background preloader

Faut-il avoir peur du grand méchant marché transatlantique ?

L’actrice Bérénice Béjo lors d’une conférence de presse de professionnels de la culture opposés au TTIP, au Parlement de Strasbourg en juin (Freredick Florin/AFP) Le 10 avril, dans les salons luxueux de l’hôtel Shangri-la à Paris, doit se tenir un symposium d’hommes d’affaires à l’intitulé a priori très ennuyeux, « The Future of Transatlantic Trade » (« l’avenir du commerce transatlantique »). Les ONG se mobilisent déjà contre ce qu’elles appellent le « sommet de la honte ». « Sommet » ? « De la honte » ? Les mots sont forts ! Ils reflètent les passions qui entourent le débat actuel sur le « partenariat transatlantique de commerce et d’investissement », alias TTIP ou Tafta, en cours de négociation. TTIP ou TAFTA ? Le projet de grand marché transatlantique est appelé tantôt Tafta (« Transatlantic Free Trade Area »), tantôt TTIP (« Transatlantic Trade and Investment Partnership »). Invité, le négociateur européen du TTIP Karel de Gucht, commissaire au Commerce, en sera la vedette.

http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/mobilisation-generale-contre-grand-mechant-marche-transatlantique-251038

Related:  TAFTA TISA CETA

Du "secret des sources" au réveil des médias sur le TAFTA? Elections municipales, remaniement, passation de pouvoirs, tel est le leitmotiv en ces lendemains de second tour des municipales et il est normal que la situation intérieure préoccupe journalistes et rédactions car il s'agit de l'avenir de la France. Ségolène Royal, de retour au Ministère de l'écologie 22 ans plus tard, aura donc la charge de finaliser la loi sur la transition énergétique. Une chose est sûre: elle arrive en terrain connu. Cette situation va-t-elle influer sur la politique adoptée par le gouvernement en matière d'environnement alors que le changement climatique, qui va "ralentir la croissance économique, rendre plus difficile la réduction de la pauvreté (...) et [en] créer de nouvelles poches", rend nécessaires des objectifs contraignants?

Traité de libre-échange UE-USA : pourquoi villes et régions se rebellent Au nom du libre-échange, les poulets de Bresse vont-ils céder la place aux volailles américaines lavées à la Javel ? Les élus bourguignons le craignent. C’est pourquoi ce lundi 17 mars, le conseil régional de Bourgogne a adopté une motion sobrement baptisée « Vœu pour un traité transatlantique plus transparent ». Ce texte vise le traité Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement) discuté depuis juin 2013 à la Commission européenne et qui à partir de 2015, pourrait lier l’Europe aux Etats-Unis. Guide de navigation pour affronter le grand marché transatlantique Le 8 juillet 2013, l’Union européenne et les États-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord commercial bilatéral, le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI/TAFTA). C’est l’aboutissement de plusieurs années de lobbying des groupes industriels et financiers, européens et états-uniens. Le partenariat transatlantique serait un des accords de libre-échange et de libéralisation de l’investissement les plus importants jamais conclus, représentant la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux. Comme d’autres accords bilatéraux signés récemment ou en cours de négociations – notamment l’accord UE-Canada – le PTCI ne se contentera pas d’abolir les barrières douanières ; il s’étendra aussi aux “barrières non-tarifaires”. En effet, toute réglementation, même décidée démocratiquement, peut être considérée comme un obstacle au commerce.

TTIP : un traité contre les paysans et la cause animale Le débat sur le TTIP n’a pas encore abordé la question des animaux d’élevage, enjeux important dans les secteurs de l’alimentation et de la santé, ainsi que de l’environnement. Une tribune signée par les eurodéputés José Bové, Karima Delli, Pascal Durand, Yannick Jadot, Eva Joly et Michèle Rivasi (Europe Écologie les Verts) et Florent Marcellesi, porte-parole d'EQUO (Verts Espagnols) au Parlement Européen et Lluvia Rojo, membre d'EQUO Nous savons aujourd'hui que le Traité de libre-échange entre l'Union européenne et les États Unis (le désormais fameux TTIP) va dérouler le tapis rouge aux entreprises multinationales des deux côtés de l'Atlantique, remettant en cause les droits sociaux et environnementaux de l'ensemble des citoyens européens et américains. Mais si un certain nombre d'aspects du Traité transatlantique ont été jusqu'à présent abordés grâce à la mobilisation de l'opinion publique, très peu de choses ont été dites sur l'impact que le TTIP aura sur les animaux d'élevage.

Grand marché transatlantique, le dossier Agenda • Rencontres et débats organisés par Les Amis du Monde diplomatique. • Réunions et conférences par le collectif Stop-Tafta. À la radio En vidéo Sur la Toile TTIP: la fuite en avant libérale Le traité transatlantique « n'est pas un accord commercial anodin, c'est un élargissement en soi », estiment Françoise Castex, députée européenne (Nouvelle Donne) et Susan George, présidente d'honneur d'Attac, cofondatrice de Nouvelle Donne. Le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP ou Tafta) sera l'un des enjeux majeurs des prochaines élections européennes. En effet, c'est au prochain Parlement européen qu'il reviendra de ratifier – ou non – l'accord de libre-échange en cours de négociation entre l'Union européenne et les États-Unis. Les citoyens doivent profiter de la campagne des européennes pour s'emparer de ce débat et exprimer clairement leur position sur cet accord soutenu par les sociaux-démocrates et les conservateurs européens, au premier rang desquels le PS et l'UMP. Et pour cause: le Tafta est nettement plus ambitieux qu'un simple accord commercial visant à abaisser les tarifs douaniers.

Il pourrait changer la face de l'Europe : le traité transatlantique décodé Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Négocié dans le plus grand secret par les Américains et les Européens depuis bientôt un an, le traité de libre-échange transatlantique suscite une opposition de plus en plus virulente de la part des ONG et des partis politiques. En France, le Front de gauche a même décidé de placer le combat contre le Tafta au coeur de sa campagne pour les élections européennes en mai, qu’elle entend transformer en référendum pour ou contre le traité. Dans une moindre mesure, les écologistes et le Front national se sont également saisis du dossier, alors que l’UMP, le PS et François Hollande restent très discrets sur le sujet. De quoi s’agit-il ?

L'Accord sur le commerce des services (TISA) : l'autre traité que l'Union européenne négocie avec les Etats-Unis L'opinion publique semble de plus en plus au fait des négociations actuelles entre les Etats-Unis et l'Union européenne pour la conclusion d'un vaste accord de libre échange. Beaucoup moins nombreux sont ceux qui ont connaissance de l'Accord sur le commerce des services que la Commission européenne négocie avec nos partenaires américains ainsi que 21 autres Etats. C'est à l'occasion de la reprise des négociations aujourd'hui à Genève, en marge de l'Organisation mondiale du commerce, que j'ai pris connaissance de ce projet d'accord, plus généralement nommé par son acronyme « TISA » pour Trades in Services Agreement. Un article du journal en ligne suisse « Bilan » a relayé les inquiétudes des ONG exprimées à l'occasion de cette réunion.

silence médiatique sur les multinationales et leur pouvoir inédit - Accord commercial transpacifique Nous publions ci-dessous, avec l’autorisation de son auteur, un article paru en mars 2014 dans le dernier numéro de Extra !, magazine mensuel de FAIR, précédé d’une présentation d’Acrimed. Présentation La disproportion entre le tintamarre médiatique autour de vrais-faux problèmes ou de sujets dérisoires et le silence assourdissant qui règne autour d’enjeux majeurs ne cesse d’étonner. De ce point de vue-là, le traitement du TPP (Trans-Pacific Partnership) par les médias américains - et a fortiori européens - est exemplaire. Janvier 2014 : des nouvelles du marché transatlantique (Revue de presse) J’inaugure avec cet article une nouvelle chronique mensuelle consacrée aux négociations transatlantiques. Je tiens en effet depuis plusieurs mois un journal en ligne sur Scoop it et partage quotidiennement les articles français (rarement) et internationaux (souvent) traitant des négociations entre l’Union européenne et les États-Unis. Après un bref historique des étapes de 2013, cet article se penchera sur les principales actualités publiées sur le sujet en janvier. Vous pouvez vous abonner à la newsletter du journal Scoop it en cliquant ici. Historique

C'est quoi le Partenariat transatlantique ? Dix réponses pour mesurer le danger TAFTA, TTIP, PTCI… Ce qui se trame derrière ces sigles et dans les négociations secrètes entre l’Union européenne et les États-Unis, c’est la liquidation progressive du pouvoir des États et des citoyens face aux multinationales. Il est urgent de n’en rien ignorer. Comment ça s’appelle ? APT (Accord de partenariat transatlantique), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership), PTCI (Partenariat transatlantique sur le commerce et l’Investissement) TAFTA (Trans Atlantic Free Trade Agreement) tout à la fois. Le diable se loge dans les acronymes et la confusion sert les promoteurs de l’opération. Partenariat transatlantique (TTIP) : des négociations difficiles Le projet de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement – Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP) – est un sujet brûlant, en filigrane de l'actualité depuis de nombreux mois. La visite mercredi 26 mars du président américain à Bruxelles, à l'occasion du sommet UE-Etats-Unis, pourrait donner un nouvel élan aux négociations qui accusent un certain ralentissement depuis six mois. Le quatrième round de négociations entre les Etats-Unis et l'Union européenne s'est achevé le 14 mars dernier sans véritables progrès. Perçu en grande partie comme une menace par les citoyens, peu d'avancées existent pour l'instant sur l'accord TTIP.

sans naïveté, ni paranoïa - Observatoire du Long Terme Publié le 28 avril dans La Tribune. La négociation commerciale actuellement engagée sous le nom de TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) ou TAFTA (Transatlantic Free Trade Area) est un processus complexe. Il porte en effet sur des droits de douanes et des normes techniques qui concernent un grand nombre de secteurs et il va impliquer jusqu'à sa mise en œuvre de nombreuses parties prenantes (négociateurs, parlements, ONGs, représentants sectoriels,...). Comme toute négociation, celle-ci comprend des points sur lesquels Français ou Européens peuvent souhaiter des avancées ou des garanties, par exemple le rejet des viandes aux hormones (déjà assuré), ou la prise en compte des sensibilités propres au secteur de l’élevage français… Insister sur l’importance de ces points et mobiliser ses élus (notamment européens puisque le traité sera soumis à leur vote) est tout à fait souhaitable. Des enjeux économiques et stratégiques Négocier sans naïveté, mais sans paranoïa non plus

Aux Parlements de surveiller le partenariat transatlantique LE MONDE | • Mis à jour le | Par Alberto Alemanno Les négociations autour du traité de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement suscitent des débats stériles et largement mal informés, qui passent à côté des vrais enjeux. Elles rencontrent davantage d’obstacles que pour la conclusion d’un accord commercial habituel. Etant donné l’ambition du projet de traité, sa nouveauté et son potentiel de redéfinition de la gouvernance économique mondiale future, ce constat n’est pas surprenant.

Related: