background preloader

Welcome to Cittaslow International

Welcome to Cittaslow International
Related:  Votre éloge de la lenteurchangement sociétal, principaux Axes résumés

Allegro barbaro Recensé : Christophe Bouton, Le Temps de l’urgence, Le Bord de l’eau, 2013, 298 p., 19 €. L’essai de Christophe Bouton s’inscrit dans un ensemble déjà bien fourni de recherches sur la vitesse, l’accélération, l’agitation de la vie quotidienne ou la frénésie au travail. Mais le point de vue qui y est exposé tranche sur la plus grande partie de ces études, pour un certain nombre de raisons dont je voudrais indiquer ici les principales. L’urgence comme norme temporelle d’action La première originalité de l’approche de Bouton concerne la définition du problème lui-même. Par ailleurs, l’urgence ne se limite pas à la sensation ou au sentiment d’être pressé, stressé voire violenté ; il ne s’agit pas d’un simple fait subjectif. Enfin, dans la mesure où elle est une réalité historique et sociale, au sens durkheimien que donne Bouton à ce terme, on peut définir l’urgence comme une « norme temporelle de l’action » (p. 103). Les nouveaux domaines de l’urgence Les dégâts de l’urgence

Cittaslow France The Partially Examined Life | A Philosophy Podcast and Philosophy Blog Slow Tourisme Le soutien à des pratiques de tourisme durable Loin des circuits touristiques classiques, de plus en plus de touristes, français et étrangers, sont en quête de séjours authentiques, responsables, ressourçant, proche de la nature et des éléments naturels (eau thermale, beaux paysages, expériences authentiques), au cours desquels ils auront la possibilité de se déplacer de manière différente et de prendre le temps de découvrir la diversité des territoires français. Un nouveau terme a été consacré, « slow tourisme », qui désigne des formes de tourisme centrées sur l’itinérance douce (tourisme fluvial, à vélo, à pied ou à cheval…) et privilégiant des hébergements permettant une proximité avec la nature et les habitants des territoires visités. Trois exemples d’itinérance douce : le tourisme à vélo, le tourisme fluvial et la randonnée pédestre. Le tourisme à vélo bénéficie d'un important potentiel de développement. Les modalités de l’action publique

La Course de lenteur « La course est une épreuve de vitesse ; une compétition sur une distance, un parcours donné. En ces temps de promotion d’une certaine rapidité, combativité, compétitivité, productivité, je veux organiser une course qui irait à l’inverse de sa vocation, renverser son processus et inventer une nouvelle règle : le loser c’est le gagneur ! Cette course est une course de lenteur, elle suit les règles de ce type de compétition mais son but est inversé : c’est celui qui arrive le dernier, qui est donc le plus lent, qui gagne la course. Tout le monde peut s’inscrire, le parcours est de 50 mètres environ et la règle est simple : il s’agit d’avancer, d’avancer toujours. Les arrêts et retours en arrière sont interdits. Avancer, donc, le plus lentement possible dans le but d’atteindre la ligne d’arrivée en dernier. » Fanny de Chaillé Elle collabore en parallèle aux travaux de Matthieu Doze et à ceux de Rachid Ouramdane. reservations.spectacles[at]centre pompidou-metz.fr

Finance participative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production communautaire, ou « production participative », est une méthode de production de contenu par un très grand nombre de personnes[1]. La mise en commun des apports individuels est facilitée par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet. L’internaute contributeur peut en échange trouver une contrepartie ou un service ou d’une forme particulière d'investissement, le projet fonctionnant alors comme le ferait une coopérative ou une société de coproduction, qui reverse une participation aux bénéfices futurs. Le financement de la production communautaire peut être assuré par un financement collaboratif. Le principe de la production communautaire[modifier | modifier le code] Une production communautaire fait appel aux internautes pour trouver les fonds nécessaires à l’aboutissement d'un projet de création. L'appel peut être largement ouvert, ou réduit à un cercle de réseaux de contact et d'amis.

Inspirerende mennesker Drastiske ændringer er nødvendige Med debathæftet "Drastiske ændringer er nødvendige". inviterede DFS' bestyrelse i foråret 2011 til debat i medlemsorganisationerne og blandt partnerorganisationer. Hæftet og debatten dannede grundlag for DFS' strategi 2012-2017, som skal behandles på DFS' repræsentantskabsmøde i april 2012. Samtidig blev oplægget brugt som inspiration til medlemsorganisationerne til deres egen udvikling. Debathæftet Folkeoplysningens tre søjler I september 2010 fremlagde DFS i det nationale folkeoplysningsudvalg sine forslag til, hvordan folkeoplysningen skal udvikle sig, og hvilke rammer og støtteformer der vil være bedst. Forslaget

Le slow tourisme : nouvel accélérateur de fréquentation ? Si le slow tourisme ou slow travel existe depuis une vingtaine d’années, il occupe aujourd’hui une place de choix dans les tendances touristiques. Son caractère disruptif englobe les formes de tourisme en vogue tels que le tourisme expérientiel, responsable, transformationnel, alternatif ou participatif. Le slow tourisme répond à ce besoin omniprésent de déconnexion pour atteindre un état de pleine conscience. Il invite à décélérer, à voyager autrement, opposant la qualité à la quantité, le mieux au plus, la profondeur à la superficialité. Alors comment les territoires peuvent-ils modeler leur image et façonner leur offre pour profiter de cette nouvelle manière de voyager ? La philosophie du slow tourisme : un concept global Le phénomène du slow tourisme prend de l’ampleur face à l’évolution des comportements. La 1ère journée du Slow Tourisme dans le Gers C’est pourquoi la DGE a affiché des objectifs clairs lors de la journée du Slow Tourisme le 20 juin dernier à Samatan. Slow Tourisme Lab

Éloge de la lenteur : ralentissons la ville ! Citta Lenta, Slow City - explication d’un concept de ville alternative En 1986 est fondé en Italie par Carlo Petrini le mouvement « Slow Food », qui lutte contre l’uniformisation des goûts, la mauvaise qualité de la nourriture accélérée par la mondialisation et la « culture » Ma Do. À Paris, cette même année, est officiellement constitué le mouvement international Slow Food avec la rédaction d’un Manifeste signé par les délégués de 15 pays. Puis le mouvement Slow s’étend à la ville et aux problèmes urbains en 1999. Le mot d’ordre est l’éloge de la lenteur, en des temps où celle-ci n’est pas vraiment au goût du jour, noyée sous les mots d’efficacité, de rentabilité, de croissance. L’objectif de ce vaste mouvement est ainsi de créer une meilleure qualité de vie pour tous, de (re)trouver l’idée de bien-vivre. Qu’est-ce qu’une ville lente ? Le manifeste Cittaslow comporte soixante-dix recommandations et obligations, dont voici les principales : 1. 2. 3. 4. 5. 6. Comment être une ville lente?

Related: