background preloader

Sonia Delaunay

Sonia Delaunay
Related:  Docssasamode

Travis Banton Travis Banton, costume sketch for an unknown production Travis Banton, Joan Bennett in Scarlett Street , 1945, directed by Fritz Lang Travis Banton, Lucille Ball in Lover Come Back , 1946, directed by Willian A.Seiter Travis Banton, Claudette Colbert in Cleopatra , 1934, directed by Cecil B. DeMille Travis Banton, Marlene Dietrich , 1930's Travis Banton, Marlene Dietrich in The scarlet Empress , 1934, directed by Josef von Stenberg Travis Banton, Carole Lombard , 1930's, photo by Eugene Robert Richee Travis Banton, Claudette Colbert in Tonight is Ours , 1933, directed by Stuart Walker Travis Banton, Marlene Dietrich in Moroco , 1930, directed by Josef von Stenberg Travis Banton, Marlene Dietrich in Blonde Venus , 1932, directed by Josef von Stenberg Travis Banton, illustration for The Theatre Magazine , 1921, by Ziegfeld Follies Travis Banton, Marlene Dietrich in Shanghai express , 1932, directed by Josef von Stenberg, photo by Eugene Robert Richee Travis Banton, Marlene Dietrich , 1932

J’origami, tu origami, il origami... J’origami, tu origami, il origami... L’histoire du papier remonte à l’Antiquité, soit il y a plus de 5000 ans. Pourtant aujourd’hui encore, le papier est synonyme de créativité… via le dépassement de l’angoissante page blanche. Ori-gami ori-gine L’origami est originaire de l’un des plus anciens arts populaires chinois (7ème siècle) appelé “zhézhi”. Pour un japonais, l’origami est plus qu’un art : c’est une culture vivante, fruit d’une longue tradition. En France il existe même le MFPP, le Mouvement Français des Plieurs de Papier. Qui n’a pas son origami ? Ludique, l’origami est évocateur de simplicité, d’imagination, d’innovation ou encore d’évasion dans l’enfance. Ou pour illustrer leur logotype, leur produit ou leur packaging... Pourquoi tant d’origami ? Face à une telle déferlante, on peut raisonnablement se poser la question du pourquoi. Une réponse “désespérée” au tout digital ? L’origami, c’est déjà le passage à la 3D (de la forme créée par le pliage vs la 2D de la feuille de papier).

Révolution éco-technologique dans la mode éthique : le tissu dépolluant Pourquoi se contenter de réduire l’ empreinte carbone des vêtements lors de la phase de production alors qu’il est tout à fait possible de faire beaucoup plus pour qu’ils ménagent la planète ? L’information est difficile à croire tant elle est surprenante mais il semblerait qu’une incroyable innovation dans le secteur de la mode éthique permette aux habits… de purifier l’air pollué. C’est le Centre pour le stylisme durable, branche « verte » du London College of Fashion , et l’Université de Sheffield (Grande-Bretagne) qui sont à l’origine du projet « Vêtements catalytiques », lequel consiste à appliquer une nanotechnologie déjà existante – les photocatalyseurs – à l’industrie textile. Déjà utilisés dans plusieurs produits commercialisés – des peintures écolos par exemple -, les photocatalyseurs sont des éléments qui, à l’aide de la lumière, déclenchent et accélèrent une réaction sur les agents polluants. Crédit photo : flickr - thegreatgonzo, Tony Kennick

Cristobal Balenciaga The Spanish couturier opened his first couture house in 1915 in San Sebastian. Ten years later, the Spanish royal family is fond of his creations. In 1932, he opens another couture house in Madrid and Barcelona but in 1936, he gets to Paris to escape the Spanish Civil War and immediately enthralled the capital of fashion. His sculptural sack dresses, his heavy volumes and his balloon skirts highly influenced the creations of the younger generation, like Givenchy who considered him his master. Severely challenged by the 1960s fashion changes such as the miniskirt and ready to wear breakthrough, Balenciaga decides to quit haute couture and France to go back to Spain.

Tatouages hypnotiques de Pierluigi Deliperi Pierluigi Deliperi travaille au Tattoo Crew Production à Sassari en Sardaigne. Son style est différent de celui de ses collègues du studio, en raison de sa nature géométrique et de ses motifs psychédéliques. Ses tatouages prennent vie sur la peau des clients et en deviennent même tridimensionnels ! Il travaille dans la tradition de l’encre noir ou noir et rouge et réalisent de véritables oeuvres visuelles et graphiques. Voici un florilège de son travail, pour en voir plus, visitez le site du studio, en cliquant ici ou sur son FB personnel, en cliquant là. Photos: courtesy of Pierluigi Deliperi Pin It Pin It Pin It Pin It Pin It Pin It source La fibre de lait, nouvel ingrédient de la mode éthique Les robes fashions de la marque Mademoiselle Chi Chi sont confectionnées à partir de fibre de lait Loin des préjugés, il devient de plus en plus possible de concilier mode et respect de l’environnement. Les vêtements éthiques s’invitent désormais sur les podiums des capitales de la mode et les stylistes trouvent de nouveaux moyens pour apporter leur patte verte, entre robes capables de purifier l’air et accessoires de luxe conçus à partir de lances d’incendie recyclées. Il existe aussi, on le sait, tout un florilège de tissus écologiques, mais s’il était une matière encore plus eco-friendly que n’importe quel coton bio, chanvre ou bambou? L’idée peut paraître surprenante mais ne date pas d’hier… Fabriqués à base de fibres issues de caséine, la protéine du lait, ces tissus ont vu le jour dans les années 1930. La fibre de lait semble toutefois revenir en grâce. « Nous voyons la fibre de lait comme une alternative au coton. Ses robes en fibre de lait sont légères et agréables au toucher.

Karl Lagerfeld : Tous les messages sur Karl Lagerfeld - Jours tranquilles à Paris mercredi 26 mars 2014 Karl Lagerfeld vendredi 14 mars 2014 Karl Lagerfeld fait la une de GRAZIA jeudi 6 mars 2014 Le Grand Palais transformé en supermarché pour le défilé de Chanel Karl Lagerfeld a transformé le Grand Palais à Paris en supermarché, mardi 4 mars, pour y faire déambuler ses mannequins, décontractées, baskets aux pieds, à l'occasion de son défilé Chanel. Montrer cette collection dans un supermarché pour Karl Lagerfeld, c'est le "reflet du quotidien dans le luxe" et de l'influence du pop art. jeudi 23 janvier 2014 Backstage défilé Chanel - Cara Delevingne et Karl Lagerfeld mercredi 22 janvier 2014 Cara Delevingne en mariée, au défilé haute couture Chanel, hier matin au Grand Palais mercredi 1 janvier 2014 lundi 11 novembre 2013 vendredi 27 septembre 2013 Karl Lagerfeld demain sur TF1

Un jardin du XXIe siècle - le potager aujourd'hui - Le potager du roi Classé monument historique en 1926, et partie intégrante du site versaillais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, le Potager du Roi est ouvert au public depuis 1991. Dans le jardin, les manifestations culturelles rythment l'année. Danse, expositions, théâtre investissent régulièrement le jardin. La présence de l'ENSP et la richesse des activités se déroulant au Potager du Roi confèrent à ce jardin une ambiance originale. Le Potager du Roi se donne pour mission de conserver les pratiques de taille à l'ancienne avec plus de 60 formes fruitières différentes.Les démonstrations des différentes techniques historiques en culture fruitière et légumière devraient se développer. Environ quatre cent-cinquante variétés fruitières et quatre cents variétés légumières récentes et anciennes sont cultivées au Potager du Roi. 30 tonnes de fruits et 20 tonnes de légumes produits chaque année au Potager du Roi.

Coton, chanvre, bambou… Quel est le textile le plus écologique? Le chanvre reste le textile écologique par excellence. Il est toutefois de plus en plus souvent mélangé au coton et à la soie pour des raisons esthétiques La première matière qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de tissus bio est généralement le chanvre. Cette plante possède en effet des vertus écologiques incontestables. Problème : il est difficile de fabriquer des vêtements « décents » élaborés exclusivement à partir de chanvre. Il en résulte inévitablement une baisse de la valeur environnementale du textile, en particulier lorsque le chanvre est mêlé au coton, beaucoup moins écolo. Bien que tout aussi demandeur d’eau que le coton, le bambou a lui aussi la cote auprès des fabricants de mode éthique. Bien que leur usage demeure marginal à l’échelle planétaire, les orties servent également à la confection de tissus écologiques. Crédits photos : flickr - Dave O / Uncleweed

Related: