background preloader

Une histoire du monde en cent objets

Une histoire du monde en cent objets
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une histoire du monde en cent objets (A History of the World in 100 Objects) est un projet commun de la BBC Radio 4 et du British Museum composé d'une série de cent émissions radiophoniques, rédigées et présentées par Neil MacGregor, directeur du British Museum. En quinze minutes d'une présentation audio, diffusée chaque jour de la semaine sur BBC Radio 4, Neil MacGregor utilise un objet (art ancien, produits industriels, technologiques voire des armes) provenant des collections du British Museum, comme support pour présenter une partie de l'histoire humaine. La diffusion de cette série, préparée pendant quatre années, a commencé le 18 janvier 2010 pour une durée de vingt semaines[1]. Pour accompagner la série, un livre (A History of the World in 100 Objects[2]), écrit par Neil MacGregor,a été publié par Allen Lane le 28 octobre 2010[3]. Le British Museum a reçu en 2011 le prix The Art Fund pour son rôle moteur dans le projet. Related:  ces objets qui nous envahissent: objets cultes, culte de l'objetcesobjetsquinousenvahissentLes objets

Centre Pompidou, parcours pédagogique : L'OBJET DANS L'ART DU XXe Dossiers pédagogiques - Collections du Musée > English text REPRÉSENTER L’OBJET L’EXPÉRIENCE CUBISTE • Georges Braque (1882-1963) • Pablo Picasso (1881-1973) DÉTOURNER L’OBJET RÉEL DE DUCHAMP AUX SURRÉALISTES • Marcel Duchamp (1887-1968) Les ready-made • L’objet insolite des surréalistes UNE SOCIÉTÉ D’OBJETS POP ART AMÉRICAIN ET NOUVEAU RÉALISME • Le Pop Art américain • Les Nouveaux réalistes MISES EN SCÈNE DE L’OBJET DES MYTHOLOGIES PERSONNELLES • Joseph Beuys (1921-1986) • Bertrand Lavier (1949) L’objet traverse la tradition picturale occidentale dès l’antiquité. Crânes, instruments de musique, miroirs, corbeilles de fleurs et de fruits semblent enfermer le spectateur dans le monde muet des choses. Mais c’est à Duchamp que revient le geste radical transformant, par la seule déclaration de l’artiste, l’objet quotidien manufacturé en œuvre d’art. ReprÉsenter l’objet L’expÉrience cubiste Violons et bouteilles, guitares et guéridons, journaux et verres peuplent les natures mortes cubistes. Liens

Bref historique du design Par Raymond Guidot, historien du design L’histoire du design se confond avec l’Histoire. Des origines de la révolution industrielle au design contemporain, une brève chronologie. Aux origines de la production de série L’histoire du design est indissociable de celle de la révolution industrielle. Made in America 1908, la Ford T, première automobile fabriquée en grande série. Nés avec la révolution industrielle, dégagés de toute référence historique, les Etats-Unis offrent un cadre idéal à l’essor de la mécanisation à grande échelle. Le temps des avants-gardes Dans l’effervescence des annees 20 naissent des mouvements hérités du cubisme puis des futurisme italien, constructivisme et suprématisme russes, mouvement hollandais De Stijl, qui vont marquer par leur audace tout le xxe siècle. Né en 1919 dans une Allemagne vaincue et appauvrie, le Bauhaus, à ses débuts, n’est pas, pour des raisons économiques évidentes, tourné vers la production en série. Les années 20 et 30 Les formes de la liberté

La Complainte du progrès Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Complainte du progrès est une chanson de Boris Vian pour les paroles, et d'Alain Goraguer pour la musique, créée en 1956. La chanson[modifier | modifier le code] Le batteur à manivelle nommé « tourniquette » par Boris Vian Elle portait à l'origine le titre Arts ménagers. Caricature très drôle, elle condamne l'importance des objets par rapport à celle des individus[3]. Boris Vian y déplore le matérialisme d'une compagne qui, en guise de témoignage d'affection, réclame des objets. La composition[modifier | modifier le code] L’orchestre de jazz accompagne la voix de Boris Vian. La voix est une voix chantée, mais parfois proche de la voix parlée. L'enregistrement de la chanson a été réalisé en prise directe, technique d’enregistrement habituelle des années 1950. Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code]

le Musée de l'Objet Le Musée de l’Objet – collection d’art contemporain a ouvert ses portes à Blois en 1996. La collection qu’il présente aux publics est unique, rassemblant des œuvres dont la particularité est d’être réalisées à partir d’objets. Elle regroupe plus de 120 œuvres produites par 70 artistes français et étrangers qui, dans le courant du XXème siècle, ont fait de l’utilisation, de la manipulation de l’objet un véritable genre artistique. Le choix de rassembler les nombreuses tendances artistiques qui ont abordé la problématique de l’objet, son détournement, sa métamorphose, son interprétation, est celui d’Eric Fabre, collectionneur qui a souhaité prêter ses œuvres à la Ville de Blois. Aujourd’hui, l’expérience personnelle d’Eric Fabre est confiée au Musée de l’Objet – collection d’art contemporain, comme un programme d’exploration dont chaque œuvre est un jalon. Les axes historiques Enfin, Salvador Dali (3) crée en 1931 les objets à fonctionnement symbolique en assemblant des objets entre eux.

Le marketing olfactif Le marketing olfactif – ou l’utilisation des odeurs à des fins mercantiles - est l’un des composants du marketing sensoriel. Depuis deux décennies environ, les professionnels du marketing ont découvert les pouvoirs de l’odeur dans une campagne de communication. Ce sens était en effet quelque peu oublié auparavant car il fallait mettre en œuvre des technologies assez sophistiquées pour le solliciter. Pourtant, c’est la mémoire olfactive qui est la plus efficace : les souvenirs olfactifs s’acquièrent dès la petite enfance et durent quelques années contre quelques mois pour les souvenirs visuels. Il est donc primordial de solliciter ce sens dès lors qu’on veut mettre en avant un produit, une marque ou un point de vente. Impact sur le comportement des acheteurs On a tous au moins une fois vécu l’expérience d’être attiré dans un restaurant, dans une boulangerie, ou même dans une boutique grâce aux odeurs propagées. L’odeur des produits est primordiale Accès aux autres sens :

Honoré de BALZAC, Le Chef-d’œuvre inconnu Honoré de BALZAC, Le Chef-d’œuvre inconnu Librio, 2009 Balzac est un auteur du XIXe siècle célèbre pour La Comédie humaine, une des plus importantes œuvres romanesques de la littérature française. Il fut critique littéraire, critique d’art, essayiste, dramaturge, journaliste et imprimeur. Son œuvre comprend 91 romans et nouvelles publiés entre 1829 et 1852. Connu pour être un écrivain forcené et criblé de dettes, il reste néanmoins le maitre incontesté du roman avec La Comédie humaine, référence à La Divine Comédie de Dante, poème italien composé entre 1307 et 1321. Le Chef-d’œuvre inconnu est une nouvelle publiée en 1831 dans la revue L’Artiste d’abord sous le titre de Maître Frenhofer puis sous celui de Catherine Lescault, conte fantastique. Elle fut adaptée au cinéma sous le titre de La Belle Noiseuse en 1991 par Jacques Rivette et interprétée par Michel Piccoli, Emmanuelle Béart, Jane Birkin et David Bursztein. Résumé L’action se déroule à Paris en 1612. Analyse

Fontaine (Duchamp) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Fontaine. Fontaine (en anglais : Fountain) est un ready-made de Marcel Duchamp consistant en un urinoir en porcelaine renversé signé « R. Mutt » et daté 1917. Fontaine est un ready made, c'est-à-dire un « objet tout fait », autrement dit une idée que Marcel Duchamp a eue de « choisir » un urinoir industriel en vue d'une exposition d'art moderne au lieu de faire une sculpture de ses mains. La réplique exposée au Musée d'art moderne du Centre Georges Pompidou, réalisée en 1964, est un urinoir en faïence blanche recouverte de glaçure céramique et de peinture. Le titre « Fontaine » est venu de l'entourage de Marcel Duchamp et accepté par lui en vue de l'exposition par la Société des Indépendants de New York. Alfred Stieglitz expose ensuite l'urinoir dans sa galerie la même année sous le titre La Madone des toilettes (Madonna of the Bathroom)[3]. D'après le Mercure de France (1918), l'envoi de R.

Laissons Leur Peau Aux Animaux - MCLF ​​​Le marché unique européen et ses implications pour l'industrie du cuir Des réglementations européennes ont forcé l'industrie du tannage à mettre en place des systèmes de production plus respectueux de l'environnement tout au long du cycle de production du cuir. Mais… 1/ Ces règlementations s'imposent uniquement lorsque la capacité de traitement est supérieure à "12 tonnes de produits finis par jour". Dans ce secteur, l’interprétation des "12 tonnes de produits finis par jour" est capitale pour décider si une installation spécifique requiert une autorisation PRIP, par exemple. 2/ Les types de peaux concernées sont uniquement les peaux de bovins et d’ovins car pour tous les autres types de matières premières destinées à la fabrication de cuirs et de fourrures, les capacités de production sont très inférieures aux seuils de la Directive (et pour cause, les animaux sont massacrés et leurs peaux transformées dans les pays hors UE). En clair, le cuir n’est pas écologique.

Madame Bovary: moeurs de province - Gustave Flaubert ANDY WARHOL et le Pop art Andrew Warhola (6 août 1928 au 22 février 1987), connu sous le nom d'Andy Warhol, était un artiste américain et une figure centrale dans le mouvement artistique du Pop art. Après une carrière réussie en tant qu'illustrateur commercial, Warhol est devenu célèbre dans le monde entier pour son travail en tant que peintre, réalisateur de films avant-gardistes, producteur de musique et auteur. Warhol a été le sujet de nombreuses expositions rétrospectives, de livres et de documentaires depuis sa mort en 1987. Warhol a inventé l'expression « 15 minutes of fame » (15 minute de gloire), qui se rapporte à l'état passager de la célébrité. La première exposition Pop art solo d'Andy Warhol a été accueillie à la galerie Eleanor Ward's Stable de New York, du 6 au 24 novembre 1962. Il a fondé « The Factory », son studio, au cours des années et a rassemblé autour de lui un large éventail d'artistes, d'écrivains, de musiciens et de célébrités « underground ».

Related: