background preloader

La cyberdépendance, ennemie du sommeil ?

La cyberdépendance, ennemie du sommeil ?
Chaque soir, Fabrice, 34 ans, s’adonne à ce qui est devenu un rituel : il se connecte fébrilement, répond à ses courriels, en adresse d’autres, surfe sur ses réseaux sociaux, visite ses nombreux sites préférés. Ses yeux sautent d’une image à l’autre des heures durant. Et comme à chaque connexion, le temps semble s’être arrêté. Internet ne manque pas d’entraîner des cyberdépendances chez ses utilisateurs. Les signes d’alerte sont multiples : sensation récurrente de manque hors connexion, soulagement à la connexion, usage incontrôlé et prolongé d’Internet… Une passion dévorante pour le net peut véritablement naître chez l’internaute, jusqu’à en perturber son sommeil. Selon une étude récente, en effet, différents troubles du sommeil sont susceptibles de se manifester chez les cyberdépendants : troubles de l’endormissement, réveils nocturnes, insomnies ou encore diminution du temps de sommeil. Comment les spécialistes expliquent-ils l’émergence de ces troubles ?

http://www.scienceshumaines.com/la-cyberdependance-ennemie-du-sommeil_fr_28447.html

Related:  Cyberdépendance : symptômes et conséquencesL'addiction numérique ou la cyberdépendancePEARLTREESCOMPORTEMENTS ADDICTIFS LIES A L'USAGE DU NUMERIQUEDes jeunes libérés ou abandonnés.

La cyberdépendance: mythe ou réalité ? E. Comment on devient "accroché" à Internet En examinant les étapes à travers lesquelles se développe cette réaction, on peut mieux en identifier les pièges et les tournants cruciaux. Cette connaissance peut nous aider à mettre le frein au moment approprié et à s'occuper des vraies questions qu'Internet nous aurait permis d'éluder. Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance

Présentation des consultations L’accueil est ouvert les : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 19 h Jeudi, de 12h à 19h Samedi : de 10h à 14h (fermé les samedis de juillet et août) Les nouveaux patients sont reçus : Lundi, mardi, mercredi, vendredi, de 11h à 16 h Jeudi, de 12h à 16h Pour éviter l’attente, nous vous conseillons de prendre rendez-vous. Il n’y a pas d’addiction aux jeux videos Il n’y a pas d’addiction à l’Internet|aux jeux vidéos. Volà un billet que j’ai écrit en 2006 et ma position n’a pas bougé depuis. Elle s’articule principalement autour de deux points : 1. la psychopathologie. Ce que l’on rassemble sous le terme d’addiction aux jeux vidéos ne correspond pas la sémiologie de l’addiction sauf a faire éclater la notion sous le terme d’addiction sans objet (ou sans drogue). En psychologie comme dans les autres disciplines, le principe d’économie est applicable : on n’invente pas de nouvelles hypothèses si le phénomène observé peut s’expliquer avec les théories existantes.

Journée sans téléphone mobile : et si on décrochait ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Marlène Duretz Pour l’expert en comportement Thierry Le Fur, il est indispensable de trouver « les conditions d’un usage adapté ». Une journée sans téléphone mobile ? Depuis 2001, Phil Marso, instigateur de la journée mondiale sans téléphone mobile, encourage à réfléchir sur le « mobilou » chaque 6 février, le jour de la saint Gaston – et sans déplaire à Nino Ferrer et à son « téléphon qui son’/Et y a jamais person’ qui y répond ». Autant demander l’impensable et tenir à l’impossible une majorité de détenteurs de ce doudou connecté, que 60 % des Français consultent dans la première heure suivant leur réveil et que 30 % dégainent entre dix à vingt-cinq fois par jour, et 13 % cinquante fois et plus. En considérant que les enfants sont, dès l’âge de 2 ans, derrière les écrans, « nous serons en moyenne connectés plus de cent mille heures, à l’échelle d’une vie, comptabilise Thierry Le Fur.

Cyberdépendance : "l’addiction au jeu est aussi féroce que celle aux substances" La journaliste Giannaccini réalise un dossier sur l’addiction aux jeux en ligne. Un réel problème de société mais aussi de santé publique dans le monde occidental. Nous n’en sommes pas encore là en Algérie quoique le problème de la cyberdépendance – pendant de l’addiction aux jeux en ligne – commence à être évoqué dans notre pays. Une association culturelle a organisé il y a quelques mois dans la commune d’Aghribs et à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou une rencontre dédié à ce problème qui commence, à la faveur de la démocratisation croissante d’internat, de se manifester. Je suis cyberdépendant mais je me soigne … - Le blog CYBERDEPENDANCE Samedi 30 janvier 6 30 /01 /Jan 23:25 Je blogue à tout va, je « tweete » jour et nuit, je surfe à l’envie et « MSN » avec n’importe qui. Je « googelise » mes contemporains et tchate la nuit, j’émaile et « netvibise » sans retenue. Je télécharge mes envies sur mon iphone et salue mes 1 500 amis sur hi5 et Facebook réunis. Je me filme et me « dailymotionnise », je prends des photos que je « flicke » en un instant… Je déblogue, je suis cyberdépendant… Serons-nous tous un jour accro à cette technologie numérique ?

Stress numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1].

Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ? par Vincent Parizot , Sophie Aurenche Il est parfois difficile de se détacher de la spirale infernale du numérique. En 2014, 28 millions de Français possédaient un smartphone et neuf millions avaient une tablette tactile.

Jeux vidéo : entre nouvelle culture et séductions de la « dyade numérique » Notes Que les Anglo-saxons distinguent sous le qualificatif de « gambling », qui signifie « pari » C’est le vieux rêve de l’humanité que Wim Wenders met en scène dans son film Jusqu’au bout du monde. Un scientifique met au point une machine destinée à permettre à sa femme devenue aveugle de revoir les souvenirs de son passé comme si elle y était « pour de vrai ». Mais la machine est vite détournée de cette fonction précise pour servir à visualiser les rêves intimes de chacun. Les risques de la cyberdépendance à cause des téléphones intelligents Parions que plusieurs téléphones intelligents et mini-portables ont été les cadeaux favoris de plusieurs jeunes du Québec au cours des derniers jours. Si les jeunes d'aujourd'hui envoient un texto à la minute et consultent leur page Facebook à tout moment, s'il est maintenant possible de jouer au poker en ligne dans l'autobus et si le maniaque de jeu vidéo peut maintenant s'adonner en tout temps à son jeu de rôles favori, il faudra bientôt se pencher sur la question de la cyberdépendance. Au Québec, peu de spécialistes s'y intéressent. Or, à l'Université de Sherbrooke, l'enseignante en toxicomanie Magali Dufour s'attarde sur ce phénomène grandissant.

Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement» INTERVIEW Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts... Propos recueillis par Julien Ménielle Publié le Mis à jour le La cyberdépendance est-elle la nouvelle menace venue du Web? C'est ce que semble indiquer un rapport parlementaire rendu public ce mercredi. Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts. Elle explique le phénomène pour 20minutes.fr. Enfants et écrans : psychologie et cognition Par Hubert Guillaud le 29/01/13 | 19 commentaires | 16,151 lectures | Impression L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations).

Bonsoir , Cet article démontre rapidement et de façon explicite les effets négatifs d'une consommation excessive d'écran le soir . On perd rapidement la notion du temps et des priorités . On grignote des heures de repos , notre corps accumule une dette de sommeil ce qui génère des changements de comportement dus à une fatigue omniprésente tout au long de la journée . Jour après jour on glisse vers l' addiction . Cordialement Jean-yves by poyac_groupeb_psy Mar 5

Bonsoir. Pour compléter ton commentaire, nous réalisons en lisant cet article qu'entre le moment où nous allumons notre ordinateur et celui où nous l'éteignons, l'espace temps est difficilement quantifiable; nous prenons conscience, après coup, de l'écart qui existe entre le temps "intérieurement vécu" et le temps chronométrique. Il y a une forme d’abandon, de lâcher prise face aux contraintes horaires, abandon qui, s'il est excessif, contribue à définir l'addiction. Bien à vous. by fanny_groupee_psy Mar 4

Bonsoir Sylvie, Merci pour ton commentaire! Oui, en effet, on en revient toujours au même point: décrocher de l´ordinateur et aller tout simplement se coucher... Bonne soirée! Cordialement, Constance by bru_groupea_psy Feb 15

Bonsoir, Merci d'avoir rajouté cette perle, cet article est tout à fait en phase avec le sujet de cette recherche. Le sommeil peut être grandement impacté par un usage immodéré d'internet. Il est dur chez nous le soir de faire la chasse aux écrans au moment de l'extinction des feux! Bien cordialement, Sylvie D L1 Psy - Groupe A by deroche_groupea_psy Feb 15

Related:  Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique