background preloader

Comment le «hackathon» réinvente l'innovation en entreprise

Comment le «hackathon» réinvente l'innovation en entreprise
Axa, Pernod Ricard et la SNCF ont adopté les méthodes de Facebook. Elles font plancher des week-ends entiers des génies de l'informatique sur des projets d'applications et de services en ligne. Enquête sur un phénomène. «Vous avez tous pensé à dormir?» Sur les bancs des universités, les hackathons sont désormais légion. Le concept du hackathon est né aux États-Unis à la fin des années 1990, au sein de la communauté des développeurs adeptes des logiciels libres. La culture du hackathon s'est propagée en entreprise lorsque les génies de l'informatique sont devenus entrepreneurs. Le phénomène a depuis gagné la France. Sortir du schéma d'innovation classique «Avec les hackathons, nous cherchons à sortir du schéma d'innovation classique», précise Frank Mouchel, CIO d'Axa France. Une semaine plus tard, ce fut au tour de Pernod Ricard de réunir étudiants et curieux au sein de l'école 42, en collaboration avec Facebook et Deezer. Le hackathon est-il l'avenir de l'innovation en entreprise?

Customers Need to Fire Something Before They Can Hire Your Product I’ve previously described the importance of nailing your customer’s problem as the initial battle. But it’s about way more than just getting their attention. When you can describe your customer’s problems clearly and succinctly – even better than they can, there is an automatic transference where they believe you also have the solution for them. This is what Jay Abraham calls the “Strategy of Preeminence”. This same phenomenon is also at work at the doctor’s office where after correctly diagnosing you, you are more open to the prescription. But getting to this stage requires a deep understanding of your customers. The basic premise is that people hire products to get a job done. Sounds basic. Clay and his team were hired to help a major food brand build a “better” milkshake. If you haven’t heard or seen this video on the “Milkshake Study”, check it out below: Here were my 3 biggest takeaways: 1. Here’s a nice illustration of this via Alan Klement: 2. Lets turn to another Jobs: 3.

Developer Network Premier hackathon sur les données du ministère de l’Intérieur L’OKF France, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, Etalab et OCTO Technology, organisent les 20 et 21 juin un premier hackathon à partir des données du ministère de l’Intérieur disponibles sur data.gouv, qui aura lieu chez OCTO Technology, 50 avenue des Champs-Elysées. Les équipes auront deux jours pour élaborer des prototypes d’applications et de visualisations de données ou améliorez la qualité de données déjà disponibles pour mieux jouer avec. Il sera aussi possible de présenter un projet que vous avez réalisé avec des données de l’Intérieur dans un format bref tout au long des deux jours. L’événement sera aussi l’occasion d’une rencontre informelle entre producteurs de données et réutilisateurs, pour apprendre à mieux se connaître et échanger par la suite. Que vous soyez développeur-se, designer, journaliste, statisticien-ne, sociologue ou « simple » citoyen-ne curieux-se, vous pouvez proposer votre équipe et/ou un pitch de projet ou juste passer. Déroulé Vendredi Samedi

When Krave Jerky Showed up in Class with a $435,000 Check I remind my students that I’m teaching them a methodology they can use the rest of their careers, not running an incubator. Every once in awhile a team ignores my advice and builds a company worth hundreds of millions of dollars. Hershey just bought Krave Jerky, a team in our 2011 Berkeley Lean LaunchPad class, for >$200 million. Jon Sebastiani and his team came into the 2011 Berkeley Lean LaunchPad class with several key observations: Snack foods were a large ~$35 billion but the moribund food category was starving for innovation and modernizationMeat snacks were a $2.5 billion subcategory of snacks. Jon’s big vision was to build a company that disrupted the meat snacks business. Get Out of the BuildingJon and the team came in with all the assurance of a startup that thought they knew what they were doing. Their sales had given them some real data on three potential distribution channels: direct to consumer, brick and mortar retail, retailers. If you can’t see the slides click here

Prix Cube - Prix international jeune création en art numérique Conférences - Nuit du Hack ~ 20 - 21 juin 2015 Nous sommes trois amis en première année d'études supérieures. Alexandre est en école d'ingénieurs Thomas est en prépa commerce et Boris qui est en licence maths info. Notre point commun c'est que l'année dernière nous étions tous dans la même classe de terminale scientifique et nous étions les trois seuls et uniques inscrits en spécialité informatique (nouvelle option ISN). Nous avons donc du réaliser ensemble un projet de fin d'année. Nous avons transformé un vieux jouet en plastique en une voiture multifonctions télécommandée depuis une interface web. Ce que nous voudrions montrer et partager si nous avons l'opportunité d'êtres acceptés c'est une démarche, un état d'esprit et une manière de penser la technologie qui nous entoure. Nous voulons présenter une démarche de bricoleurs, c'est à dire comment à partir de pas grand chose et en détournant les objets qui nous entourent de leur fonction initiale nous pouvons imaginer quelque chose d'intéressant.

L'impression 4D, nouvelle (r)évolution industrielle ? Imaginez un futur où les meubles s'assembleraient tout seuls, où l'épaisseur des murs des bâtiments évoluerait en fonction de la météo et où les voitures accidentées se répareraient elles-mêmes. Ce monde-là n'est pas tiré d'un ouvrage de science-fiction, mais issu des très sérieuses expérimentations de Skylar Tibbits, chercheur américain au Massachusetts Institute of Technology (MIT), sur l'impression 4D. Concrètement, il ne s'agit pas d'inventer, à proprement parler, une quatrième dimension. "L'idée est d'utiliser les procédés de l'impression 3D en y intégrant des matériaux capables d'évoluer avec le temps en fonction de leur environnement", précise Mathilde Berchon, consultante et auteur de L'Impression 3D (éditions Eyrolles). Selon Loïck Roche, directeur de Grenoble École de management, le procédé s'apparente "à la transmission, à la matière, d'une forme d'intelligence reptilienne de l'ordre du réflexe".

VIDEO. Microsoft dévoile Hololens, son casque de réalité augmentée TECHNOLOGIE Pour superposer des graphismes 3D à la réalité... Philippe Berry Créé le Mis à jour le Mots-clés Microsoft Ce n'est pas tout à fait l'holodeck de Star Trek, mais presque. Mercredi, Microsoft a présenté un casque de réalité augmentée, HoloLens. Microsoft @HoloLens. «Il s'agit de l'ordinateur du futur», a lancé le patron de Microsoft, Satya Nadella. Pour les puristes, non il ne s'agit pas de véritables hologrammes au sens optique du terme mais d'une simulation qui semble réussie, avec des objets 3D bien intégrés. Concurrence de Magic Leap Microsoft a l'avantage d'avoir dégainé le premier, avec un casque qui sera lancé «en même temps que Windows 10», sans doute en 2015, à un prix fixé «à la fois pour les entreprises et le grand public», a dit Nadella. L'entreprise n'est toutefois pas seule sur le créneau de la réalité augmentée immersive. >> Quelques images de la vidéo de présentation:

Related: