background preloader

La lecture publique en France

La lecture publique en France
Le 18 novembre 1966, un Comité interministériel, présidé par le Premier ministre, mettait à son ordre du jour les problèmes de la lecture publique en France. Ce comité décidait de confier à un groupe de travail l'étude approfondie de ces problèmes et la recherche des moyens propres à les résoudre. Le groupe de travail que présidait M. Étienne Dennery, directeur des bibliothèques et de la lecture publique, et dont étaient membres M. Poindron, inspecteur général des bibliothèques, adjoint au directeur des bibliothèques et de la lecture publique et M. Fillet, conservateur de la Bibliothèque municipale de Tours et directeur de la Bibliothèque centrale de prêt d'Indre-et-Loire, réunissait des représentants de divers ministères et organismes intéressés par la question du livre et de la lecture (Affaires culturelles, Jeunesse et sports, Intérieur, O.R.T.F). Les séances plénières, au nombre de dix, s'échelonnèrent du 9 décembre 1966 au 23 février 1967. La lecture publique en France. Animation.

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1968-03-0105-001

Related:  Qu'est-ce que la lecture publique ?La lecture publiqueLes bibliothèques et les nouvelles pratiques de lectureLa lectureLecture publique (bibliothèques et médiathèques)

La lecture publique : définition de l'ENSSIB L’expression "lecture publique" apparait pour la première fois dans le décret, signé par le général de Gaulle le 19 août 1945, instituant la Direction des bibliothèques de France et de la Lecture publique (DBLP). Aujourd’hui, la notion de "Lecture publique" recouvre l’ensemble des actions et pratiques mises en œuvre par les bibliothèques accueillant ou desservant les publics dans son acception la plus large, au sein de l’aire géographique dans laquelle elles sont situées. C’est le cas des médiathèques ou bibliothèques municipales ou intercommunales, mais aussi celui des médiathèques ou bibliothèques départementales.

Politique de lecture publique Une prise en compte du contexte local « Appréhendées désormais dans leur environnement urbain, dans leur tissu social et dans un réseau culturel plus large, placées au centre d’une politique du livre et de la lecture, les bibliothèques publiques, outils collectifs au service de la communauté, affirment leurs missions et proposent des orientations. » TASECH-FÖRSTE Danielle. Concevoir, réaliser et organiser une bibliothèque . Cercle de la librairie, 2006. La lecture publique, quelle lecture publique ? Simultanément ou presque, je rencontre cette semaine un mémoire sur les compétences territoriales en matière de lecture publique, à l’occasion des soutenances de mémoires DCB à l’enssib, et le dernier billet de Dominique Lahary faisant le point sur « la lecture publique intercommunale en 10 leçons« . Ajoutez à cela l’actualité politique qui valide la création des métropoles, le serpent de mer du débat sur les compétences croisées des différents niveaux d’administration locale, et une ambiance de campagne électorale qui débute sur fond de municipales et, par conséquent, d’intercommunalité. Le cadre de la lecture publique La définition de cette expression courante est très large, si j’en crois Wikipedia : « La lecture publique est l’ensemble des actions menées autour du livre et de la culture de l’écrit en général. La lecture publique, ce sont les bibliothèques municipales ?

La démocratisation culturelle par les bibliothèques de lecture publique, une préoccupation d’hier ? par Cécile Rabot, sociologue, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Les bibliothèques de lecture publique ont été conçues et développées dans une perspective de démocratisation culturelle : dans le prolongement de l’instruction offerte par l’école, il s’agissait de rendre possible, pour le plus grand nombre, l’accès au savoir et à une offre de lecture de qualité. L’article 3 de la Charte des bibliothèques élaborée en 1991 par le Conseil Supérieur des Bibliothèques met encore en avant le lien entre accès à la culture et exercice de la démocratie et fait de l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires une des missions des bibliothèques : « La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société. » Une forte expansion de la lecture publique (7)

La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ? La Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) tenait le 18 mars 2005 à la Bibliothèque nationale de France (BnF) un colloque intitulé « La lecture publique : un enjeu fondamental des politiques publiques ? ». La journée a été dense et variée, ce qui a permis de tenir en haleine un auditoire nombreux d’élus et de bibliothécaires. Éric Gross, directeur du livre et de la lecture, a souligné la volonté du ministère de relancer une politique de développement de la lecture publique, dans un contexte de relative stagnation des inscrits en bibliothèque.

Le Département soutient la lecture publique La lecture est une compétence départementale obligatoire, depuis 1986. Après un diagnostic effectué en 2013, et avec la conviction que l’approche interdisciplinaire est indispensable à la performance des actions, le Département des Yvelines a choisi d’exercer cette compétence de manière innovante : l’ingénierie et l’accompagnement des projets de lecture ont remplacé les interventions directes assurées dans les autres départements par une bibliothèque dite “départementale”. Des professionnels de la lecture publique sont à l’écoute de tous les projets d’aménagement, construction, gestion des bibliothèques.12 journées de formation sont consacrées spécifiquement aux bibliothécaires et acteurs du livre yvelinois.Une newsletter mensuelle, des groupes de travail avec des associations départementales et nationales informent régulièrement des actualités de la lecture publique.

Ministère de la culture et de la communication : Direction du livre et de la lecture Les services de l'administration centrale Direction du livre et de la lecture Sommaire 180 rue de Rivoli - 75001 Paris France Téléphone : + 33.01.40.15.80.00 Télécopie : + 33.01.40.15.74.04 Directeur : M. Des bibliothèques populaires à la lecture publique Les changements politiques et socioculturels amènent au XIXe siècle une demande croissante de lecture, qu’elle soit instructive ou récréative. Les bibliothèques dites « populaires » sont alors mises en place pour tenter de répondre à ces besoins. Trop laïques pour certains, trop cléricales pour d’autres, trop « populaires » enfin, leur histoire a fait l’objet d’un profond oubli pendant la longue première moitié du XXe siècle.Qui étaient les lecteurs de la France rurale, comment les publics cohabitaient-ils, pourquoi le service de prêt de livres s’est-il progressivement répandu, comment les autorités considéraient-elles ces nouvelles institutions… ?

Les bibliothèques au risque des politiques publiques Aux élus avec qui j’ai travaillé sur le plan professionnel ou associatif, avec ma gratitude complice. Il faut savoir se laisser bousculer par l’histoire. J’étais en train de préparer la rédaction du présent article, un mois et demi après les événements tragiques des 7, 8 et 9 janvier 2015, quand je me suis rendu compte que j’écrivais comme si de rien n’était, travaillant sur une problématique déjà élaborée et prêt à dérouler imperturbablement le fil de mon raisonnement.

Un récapitulatif historique et politique sur la lecture publique, complétant bien la définition de l'ENSSIB donnée plus loin. by luciem77 Mar 7

Related: