background preloader

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions
De quoi parle-t-on ? L'essor des mondes numériques modifie notre comportement. Nous leur consacrons plus de temps et sommes quasi en permanence face à un écran, connectés à internet : smartphone, tablette, ordinateur, console, tv, etc. Vous en doutez ? Si vous prenez le train, regardez autour de vous. La multiplication des écrans génère potentiellement des risques d’usage excessif. Le terme de cyberaddiction est sujet à controverse. Ce que l’on sait Les cas d’usage excessif et problématique existent. Pour la Suisse, des études chiffrent à plusieurs dizaines de milliers le nombre d’usagers d’internet qui présentent des signes d’addictions (voir faits et chiffres). Il est toutefois difficile de définir précisément et quantitativement à partir de quand l’usage d’internet et des médias électroniques est problématique. Comment sensibiliser les jeunes ? Dans le domaine des médias électroniques, les jeunes possèdent une expertise. Le projet In medias

http://www.grea.ch/hyperconnectivite

Ressource 1: Addictions Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence

5 graphiques pour explorer le concept du « blurring » Alors que le travail prend une place toujours plus importante dans notre existence, un concept nouveau appelé « blurring » se répand de plus en plus et bouleverse l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Issu du verbe anglais «to blur», signifiant «brouiller», «rendre flou», ce mot décrit un phénomène qui envahit le monde du travail : la suppression de la limite entre sphère professionnelle et privée. Les outils technologiques de communication (Smartphone, tablettes…) permettent aux employés de rester connectés à leur travail, principalement via les mails. La « surconnexion » ou « hyperconnexion » est la source-même du concept de blurring. re.sources explore le « blurring » en 5 graphiques. Les courbes de taux d’équipement le démontrent année après année : les français sont de plus en plus connectés. Le numérique connait un essor fulgurant.

Cyberdépendance : le jeu est une affaire sérieuse Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le C'est avec le soutien d'un psychologue que le joueur pourra retrouver sa liberté et se détacher du monde virtuel. Un phénomène qui pourrait bien s'accentuer avec l'ouverture du marché des jeux d'argent en ligne. Les médecins spécialistes de l'addiction redoutent en effet des conséquences sérieuses sur les joueurs les plus fragiles et un afflux de joueurs pathologiques en consultation.

Comment devient-on accro au numérique ? Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels.

La course à l’e-influence, une addiction socialement acceptable #Gloups. S’il est des articles qu’on lit d’un trait, la gorge un peu serrée et en ravalant sa salive à la fin, celui d’Isabelle Bouttier¹, publié récemment par l’excellente revue Tank, en fait incontestablement partie. C’est que la fondatrice de Web Image&Sens, qui fut sémiologue et coach dans une vie antérieure, n’y va pas par quatre chemins pour décrire les ressorts psychologiques et autres traits qui caractérisent les socionautes influents, ainsi que la course à l’e-influence ! Alors évidemment, quand il se trouve qu’on est soi-même blogueur et twitto assidu, comme le personnage fictif autour duquel l’auteure a construit son article (un certain « Paul »²), difficile de ne pas se sentir visé par cette description sans concession de l’e-influence et par son portrait au vitriol de ces e-influenceurs autoproclamés dont les réseaux regorgent. Alors, aliénation ou pas ? Quelle seraient, si tant est que l’on puisse parler d’addiction, les signes avant-coureurs de la dépendance ?

Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Le Cybersexe... Une drogue dangeureuse .Le cybersexe : une drogue dangereuse L’explosion de l’Internet au début des années 1990 est un phénomène sans précédent dans le monde des communications. Toutefois, malgré les nouvelles possibilités que nous offre ce médium, son utilisation quotidienne fait naître de nouvelles problématiques psychologiques. Par exemple, la toile a ses « accros ». Si l’on en croit les chiffres du Dr David Greenfield, psychologue américain auteur du livre : Virtual Addiction, 6 % des utilisateurs souffrent d’une forme quelconque de dépendance à Internet. Comme il y a environ 250 millions d’utilisateurs d’Internet à travers le monde, le calcul est simple : plus de 13 millions de personnes souffrent d’une forme de dépendance à l’Internet qui se manifeste à travers le clavardage, le courrier électronique, le cybersexe, les achats en ligne, la navigation complusive, etc.).

Addiction au téléphone, témoignage d'une accro  Avant de sortir, je m'assure toujours d'avoir sur moi la Sainte Trinité: portable, portefeuille, gloss pour les lèvres. Hier soir, après le travail, j'ai oublié de faire mon rituel de vérification et ce n'est que dans le métro que j'ai réalisé ma terrible erreur. C'était trop tard. Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies. Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas.

Comment se désintoxiquer d'une dépendance au numérique Série addiction épisode 4 : une chaîne d'hôtel irlandaise propose un séjour sans internet : les clients déposent leurs smartphones et autres tablettes à l'accueil en début de séjour. Les cures de "désintoxication numérique" se multiplient. A l'heure où le smartphone est roi, une vie sans internet est de plus en plus impossible. Série : Nouvelles addictions Symptômes fréquents de la Cyberdépendance Symptômes fréquents de la Cyberdépendance Symptômes Psychologiques •Une attitude euphorique et un sentiment de bien-être provoqués par la navigation sur Internet • L’incapacité de s’arrêter • Le besoin d’augmenter de plus en plus le temps consacré à Internet • Un manque de temps pour la famille et les amis • Un sentiment de vide, de dépression, et d’irritabilité lorsque privé d’un ordinateur • Propension à mentir sur ses activités à la famille ou aux amis • Apparition de problèmes à l’école et baisse significative du rendement académique Symptômes Physiologiques •Syndrome du canal carpien • Sécheresse des yeux • Maux de tête et migraines chroniques • Maux de dos • Alimentation irrégulière, repas sautés et de mauvaise qualité • Négligence de l’hygiène personnelle • Insomnie ou modifications dans le cycle du sommeil Source: Cyberdépendance en 60 questions; RETZ 2007.

Quand l'addiction au smartphone déborde sur la vie de bureau Les études se multiplient quant aux effets néfastes des smartphones sur le comportement et la vie sociale. Et toutes mettent une évidence une dégradation de cette dernière, due au caractère addictif de ces nouveaux outils, qui entrainent un transfert de la vie privée du réel au virtuel. Il y de cela deux semaines, une équipe de chercheurs de l’Institut d’information technologique de Helsinki mettait en garde contre le caractère addictif des smartphones. L'Institut OfCom abonde en ce sens, puisque sa dernière étude, menée auprès d'un panel de plus de 2500 adultes et adolescents, met en évidence la prise d'importance démesurée de ce type de téléphones dans la vie quotidienne, et ce notamment dans le cas des adolescents. Les BlackBerry et l'iPhone constituent évidemment les fers de lance de cette tendance, puisqu'ils représentent à eux deux plus de 50% du marché des mobiles, et notamment dans les entreprises.

Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm Télécharger la synthèse de l’expertise collective. En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées. ©Fotolia

« L’essor des mondes numériques modifie nos comportements. » Cette association pose la problématique de l’ère numérique qui modifie les comportements des humains. Cette « cyberaddiction » peut être néfaste en cas de repli sur soi même. Elle peut au contraire être un moyen d’ouverture et de communication (bien que virtuelle) vers le monde extérieur. by martinez_groupe1_psy Mar 6

Bonjour, Le GREA est le principal réseau des professionnels de l’addiction en Suisse romande. Il offre une vision de l’hyperconnectivité (usage excessif des médias électroniques) en Suisse, mais pas seulement. Il promeut également l’innovation et les bonnes pratiques, dispense des formations et prend position sur les sujets d’actualité et de société en lien avec toutes les addictions. Cordialement, A Garcia by garcia_groupe4_psy Mar 16

Related:  Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique