background preloader

Transformer des gobelets en plastique en pot à semis à très bas prix

Vous avez certainement vous aussi remarqué le prix complètement délirant des pots à semis. Même si j’étais riche je n’en achèterais pas, parce que c’est très clairement de l’argent très mal utilisé, gaspillé. Les graines se fichent totalement de l’aspect des pots dans lesquels elles poussent. Pas la peine de dépenser une fortune dans des pots en matières biodégradables de très hautes technologies en plastique soit-disant bio, où que les feignants peuvent mettre en terre sans dépoter, ou des godets super décoratifs hors de prix… La vérité, c’est ça : Des boites de croissants, de gâteaux, des barquettes de fruits et légumes, des barquettes de viande... Les graines poussent dans n’importe quoi, quand c’est la bonne saison. Semis de courgettes dans une barquette de viande hachée sauvée quelques mois de la poubelle Il suffit de faire quelques gros trous pour laisser sortir le trop plein d’eau qui ferait pourrir les plantes. J’ai déjà commencé à vous montrer comment faire dans quelques articles : Related:  razoniajardin et conseil

Comment réaliser un potager gratuitement à partir de palettes en bois Vous souhaitez réaliser un potager sans débourser un centime et de façon écologique ? Ce Vrai Plan est fait pour vous. Créer son bac pour potager soi-même Vous avez dû remarquer que les bacs pour potager vendus dans le commerce sont onéreux. La première idée qui vient à l’esprit afin d’économiser de l’argent est donc de réaliser le bac soi-même. Trouver du bois gratuit Il existe (encore) du bois que nous pouvons récupérer, il s’agit de celui des palettes en bois. Libre à vous de peindre les planches afin de rendre le potager plus joli. Voici une vidéo vous expliquant comment démanteler une palette en quelques secondes :

Cultiver vos fines herbes et fleurs comestibles : une vaste palette à explorer | Association Manger Santé Bio | Donnez-leur un petit coin de balcon ou de terrain : les fines herbes et fleurs comestibles vous le rendront bien ! Faciles à cultiver, elles sont toute désignées pour le jardinier débutant ou le dilettante. Utiles au quotidien, il est toujours pratique de les avoir sous la main. Compactes, elles trouvent leur place sur le plus petit des balcons qu’elles embellissent de vert et de couleurs. Cultiver ses fines herbes et fleurs comestibles, c’est aussi s’assurer qu’elles soient biologiques tout en réduisant ses coûts d’achats et le gaspillage. Rayons fines herbes : quelques espèces à découvrir Bien sûr il y a l’incontournable ciboulette, le classique persil et le délicieux basilic. Parmi nos coups de cœur : D’autres basilics. Manger des fleurs ? Plusieurs des fleurs que nous connaissons sont comestibles. Les cultiver soi même, c’est s’assurer qu’elles sont exemptes de produits chimiques. Parmi nos suggestions : La capucine. Comment cultiver fines herbes et fleurs comestibles Ensoleillement ?

Electroculture Les Forces de la Nature au Service de l’Agriculture Prochaine formation, conférence ou cours sur l’electroculture : Le seul moyen d'être certain est de vérifier par soi-même, on en est généralement stupéfait ! En plus vérifier ne coute pas un centime, je peux vous conseiller quelques petites expériences à faire. Testez l’electroculture dans votre jardin. Vous pouvez reproduire certaines expériences décrites sur le site, pour cela je vous ai mis quelques articles en téléchargement libre d’anciennes techniques avec des plans que vous pouvez réaliser dans votre jardin. Sur ce site je vous fait don de plusieurs articles à télécharger ou sont décrits quelques simples expériences que vous pouvez tester dans votre propre jardin potager avant de passer à plus grande échelle sur vos hectares de champs avec l’installation de nouvelles techniques plus adaptées. Différence majeure entre consommable et solution durable Avancées Scientifiques Les résultats de l’electroculture sont bien la.

Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant. Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970. Il regroupe des principes et des techniques d’aménagement et de culture, à la fois ancestraux et novateurs, dans un concept global, le design. Créer un jardin en permaculture permet de répondre à nos besoins humains tout en améliorant notre environnement (développement de la biodiversité, création d’habitats pour la faune et les insectes utiles, enrichissement de la terre…). Nos terrasses de cultures au printemps, au plus près de l’habitation pour les légumes les plus exigeants en visites. Voici quelques principes clés du jardin en permaculture :

Cuisine sauvage : faites vos courses dans les prés Par Hélène Binet, 21 mai 2013 Tous les goûts sont dans la nature. Pas mal de plantes comestibles aussi. Ce serait dommage de s’en priver. La cuisine sauvage, les grands chef adorent. Pour François Couplan qui, depuis 40 ans, se passionne pour les plantes sauvages comestibles, les végétaux offrent aujourd’hui une occasion unique de se reconnecter à la nature. Allez, c’est le printemps. Tout le monde connaît l’ortie (Urtica) pour s’y être frotté, piqué ou pour y avoir jeté mémé. Pourquoi on l’aime – Parce qu’elle pousse partout. – Parce qu’elle détient le record végétal de concentration en protéines et est super riche en vitamines et oligo-éléments. – Parce qu’avec ses fibres, on fait même des vêtements ultra chics. Idées cuisineLa meilleure ortie est celle de printemps, particulièrement tendre. 2- La Mâche sauvage Vous connaissez la mâche de Bretagne ? – Parce que son goût est fin et sucré. – Parce qu’elle est très commune et qu’on ne peut pas la rater. 4- Le Pissenlit

Récolter ses graines de tomate Légumes et potager | 29/07/2013 Choix du fruit, nettoyage, fermentation : méthode pour récolter et conserver les graines de tomates. Comment récolter ses propres graines de tomates - F. À moins que l’été ne soit extrêmement chaud et que les températures caniculaires ne provoquent une très large ouverture des fleurs, les tomates ne s’hybrident pas naturellement. Faire fermenter les graines Coupez-le fruit en 2 pour en extraire la pulpe, mélange de semences et de jus. Nettoyer À la surface se forme une pellicule blanche de moisissures : nettoyez les graines. Rincer Rincez les graines de tomates avec un filet d’eau Sécher Mettez à sécher les graines de tomates sur une surface plate et lisse dans un lieu sec et ventilé. Conservation des graines de tomate Les graines seront ensuite stockées au sec dans des sachets en papier et conservées 4 à 6 ans sans que leur faculté germinative n’en soit altérée.

la rotation des cultures ou assolement triennal | Jardin-Magique.fr Publié le mardi 21 août 2012 Les agriculteurs d’autrefois ont découvert de quelle façon la rotation des cultures, combinée à d’autres pratiques telles que l’utilisation de cultures de couverture et d’engrais vert, favorisait la matière organique, la fertilité et l’état physique des sols. L’utilisation d’engrais chimiques n’a jamais montré de toxicité; si elle est interdite en culture biologique, c’est principalement pour empêcher la déstructuration des sols et les pollutions par des fertilisants lessivés dans les ressources en eau, à cause d’apports que les cultures n’ont pu utiliser pour différentes raisons. Depuis 1970, les canadiens ont introduit une nouvelle notion révolutionnaire avec la découverte des richesses du bois raméal fragmenté (BRF), mais la rotation des cultures reste indispensable pour une parfaite exploitation. L’alternance des cultures perturbe les cycles de nombreux ennemis des cultures inféodés à certaines plantes (mildiou et doryphore des solanacées par exemple).

10 plantes pour trouver le sommeil source : La qualité du sommeil est indispensable pour être en bonne santé. Les petits soucis du quotidien ou de mauvaises habitudes peuvent pourtant le perturber. Dans ce cas, hors de question de céder aux sirènes des somnifères : préférons des solutions naturelles pour nous aider à tomber facilement dans les bras de Morphée. La valériane La valériane Valeriana officinalis est un classique de la phytothérapie pour bien dormir. CC : westschweden Comment la valériane agit-elle sur la qualité du sommeil ? Elle améliore la digestion, a des effets relaxants et anxiolytiques. La valériane se consomme en tisane, à base de racines séchées, en gélules, en teinture mère ou en granulés. Le truc en plus : la combiner à la mélisse car selon une étude(1), la synergie entre ces 2 plantes favorisant le sommeil serait aussi efficace qu’un somnifère chimique – notamment le triazolam – les effets secondaires en moins. La fleur d’oranger La camomille

Vente de plantes rares, graines médicinales et ethnobotaniques. - Ethnoplants Utilisation du bois de palette pour fabrication de meubles Par BRIOVERE BUFFENTIS le 02-07-2012 J’utilise des palettes de récup pour fabriquer des meubles maison (une vingtaine à ce jour). Ce document présente diverses méthodes et astuces tirées de cette expérience. Les avantages : 1. Les inconvénients : 1.Dimensions et qualités (essences de bois, état de conservation) très variables ; les palettes récupérées sont généralement différentes du standard « EUROPALETTE» (illustration ci-contre).Seules les dimensions générales sont couramment respectées (long 180cm, larg 80cm). Les outils indispensables En plus des outils courants qui seront nécessaires au montage (perceuse, ponceuse, scie sauteuse, tournevis, mètres, crayons de charpentier…), vous aurez besoin de : Le démontage de palettes Plusieurs méthodes sont possibles (tout au pied de biche, sciage des planches…) ; je vous propose ici un procédé qui me parait limiter la casse de bois et – un peu – la fatigue de l’opération. P* Passer le disque de la meuleuse sur chaque face des planches

Légumes perpétuels : présentation, intérêt et conseils de culture Economiques et sans histoires, les légumes perpétuels cumulent les avantages des plantes vivaces. Ils restent en place d'une année sur l'autre au potager et assurent des récoltes régulières avec un minimum de soins. Découvrez comment les cultiver, et donnez-leur la place qu'ils méritent ! Des légumes qui durent Les légumes dits « perpétuels » restent en place dans le potager durant plusieurs années, sans que le jardinier n'ait à intervenir (ou presque !). Les plantes vivaces et rustiques, dont le cycle de vie s'étale sur plusieurs années, supportant les rigueurs hivernales comme les chaleurs et sécheresses estivales.Les plantes qui se multiplient par leurs bulbes, tubercules ou semis spontanés. Selon les légumes cultivés, le pied produit pendant 5 à 10 ans. Une culture simplifiée Les légumes perpétuels sont des plantes relativement simples à cultiver. Mais attention, les légumes perpétuels ne sont pas des plantes magiques. Tout d'abord, il faut bien réfléchir à leur emplacement. Tubercules

Quelle idée géniale
C'est si simple pourquoi n'y ai je pas pensé ? Moi j'utilise souvent des boîtes d'oeufs vides mais ici il y aura plus de place
Merci pour cette perle by brebis74 Jun 2

Related: