background preloader

CYBERDÉPENDANCE

CYBERDÉPENDANCE

http://tpecyberdependance.blogspot.com/

Related:  COMPORTEMENTS ADDICTIFS LIES A L'USAGE DU NUMERIQUEles comportements addictifs liés à l'usage du numeriqueAutres références

Nomophobie : comment soigner cette addiction aux nouvelles technologies ? Qu'est-ce que la nomophobie ? Jean-Michel Rolland définit la nomophobie comme une forme d'addiction concernant « toutes les personnes qui donnent l'impression d'abuser de l'usage » des nouvelles technologies, c'est-à-dire qui utilisent les outils technologiques (ordinateur, tablette, smartphone, réseaux sociaux) dans l'excès. Le terme de nomophobie reste peu connu mais peut équivaloir à celui de cyberdépendance. Cette attirance prononcée pour les technologies agit directement sur notre quotidien car elle développe sans cesse notre disponibilité et nos besoins d'interactivité. Comme le note Jean-Michel Rolland, « avec les technologies, on ne sait plus être absent ».

Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance Test de dépendance à Internet Répondez par oui ou par non à chaque question : Passez-vous plus de temps connecté sur Internet, que vous l’auriez initialement pensé?Est-ce que cela vous dérange de limiter le temps passé sur Internet?Des amis ou des membres de votre famille se sont-ils plaints du temps que vous passez sur Internet?

Mésusages d'Internet et cyberaddiction : réalité ou fiction ? L’émergence de la « société de désinhibition » [1] Ehrenberg A (1991) : « Le culte de la performance »,... [1] entraîne, en plus d’une nécessaire adaptation rapide aux changements, l’apparition de nouvelles stratégies de coping (attitude consistant à savoir faire face). Les conduites addictives et les toxicomanies, de manière générale, ont depuis toujours été utilisées par des personnes en difficulté, pour pallier, au moins temporairement, leurs difficultés d’intégration. Dans le monde de l’entreprise, on assiste à une véritable prise de conscience du mal-être des employés cadres, mal-être qui se traduit par une explosion du nombre de jours d’arrêt de travail, mais, aussi, par une prescription, en augmentation, de médicaments psychotropes, censés permettre ou faciliter l’adaptation aux changements.

Serge Tisseron Posté par Serge Tisseron le 7 avril 2014. La revue Canard PC a consacré récemment un numéro à la question de l’addiction aux jeux vidéo, bien évidemment titré « Tous addicts ? ». Mais qu’est-ce qui a bien pu justifier le lancement d’un tel sujet à un moment où pratiquement l’ensemble de la communauté internationale est en train de renoncer à définir les pathologies liées à l’usage excessif des jeux vidéo en termes d’addiction, notamment chez l’enfant et l’adolescent ? Est-ce parce que l’utilisation du mot est devenu un argument marketing pour des campagnes qui prétendent vendre des jeux en mettant en avant leur caractère « addictogène » ? En tous cas, à ce jour, aucune classification internationale ne retient l’existence d’une « addiction » aux jeux vidéo : ni le DSM de l’American Psychiatric Association (APA), ni la classification internationale des maladies mentales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Etes-vous cyberdépendant ? Comme la drogue ou l'alcool, la toile aurait ses @ccros. Selon des psychologues américains, surfer sur le web pourrait entraîner une dépendance qui toucherait déjà des millions d'internautes. Etes-vous netaholique ? Divorcée, Lucy ne pouvait se passer de son ordinateur. Elle passait près de dix heures par jour entre jeux vidéo, chats, forums on-line, pari et cybersexe. Délaissant ses deux enfants, elle en a perdu la garde après que son ex-mari ait constaté les ravages de cette cyberdépendance.

Ce que l'expérience de Facebook nous enseigne sur la manipulation des émotions Pendant une semaine, en Janvier 2012, des data-scientifiques de Facebook ont modifié ce que près de 700.000 utilisateurs du réseau social pouvaient voir quand ils se connectaient à son service. A certaines personnes, il a été montré du contenu avec des mots heureux et positifs; d'autres n'ont pu lire que des statuts analysés comme plus tristes que la moyenne. A la fin de la semaine, les utilisateurs-cobayes se sont montrés plus enclins à publier eux-mêmes des statuts de la même teneur (positive ou négative) que ce qui avait dominé dans leur timeline les jours précédents. Ce "bricolage" a été révélé au moment de la publication de l'étude dans les prestigieux Actes de l'Académie nationale des sciences.

La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance. Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud. À l’époque victorienne, il était important de savoir « se tenir », de camoufler ses sentiments, de mettre en avant le devoir et de masquer le désir : l’hystérique posait alors problème, les liens des symptômes aux organes génitaux, puis au cerveau, enfin au désir et à l’histoire du sujet devenant les grandes questions théoriques de l’époque.

Cyberdépendance - Dépendances - Infos drogue, prévention, dépendance en toxicomanie De nos jours, les ordinateurs font partie de notre quotidien. Cet outil de travail et de loisirs est presqu'un incontournable dans la majorité des domiciles familiaux. Les ordinateurs, les iPad, les téléphones cellulaires, etc. nous permettent d'être connectés en tout temps avec ce monde de divertissement et de communication. Toutefois, lorsqu'utilisée de façon abusive, cette activité de loisirs peut mener à une véritable dépendance. Comme avec toutes les autres formes de dépendances, celle-ci, une fois installée, provoquent des sensations de malaise, d'anxiété et parfois même de souffrance, lorsque la personne est privée d'accès pour la réalisation de ses activités.

J'aime regarder les témoignages vidéo qui apportent une autre dimension, plus sociale, au probléme de la cyberdépendance. by lafarge_groupe4_psy Apr 8

Bien qu'écrit par 2 lycéens (Maxime Le Blay et Benoit Le Bras), ce blog dédié à la cyberdépendance apporte de nombreuses informations pertinentes sur ce sujet. by perruchini_groupe5_psy Mar 19

Related: