background preloader

C'est pas sorcier - Peut-on améliorer sa mémoire ? - Partie 2/2

C'est pas sorcier - Peut-on améliorer sa mémoire ? - Partie 2/2
Related:  Mémoire ateliermagalie13

A propos de la mémoire | Observatoire B2V des mémoires La mémoire a pour étymologie le terme latin memoria, « aptitude à se souvenir », et le pluriel memoriae, désignant un « recueil de souvenirs ». La mémoire est en ce sens, autant individuelle que collective, permettant de rassembler en image et en couleurs quasiment réelles, les vécus du sujet qu’ils soient individuels ou collectifs. On peut avoir un souvenir commun du début des « années 70 » par exemple, tout en ayant chacun un souvenir précis et individuel. On parle alors de mémoire collective et de mémoire individuelle. La mémoire d’entreprise compose également de manière évidente cette relation entre mémoire individuelle et mémoire collective. La mémoire est nécessaire dans l’apprentissage, l’acquisition des connaissances et les performances de l’individu. Elle influence nos comportements : face au stress, appétence pour certains aliments ou réactions aux émotions. La mémoire, un système complexe et fondamental La mémoire, les mémoires

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

6 lois à connaître pour mieux organiser son temps de travail Nous avons beau rédiger nos planning en heures de travail, nous sommes forcés de constater qu’une heure de travail ne ressemble pas à une autre. Outre la nature de l’activité, plusieurs facteurs entrent en jeu : le stress, le plaisir, l’apprentissage, l’enrichissement personnel que l’on en tire, le niveau d’énergie, la frustration ou l’insatisfaction. En fait ce n’est pas tant la quantité de temps passée qui compte mais sa qualité. Beaucoup d’entre nous gèrent leur temps de travail de manière désastreuse. Nous sommes comme submergés par nos tâches. Nous avons du mal à les prioriser ou à tenir nos délais. Comment s’organiser de façon à tirer le meilleur de chacune de nos heures de travail? 1. En 1949, Edouard A. Depuis, cette loi est généralement exprimée par : “si quelque chose peut mal tourner, alors cette chose finira infailliblement par mal tourner”. 2. Voici plusieurs pistes pour éviter les interruptions : 3. Nous pouvons tirer partie de cette loi de plusieurs manières : 4. 5. 6.

Mémoire à long terme Janvier 2015 Mémoires à long terme La mémoire sensorielle et la mémoire de travail retiennent les informations sur le très court terme. Mais notre cerveau encode aussi des informations sur une très longue période, souvent la vie entière : ce sont les mémoires à long terme. On distingue deux systèmes de mémoire à long terme : déclarative (ou explicite) et non-déclarative (ou implicite). Mémoire déclarative Elle rassemble à son tour deux types de mémoire : épisodique et sémantique. Mémoire épisodique La mémoire épisodique est la somme des événements que nous avons vécus. Les souvenirs sont rares avant l'âge de cinq ans, quasi-inexistants avant 2-3 ans. Dans les deux tiers des cas, nos souvenirs se passent à la première personne (comme un film dont nous serions la caméra) ; mais dans un tiers des cas, nous nous voyons comme acteur dans le film de ces souvenirs, à la troisième personne. Mémoire sémantique Mémoire non-déclarative La mémoire implicite se confond en partie avec l'inconscient.

Comment visualiser pour mémoriser ? J’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui Patrick Boutain du site Mémoire Facile. Patrick nous a gâté en réalisant spécialement pour vous une série de vidéos sur le sujet de la mémoire visuelle. Voici les premières vidéos. Développer La Mémoire Visuelle Retranscription texte de la vidéo 1 Bien le bonjour à toutes et à tous. Aujourd’hui, suite à de nombreuses questions, notamment sur le blog de Cindy, je vais tout simplement aborder un domaine que vous exploiter tous les jours, consciemment ou inconsciemment, lié à votre imagination : « Comment développer votre mémoire visuelle… dans l’objectif du long terme » Dans tout objectif d’apprentissage, la première stratégie à mettre en place est celle de la compréhension. « Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement. » [Albert Einstein] La compréhension commence par un aperçu global de l’information ou de la connaissance à acquérir. Retranscription texte de la vidéo 2 Vocabulaire

Comment faire des fiches pour réviser ses cours ? - Cogitoblog Qu'est ce qu'une bonne fiche ? La fiche est un résumé intelligent du cours. Elle doit reprendre les notions essentielles et les mettre en valeur par une présentation qui va faciliter l’apprentissage. Une fiche c’est donc RESUMER, ORGANISER, PRESENTER ce qui doit être APPRIS On pourrait penser que c’est un travail supplémentaire et inutile que de reprendre ce qui a déjà été noté dans son classeur. RESUMER le cours c’est se l’approprier ; en reformulant plus simplement on comprend et on apprend. ORGANISER les notions c’est permettre une mémorisation plus facile et plus rapide. PRESENTER ses fiches c’est là aussi permettre d’apprendre plus vite et plus efficacement. Comment faire concrètement ? S’appuyer sur le plan du coursSur son cours noter par un signe les notions à apprendre et le vocabulaire à mémoriser.Sur son cours souligner d’une autre couleur un ou deux exemples qui illustreront les notions. IMPORTANT : ne supprimez pas les exemples ! Comment utiliser intelligemment ses fiches ?

Mémoire et vieillissement On croit souvent que le vieillissement est synonyme de perte de mémoire. Les stéréotypes négatifs liés au processus de vieillissement sont, en effet, très répandus dans notre société et ont tendance à dresser un portrait des personnes âgées comme étant un groupe d’individus ayant des déclins physiques et cognitifs évidents. Les individus de plusieurs groupes d’âge ont tendance à croire que ces affirmations sont véridiques. Il a été démontré que les stéréotypes négatifs du vieillissement sont associés avec des problèmes de santé mentale et des déficits de performance cognitive chez les personnes âgées. Oublier le nom d’une personne qu’on vient tout juste de rencontrer Oublier un petit détail d’un événement ou d’une expérience de vie Avoir de la difficulté à se concentrer en essayant de faire plusieurs tâches en même temps Au contraire, la liste suivante donne des exemples de problèmes de mémoire qui peuvent indiquer la présence d’un problème plus sérieux.

Aide-mémoire, changer ses habitudes : 29 facons de réussir à enraciner un comportement « Nous sommes ce que nous répétons chaque jour. L’excellence n’est alors plus un acte, mais une habitude. » – Aristote Note : cet article est une traduction de l’article The Habit Change Cheatsheet: 29 Ways to Successfully Ingrain a Behavior de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article ! Nos vies quotidiennes sont souvent une série d’habitudes que nous répétons chaque jour, une existence entravée, enchaînée par une lente accumulation de nos actions précédentes. Mais les habitudes peuvent changer, aussi difficile que cela puisse paraître par moments. J’en suis un exemple vivant : avec de toutes petites, d’infinitésimales étapes, j’ai changé une liste interminable d’habitudes. C’est possible. Et bien que j’aie écrit sur les changement d’habitudes de nombreuses fois au cours de la vie de ce blog, aujourd’hui je vais réunir les meilleurs conseils en un seul aide-mémoire, pour ceux qui sont nouveaux sur le blog et pour ceux qui pourraient trouver ces rappels utiles.

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ?comment mémoriser durablement ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. 4. Le lapbook

La mémoire affectée par le stress Comment le stress interfère-t-il avec la mémoire? Pour répondre à cette question, nous devons d’abord comprendre comment la mémoire fonctionne. Le processus de la mémoire (la mémorisation) nous permet d’acquérir, de retenir et de se souvenir d’informations ou d’expériences. Nous avons une mémoire à court terme et une mémoire à long terme. L’information suit un chemin précis en trois étapes. 1- L’Encodage est la perception de l’information qui est transformée pour devenir un souvenir (par exemple, un numéro de téléphone). 2- La Consolidation est l’étape où l’information est gravée dans la mémoire à long terme, par exemple, en répétant le numéro de téléphone dans sa tête. 3- La Remémoration consiste à rappeler l’information entreposée dans la mémoire à long terme à la conscience, par exemple, signaler le numéro de téléphone le lendemain. Le stress peut interférer à chaque étape du processus de mémorisation. Interférer avec la mémoire

Idées de rituels : récap En ce moment, je suis déjà en train de me projeter dans l'année future. Je fais le point sur les rituels que je voudrais mettre en place. Je me suis dit qu'un petit récapitulatif de tout ce que proposent les collègues blogueurs serait un bon début et pourrait aider d'autres gens dans leurs recherches. Voici donc, la crème de la crème en matière de "rituels cycle 3". Orientés maîtrise de la langue orale - les billets chez Charivari (devinettes, vire-langue, tongue-twisters, énigmes, petits bonheurs, blagues, proverbes…) - le concours de virelangues chez Turbulence - exercices de systématisation de formules syntaxiques chez Charivari - point Petit quotidien chez Romy Orientés compréhension - la boîte mystère chez Sage - inférences chez Classeur d'école Orientés grammaire - la phrase du jour chez Mallory - la phrase du jour cez moi (une période) - le carnet de classe de mots chez Sage - grammaire mystère chez Bout de gomme - grammaire rapide chez Bout de gomme Orientés orthographe Orientés vocabulaire

La prise de notes - la CGE en BTS Cours, conférence, réunion... Savoir prendre des notes Dans l'enseignement supérieur, un prof ne dicte plus ses cours, et dans le monde professionnel, les situations de communication orale sont bien plus courantes que l'écrit (communication téléphonique, entretien, réunion de travail...) ; il faut pourtant en garder des traces, pour pouvoir y revenir et pour produire des compte-rendus. Or celui qui parle va toujours plus vite que vous qui écrivez (150 mots à l'oral pour 30 mots à l'écrit) : il faut donc acquérir les techniques qui permettent de condenser un propos. En outre, prendre des notes, c'est le meilleur moyen d'assimiler un cours ou une communication, c'est-à-dire de les comprendre ET de les mémoriser ; en effet l’écoute et la compréhension sont bien meilleures quand on est actif, et prendre des notes, c'est réfléchir pour trier et reformuler. D'ailleurs selon certains spécialistes, nous retenons : Méthode Deux écueils sont à éviter : Exemples de symboles courants

Stress, émotions et mémoire Quand les hormones du stress sont bonnes pour vous ... La mémoire de tous les jours est vraiment différente de celle qui a trait à un événement très excitant (comme une fête d’anniversaire surprise) ou traumatisant (comme un accident d’automobile). Les hormones du stress ont la propriété de s’assurer de votre survie en facilitant la formation de mémoires reliées à un événement traumatisant (par exemple, la chasse au mammouth dans la préhistoire). En vous imprégnant de mémoires marquantes reliées à un événement excitant ou traumatisant, votre cerveau vous permet d’être plus à même d’éviter ce genre de situations dans le futur. Exemple Vous souvenez-vous où vous étiez, ce que vous faisiez, et avec qui vous étiez au matin du 14 mai 2005? Maintenant, vous souvenez-vous où vous étiez, ce que vous faisiez, et avec qui vous étiez le 11 septembre 2001? Parce que les événements chargés en émotions sont plus faciles à retenir que les événements neutres. Oublier à tout prix De si beaux souvenirs

soutien lecture Pour s'assurer que les élèves ont bien compris un texte, on pose les traditionnelles questions: qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi... Les élèves en difficulté ont déjà bien du mal à répondre à ces questions. Aussi posera-t-on ces questions avec l'objectif de les amener à avoir une meilleure compréhension du texte. Et on les guidera vers la construction de la réponse en relation avec la question posée.La relation question/réponse peut être:- explicite et textuelle, - implicite et textuelle (inférences logiques , fondée sur le texte: il faut connaître le champ sémantique utilisé et mettre en relation les informations données), - implicite et fondée sur les schémas du lecteur (inférences pragmatiques: issues des connaissances du lecteur, de sa culture et de son expérience. Il faut que l'élève le comprenne et reste ouvert au texte. C'est un gros problème pour les élèves qui manquent de confiance en eux).

Related: