background preloader

Êtes-vous cyberdépendant

Êtes-vous cyberdépendant
Êtes-vous cyberdépendant? Par Alain Rioux, Ph. D., Psychologie Gestionnaire de Psycho-Ressources, Québec, Canada | Voir ma page Psycho-Ressources | Êtes-vous cyberdépendant? Il semble que le terme « addiction à l’Internet » ait été utilisé pour la première fois lors du colloque de l’American Psychological Association (APA) qui s’est déroulé à Toronto en 1996. Le Dr Young trace un parallèle plus spécifique entre la dépendance à l’Internet et le jeu pathologique dont la nature psychologique est plus similaire que les dépendances impliquant des substances intoxicantes. 1. .Pour les besoins de l’étude de Kimberly Young, les sujets qui répondaient « oui » à cinq ou plus de ces questions étaient considérés comme des utilisateurs souffrant d’une addiction à l’Internet. Par Alain Rioux, Ph.

[Débat] Dofus, du plaisir à l'addiction. : Un débat sur le thème de l'addiction au jeu 20 Décembre 2013 - 10:44:52 | #29 Citation (TuxIsInDaPlace @ 19 Décembre 2013 06:56) Tout d'abord, désolé si ce topic n'est pas dans la section adaptée. Merci de le déplacer cas échéant. J'ouvre ce sujet afin de pouvoir débattre ensemble d'un sujet parfois tabou, l'addiction à Dofus. Car en effet il s'agit là d'un fait plus que réel. J'ai 19 et je joue à Dofus depuis que j'ai 11 ans environ. Aujourd'hui j'en suis sorti (j'espère ) et je vous invite à vous asseoir autour d'une table, nous raconter votre histoire et parler de ce fléau qui touche beaucoup d'entre nous. Citation (angelsplume @ 19 Décembre 2013 07:18) J'ai été addicte à dofus quand j'avais 15ans pour ma part (y a 6ans, à peu près). Mais cette expérience ne m'a pas beaucoup marquée ça s'est arrêté comme ça a commencé, tout seul. Citation (KoupTou @ 19 Décembre 2013 09:06) Chez moi, l'addiction c'est par période. Je joue depuis plus de 5-6 ans, je devais avoir 16-17 ans quand j'ai commencé et j'en ai 23. Comment je fonctionne ?

Test/Résultat Facebook Discussion:Dépendance à Internet Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'introduction de l'article cite Otto Fenichel et date son propos de 1949. Lorsque l'on visite la page d'Otto Fenichel, on apprend qu'il est décédé en 1946, soit 3 ans avant d'avoir pu parler des "toxicomanies sans drogues" ?!????? AlainR Erreurs grossières[modifier | modifier le code] Goldberg n'est pas psychologue mais psychiatre Il *invente* l'Internet Addiction Disorder comme une *plaisanterie* : L'IAD ne sera pas dans le Diagnostic Standard Manual V malgrès le lobbying de quelques uns Attention, article non fiable[modifier | modifier le code] Cet article est rempli d'erreurs grossières et mériterait d'être refait entièrement. Politiques de prévention[modifier | modifier le code] Pour compléter l'article, le sujet est d'envergure, on peut poser la question sur les politiques de prévention envisageables. C'est neutre, ça? C'est joli de donner son avis, mais il me semblait que ce n'est pas bienvenu sur wikipédia?

Le test des comportements addictifs J’ai tendance à m’ennuyer. Très caractéristique de moi. Assez caractéristique de moi. Un peu caractéristique de moi. Pas caractéristique de moi. Je ne peux pas résister à l’envie de (Fumer, Boire, Sniffer, m’Injecter, Acheter, Jouer…). Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction usage problématique d'Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI)) désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne. Des activités en ligne, telles que l'achat en ligne, si faite en personne, peuvent être considérées comme problématiques si celles-ci sont compulsives. Signes et symptômes[modifier | modifier le code] D'après le spécialiste français Romain Cally « sur le web, la compulsion apparaît lorsque l'internaute ne juge plus son comportement normal, mais ne peut pour autant éviter de se connecter. Symptômes psychologiques allégués[9] : Symptômes physiques allégués[10] : yeux secs ;maux de tête migraineux ;maux de dos ;syndrome du tunnel carpien ;repas irréguliers ou sautés ;mauvaise hygiène personnelle ;insomnies ou changements dans le cycle du sommeil. D. Psychologie :

Internet Addiction Test - NetAddiction The Internet Addiction Test emerged as the first validated measure of Internet and technology addiction. The Internet Addiction suite of tests brings together the Internet Addiction Test (IAT) and the Internet Addiction Test for Families (IAT-F). The IAT is a self-report instrument for adolescents and adults. The IAT-F is for children and adolescents and completed by an informant who knows the youth well. Both instruments can be used together in assessment to obtain a well-rounded profile of the client’s Internet addiction and also to identify discrepancies amongst raters, who could benefit from psychoeducation. For more information on using the IAT and building an Internet Addiction treatment program in your practice, visit RestoreRecovery.net for our comprehensive workbook and training programs. To learn more about the validation studies of the Internet Addiction Test and for order information, please click here:

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Une enquête sur les loisirs devant écran (Internet, jeux vidéo et télévision) a été menée auprès de 444 élèves de 3e scolarisés dans l'ensemble des collèges publics et privés d'une grande ville du Nord de la France53(*). En bref, s'il existe bien une cyberaddiction, plus puissante que la dépendance à la télévision, qui commence à prendre des proportions inquiétantes, la solution est connue : il s'agit du contrôle des parents, qui disposent des moyens pour couper la connexion ou pour maîtriser les horaires de navigation. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Selon M. Par ailleurs, la dépendance aux jeux vidéo est bien analysée par l'ouvrage de Mme Christine Kerdellant et M.

Trouble de dépendance à internet Cyberaddiction - La dépendance au net existe. Selon trois types de modalités. En... | Jeunes FC Comment constate-t-on une addiction ? Quand l'activité devient très envahissante au point de prendre la place d'activités que l'on avait auparavant, de pouvoir empêcher de travailler, dormir, vivre normalement. Quelle est la typologie des personnes que vous rencontrez ? Si l'on prend le cas des jeux en ligne, Internet n'est pas plutôt un biais qu'une finalité ? Quelles sont les conséquences ? Quelle est la différence avec la télévision dans la mesure où certaines personnes peuvent également passer beaucoup de temps devant ? Le mot addiction n'est-il pas trop fort ? Comment prévenir ? Recueilli par Stéphane Paris La cyberdépendance : quand Internet prend les commandes La cyberdépendance : quand Internet prend les commandes Lundi, 16 h 30 : Mathieu est devant son ordinateur. Il joue depuis dimanche après-midi à son jeu en ligne préféré. Il n’a ni déjeuné ni dîné et il est en train de manquer son cours. Nathalie habite avec son copain Frédéric depuis 1 an environ, mais elle est insatisfaite de leur relation. Les vignettes ci-dessus illustrent comment l’utilisation problématique d’Internet et des nouvelles technologies peut être la cause de difficultés pour plusieurs, que ce soit au plan personnel ou au plan interpersonnel. Introduction Qu’est-ce que la cyberdépendance? Introduction Depuis une vingtaine d’années, Internet a révolutionné la façon de communiquer et la manière de travailler. Qu’est-ce que la cyberdépendance? Prédominance : le comportement ou l’activité occupe une place prédominante dans la vie de l’individu, souvent au détriment d’activités ou de relations réelles. Types de cyberdépendance La cyberdépendance peut prendre des formes variées.

Serge Tisseron Posté par Serge TISSERON le 11 avril 2009. Parmi les divers points de vue qui invitent à considérer le jeu vidéo excessif comme une addiction, l’un d’entre eux mérite qu’on s’y arrête. On peut le résumer ainsi : l’approche des différentes pathologies addictives et leur prise en charge serait actuellement beaucoup trop marquée par l’importance donnée aux substances toxiques, et les motivations conscientes et inconscientes du sujet « addict » seraient sous-estimées. En faisant admettre « l’addiction aux jeux vidéos » comme une forme d’addiction à part entière, le but serait de sortir d’une logique de l’addiction liée aux toxiques et de mettre en avant la part psychique des comportements addictifs, qu’il mettent en jeu ou non une substance. Du coup, cela permettrait de donner un nouvel essor à la prise en charge psychothérapique des sujets « addicts » pour lesquels une tendance importante de l’addictologie ne voit aujourd’hui de solution que dans des drogues de substitution.

Addiction Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance, ou addiction (qui est un anglicisme), est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s'y soustraire. Le sujet se livre à son addiction (par exemple : utilisation d'une drogue, ou participation à un jeu d'argent), malgré la conscience aiguë qu'il a — le plus souvent — d'abus et de perte de sa liberté d'action, ou de leur éventualité. L'anglicisme addiction est au sens courant souvent synonyme de toxicomanie[1] et désigne tout attachement nocif à une substance ou à une activité. Le terme d’assuétude, également noté bien que peu utilisé, a un sens similaire sans toutefois être aussi négatif (assuétude au chocolat mais dépendance à la cocaïne). Les problèmes engendrés par une addiction peuvent être d'ordre physique, psychologique, relationnel, familial et social. Étymologie et introduction[modifier | modifier le code]

Cet article écrit par Alain RIOUX, Docteur en psychologie et gestionnaire du site psycho-ressources, fait référence à une étude menée par le Docteur Kimberly Young (Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder, Torronto, 1996) au sujet de l’émergence d’une addiction à internet et propose une traduction libre du questionnaire diagnostic original. by maisonneuve_groupee_psy Mar 11

Related: