background preloader

Cybercriminalité : la Commission européenne multiplie les actions

Cybercriminalité : la Commission européenne multiplie les actions
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen) La Commission européenne a présenté, lundi 10 février, son premier rapport sur la cybercriminalité élaboré, par le centre EC3, qu'elle a créé en janvier 2013 pour tenter d'endiguer ce phénomène et soutenir l'action des Etats membres. Selon les données récentes d'un Eurobaromètre, 12% des utilisateurs européens d'Internet ont déjà vu leur boîte de courriels ou leur site piratés et 7% ont été victimes de fraudes via leur carte bancaire. Lire aussi : Tout ce que vous voulez savoir sur les escroqueries en ligne Depuis un an, le centre EC3 a participé à dix-neuf opérations de la lutte à grande échelle contre des groupes de cybercriminels. Les plus marquantes – Ransom I et II – consistaient en l'injection d'un virus bloquant des ordinateurs et indiquant à leur usager qu'ils avaient visité des sites évoquant des activités illégales. Related:  La Cybercriminalité

Apologie du terrorisme : la loi Cazeneuve, avant-après Depuis les attentats de Paris, début janvier, les condamnations pour apologie du terrorisme se succèdent. Quelque chose a changé, vous l’avez bien compris, mais quoi ? Il est temps de faire le point sur deux délits très proches : l’apologie du terrorisme consiste à présenter ou commenter des actes de terrorisme en portant sur eux un jugement moral favorable ; la provocation aux actes de terrorisme doit être une incitation directe, non seulement par son esprit mais également par ses termes, à commettre des faits matériellement déterminés (c’est à dire encourager à attaquer des cibles). La loi Cazeneuve du 13 novembre 2014 a durci les peines, facilité les poursuites et augmenté les moyens des enquêteurs. Un premier décret d’application est paru le 15 janvier. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, en conférence de presse à l’Elysée, le 21 janvier 2015 (PHILIPPE WOJAZER/POOL/AFP) (Notre application est à consulter ci-dessus. Pour signaler un oubli : cpolloni@rue89.com.

La cybercriminalité coûte plus cher que les trafics de cocaïne, héroïne et marijuana Les bandes organisées internationales sont derrière la plupart des escroqueries sur Internet, et le coût estimé de la cybercriminalité est plus élevé que les trafics de cocaïne, d'héroïne et de marijuana confondus, a déclaré mardi 8 mai le chef d'Interpol, Khoo Boon Hui. S'exprimant lors de l'ouverture de la conférence régionale Interpol-Europe à Tel-Aviv, M. Khoo a cité une étude de la London's Metropolitan University indiquant que "80 % de la criminalité commise sur Internet est maintenant liée à des bandes organisées transfrontalières". "Les experts ont prévenu que le coût [financier pour la société] de la cybercriminalité était plus important que les coûts combinés des trafics de cocaïne, marijuana et héroïne. Il a également mis en garde contre les dangers des cyberattaques pour la sécurité mondiale, indiquant que son organisation elle-même avait fait l'objet d'une attaque par le collectif de pirates informatiques Anonymous.

Facebook, nouvelle porte d'entrée dans l'adolescence Deux tiers des 11-13 ans ont un profil. Et doivent apprendre, à peine sortis de l'enfance, à gérer une seconde identité. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pascale Krémer Il est le dénominateur commun d'une génération. 93 % des 15-17 ans et 81 % des 13-15 ans disposent d'un compte sur le réseau social Facebook. Les deux tiers des 11-13 ans détiennent un "profil", en dépit d'un âge minimum officiellement fixé à 13 ans par l'opérateur. Quid des autres réseaux sociaux ? L'inscription sur Facebook vaut désormais marqueur d'avancée en âge, rite d'initiation à l'adolescence. Entrée facilitée en adolescence, donc… Et aussi plate-forme d'entraide pour les devoirs. Xavier Pommereau, psychiatre en charge du pôle adolescents du CHU de Bordeaux, connaît bien "ces enfants de l'image qui se construisent à travers elle". Une notion jusque-là plutôt réservée à la culture anglo-saxone s'impose : la "popularité". Cinq ou 6 % ont subi un cyber-harcèlement plus continu.

Le Monde Criminalité informatique - Justice Les ordinateurs font partie intégrante de la vie des citoyens et des entreprises. Internet est devenu l'un des moyens les plus importants d'information et de communication. Le revers de l'impact grandissant de l'informatique est que la criminalité informatique devient à la fois de plus en plus rentable et peut causer toujours plus de dégâts. Un virus informatique relativement simple peut rapidement entraîner une perte économique de plusieurs millions d'euros. Cette évolution s'explique, en grande partie, par les caractéristiques d'Internet : Le réseau Internet est immatériel : les actions ne sont pas vraiment tangibles mais occasionnent de réels préjudices ou dégâts.Il est mondial : les frontières disparaissent.Tout se produit en temps réel : les résultats se font sentir instantanément. La loi décrit quatre nouveaux délits relatifs à la criminalité informatique : le faux en informatiquela fraude informatiquela manipulation de donnéesle "hacking" , un portail développé par le SPF Economie

Piratage de TV5Monde : «Rien n’est inattaquable» selon un expert en cybercriminalité Le Parisien-Aujourd'hui : Que vous inspire l'attaque dont vient d'être victime TV5Monde ? Daniel Martin. Je dirais que mon seul étonnement est qu’une attaque de cette ampleur n’ait pas déjà eu lieu. Partant de là, quoi de mieux que l’attaque d’une chaîne francophone dont le rayonnement touche des millions de téléspectateurs à travers le monde ? QUESTION DU JOUR. De nombreux spécialistes soulignent la puissance de l’attaque. C’est vrai, mais une chose m’interpelle davantage : la volonté de destruction des réseaux de communication. Les groupes islamistes ont donc définitivement investi le numérique ? Ces groupes ne rassemblent pas uniquement des coupeurs de têtes, mais aussi des personnes qui ont grandi et se sont formés au gré des évolutions informatiques. Les entreprises et l’Etat sont-ils suffisamment protégés contre ce type d’attaques ? Nous ne sommes jamais assez protégés. Dans ces conditions, comment se protéger le plus efficacement ? Dans ces conditions, jusqu’où s’étend la menace ?

Internet et ses dangers : pratiques Je t'aime. Moi non plus ! Offrir un petit strip-tease à l'aide d'une webcam à sa petite amie, peut, après une séparation, être diffusé à tous les copains et copines du collège ou lycée. Dedipix C'est une dédicace placée sur une partie du corps de préférence intime. Sexting ou sexto Cela consiste à envoyer des images sexuellement explicites. Happy Slapping ou vidéo-lynchage C'est une pratique abjecte, qui consiste à filmer, généralement avec un mobile, l'agression physique d'une personne. Chatroulette Rencontres aléatoires. C'est un des phénomènes à la mode sur Internet. Certaines rencontres, même si elles ne sont pas majoritaires, sont loin d'être recommandables. iChatr : une autre application dédiée à l'iPhone 4, nommée iChatr, reprend le même principe de Chatroulette. Retour

Sites informels Statistiques et chiffres sur la cybercriminalité, les risques et les usages dans le cyberespace Dernière infos rajoutées le 17/07/2015 Dans le but de vous permettre de mieux juger l’importance du Risque Informatique et de la Cybercriminalité en France et ailleurs, nous avons souhaité mettre à disposition le résultat de nos collectes successives de statistiques relativement impressionnantes. Ces chiffres ne m’appartiennent pas et pour chacun d’eux, est indiqué la date d’ajout dans ce document et la source d’information associée. Nous organisons régulièrement des actions de sensibilisation ou de formation au risque informatique, à l’hygiène informatique, à la cybercriminalité et à la mise en conformité auprès de la CNIL. Contactez-nous Denis JACOPINI Tel : 06 19 71 79 12 formateur n°93 84 03041 84 Imaginez un instant que vous soyez consommateur. De leur répondre : « Bien sur que si, vous avez des informations secrètes, et même ultra secrètes : LES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DE VOS CLIENTS ». Nombre d’internautes : 3,001,769,770 (35% de la population mondiale). Posez vos questions

CYBERCRIMINALITÉ, Définitions La cybercriminalité s'inscrit dans cette perspective où les formes de la criminalité et de la délinquance, passant de l'espace physique au domaine virtuel, changent de nature ainsi que d'expression. Phénomène protéiforme aux contours flous, la cybercriminalité est appréhendée de manière large comme l'ensemble des infractions commises au moyen d'ordinateurs ou visant ces derniers. Elle englobe généralement deux catégories de délits que l'on distingue selon le rôle prêté aux technologies d'information et de communication. Afin de mieux circonscrire le champ de la cybercriminalité et de distinguer correctement ses diverses manifestations, plusieurs classifications ont été proposées.

Internet. Les enfants sont en danger - 12/01/2014 - LaDepeche.fr C’est un constat tristement banal que font toutes les associations de protection de l’enfance. Le formidable essor d’internet, des moyens de communication en réseaux, des tablettes et smartphones fait des victimes innocentes. Enfants et adolescents sont en première ligne, pendant que de nombreux parents avouent leur impuissance à trouver une parade efficace. Coté prévention, les associations ne restent pas inactives pour sensibiliser encore et toujours. Cependant, les chiffres sont là : 46 % des enfants avouent se faire des amis sur internent et 20 % d’entre eux pensent que leurs parents n’approuveraient pas. Si les ordinateurs domestiques peuvent être très facilement protégés par l’activation du contrôle parental, il est plus difficile de «traquer» les smartphones des adolescents. Sur internet, les sites de rencontres pour adolescents prolifèrent à une vitesse impressionnante depuis quelques mois. Plus de 1 000 panneaux Les associations tirent le signal d'alarme Campagne nationale 1. 2.

Related: