background preloader

Le genre non-binaire, au-delà de l'« homme » et de la « femme »

Certains prénoms ont été changés. Quand on pense genre, on pense homme ou femme. C’est ce qu’on doit cocher sur la plupart des formulaires administratifs et à l’inscription sur beaucoup de sites. Sur Facebook, c’était comme ça jusqu’au 13 février dernier ; mais depuis cette date, les usagers américains peuvent choisir parmi une cinquantaine d’options (voir encadré en fin de page). Pour beaucoup, c’est une découverte : on peut se définir en dehors de la binarité. Le genre n’est pas forcément une alternative entre deux propositions, homme et femme : beaucoup d’autres identités existent ! Difficile d’échapper à la binarité du genre lorsqu’elle est reflétée jusque dans le langage. En outre, ces options ne satisfont pas tout le monde. « Je n’aime pas ces pronoms car ce sont des mélanges entre il et elle », proteste Morgan : « moi je suis pas « un peu des deux », je suis en dehors de ce binaire-là ». Alterner est une stratégie assez courante chez les personnes non-binaires. Et en pratique ?

http://www.madmoizelle.com/genre-non-binaire-243141

Related:  Non-binaritéNon-binarité/ binarité subvertiecamillemackamaevalg

Le coming out poignant d'une personne agenrée face à Barack Obama Une étudiante londonienne a avoué, publiquement et pour la toute première fois de sa vie, n’appartenir à aucun genre, en s’adressant au président des États-Unis, lors d’une conférence à Londres, vendredi dernier. Ses parents ont appris la nouvelle au même moment. Mara Munir ne se sent ni fille, ni garçon. Iel* a profité du séjour de Barack Obama à Londres, la semaine dernière, pour aborder le sujet des droits des LGBT, au cours d’une conférence donnée par le président américain au Royal Horticultural Halls. Iel a, au passage, revendiqué son identité dite agenrée, de manière publique et indirectement à ses parents, présents dans l’auditoire. [*Maria Munir se fait appeler par un pronom neutre utilisé en anglais, le they singulier.

Mais puisqu’on vous dit que les races et les sexes sont des réalités ! S’il est vrai que le racisme culturaliste (haine des « cultures », des « civilisations » des pays dits du Sud, et de l’islam pensés comme inférieurs) a désormais grandement remplacé dans les discours politiques, médiatiques et populaires, le bon vieux racisme biologique (idée que l’infériorité se trouve dans les gênes), ce que j’expliquais longuement là, deux chercheurs, Nancy Huston et Michel Raymond, se sont investis de la mission suivante : nous rappeler que la biologie, comme idéologie, n’est pas morte. Leur contribution que l’on peut lire ici, se propose de réaffirmer des réalités biologiques qui justifieraient de parler de races et de sexes. La rhétorique du « juste milieu »

Troisième sexe, genre neutre ou intersexué : la France fait un premier pas, puis recule Mise à jour 22 mars 2016. La cour d'appel d'Orléans a finalement refusé de reconnaître à un sexagénaire la possibilité de faire figurer la mention "sexe neutre" sur son état civil, contrairement à ce qu'avait décidé, pour la première fois en France, le tribunal de Tours le 20 août 2015. Dans un arrêt rendu le 21 mars 2016, les magistrats de la cour d'appel ont estimé "qu'admettre la requête de Monsieur X reviendrait à reconnaître, sous couvert d’une simple rectification d'état civil, l'existence d'une autre catégorie sexuelle". Le cas de la première personne française à avoir obtenu la mention "sexe neutre" sur son état civil sera sans doute porté devant la Cour de cassation, et éventuellement devant la Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg. Retour sur une petite révolution vite avortée

Queer Montréal Puis-je être gay sans être un homme? Non-binarité et couple. En tant que personne non binaire, souvent confondue pour un homme, et toujours attiré par des hommes: est-il plus stratégique de chercher des outils dans les discours de féministes hétérosexuelles ou dans les discours relatifs à l’homosexualité? Séminaire : Interroger l’avatar numérique et l’immersion iconique avec les Sciences de l’Information et de la Communication — heSam Université Premier séminaire ouvert (au laboratoire DICEN-IDF) du projet recherche heSam université "Avatar immersif en réalité simulée". Où ? CNAM Amphithéâtre Laussédat 2 rue Conté 75003 PARIS accès 31 (de suite à droite), 3e étageQuand ? Lundi 16 novembre 2015 / 17h-20h >> Accès gratuit sur simple réservation sur : Fa'afafine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les fa'afafine (Samoa), fakaleiti (Tonga), rae rae ou mahu (Polynésie française) est un concept polynésien lié au rôle sexuel et à l'identité de genre. Une représentation courante est celle où le fa'afafine est traditionnellement un garçon élevé en tant que fille dans une famille avec trop d'enfants mâles, les parents choisissant un fils pour les aider avec le ménage. Puisque faire le ménage est strictement « travail de femmes », ces garçons accomplissant ce « travail de femmes », ils sont élevés en tant que filles.

Les fibres noires: BD érotique sur le genre Non-Binaire / Queer Voilà au bout d'un long et pénible accouchement, j'ai enfin fini cette bd Je sais que d'autres Queer, Agenré.e.s, Genderfuckers, Genderfluid, neutre...etc n'auront pas forcément la même approche ni le même vécu. Par exemple l'utilisation de pronoms différents pour parler de moi est important et vital mais pour d'autres ce n'est pas forcément obligatoire. (Pronoms "iel", "ol", "ille")

Nos bombes tuent aussi Depuis quelques jours, on voit beaucoup une image être partagée sur Facebook, un dessin qui, en quelques lignes et quelques mots, résume pas mal à lui seul les problèmes que pose toute la rhétorique – qui se propage à toute vitesse et dans tous les médias depuis les attentats du 13 novembre à Paris – selon laquelle ’c’est à notre liberté de bons vivants qu’ils s’attaquent’. Il s’agit d’un dessin de femme avec pour tout habillement un bonnet phrygien et une cocarde tricolore, accompagné de ce commentaire : ’Nous nos bombes sont sexuelles et nos attentats à la pudeur’. Déjà, passons sur les jeux de mots usés et leur supposée drôlerie gauloise. Je vous laisse aussi utiliser Google pour la définition de ce qu’est un ‘attentat à la pudeur’, exactement, et de ce qu’est devenue cette notion dans les qualifications judiciaires contemporaines. Là encore, on se gondole.

Poésie et musique arabo-andalouse : un chemin initiatique Naître à Fez, baigner dans l’univers poétique depuis l’enfance, puis habiter Grenade, découvrir l’art arabo-andalou et s’en inspirer dans ses études et interprétations... Un témoignage passionnant. Je ne sais jusqu’où ma mémoire peut chercher dans le temps mon amour pour la poésie, cette passion se situe en tout cas dès la petite enfance, dans un environnement culturel où la poésie est présente à toutes les célébrations à travers le chant ou la déclamation. J’ai toujours été fascinée par ces personnes qui déclamaient de façon spontanée une poésie avec exaltation, et par leur diction qui permettait de savourer la beauté du sens et du langage. Cette manifestation poétique venait orner un moment de bonheur vécu, une idée qui surgissait dans le débat ou répondre aux interrogations de la vie. Dès l’âge de neuf ans, j’ai commencé à écrire quelques poèmes, en français car la langue arabe me semblait trop complexe pour exprimer la fraîcheur et la simplicité de mes sentiments d’enfant.

Comment peut-on avoir un genre en dehors des concepts de féminité et masculinité ? - Unique en son genre Les passages en italiques représentent la voix d’une personne fictive qui commenterait. Ce sont des critiques que j’ai déjà véritablement reçues (même si j'ai synthétisé). Cependant, je ne souhaite viser personne en particulier. De plus, le "vous" que j'emploie dans le texte est dirigé vers ces commentaires, donc pas spécifiquement vers toi, lecteur.trice. ;) Bonjour, bonsoir, Aujourd’hui je souhaite expliquer comment il est possible d’être un genre qui se situe en dehors des concepts de masculinité et féminité.

Femmes de flics violents, sacrifiées au nom de la réputation de l’institution « Une femme battue qui appelle le 911 a deux chances sur cinq » de tomber sur un homme qui, chez lui, est auteur de violences domestiques. « De quel côté pensez-vous qu’il penchera ? » Alex Roslin, journaliste d’investigation, publie une impressionnante enquête réalisée outre-Atlantique : Police Wife, The Secret Epidemic of Police Domestic Violence. Accompagnée du témoignage fort et bouleversant d’une ex-femme de flic violent, Susanna Hope, cette enquête très documentée découvre un tabou scandaleux : les représentants des forces de l’ordre sont à la fois plus couramment violents dans l’intimité et bien plus protégés que les autres hommes violents. « Les membres de la Gendarmerie Royale du Canada sont punis plus sévèrement pour avoir menti ou volé quelque chose que pour de la violence conjugale », confie Alex Roslin. Durant ses douze ans d’enquête, il s’est heurté à la loi du silence.

Les autres coopératives d'éducation populaire Des nouvelles coopératives d’éducation populaire ! Avec les trois coopératives présentées dessous, nous transférons nos savoirs et nos outils, nous co-animons des stages, nous nous enrichissons à leur contact et sommes heureux de voir se répandre ce métier d’éducateur populaire. Si vous attendez une réponse de notre part depuis quelque temps ou si vous vous apprêtez à en faire une, nous ne pouvons que vous inciter à vous adresser à la coopérative la plus proche de chez vous... La Coopérative du vent debout (à Toulouse)Mail : cooperative@vent-debout.orgSite : www.vent-debout.orgTel : 06 89 68 41 07 ou 06 74 34 42 83 Nous voulons contribuer à travailler la démocratie au quotidien pour lui redonner du sens : réinventer l’école, reconstruire le système de santé, les médias populaires, le contrôle citoyen, la lutte contre les dominations, l’émancipation collective, la solidarité? entre les peuples.

Related: