background preloader

Site image

Site image
École et cinéma propose aux enseignants des écoles primaires et maternelles (de la grande section de maternelle au CM2) de s’engager dans un parcours pédagogique et artistique autour du cinéma. Ce dispositif national a pour but de former l’enfant spectateur par la découverte active de l’art cinématographique. Celui-ci fait découvrir en salle de cinéma des films de qualité à de jeunes spectateurs et à leurs enseignants. Il permet de lier le cinéma à l’école avec deux objectifs : Inciter les enfants à prendre le chemin de la salle de cinéma et s’approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage, de lien social…Initier une réelle approche du cinéma en tant qu’art à découvrir. Destiné au jeune public, le catalogue École et cinéma comporte 77 titres. Deux ministères de tutelle financent cette opération éducative et artistique : La Direction de l’enseignement scolaire (Dgesco) s’est associée dès l’origine à ce projet et Canopé finance en partie l’édition des documents.

Les Enfants de cinéma L'Eden cinéma Avec ses films courts, sans jamais poser dans la posture de « la cinéaste qui a un grand projet pour le cinéma », Agnès Varda a été, depuis ses débuts, une authentique « essayiste » du cinéma, peut-être même la plus déterminée et la plus tenace des dernières décennies. Ses films courts n'ont jamais été des « courts-métrages », au sens convenu et institué du terme, mais à chaque fois de véritables « essais » en cinéma, des prototypes où il lui faut inventer en même temps la forme, unique, et le sujet que cette forme va prendre dans ses mailles comme un poisson vivant. Transmettre le cinéma - persepolis Marji sort d’€™une déception avec Fernando qui s’€™est révélé brusquement homosexuel… – La séquence se situe de 53’10” à 54’43” (soit 1’33”). Plan 1 – Après avoir conclu que «  l’€™amour est un sentiment petit-bourgeois » mais que «  Life is life « , Marji, apparemment indifférente au monde, s’€™absorbe dans sa lecture, silhouette noire (manteau et cheveux) isolée sur un banc sombre, se détachant sur un fond clair façon sfumato évoquant les brumes de l’€™automne. Elle lève des yeux tristes d’€™épagneul mais ouverts à ce qui se présente : une autre forme noire, en amorce, qui vient refermer le cadre. Plans 2-3 – En contrechamp (point de vue de Marji) apparaît le visage clair, les cheveux blonds, souriant sur un fond de ciel presque blanc, contrastant avec le présage sombre du plan précédent. Plans 3 et 4 – Le sentiment de fête l’€™emporte dans une danse sur fond d’€™étoiles en mouvement. Plan 8 – Contrechamp sur Marcus regardant vers Marji. Plan 21 – Non !

Apprendre à écrire un scénario de cinéma Un scénario est un élément indispensable à l'élaboration d'un film . C'est un récit narratif et descriptif présenté sous une forme proche du texte de théâtre, comme l’indique cet extrait du film "César et Rosalie" de Claude Sautet. Voiture de César – intérieur nuit César, au volant, fume le cigare. A ses côtés, Rosalie, lasse; elle s’est recroquevillée sur son siège. César : Tu es fatiguée ? Rosalie : Si tu avais pu décommander ton poker! César : Impossible. César : Dors va ! Claude Sautet, " César et Rosalie ", in L’Avant-scène Cinéma n° 131, décembre 1972. Les constituants essentiels de tout scénario : L’invention de l’histoire - l’idée du film C’est le point de départ du film, ce qui met en branle un processus de création. Le travail autour de l’idée et la recherche d’un sujet Il implique le développement de l’idée de départ à travers la mise à jour d’un véritable sujet qui donnera toute son envergure au film et déterminera la nature du travail à poursuivre. La narration

Série l'Art en question - 10 oeuvres passent aux aveux ! - 10 chefs-d'oeuvre vous réservent plus que vous n'attendez Soutenez la production et la diffusion de cette nouvelle série. En savoir plus.Objectif: Montant déjà donné: 21880€ (109.4%) Claude : 100€ le 22 janvier 2018MARIA IGNEZ : 25€ le 16 mai 2017Francois : 1€ le 6 juin 2016Bouillard : 10€ le 31 mai 2015Nicolas : 30€ le 12 mai 2015 L'éducation à l'image, au cinéma et à l'audiovisuel À l'école, au collège, au lycée Tout au long du parcours des élèves, l'éducation à l'image, au cinéma et à l'audiovisuel est présente sous différentes formes. Elle contribue à l'acquisition du socle commun de connaissances et de compétences et de culture que chaque élève doit maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire. Le parcours d'éducation artistique et culturelle (PEAC) Le PEAC met en cohérence la formation des élèves du primaire au secondaire, et sur l'ensemble des temps éducatifs : scolaire, périscolaire et extra-scolaire. À l'école : l'initiation La maternelle propose une première sensibilisation artistique. Au CP et au CE1, l’enseignement des arts visuels s’appuie sur une pratique artistique régulière et diversifiée. Du CE2 au CM2, l’enseignement artistique amène les élèves à cerner la notion d’œuvre, avec la fréquentation d’œuvres de plus en plus complexes. Au collège : l'approfondissement Au lycée : la diversification des parcours La place du cinéma au lycée professionnel

Atmosphères 53 Le dispositif « Passeurs d’images » a été créé en 1991 par le Centre National de la Cinématographie (Ministère de la Culture et de la Communication), initialement sous le nom de « Un été au ciné – Cinéville ». Il a pour objectif de faciliter l’accès aux pratiques cinématographiques et de contribuer à l’éducation au cinéma hors cadre scolaire. Il est piloté à l’échelle nationale par l’association Kyrnea International et coordonné dans la région par l’association Premiers Plans, avec des financements spécifiques de la DRAC et du Conseil régional des Pays de la Loire. Il est relayé en Mayenne par l’association Atmosphères 53, en partenariat avec la FAL 53, le Conseil général et diverses collectivités, structures et associations locales. Le dispositif comporte en particulier : Des ateliers de réalisation, confiés à des groupes de jeunes encadrés par des professionnels : 2 ou 3 chaque année en Mayenne.

Repères chronologiques pour le cinéma ExpressionnismeAvec ses décors immenses, son atmosphère fantastique, Le cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene inaugure l’expressionnisme allemand. Avec Les Trois Lumières (1922) et Metropolis (1927), Fritz Lang sera l’un des plus brillants représentants de cette école. Cinéma parlantLe Chanteur de Jazz d’Alan Crosland est considéré comme le premier film parlant de l’Histoire du cinéma. Alors que le cinéma parlant est définitivement installé, Charlie Chaplin résiste. Le cinéma face à l’Histoire.A partir de 1941, Hollywood et ses studios participent à l’effort de guerre. Citizen Kane, premier film d’Orson Welles, révolutionne la façon de filmer et de raconter une histoire. NéoréalismeLe cinéma italien renaît de ses cendres. GenresL’usine à rêve hollywoodienne envahit l’Europe entière. Première édition du Festival de Cannes (dont la première édition prévue en 1939 a été annulée). Alfred Hitchcock est célébré comme le maître du suspense.

Dossiers : Ressources pour l'enseignant Fiche pédagogique proposée et réalisée par E. Doumenc, conseillère pédagogiques Arts Plastiques de l’Ariège. Le projet proposé par le CDDP a été conçu avec une dimension artistique qu’il serait dommage de ne pas exploiter. Land Art C’est une formidable occasion de sensibiliser les élèves à une forme d’art particulière, le Land Art qu’ils comprendront d’autant mieux en la vivant eux-mêmes. « Le Land Art n’est, on le sait qu’une appellation commode pour désigner des pratiques artistiques [qui] ont élu la nature comme matériau et comme surface d’inscription. » (Tiberghien, 1999) Richard Long Né en 1945 en Grande-Bretagne, Richard Long est une figure majeure du Land Art. On peut proposer aux élèves de regarder les images, de retrouver les matériaux et les techniques utilisées, de trier les œuvres et de sélectionner celles qui sont réalisées in situ et avec uniquement des pierres, de les comparer avec le cairn traditionnel, objet de signalétique. Andy Goldsworthy Nils-Udo Photographie E.Doumenc

ACAP • Picardie Lycéens et apprentis au cinéma Opération d’initiation à la culture cinématographique par la découverte d’un cinéma de qualité initiée en 1993, Lycéens au cinéma complète les dispositifs déjà existants en milieu scolaire. Le principe de base en est similaire : projection en salles de cinéma pour les classes volontaires de trois films par an, édition de documents pédagogiques. Au-delà de ces modalités communes, un accent particulier est mis sur le développement d’action d’accompagnement reposant sur les initiatives régionales : animations et rencontres avec des professionnels, incitation à la pratique individuelle des lycéens par des politiques tarifaires spécifiques et à la diversification des modes de coopération entre salles de cinéma et lycées, organisation d’ateliers, etc. Lycéens au cinéma privilégie la coopération contractuelle avec les collectivités territoriales et des modes décentralisés de mise en oeuvre des actions.

Related:  cinéma