background preloader

Création monétaire

Création monétaire
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La création monétaire, souvent appelée familièrement « la planche à billets », est le processus par lequel la masse monétaire d'un pays ou d'une région (comme la zone euro) est augmentée. Sous l'empire de la monnaie métallique (argent ou or), la masse monétaire était directement liée à la quantité de métal disponible, en fonction du destin des mines (découvertes, épuisement, « ruée vers l'or ») et des autres flux de métal (commerce, pillage, tribut et rançon, etc.). Dans le monde contemporain, l'essentiel de la monnaie est scripturale, créée par le crédit (émission de dette échangeable) dans les limites qui sont imposées aux établissements de crédits (réserves obligatoires etc.) et détruite par extinction des dettes sous-jacentes (par remboursement ou autre) ; la masse monétaire évolue constamment. Les monnaies non fiduciaires et fiduciaires[modifier | modifier le code] Monnaie non fiduciaire[modifier | modifier le code] La banque centrale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ation_mon%C3%A9taire

Related:  Les formes de monnaiele problème ! => DETTE = monnaie scripturale, créée artificielleMoney creationEconomics

Histoire de la monnaie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de l'histoire de la monnaie. La monnaie a une histoire aussi longue que le commerce et les transactions. Elle est une condition essentielle de l'activité économique. Son histoire n'est pas dissociable de l'évolution des pratiques des agents économiques comme de celles de ses formes concrètes : Soit depuis l'invention des pratiques et formes primitives de la préhistoire jusqu'aux pratiques et formes les plus avancées de l'époque contemporaine ( voir sa régression progressive en tant que pur objet matériel pour devenir de plus en plus une donnée informatique, conséquence d'un lent processus de dématérialisation ).

Dette Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dette (du latin debeo signifiant « devoir, ce que l'on doit à quelqu'un[1] ») est un échange asynchrone entre deux entités (personne, groupe, entreprise, État)[réf. souhaitée]. Histoire[modifier | modifier le code] L'histoire de la dette est plus ancienne que celle de la monnaie: alors que les premières pièces datent du règne de Gygès autour de 700 avant J.C., un système économique basé sur la dette s'est développé dès la civilisation Sumer, 6000-3500 avant J.C. Antiquité[modifier | modifier le code] La civilisation Sumer, 6000-3500 avant J.C., a développé un système de dette, la forme de dette la plus ancienne connue aujourd'hui[4].

monnaie.wikispaces Lien court de cette page: et aussi: Ce résumé final de 13 pages décortiquant la création monétaire (quasi monnaie scripturale) par le système bancaire privé peut être également téléchargé (clic droit et "enregistrer sous") (Ce document peut être évidemment largement diffusé, mais merci d'indiquer l'adresse d'origine) A la suite de ce résumé, vous trouverez une explication vue sous l'angle du banquier isolé qui n'a pas le sentiment qu'il peut créer de la monnaie avec son stylo, parce qu'il faudra bien qu'il "finance" le prêt qu'il a accordé. Bien sur, vous pourriez ne pas nous croire .

Marché financier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le marché financier est une variante et une illustration particulière du phénomène de marché. L'expression est également employée au pluriel : "Les marchés financiers". Le terme renvoie à une double signification : - C'est d'abord un lieu où différents types d'acteurs peuvent s'échanger des capitaux au comptant ou à terme, effectuer des transactions sur des actifs financiers et -de plus en plus- sur des produits dits "dérivés".

L’argent dette, de Paul Grignon - Vue de gauche Une vidéo circule de plus en plus sur le web, ces dernier temps, « l'argent dette » de Paul Grignon. Extrêmement pédagogique, elle explique comment l’argent est créé par les banques, en contrepartie d’une dette, c'est-à-dire d’une promesse de remboursement. Les titres qui circulent dans les marchés, et en particulier les titres hypothécaires, correspondent donc à des « promesses » dont la valeur est, comme toute promesse, intimement liée à la foi qu’on leur accorde.Cela permet de mesurer à quel point la confiance est au cœur du système monétaire et financier.

Monnaie fiduciaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La monnaie fiduciaire (du latin fiducia, la confiance) est une monnaie (ou plus généralement un instrument financier) dont la valeur repose sur la confiance du public en sa valeur. Celle-ci ne réside manifestement pas en effet dans le coût de la matière qui lui sert de support matériel. Dans un billet de banque (a fortiori dans une monnaie électronique), la valeur matière est nettement plus faible que la valeur nominale (faciale) attribuée au billet. Le prix du papier ou de l'encre inclus dans un billet de dix euros est très inférieur à dix euros. La première planche à billet connue, permettant d'imprimer une monnaie fiduciaire (Dynastie Yuan, Chine)

Dette publique de la France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dette publique de la France, en % du PIB, et en milliards d'euros courants, en fin d'année, 1978-2010. Dette publique et affichage des couleurs politiques des gouvernements (source : INSEE) Les limites de la création de monnaie Pour commencer il faut rappeler que la création de monnaie par les banques est une réponse à une demande de leurs clients. Si ces derniers ne souhaitent pas s’endetter davantage il n’y aura pas de création monétaire. L’endettement initial des agents non financiers (ménages, entreprises et administrations publiques), parfois qualifié comme « endettement primaire » joue donc un rôle essentiel dans la création de monnaie. Pour utiliser une formule lapidaire c’est la demande de monnaie qui détermine l’offre de monnaie [1].

Related:  Création monetaireEconomie, dette & création monétaire