background preloader

Un appel aux hommes !

Un appel aux hommes !

http://www.ted.com/talks/tony_porter_a_call_to_men.html

Related:  Mes valeursHommes féministesForce de caractèreViolence conjugaleChoisir des valeurs

La vie en cadeau et le sens de la vie "Passeur d’homme" est le fruit d’un cheminement personnel au cours duquel l’auteur explore les différentes réponses que l’homme peut apporter aux mystères de la vie. D’une certaine façon, la vie ne nous appartient pas, c’est un flambeau à transmettre et dont nous sommes responsables le temps que nous le portons. Notre liberté et donc notre responsabilité consistent à magnifier ce cadeau que nous avons reçu et à en faire don à nouveau, enrichi de notre expérience et de nos nouveaux savoirs. Vivre c’est transmettre: transmettre nos gènes si possible, mais aussi transmettre l’amour, transmettre notre culture, transmettre nos valeurs, transmettre nos connaissances, transmettre nos certitudes et nos doutes, transmettre notre joie, transmettre notre émerveillement, transmettre notre énergie, transmettre nos espérances, transmettre aussi nos interrogations, nos ignorances.

Les hommes qui voudraient s'intéresser au féminisme Beaucoup d'hommes, lorsqu'ils en viennent à s'intéresser aux féminisme veulent aider dans les combats pré-existants. Ainsi on le voit militer pour que la rue soit à tous et toutes, militer pour l'égalité salariale ou je ne sais quoi. Mais ces combats là sont déjà pris en charge par les femmes qui n'ont donc nul besoin qu'on leur tienne à la main. En revanche, nous avons besoin qu'on détruise déconstruise la virilité. Les femmes ne sont pas discriminées toutes seules, elles le sont car les hommes ont des avantages.

3 étapes pour apprendre à dire non Vous éprouvez parfois des difficultés à dire non ? Lorsque vous refusez quelque chose, vous vous sentez coupable ou mal à l’aise ? Vous êtes débordé et très sollicité par votre entourage privé ou professionnel ? Que faire ? Il existe des techniques qui permettent de dire non d’une manière claire, ferme et acceptable à la fois. La violence dans la famille Violences physiques, emprise psychologique, persécutions mentales, inceste et abus sexuels, négligences, rejets, abandons : la maltraitance familiale, mieux explorée aujourd’hui, déploie sa fresque accablante sous nos cieux comme ailleurs, auprès des pauvres comme auprès des riches, des érudits comme des illettrés. Ce livre propose, sans complaisance ni sensationnalisme, quelques clefs de compréhension de cette "banalité du mal" (pour paraphraser Hanna Arendt) – ici chevillée à notre condition familiale. Ce ne sont pas de victimes éplorées et de monstres dont il est question ici, mais d’une intersubjectivité altérée, débouchant sur des conduites destructives, comme s’il existait au monde l’on ne sait quel "droit de faire du mal aux siens". L’ouvrage reflète l’expérience de terrain d’une équipe interdisciplinaire (psychiatres, psychologues, éducateurs), spécialisée dans les thérapies systémiques des familles maltraitantes.

Mercedes Erra & Christophe André Le matérialisme nous piège-t-il ? CLES : Vous parlez, Christophe André, d’une « maladie matérialiste » qui nous affecterait tous plus ou moins. Pouvez-vous la définir ? Christophe André : C’est une maladie qui frappe nos sociétés hypermatérialistes où des valeurs comme la possession, le pouvoir ou l’apparence sont prioritaires. La consommation est présentée comme une solution à nos difficultés, à nos souffrances. Nous sommes censés être libres de consommer ou pas, mais la réalité est plus complexe. Ces sociétés sont psychotoxiques, nous y sommes victimes de pollutions psychologiques induisant en nous des dysfonctionnements : par exemple, la fragmentation de nos capacités attentionnelles résultant du bain d’hypersollicitations dans lequel nous sommes plongés.

Ne pas juger sur les apparences. Inspirée d'une histoire vraie, cette publicité pour une marque de lingerie thaïlandaise relate l'histoire d'une jeune étudiante déjà maman d'une petite fille. Solitaire et moquée par ses camarades, elle détient néanmoins un lourd secret... Découvrez la vidéo qui a ému la Toile. Avez-vous déjà partagé cet article? Empathie et injustice « De même que les races n’existent pas mais que la réalité politique construite sur l’idée de race existe bel et bien, les sexes n’existent pas bien que la réalité politique construite sur l’idée de sexe existe bel et bien » (Thiers-Vidal, 2010, p. 36) Quand on est du côté des oppresseurs, par sa couleur de peau, son statut social, son sexe, la compréhension de l’oppression, et du vécu de cette oppression par les opprimés, est affaire d’empathie. On a jamais vécu, et on ne vivra jamais, dans son quotidien, dans sa construction psychique, dans son corps, ce que vivent celles et ceux qui subissent l’oppression.

Se libérer de la peur "J'ai peur! Que va-t-on penser de moi si on le découvre? ".

Related:  Personal Enlightment