background preloader

Facebook : sécuriser votre profil

Facebook : sécuriser votre profil

http://www.youtube.com/watch?v=-P5z08Jrf7k

Related:  Internet et les réseaux sociauxFormation "Droit du numérique dans les pratiques scolaires"ID NUMERIQUEréseaux sociaux et outilsCitoyenneté numérique

Combien d'utilisateurs de Facebook, Twitter, Google+, LinkedIn, Viadeo, Tumblr, Pinterest en France Nombre d'internautes en France en 2016 : 55,4 millions [Mis à jour le 28/07/2016] J'ai décidé de rédiger ce billet de blog car j'ai remarqué qu'il était difficile de connaître le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde, tels que Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube, Google+, Pinterest, WhatsApp et Viadeo, sur une seule page web ! C'est pourquoi vous trouverez dans cet article, régulièrement mis à jour, les données sur le nombre d'utilisateurs (actifs mensuels) des réseaux sociaux sociaux en France et dans le monde, les sources utilisées pour vérifier ces chiffres et enfin la date de leur dernière mise à jour. De plus, en collaboration avec l'Agence de communication Tiz, vous disposez également d'une infographie sur le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux en France et dans le monde : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube, Google+, Pinterest, WhatsApp et Viadeo, mise à jour chaque semestre.

Fanny Couturier : Le numérique pousse les murs de la salle 103 Fanny Couturier enseigne le français en salle 103 au collège Leonard de Vinci à Belfort : un espace trop étroit à l’heure du numérique ? Un espace assurément augmenté par le site web du même nom que l’enseignante anime à destination de ses élèves pour y publier ressources, créations, capsules de classe inversée … Un espace aussi ouvert aux possibilités nouvelles de réflexion, d’expression et de partage qu’offrent par exemple les cartes heuristiques, les pads, les diaporamas dynamiques, la webradio, les réseaux sociaux … Un espace en résonance enfin avec le monde extérieur : en témoigne un beau projet interdisciplinaire, autour du conte régional, qui a permis aux élèves d’explorer jusque par l’imaginaire la ville de Belfort et la Franche-Comté. Fanny Couturier nous invite, par des escapades pédagogiques, à agrandir l’Ecole. J’utilise mon site salle 103.fr, qui correspond effectivement à ma salle de classe, pour plusieurs usages, et ceux-ci répondent aux intitulés des rubriques du site.

A propos Je suis enseignante de lettres-histoire géo et éducation civique en lycée professionnel. Depuis 3 ans, j’utilise les outils du Web 2.0 en classe: Twitter, Tumblr, Pearltrees… L’objectif est avant tout d’apporter aux élèves une éducation au Web 2.0 et une gestion positive de leurs identités numériques. A lire ma première année d’usage de Twitter en classe (2009-2010) sur un premier blog A lire au fil de mes rencontres et de mes réflexions sur le numérique sur un nouveau blog Les articles évoquant mon travail sont disponibles ici QR code Savoir chercher dans Google : Infographie informative Comment chercher dans Google avec efficacité ? La bibliothèque de l’INSA Toulouse (Institut National des Sciences Appliquées) a réalisé une infographie (cf. ci-après) pour apprendre à chercher dans le moteur de recherche Google : Savoir chercher dans Google : Nos astuces. Destiné en priorité aux étudiants, ce mode d’emploi de Google avec les opérateurs de recherche avancée explique comment composer sa requête dans le champ dédié du célèbre moteur de recherche.

Comment éviter de diffuser de fausses informations sur le web ? Allez, il va falloir faire gaffe à un moment, on commence à en avoir marre que les internautes passent pour une bande de décérébrés juste bons à diffuser en masse le dernier buzz du moment. Et encore, s'il s'agissait seulement d'informations dont l'intérêt ne dépasse pas celui de la dernière téléréalité qui envoie des pauvres adulescents pleins de rêves passer 2 mois de vacances au soleil avant de les renvoyer dans la douleur de leurs vies réelles... mais cela va parfois bien plus loin, avec la diffusion d'infos approximatives voir totalement fausses, et autres légendes urbaines. On les appelle des hoax, et il font désormais partie du web (le terme fake est largement utilisé également, plutôt pour dénoncer des photomontages et vidéomontages) Mais ne pense pas que ce soit anodin : si certaines de ces infos sont parfois produites par des petits rigolos juste pour s'amuser, d'autres ont pour but masqué de défendre une idéologie, et de faire passer un message parfois malodorant.

Utilisation d'Instagram en cours de Français Selon les sociologues, la jeune génération serait moins celle de l’ordinateur que celle du smartphone : l’Ecole ne doit-elle pas alors prendre en compte les appétences de la génération mobile pour développer en elle de réelles compétences ? C’est l’ambition de Bruno Vergnes, professeur de français dans les Pyrénées-Atlantiques : avec leurs téléphones mobiles, ses collégiens ont pris des photographies respectant des consignes esthétiques précises ; ils les ont publiées, échangées, commentées sur Instagram, célèbre réseau social de partage d’images. Le projet relie l’Histoire des arts et l’Education aux médias et à l’information. Il démontre remarquablement combien des outils que l’Ecole tend à diaboliser peuvent aider les élèves à mieux regarder et habiter le monde. Vous avez choisi d'utiliser le réseau Instagram à des fins pédagogiques : pourquoi avoir choisi ce réseau en particulier ? Le choix de ce réseau de partage d’images a été assez rapide.

Le téléphone portable, l'arme fatale des élèves Vivre avec son temps Dans plusieurs lycées, certains professeurs, notamment de langue, ont intégré le portable à leurs cours. C'est le cas au lycée Schoelcher, à Fort-de-France. « Cela se passe relativement bien » , admet le proviseur, Raymond Alger. « Les enseignants permettent ainsi aux élèves d'avoir en classe des activités leur offrant la possibilité d'utiliser, à des fins pédagogiques, des outils de communication tels que le téléphone portable, la tablette ou le baladeur. Je n'ai pas eu de retours négatifs concernant ce nouveau mode de pédagogie » . Le « happy slapping » Le « happy slapping » désigne le fait de filmer l'agression physique d'un individu, le plus souvent par le biais d'un téléphone mobile, afin de diffuser l'agression sur différents réseaux : l'envoyer vers d'autres téléphones mobiles, la mettre en ligne sur Internet afin que tous les utilisateurs puissent la consulter.

Analyses de fond et études Médiamétrie sur les usages et l'audience des médias auduiovisuels et interactifs, ainsi que les comportements du public à leur égard Les jeunes transmettent à leurs aînés leur maîtrise du digital Les 15-24 ans ne se servent pas de leur smartphone, de leur ordinateur ou de leur tablette uniquement pour communiquer entre eux. Dans leur quasi-totalité, ils les utilisent aussi pour communiquer avec leurs parents ou leurs grands-parents. Leur motivation est notamment d’éviter de recevoir des appels (85% le disent) aussi bien que le plaisir de faire un clin d’oeil (71%), voire de s’amuser (54%). Twitter en 101+ 9 questions Les vacances estivales arrivant, un petit peu de lecture, c’est toujours un plus. Ca tombe bien, le nouveau livre de la collection 101 questions vient de sortir, il traite de Twitter. Si vous lisez régulièrement ce blog, la collection 101 questions de Diateino vous dit forcément quelque chose. J’ai écris pour eux le premier ouvrage de la série sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Cela peut sembler logique d’en parler, de plus je fais partie de la communauté twitter d’auteurs qui ont participé à l’ouvrage sous la houlette de Jean-Nöel et Emilie et ce sont des amis.

Internet n'est pas neutre, Internet est un pharmakon Hormis le fait qu’ils ont défié l’ordre islamique, il existe un point commun entre beaucoup des personnages du livre de Martine Gozlan, Les Rebelles d'Allah, en Tunisie, en Arabie Saoudite ou en Palestine, les outils de leur rébellion a été Internet. Un blog, Facebook, Twitter, beaucoup ont eu recours au médium numérique pour rendre public leur prise de position. S’ils ont utilisé Internet, c’est parce que leur parole était minoritaire, contestatrice, scandaleuse et inaudible et qu’ils n’avaient accès à aucun autre moyen de diffusion pour la rendre publique. Comme celle de certains internautes chinois, russes ou de partout dans le monde (même dans nos démocraties) quand ils livrent une parole autre.

Related: