background preloader

Modèles économiques liés aux logiciels libres

Modèles économiques liés aux logiciels libres
À l'intention des décideurs, des conseillers techniques et financiers, des chefs d'entreprise, des chefs de projets et des élus. Introduction Cet ensemble de documents peut être lu de plusieurs manières selon que l’on souhaite : comprendre comment les logiciels libres se développent, prospèrent de manière durable et économiquement viablechercher à générer des profits à partir des logiciels libresfinancer le développement de logiciels libres Ces différentes lectures intéressent notamment un public de décideurs qui souhaitent mieux comprendre les relations entre économie et logiciels libres. En prérequis à la lecture de ce document, il est important de : Version imprimable Une version imprimable de ce dossier est disponible : Dossier modèles économiques liés aux logiciels libres Mises à jour de ce dossier Les modèles économiques évoluant et de nouveaux modèles économiques pouvant voir le jour sur le terreau fertile qu'est l'Internet, ce dossier est régulièrement mis à jour. Related:  Les licences librespondyboy

Systèmes et Technologies Objet Qu’est-ce qu’un logiciel libre ? Infographie L’EPN Cyber-base de la médiathèque Antoine de Saint-Exupéry de Rochechouart (Haute-Vienne) consacre un article ressource les logiciels libres incontournables a l’occasion d’une animation qui s’est tenue dans le lieu le 21 mars 2012 dans le cadre de la Fête de l’Internet. Infographie sur les logiciels libres et sélection d’applications open source sont au rendez-vous. Les logiciels libres à posséder : un document ressource de l’EPN de la médiathèque de Rochechouart L’infographie carte conceptuelle du logiciel libre (extraite de la bibliothèque Wikimédia Commons) explicite ce que recouvre concrètement et visuellement la notion de logiciel libre (4 libertés) ainsi que la communauté d’utilisateurs et le soutien apporté à l’écosystème des applications open source en France et dans le monde. Infographie : un logiciel libre, c’est quoi ? Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Limousin Tags: cartographie, fiche pratique, logiciel libre

Pourquoi le modèle économique du logiciel libre est mûr Alors qu'il fête aujourd'hui son 25ème anniversaire, le logiciel libre est devenu un véritable marché, avec un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros en France. Il s'appuie désormais sur un modèle économique solide, façonné par les noms de l'industrie IT, depuis IBM jusqu'à Google et, maintenant, en passant par Microsoft. Dossier réalisé en collaboration avec En ce mois de février 2011, le logiciel libre fête son 25ème anniversaire. Et depuis l'apparition du terme « open source » en 1998, les deux notions sont elles aussi utilisées comme des synonymes, alors que l'open source est avant tout un projet technologique. Ces différentes concurrences font que le logiciel libre n'était toujours pas considéré comme un marché au début des années 2000. En 2004, on voit ainsi naître en France l'Association des Sociétés de Services en Logiciels Libres (ASS2L), qui devient dès 2007 la Fédération Nationale de l'Industrie du Logiciel Libre. Ce phénomène pourrait être appelé « la cohabitation »...

Commission Open Source | Telecom Valley Cédric ULMER, France LabsAnimateur de la commission Début 2007 le groupe de travail traitant des technologies Open Source se crée à l’initiative de certains membres de Telecom Valley. En 2009, forte de son développement la commission Open Source apparaît. Elle est composée d’un noyau « dur » d’une vingtaine de sociétés, et d’une quarantaine de participants épisodiques supplémentaires en fonction de leur emploi du temps et des sujets abordés. Membre fondateur du Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) Le Conseil National du Logiciel Libre est l’instance représentative, au niveau national, des associations et groupements d’entreprises du logiciel libre en France. La Commission Open Source devient ainsi un acteur incontournable du logiciel libre sur notre territoire. www.cnll.fr Lire les communiqués de presse du CNLL : Communiqué de presse du 26/05/14 Communiqué de presse du 23/10/13 Ses objectifs Les objectifs de cette commission sont de : Partager des connaissances, échanger les best practices

HP et l'open source Crédit Photo: D.R Hewlett-Packard a décidé que l'avenir de WebOS sera l'Open Source. La multinationale ouvre le système d'exploitation mobile acheté avec Palm pour 1,2 milliard de dollars au printemps 2010, ainsi que le framework de développement ENYO. HP continuera d'investir dans la plateforme et espère que la communauté Open Source aidera à accélérer son développement. Selon le PDG de la société Meg Whitman, « WebOS est la seule plateforme conçue à la base pour le mobile, le cloud et les périphériques ». Trop tard ? Pour HP, qui pourrait lancer des portables équipés de la plateforme, l'enjeu est de mettre en place un écosystème intéressant pour le marché, en d'autres termes de séduire les développeurs pour qu'ils créent des applications WebOS, voire des fabricants pour qu'ils l'emploient sur leurs terminaux. Nous reviendrons dans un prochain article sur les analyses de cette décision. ICTjournal.ch

L'économie du logiciel libre On réduit souvent le logiciel libre à son caractère gratuit, c'est beaucoup plus que cela. L'essor du logiciel libre permet le développement de nouveaux modèles économiques. Comme nous le rappelle la FSF, rien n'interdit de vendre un logiciel libre mais les libertés fondamentales du logiciel libre inscrites dans leurs licences rendent caduque toute tentative de spéculation sur ces produits. Pour autant le développement des logiciels libres a un coût : de nombreux développeurs s'impliquent de manière bénévole mais leur temps limité, c'est donc une denrée rare et précieuse. Financer le développement d'un logiciel libre avec de l'argent public constitue un investissement très intéressant. La promotion du logiciel libre sur un territoire permet d'encourager l'émergence d'un tissu économique basé sur les services. L'April a publié un livre blanc sur Les modèles économiques du Logiciel Libre. Voir aussi Y a t-il une économie du libre ?

La culture libre à l’ère du numérique : un droit controversé et aux enjeux multiples Blog » Non classé » La culture libre à l’ère du numérique : un droit controversé et aux enjeux multiples Adrien DAVID Étudiant à France Business School Titre : La culture libre à l’ère du numérique : un droit controversé et aux enjeux multiples Mémoire de spécialité appliqué Année : 2012-2013 Auteur : Adrien DAVID Ecole : France Business School / ESCEM Contact : E-mail - Site Web - Linkedin Licence : Creative Commons Version complète avec annexes et bibliographie en PDF : Mémoire Adrien DAVID Vous pouvez consulter et déposer vos mémoires pour publication dans la catégorie mémoire Introduction Aujourd’hui, internet est totalement ancré dans notre culture, il n’y aura pas de retour en arrière ou de coupure possible. Cette liberté abordée dans ce mémoire est celle de l’accès à une culture libre. Nous verrons d’ailleurs que les plus grandes créations de l’esprit du 20ème siècle se sont largement inspirées de propriétés intellectuelles qui ne leur étaient pas propres. A.Ses fondateurs a.Concrètement A.

Logiciels libres Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’expression « logiciel libre », donnée par Richard Stallman, fait référence à la liberté d’exécuter, de copier, de distribuer, d’étudier et de modifier un logiciel. Plus précisément, elle fait référence à quatre libertés définies par la licence d'un logiciel, données à un individu ayant acquis une version du logiciel : la liberté d’exécuter le logiciel pour tous les usages ;la liberté d’étudier et de modifier son fonctionnement, notamment pour vérifier son fonctionnement et pour l'adapter à ses besoins ;la liberté de redistribuer des copies ;la liberté de distribuer des versions modifiées, pour en faire profiter toute la communauté. Sélection d’articles Lumière sur... Il existe plusieurs familles de systèmes d’exploitation libres. Lumière sur KDE KDE est avec GNOME la principale alternative libre et grand public aux interfaces des systèmes d'exploitation conventionnels (Microsoft Windows et Mac OS). Lire l’article Lumière sur Vim Lire l’article

"Le support, modèle économique du logiciel libre ?" CNLL libre / propriétaire / gratuit L'original de cette page est en anglais. Quelques points de vue sur les principes de la « vente d'exceptions » aux licences de logiciel libre telles que la GNU GPL sont également disponibles. Beaucoup de gens croient que l'esprit du projet GNU est de ne pas faire payer la distribution de copies de logiciels, ou alors le moins possible : juste assez pour couvrir les frais. C'est un malentendu. En fait, nous encourageons ceux qui redistribuent des logiciels libres à les faire payer le prix qu'ils veulent ou peuvent. Si cela vous semble surprenant, continuez à lire. Le mot anglais free a deux sens, il peut aussi bien faire référence au prix qu'à la liberté. Les logiciels libres sont parfois distribués gratuitement, et parfois pour un prix conséquent. Les logiciels non libres sont souvent vendus à un prix élevé, mais parfois un revendeur peut vous en donner une copie gratuite. La distribution de logiciels libres est une chance de rassembler des fonds pour le développement.

11 open source business models Critics are always claiming open source lacks a business model. (Let's Make a Deal is back on TV, on CBS, starring Wayne Brady as Monty Hall. Cross-promotion is a great old business model, don't you think?) In fact it's proprietary software that is lacking in imagination. They have only one business model: EULA Ware -- Give me money. This has the virtue of simplicity. Telling people to pay you and go away worked for an amazingly long time. Open source companies, on the other hand, they have to use their imagination. Support Ware -- Pay us money and we'll support the software. The great thing about open source is you don't have to use just one business model. Or maybe you don't see your business model here. This is what freedom is about. Then you can tell them to go away.

Circulaire du Premier ministre sur l’usage des logiciels libres dans l’Administration Le Premier ministre Jean‐Marc Ayrault vient de diffuser à l’ensemble des ministères une circulaire concernant l’« Usage du logiciel libre dans l’administration ». Cette circulaire constitue une avancée majeure pour le logiciel libre dans les systèmes d’information de l’État. Elle recense les succès passés et les cas d’utilisation les plus appropriés, permettant ainsi de dégager les axes d’une véritable politique en matière de logiciel libre et open source. Le groupe de travail de la DISIC, qui a rédigé la circulaire, met tout particulièrement l’accent sur les bénéfices économiques du logiciel libre pour ceux qui le déploient, mais il n’oublie pas de souligner l’importance des contributions, et fixe des objectifs précis en la matière : de 5 à 10 % du montant des économies réalisées doivent être réinvestis sous la forme de contributions. Suivez le lien « lire la suite », pour quelques analyses et commentaires rédigés par le CNLL.

Related: