background preloader

Les 3 qualités du veilleur. Qualité n°2 : la curiosité

Les 3 qualités du veilleur. Qualité n°2 : la curiosité
Ressources Veille Tout le monde sait que la curiosité est un vilain défaut, et voilà donc encore un mot ambivalent pour qualifier le veilleur, mais nuançons très vite : tout dépend évidemment de l'objet sur lequel cette curiosité se concentre. Soyons clairs : un veilleur qui ne serait pas curieux des thèmes qu'il surveille serait à peu près aussi utile à l'organisation qui l'emploie qu'un commercial sans bagoût ou qu'un informaticien qui se ficherait des besoins des utilisateurs (on me dit qu'il en existerait?). La curiosité est l'aiguillon qui va permettre au veilleur de ne pas se contenter des données que tout le monde possède déjà. Tout comme le journaliste, le veilleur a le devoir de creuser son sujet à la recherche d'une piste fraîche, d'indices inédits. Le signal faible, parce qu'il est par nature quasi-insaisissable, est sa quête du Graal à lui. En creusant un peu, on peut penser qu'un des ressorts de la curiosité n'est autre que le doute. Alexandra David-Neel

http://www.outilsfroids.net/news/les-3-qualites-du-veilleur-qualite-n-2-la-curiosite

Related:  stratégie de veille

A qui est destinée la veille 2.0 dans l’entreprise ? Pour quels usages ? A qui est destinée la veille 2.0 dans l’entreprise ? Pour quels usages ? La veille mène à l’innovation, à une meilleure compréhension des attentes clients, ainsi qu’à une prise en compte du contexte extérieur et donc du marché (réputation, sortie de nouveaux produits, positionnement des marques, parution des brevets, etc.). Ce sujet est au cœur de l’entreprise 2.0, qui doit savoir utiliser les forces en présence d’une manière collaborative.

Revue DocSI - Volume 48: n 1/ Mars 2011. Dossier : Veille et innovation : s'informer pour conquérir de nouveaux territoires Présentation de la revue Ce numéro vous propose un dossier intitulé « Veille et innovation : s'informer pour conquérir de nouveaux territoires ». Un peu plus de deux ans après notre dossier « Pleins feux sur la veille », nous reprenons ce sujet qui reste en pleine émergence et sollicite plus que jamais les professionnels de l'information-documentation, mais sous un angle différent : en liant veille et innovation, il s'agit cette fois de se situer résolument dans une optique de stratégie d'entreprise. Coordonné par Serge Chambaud (CNAM), ce dossier repose sur trois pôles. Le premier dresse un panorama de la situation, en présentant les fondements et les enjeux, en précisant quelques définitions nécessaires et en donnant quelques repères historiques. Le deuxième présente les outils de la veille et la façon dont ils sont utilisés pour l'innovation.

Les 3 qualités du veilleur. Qualité n°1 : la paresse Ressources Veille Plus je prends de l'âge dans ce métier (12 ans déjà) et plus la compréhension que j'en ai s'affine (encore une vingtaine d'années et ce sera parfait :-), tant par les rencontres avec d'autres professionnels, que par l'expérience acquise. Ainsi, lors d'une récente formation on m'a demandé quelles étaient les qualités premières d'un veilleur et trois mots me sont venus spontanément à la bouche : paresse, curiosité et imagination. Les trois étant, comme nous allons le voir dans cette série d'articles, intimement liés. Il est bien sûr de très mauvais goût de citer la paresse comme une qualité professionnelle. Dans notre contexte il ne s'agit pourtant pas d'une provocation mais d'une nécessité, à condition évidemment d'en préciser le champ d'application.

Comment mettre en place sa stratégie de veille ? Nous vous donnions ici une série de 7 conseils pour éviter d’être confronté au syndrome de la page blanche. Si vous avez lu attentivement ce billet, vous vous souvenez sans doute que le premier conseil était le suivant : ayez une bonne veille. C’est précisément sur ce point que nous nous penchons aujourd’hui. Qu’est-ce que la veille éditoriale ? L’information scientifique et technique en libre accès : recherche et veille Les ressources scientifiques et techniques en libre accès constituent un fonds documentaire complémentaire assez conséquent : environ 20% des articles scientifiques sont accessibles gratuitement. Si l'accès à ces ressources scientifiques est un enjeu important, l'exploitation de celles-ci en est un autre. Entre les nombreuses archives ouvertes (institutionnelles, thématiques et centrales) et les revues scientifiques en libre accès, il n'est pas toujours évident pour le chercheur de s'y retrouver. L'objectif de cet article est donc de présenter quelques "outils" qui facilitent la recherche documentaire et la mise en place d'une veille scientifique des ressources en libre accès. L'information scientifique et technique (I.S.T.) peut être définie comme "l'ensemble des informations produites par la recherche et nécessaires à l'activité scientifique comme à l'industrie". I Pourquoi s'intéresser aux ressources scientifiques en libre accès?

Comment faire une veille digitale efficace ? Artionet Web Agency La concurrence est de plus en plus rude sur la toile, si un internaute n’est pas satisfait de vos produits et services, il n’hésitera pas à aller chercher ce qu’il recherche chez le concurrent. Face à des exigences de plus en plus marquées, les acteurs du web ont tout intérêt à analyser les spécificités de leur secteur d’activité pour s’assurer qu’ils mettent en place et conservent les meilleures pratiques. Dans ce cas une véritable stratégie de veille est fortement recommandée. Objectifs de la veille Le web d’aujourd’hui est fortement caractérisé par des internautes qui participent, qui échangent, qui se confient, qui commentent et surtout qui n’hésitent pas à faire part de leur mécontentement. C’est ainsi que les blogs, les réseaux sociaux, les forums sont de véritables mines d’or : on peut y trouver des informations sur les habitudes des consommateurs ou encore leurs profils.

If this then that : le chaînon manquant de mon ecosystème informationnel 2/2 Cet article a été publié il y a 2 ans 6 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Dans le précédent billet j’ai partagé avec vous quelques réflexions sur mes usages de l’information. Bonne pratique : où trouver les informations pour une veille efficace ? - Le meilleur du social media Effectuer une veille efficace n’est pas une mince affaire pour tous. C’est une activité qui peut prendreplus de temps que nécessaire lorsqu’on ne sait pas qui suivre et où chercher les informations qu’il nous faut. Même si un nombre toujours grandissant d’outils s’offre à nous, les informations relayées ne sont malheureusement pas toujours pertinentes. Être au courant des dernières tendances est une des clés de la connaissance. La connaissance fait de vous une personne cohérente et démontre une certaine expertise de votre part.

Scribr. Le livre de votre presence sur les reseaux sociaux Ce service prometteur qui va être lancé d’ici à quelques jours s’annonce comme un bon outil pour diffuser de manière élégante les résultats d’une veille ou de la présence d’une entreprise ou d’une collectivité sur les principaux réseaux sociaux. Scribr va écrire en permanence un livre avec tous vos posts sur les réseaux sociaux suivants: Facebook, Twitter, Foursquare, Flickr et Tumblr. Le principe est celui d’un journal intime. Aux posts présents sur les réseaux, vous pouvez ajouter des textes directement depuis l’interface de Scribr.

Related: