background preloader

« Ces gens-là sont morts, ce ne sont plus des migrants », par Jean-Marc Manach

« Ces gens-là sont morts, ce ne sont plus des migrants », par Jean-Marc Manach
Le 3 octobre 2013, un chalutier transportant cinq cent réfugiés venant pour majorité de l’Erythrée et de la Somalie tombait en panne à deux kilomètres de l’île italienne de Lampedusa. Espérant alerter les secours, un passager mit le feu à une couverture. Le bateau s’embrasa, certains passagers sautèrent dans l’eau, d’autres se ruèrent sur l’un des côtés du navire, qui se retourna. Cette tragédie, qui fit plus de trois cent soixante morts, fut largement relayée dans les médias. Jamais on n’avait autant parlé des risques pris – et des drame vécus – par tous ces réfugiés qui cherchent à gagner l’Europe au péril de leur vie. Une équipe de journalistes européens révèle aujourd’hui que plus de vingt-trois mille hommes, femmes et enfants sont « morts aux frontières » de l’Europe, depuis l’an 2000, soit plus de 50 % de plus que les estimations dont on disposait jusqu’alors.

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2014-03-31-morts-aux-frontieres

Related:  Morts par milliers en MéditerranéeImmigration ? (faux problème !)Tableur4journos

Lampedusa, par Serge Halimi Il y a trente ans, fuir le système politique oppressif de leur pays valait aux candidats à l’exil les louanges des pays riches et de la presse. On estimait alors que les réfugiés avaient « choisi la liberté », c’est-à-dire l’Occident. Un musée honore ainsi à Berlin la mémoire des cent trente-six fugitifs ayant péri entre 1961 et 1989 en essayant de franchir le mur qui coupait la ville en deux. Les idées fausses, ça suffit ! ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté"

[APP] Mémorial des morts aux frontières de l’Europe Plus de 14 000 réfugiés sont "morts aux frontières" de l'Europe depuis 1988. Afin de mesurer l'ampleur de cette "guerre aux migrants", OWNI propose un mémorial, sous forme de carte interactive. Plus de 5 000 réfugiés ont débarqué à Lampedusa, île italienne située entre Malte et la Tunisie, depuis le début de l’année. La situation est d’autant plus critique, souligne l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), que l’île, forte de 5 000 habitants, ne peut a priori accueillir que 800 réfugiés. Dans un communiqué, United for Intercultural Action, une ONG de défense des droits des migrants et des réfugiés, rappelle de son côté que depuis 1993, 857 réfugiés au moins sont morts en tentant de rejoindre Lampedusa. Depuis le début de l’année, United a d’ores et déjà recensé 6 morts, et 31 disparus, un bilan qui risque fort de s’aggraver, si l’on en croit ce qui s’est passé le 11 février dernier :

Mourir aux portes de l'Europe « Un nouveau drame de l’immigration », déclarent les présentateurs de télévision d’un air contrit : jeudi 3 octobre, le naufrage, au large de l’île italienne de Lampedusa, d’une embarcation partie de Libye et qui transportait de quatre cent cinquante à cinq cents migrants s’est soldé par la mort d’au moins trois cents personnes. Dans l’exposition d’esquisses cartographiques « Cartes en colère », Philippe Rekacewicz revenait, à partir de plusieurs figures, sur la « véritable stratégie de guerre » mise en œuvre par l’Europe pour contenir « l’envahisseur ». Extrait. Le monde Interdit

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues Les personnes en situation de pauvreté et les personnes étrangères sont devenues un enjeu des derniers débats de notre campagne électorale. Comme elles n’ont guère de droit de réponse, de nombreuses idées fausses sur elles s’installent sans être corrigées. Contribuons à ce que l’opinion publique ne se construise pas des représentations erronées qui mettraient en danger durablement le respect de l’égale dignité de chacun, l’estime que nous nous devons les uns aux autres et notre capacité à vivre ensemble [1]. Non, les pauvres ne font pas des enfants pour les allocations Une famille proche du seuil de pauvreté s’appauvrit encore plus lorsqu’elle s’agrandit. Par exemple, le seuil de pauvreté pour une famille de deux enfants est 2003 € mensuels (soit 954 € seuil de pauvreté à 60% du revenu médian x (1+0,5+0,3+0,3)).

La Méditerranée, cimetière des migrants clandestins Un naufrage provoqué par des passeurs a fait jusqu’à 500 morts la semaine dernière au large de Malte. Ce drame souligne le flux croissant de migrants clandestins, qui fuient la misère et les conflits armés, et interpelle la responsabilité de la communauté internationale. Offre spéciale Élections Américaines

Jeune Citoyen : Comment clouer le bec à un ami raciste ? Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France. 577 députés - Assemblée nationale Accueil > 577 députés 577 députés Navigation Accès direct Ecoutez Martinez, le capitaine breton qui a sauvé des centaines de migrants Vous ne connaissez pas Philippe Martinez. Vous ne l’avez jamais vu à la télé. Jusqu’à ce jeudi matin, je ne le connaissais pas non plus. Il faut dire qu’il n’y aurait pas vraiment de raison. Capitaine du remorqueur de haute mer Leonard-Tide, dont la mission consiste à ravitailler une plateforme pétrolière semi-submersible au large de la Libye, Philippe Martinez a sauvé à deux reprises, cet été, des centaines de migrants en perdition, en Méditerranée.

Related: