migaud, en présentant le rapport de la Cour devant la commission d'Évaluation et de Contrôle des politiques publiques de l'Assemblée nationale. "La Cour recommande de renforcer le pilotage de cette politique qui est interministérielle par nature", a-t-il ajouté.

Débuter sur Adobe Photoshop ! - Photoshop "Affiches publicitaires, mannequins sans défaut, effets spéciaux modernes et réalistes... C'est incroyable tout ce qu'on peut faire avec la technologie de nos jours !"Et si on faisait en sorte que ce soit vous qui réalisiez toutes ces belles choses ? Je ne me moque pas de vous, je suis même très sérieux ! Figurez-vous que la majorité des images que vous pouvez apercevoir dans la rue ou sur internet est issue d'un seul et même logiciel.

Les Etats-Unis actent les effets du réchauffement climatique Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel Aucun Etats-unien ne doit se sentir à l’abri des effets du changement climatique, dont tout indique qu’ils vont s’amplifier au cours des prochaines décennies, selon les conclusions de l’Evaluation climatique nationale, remise mardi 6 mai, à Barack Obama. Cette somme de quelque treize cents pages a mobilisé plus de trois cents scientifiques et experts pendant quatre ans. Le président américain s’est saisi de ce diagnostic inquiétant pour une nouvelle fois appeler « à agir d’urgence contre le changement climatique. » « L’ampleur du changement climatique dans les prochaines décennies dépend en premier lieu des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités humaines. Si aucune mesure n’est prise, l’impact du réchauffement sera de plus en plus sévère sur le fonctionnement de l’économie, le mode de vie et les écosystèmes », insistent-ils en dessinant de possibles options pour infléchir le cours de ce scénario.

Ces sauveteurs du climat qui commencent à inquiéter l’industrie pétrolière Basta ! : Malgré sa création récente, 350.org a déjà organisé plusieurs actions spectaculaires et remporté des succès inattendus, ce dont témoigne l’ampleur prise par le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) que vous avez lancé, et auquel se sont associés des centaines de fondations, d’organisations religieuses, de fonds de pension, d’organisations publiques, d’universités ou de collectivités locales [1]. Qu’est-ce qui fait, selon vous, la différence entre 350.org et les autres organisations qui travaillent sur l’environnement et le climat ? May Boeve : [2] Nous avons créé 350.org pour travailler sur une seule question : le besoin urgent d’agir contre le changement climatique.

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE "Dans dix ans, on clamera : il fallait nous le dire !" : Sciences et Avenir « A la question ‘’Est-ce que le réchauffement qu’on commence à percevoir est lié aux activités humaines ?’‘ je vous rappelle que les rapports du GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) ont successivement répondu : « on ne sait pas » (1990), « peut-être » (1995),

Cours Photoshop Adobe Adobe Photoshop Par Emmanuelle Foray Présentation du logiciel L'inéluctable fonte des glaces en Antarctique Le niveau de la mer pourrait monter de 1,2 mètre, car six glaciers sont instables à l'ouest du pôle Sud, près de la mer d'Amundsen. La fonte des glaces dans l'ouest de l'Antarctique est inéluctable et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Telle est la conclusion d'une étude publiée lundi dans la revue de l'Union américaine de géophysique, élaborée par le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa et l'université de Californie Irvine. Pourtant, «la température extérieure dépasse rarement les 0 °C, même en plein été», rappelle Gaël Durand, chercheur du CNRS au laboratoire de glaciologie de Grenoble.

Related: