background preloader

ACTUALITÉS FUKUSHIMA-INFORMATIONS

ACTUALITÉS FUKUSHIMA-INFORMATIONS

http://www.fukushima-informations.fr/

Related:  NucléaireFukushimaNUCLEAIRE

Un bâtiment d'appui du sarcophage de Tchernobyl s'est en partie effondré Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir et Cédric Pietralunga Une destruction partielle des murs et du toit de l'enceinte de confinement du réacteur4 de Tchernobyl (Ukraine) est survenue mardi 12 février, selon le service de presse de la centrale, cité, mercredi matin, par le journal La Pravda et l'agence de presse Ria Novosti. Les dégâts, touchant une surface de 600 m2 et provoqués par l'accumulation de neige, ont affecté un bâtiment annexe du réacteur. Selon le service de presse de la centrale, "les constructions en question ne constituent pas une partie substantielle de l'enceinte de confinement" et "aucun changement de la situation radiologique n'est détecté". L'effondrement n'aurait pas fait de victime. Contacté par Le Monde, le groupe Bouygues, l'un des actionnaires de Novarka, le consortium européen chargé de construire une nouvelle enceinte de confinement autour du réacteur, reconnaît qu'un "incident" a eu lieu sur le site mardi.

Radioprotection : un premier pas des eurodéputés pour reprendre le pouvoir sur les lobbies du nucléaire Les membres de la Commission environnement, santé et protection des consommateurs (ENVI) du Parlement européen ont voté aujourd’hui 4 juillet en faveur d’un rapport sur les « normes de base relatives à la protection sanitaire contre les dangers résultant de l’exposition aux rayonnements ionisants », ce qui inclut notamment la protection de la population en cas d’accident nucléaire. Michèle Rivasi, députée européenne Vice-Présidente du groupe des Verts/ALE et co-fondatrice de la CRIIRAD, revient sur un vote crucial pour les écologistes : « La Commission ENVI s’est prononcée aujourd’hui en faveur d’un changement de base juridique pour la radioprotection, c’est-à-dire sa sortie du traité Euratom en vigueur depuis 1960. Cet enjeu est primordial pour la démocratie et la santé publique, car cela permettrait aux parlementaires européens d’avoir la codécision sur ce sujet.

Japon et nucléaire Français et Japonais unis pour dire non au nucléaire Deux ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, des milliers de Français se sont réunis samedi 9 mars à Paris pour un grand rassemblement en hommage aux victimes japonaises, mais également... Fukushima : les poissons sont devenus hautement radioactifs La radioactivité des poissons enregistrée en août autour de la centrale nucléaire de Fukushima est 258 fois supérieure à la normale. Fukushima : la radioactivité se répand dans le Pacifique Plus d'un an après la catastrophe de Fukushima au Japon, les résultats d'une étude révèlent la présence de radioactivité dans des organismes marins prélevés... aux Etats-Unis.

Un accident nucléaire, c'est la fin de la démocratie Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Antonio Pagnotta, photojournaliste Après deux ans de photojournalisme intensif sur les conséquences des catastrophes nucléaires de Fukushima, certaines conclusions se sont imposées qui rendent obsolètes tous les débats sur le coût du mégawatt électronucléaire et sur la sûreté de fonctionnement des centrales nucléaires. Prenons l'hypothèse d'un accident nucléaire en France : les conséquences ne seraient pas seulement économiques – le coût s'élèverait à 430 milliards d'euros par réacteur explosé, selon un rapport de l'IRSN.

Tchernobyl: le mensonge d'Etat a fait des victimes, c'est prouvé scientifiquement Michèle Rivasi, députée européenne EELV a organisé aujourd’hui 5 juillet 2013 une conférence de presse à Ajaccio, à l’occasion de la remise d’une étude commandée par la Collectivité territoriale de Corse en 2006 sur les conséquences sanitaires de l’accident de Tchernobyl. Cette enquête épidémiologique, restituée le 4 juillet, montre qu’il y a une forte corrélation entre l’exposition au nuage de Tchernobyl et l’augmentation des pathologies thyroïdiennes. « Il s’agit là d’une étude unique en son genre, regroupant 14.000 dossiers médicaux, et conduite par le professeur Paolo Cremonesi de l’hôpital Galliera de Gênes. Japon : rendez-vous avec le mouvement anti-nucléaire Dans un hall d’exposition immense, un couple mesure la radioactivité d’une motte de terre. Au loin, on entend un guitariste s'écrier : « N'aie pas confiance ! La sécurité est juste un mot qui sonne creux ». Nous sommes au No Nukes Festival, le premier concert antinucléaire organisé à Tokyo. Créé à l’initiative de Ryuichi Sakamoto (Yellow Magic Orchestra), musicien, acteur et pionnier de la musique électronique au Japon, le festival intervient en plein milieu d’un mouvement contestataire sur le redémarrage des centrales nucléaires.

L'analyse de l'IRSN du déroulement de l'accident de Fukushima Daiichi en mars 2011 En raison de son poids, le démarrage de la vidéo peut demander quelques secondes. Une version haute définition non chapitrée est également disponible sur les espaces vidéos de l'IRSN sur les sites YouTube et Dailymotion. Cette vidéo nécessite un lecteur Flash. Si vous n'en disposez pas sur votre ordinateur, vous pouvez le télécharger (gratuitement) sur le site d'Adobe : Le menu permet d’accéder aux différents chapitres du film, dont la durée totale est de 66 minutes.

Énergie : Qui décide ? Une poignée d’entreprises a quasiment la mainmise sur la politique énergétique de la France. Qui sont-elles? Elles construisent des centrales nucléaires (Areva, Alstom, Bouygues, ...), produisent de l’électricité (EDF, UFE, ...) ou en sont de très grandes consommatrices (Uniden, Solvay, ...).

untitled Partir ou rester ? Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, cette question hante les paysans qui ne savent plus comment assumer leur mission séculaire : celle de nourrir leurs concitoyens. « Terre souillée » s’attache à l’histoire de trois familles paysannes de Nihonmatsu, une ville de 60 000 habitants située à trente kilomètres de la zone interdite. Tous pratiquent l’agriculture biologique depuis plus de trente ans. Seiju Sugeno et sa fille Mizuho ont décidé de rester. Radioactivité record sur un poisson pêché près de Fukushima Un poisson pêché à des fins de contrôle près de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima présente un niveau impressionnant de contamination radioactive, plus de 2 500 fois supérieur à la limite légale fixée par le Japon, a annoncé, vendredi 18 janvier, l'opérateur du site. La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a déclaré avoir mesuré dans un poisson appelé "murasoi" une quantité de césium radioactif égale à 254 000 becquerels par kilogramme, soit 2 540 fois la limite de 100 becquerels/kg définie pour les produits de la mer par le gouvernement. Le poisson, proche des sébastes, a été capturé dans la baie à proximité de la centrale Fukukshima Daiichi, victime, le 11 mars 2011, d'un gigantesque tsunami qui a saccagé quatre des six réacteurs, dispersant dans la nature d'importantes quantités de substances radioactives.

Le Québec ferme son unique centrale nucléaire et dit non au gaz de schiste La Première ministre Pauline Marois a déclaré à l'issue de son premier conseil des ministres qu'elle mettait en oeuvre "l'engagement pris lors de la campagne de procéder à la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2". Ouverte en 1983 et arrêtée depuis fin juillet en raison d'une panne, cette centrale devait être rénovée pour poursuivre son activité. Le remplacement de son réacteur avait été évalué en 2008 à 1,9 milliard de dollars. "Je veux que ce geste devienne un symbole pour le Québec, pour l'environnement et le bien-être des générations futures", a dit Mme Marois lors d'une conférence de presse, précisant avoir demandé un rapport devant permettre à la fermeture de se faire "correctement". La majeure partie de l'électricité du Québec provient des immenses barrages hydro-électriques du nord de la province, Gentilly-2 ne contribuant que pour environ 2% de la production totale.

La catastrophe de Fukushima au jour le jour Mercredi 5 novembre 2014 : • TEPCo annonce avoir retiré tous les 1 331 assemblages de combustibles usés de la piscine du réacteur n°4. Une belle prouesse. Ces assemblages, de 22 crayons chacun, sont provisoirement mis dans une piscine au niveau du sol, qui est plus stable. En revanche, la compagnie reste discrète sur les 180 assemblages neufs qui restent car trois sont endommagés, depuis bien avant la catastrophe. Ces derniers seront transportés dans la piscine du réacteur n°6. Récupéré: La Cour des comptes et les "vrais" coûts du nucléaire Dans un rapport très attendu rendu public mardi 31 janvier, la Cour des comptes met à plat les coûts de production de l’électricité nucléaire, qu’il s’agisse des dépenses d’investissement passées, des dépenses courantes (charges d’exploitation) ou des dépenses futures (démantèlement et gestion des combustibles et des déchets). Ce rapport de près de 400 pages a été commandé par le Premier ministre le 17 mai 2011, quelques semaines après la catastrophe de Fukushima. Les chiffres ainsi posés doivent faire office de "boîte à outils" pour alimenter le débat sur le nucléaire, de façon dépassionnée. Voici ses principales conclusions. Le développement de la filière nucléaire a demandé de lourds investissements Les investissements publics et privés réalisés depuis les années 1970 dans l’électricité nucléaire en France s’élèvent selon la Cour des comptes à 228 milliards d'euros.

Related: