background preloader

CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux - Site officiel

CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux - Site officiel
Related:  1. Quelques musées et leur histoire

CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, anciennement Centre d'arts plastiques contemporains ou CAPC, est le musée d'art contemporain de Bordeaux, inauguré en 1983. Historique et fonctionnement[modifier | modifier le code] Le Centre d'arts plastiques et contemporains est créé en 1973 par Jean-Louis Froment qui en sera le directeur jusqu'en 1996[1]. Investissant différents lieux de la ville, le CAPC s'installe dans l'ancien entrepôt Lainé, construit au XIXe siècle entre 1822 et 1824 par l'ingénieur Claude Deschamps, à partir de 1975 tout en poursuivant ces projets itinérants en France et à travers l'Europe. En 1984, l'importance des œuvres produites et l'intérêt de leur conservation, conduisent le Ministère de la Culture et la ville de Bordeaux à donner au CAPC le statut de musée d'art contemporain. Au cours des années le CAPC a évolué non seulement dans sa physionomie mais aussi dans sa configuration intérieure.

Bienvenue | Centre Pompidou Metz rosa b Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux est un musée consacré à la Première Guerre mondiale situé à Meaux en France, à 50 kilomètres à l'est de Paris, inauguré le . L’origine du musée[modifier | modifier le code] La collection[modifier | modifier le code] La concrétisation d’un projet de musée consacré à la Première Guerre mondiale dans le pays de Meaux fut rendue possible par l’acquisition en 2005 de la collection privée de Jean-Pierre Verney, spécialiste reconnu de ce conflit[1]. Plusieurs expositions, et notamment 1914…Partis pour un été[2] reprise en 2004 au Musée Bossuet de Meaux, avaient permis de révéler au public la richesse de cette collection. Implantation[modifier | modifier le code] Le musée est situé au nord-est de Meaux près de la Route de Varreddes (D405) et à proximité des lieux des deux batailles de la Marne (1914 et 1918), deux moments décisifs de la Première Guerre mondiale. Le musée[modifier | modifier le code]

Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le muséum d'histoire naturelle de Bordeaux est un établissement municipal. Il est sous le contrôle du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et bénéficie également du soutien de la direction régionale des Affaires culturelles d'Aquitaine. Le muséum est labellisé « Musée de France »[1] et se conforme aux préconisations du service des Musées de France du ministère de la Culture et de la Communication. L’établissement est fermé au public jusqu'en 2017 pour des travaux de rénovation et de la mise en sécurité[2]. Localisation[modifier | modifier le code] En novembre 2014, le muséum est desservi par le réseau de tramway de Bordeaux, ligne C (station Jardin public)[3]. Le muséum dispose d'un troisième bâtiment, le centre de conservation des collections, situé en banlieue de Bordeaux, à Bacalan. Historique[modifier | modifier le code] XVIIIe siècle[modifier | modifier le code] La collection Harlé

Musée d'art moderne de la ville de Paris Il occupe l'aile Est du palais de Tokyo. L'aile Ouest du palais, qui appartient à l'État, est par ailleurs consacrée à la création contemporaine sous toutes ses formes. Le musée, inauguré en 1961, a rouvert le 2 février 2006, après une période de rénovation, avec une exposition consacrée à Pierre Bonnard. Il s'agit d'un des quatorze musées de la Ville de Paris gérés depuis le 1er janvier 2013 par l'établissement public administratif Paris Musées. Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code] Logo depuis septembre 2012. Histoire[modifier | modifier le code] Les origines du musée[modifier | modifier le code] Vue aérienne sur le palais de Tokyo où le musée d'art moderne occupe l'aile est, ici à droite. En 1940, pour éviter que le Palais ne soit réquisitionné par les autorités allemandes, le préfet de la Seine décide de mettre le bâtiment à la disposition de l’Entraide des Artistes pour organiser des Salons. L'implantation dans l'aile Est du palais de Tokyo[modifier | modifier le code]

Musée national d'art moderne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le musée national d’art moderne (MNAM) est consacré à l’art moderne et contemporain des XXe et XXIe siècles. Il est situé à Paris dans le centre Georges-Pompidou, où il occupe deux étages (art contemporain au 4e étage et art moderne au 5e étage), outre l'atelier Brancusi, des galeries d'expositions temporaires et divers autres espaces liés au musée. Les collections rassemblent plus de 100 000 œuvres dont seule une partie est exposée par roulement. L’accrochage est en principe révisé tous les deux ans [4]. Des expositions temporaires sont également présentées. Historique[modifier | modifier le code] Le Musée national d'art moderne a pris le relais de l'ancien musée du Luxembourg créé en 1818 par Louis XVIII pour accueillir les œuvres des artistes vivants destinées à rejoindre le musée du Louvre dix ans après leur mort[5]. Missions et organisation du musée[modifier | modifier le code] Le MNAM / CCI comprend : Activités culturelles Après 1945 :

Le Centre Pompidou – Centre Pompidou « Sur la Piazza et à l’extérieur du volume utilisable, on a centrifugé tous les équipements du mouvement du public. Sur le côté opposé, on a centrifugé tous les équipements techniques et les canalisations. Ainsi chaque étage est-il complètement libre et utilisable, pour toute forme d’activité culturelle connue ou à trouver. »Renzo Piano, architecte du Centre Pompidou L’architecture Conçu comme un « diagramme spatial évolutif » par ses architectes, Renzo Piano et Richard Rogers, l’architecture du Centre Pompidou présente des caractéristiques techniques qui la rendent unique au monde. La structure du bâtiment La charpente métallique est constituée de 14 portiques supportant 13 travées, de 48 m de portée chacun, espacés de 12,80 m. Le code couleur C'est à ce "code couleur", comme symbole de la pluridisciplinarité du Centre Pompidou, que fait référence le titre du magazine programme trimestriel. Pour en savoir plus, consultez le dossier pédagogique.

Musée national des arts et traditions populaires Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Musée national des arts et traditions populaires (MNATP) est un établissement public fondé en 1937 par Georges Henri Rivière. Situé depuis 1972, à la porte des Sablons dans le bois de Boulogne (16e arrondissement de Paris), ce musée d'ethnologie présentait une vision synthétique de la société française traditionnelle, rurale et artisanale pour l'essentiel, depuis le XIXe siècle jusqu'aux années 1960. Après plus de soixante-dix ans d'existence, il a fermé en 2005. L'une de ses grandes originalités fut de se constituer en musée-laboratoire, selon la formule retenue par son fondateur Georges Henri Rivière, associant aux conservateurs une équipe de chercheurs. Histoire[modifier | modifier le code] Une riche collection[modifier | modifier le code] Coq gaulois, Musée des arts et traditions populaires La muséographie originale élaborée par Georges Henri Rivière met en valeur des ensembles d'objets dans les vitrines.

Musée du quai Branly Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Branly. Le musée du quai Branly ou musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques (civilisations non occidentales) est situé quai Branly dans le 7e arrondissement de Paris, le long du quai de la Seine qui lui a donné son nom et au pied de la tour Eiffel. Projet ambitieux porté par Jacques Chirac et réalisé par Jean Nouvel, il a été inauguré le . Origine[modifier | modifier le code] Alors qu'il était prévu d'y créer un parc, le vaste terrain de l'ancien Garde meuble national, qui avait accueilli le Centre des métiers durant l'exposition universelle de 1937, est occupé après la seconde guerre mondiale, à titre initialement provisoire, par des constructions du ministère de l'Équipement, tout en demeurant grevé d'une servitude d'espace vert, reprise pour 7 500 m2 au POS de Paris[8]. Fréquentation[modifier | modifier le code] Panneau d'entrée du musée devant la façade de la libraire.

Related: