background preloader

Envoyez de l'argent dans un point de vente

Envoyez de l'argent dans un point de vente

https://afrimarket.fr/client/index.php

Related:  FinTech - Finance 2.0IntelligenceCollectiveservices

Skimm démocratise le QR Code Alors que le NFC peine à trouver sa place dans le paiement mobile et que son absence sur l’iPhone 5 ne va pas lui faciliter la tâche [1], d’autres solutions se profilent à l’horizon. C’est le cas de Skimm, une start-up fondée en janvier par deux anciens étudiants de Sciences Po Paris et qui compte désormais 10 salariés. Le principe de fonctionnement est assez simple : les particuliers téléchargent l’application Skimm sur leur iPhone [2] et les commerçants la version pro [3] sur leur iPhone ou sur leur logiciel de caisse. Admettons-le : on l'a pas vu venir... Quand je dis "on", j'entends "l'Internet Canal Historique". Les vieux geeks barbus, hippies, activistes anarcho-techno-béats qui pensions (car j'en suis) que ce nouvel outil allait changer - pour le mieux - les relations humaines, les hiérarchies et la politique, et faire du monde une utopie du faites-l'amour-pas-la-guerre. Ou sinon, au minimum, quelque chose de marrant. On l'a pas vu venir, parce qu'on n'en voulait pas, du modèle économique "gratuité contre publicité". Pour nous, Internet c'était juste "gratuité".

Avec WeFarm, des fermiers du monde entier s’entraident par SMS Dans les zones rurales où vivent des agriculteurs de pays en développement, l’isolement est un problème majeur. « Les gens passent parfois toute leur vie à moins de 20 kilomètres de là où ils sont nés. Les informations ne circulent pas », explique Kenny Ewan, un Britannique d’une trentaine d’années. C’est pour ça qu’il a cofondé WeFarm, une start-up qui propose aux agriculteurs de plusieurs pays du Sud une sorte d’Internet sans Internet : un réseau qui fonctionne par SMS et permet à des agriculteurs qui ne se sont jamais rencontrés de s’échanger des conseils qui peuvent parfois sauver leurs récoltes ou leur bétail. Le poids de l’isolement numérique

eSCM: e-SCM - Software as a Service pour ne payer que la valeur ajoutée Parce que les coûts de Logistique doivent rester flexibles et s'adapter au rythme de l'activité, nous avons construit une offre sur le mode Pay as You Go. L'unité de facturation est le nombre d'étiquettes générées par l'outil. Le calcul est fait à la validation de l'Ordre d'Achat. La valeur ajoutée e-SCM repose sur les seuls coûts de gestion des approvisionnements et de suivi logistique. Nous avons retenu le principe du "SaaS"' car la solution e-SCM est plus une prestation de services à valeur ajoutée qu'un simple produit logiciel. La méthodologie BELHARRA permet d'accélérer la montée en charge et le déploiement du projet pour profiter au plus vite des bénéfices de la solution.

RSI : Mandon pour 'une mission d'urgence' Le secrétaire d'Etat à la Simplification Thierry Mandon s'est montré favorable aujourd'hui à "une mission d'urgence" sur le régime social des indépendants pour résorber les retards de dossiers et améliorer l'accueil, pointant au-delà un besoin de "transparence" sur les prélèvements et prestations du RSI. Interrogé sur le RSI à l'occasion de la manifestation de travailleurs indépendants, commerçants et artisans prévue ce lundi pour protester contre les dysfonctionnements du régime, Thierry Mandon s'est prononcé sur Sud Radio, au vu d'une étude "département par département des problèmes rencontrés par les indépendants", pour "une mission d'urgence". Critiquant aussi le fait que le RSI soit "injoignable", le secrétaire d'Etat a plaidé pour "revoir complètement, d'ici septembre 2015, les conditions d'accueil des usagers, avec téléphone, guichets, de manière à ce que les plaintes soient au moins reçues par quelqu'un de compétent au RSI".

Design ≠ Design thinking Qu’est-ce qui fait la spécificité du design, et plus particulièrement du design de service tel que nous l’entendons ? Quelle(s) différence(s) entre design et design thinking ? À force d’en parler quotidiennement dans les couloirs de Superpublic, avec notre complice Grégoire Alix-Tabeling nous avons décidé de prendre la plume pour partager notre point de vue sur la question. Design de service, une spécialisation Aujourd’hui le design de service est revendiqué, pratiqué et commence à être enseigné. Pourtant, il subsiste une méprise énorme à son sujet. eventbrite Dans le cadre d’un programme de recherche (ANR FIP-EXPLO) portant sur les formes d’innovation « par le design » dont on constate le développement depuis une dizaine d’années dans les services publics, ce séminaire propose un débat entre chercheurs, acteurs publics et designers. Pour saisir leur diversité, leur originalité et leurs effets sans rien négliger de leurs possibles tensions et de leurs limites, nous proposons de nous intéresser aux « promesses du design » et, plus centralement encore, à plusieurs paradoxes. Cette première séance porte sur la question : a t-on véritablement besoin des usagers ? La formulation paraît surprenante : les démarches du « design de service » ne revendiquent-elles pas d’être centrées sur l’utilisateur ?

Les Fintech bousculent la finance - Le 02 Septembre 2016 Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depuis la crise des prêts à risque en 2008, le secteur traditionnel bancaire n'a jamais été autant bousculé. Les Fintechs arrivent avec des produits innovants à moindre frais et proposent une nouvelle expérience pour les utilisateurs. Elles sont d'autant plus motivées que les différentes directives européennes leur donnent toujours plus de pouvoir et d'ouverture.

10 chiffres que vous ignoriez (peut-être) sur l’environnement en France L’industrie pollue moins, les pollens nous gênent davantage et les énergies renouvelables progressent, selon le rapport statistique annuel du ministère de l’écologie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Manon Rescan et Martine Valo Comment se porte l’environnement en France ? Prix pour le design de service I. Organisation du concours La Poste, société anonyme au capital social de 3 800 000 000 euros, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 356 000 000, dont le siège social est situé 9 rue du Colonel Pierre Avia, 75015 Paris, organise du 15 septembre 2016 (10 heures, heure de Paris) au 4 décembre 2016 (minuit heure de Paris) un concours, le « Prix pour le Design de Service », récompensant la création de scénarios de services innovants, et ayant pour thème : « La Banque Postale de demain ». Ce concours (ci-après dénommé « le Concours ») est organisé en partenariat avec la Biennale Internationale Design Saint Etienne.

Quel géant du Web remportera la bataille du m-paiement ? Apple Pay et Samsung Pay s'internationalisent à un rythme effréné tandis que les géants chinois préfèrent asseoir leur puissance dans leur pays. Découvrez où sont présents chacun des acteurs. Les géants du Web se lancent l'un après l'autre dans la bataille du paiement mobile en magasin, sans qu'un leader incontesté ne se dessine encore. Tandis qu'Apple Pay et Samsung Pay se déploient chaque mois dans de nouveaux pays pour y prendre le marché avant leurs concurrents, les chinois Alipay ou Tenpay se focalisent sur la gigantesque cible locale. Android Pay, de son côté, n'est encore présent que dans quatre pays et n'a pas annoncé ses futurs plans d'internationalisation. Samsung Pay se lancera dans sept nouveaux pays en 2016 et 2017, parmi lesquels le Royaume-Uni, le Canada ou encore la Turquie.

Related: