background preloader

Tinkercad : un outil de modélisation 3D en ligne

Tinkercad : un outil de modélisation 3D en ligne
Tinkercad est un outil de modélisation 3D en ligne utilisable directement à partir d’un simple navigateur Internet. Il est conçu pour être facile à apprendre et à utiliser. Les élèves et les étudiants sont guidés grâce à des « tutoriels », qui enseignent les bases avant de passer à des techniques de modélisation plus complexes permettant d'obtenir des objets technologiques concernant aussi bien le domaine de la mécanique, de l'architecture, de l'électronique etc. Depuis Juin 2013, Tinkercad fait partie d'Autodesk, et va rejoindre la famille "Autodesk 123D". Le modèle 3D créé peut être commandé auprès de services d’impression 3D ou être exporté et envoyé à votre imprimante 3D. Vous pouvez dès à présent créer un nombre illimité de modèles 3D, en importer, en exporter ou encore utiliser l’outil ShapeScript permettant de réaliser des formes à l’aide d’algorithmes mathématiques. Exemple de tutoriel Vidéo : Caractéristiques et avantages Related:  Impression 3Dopeldel

2D… 3D… imprimez !: Impression 3D: Les outils Les outils indispensables pour l’impression 3D (ou prototypage rapide) Voici une liste d’outils et de services utiles à la création de modèles pour l’impression 3D. Cette liste n’est pas exhaustive, car j’ai volontairement laissé de côté les options chères, aux fonctionalités trop limitées ou qui sont trop compliquées. Si vous désirez suggérer un ajout ou une correction, n’hésitez pas à m’écrire en utilisant la page de contact. 1a. Le prix des logiciels dans ce domaine est un cas à lui tout seul. OpenSCAD : Logiciel de dessin 3D inhabituel : les volumes sont programmés au lieu d’être dessinés . Blender : Très performant, mais je n’ai jamais réussi à dessiner plus qu’une sphère… (libre,gratuit, pour Windows, Linux et MacOS) Sketchup : simple d’utilisation. à utiliser avec un plugin d’export de STL (logiciel commercial, version gratuite aux fonctions limitées, pour Windows et MacOS) Creo Elements/Direct Modeling Personal Edition (ouf!) 123D d'Autodesk. 1b. 2. 3a. 3b. 3c. 3c.

Un plâtre en 3D, léger et aéré pour réparer les os cassés L'impression 3D fait un nouveau pas dans le secteur médical et propose un concept novateur : le Cortex, un exosquelette léger et aéré qui se substitue au plâtre lourd et fermé. Imaginée par un étudiant de l’Université Victoria de Wellington nommé Jake Evill, l’imprimante 3D Cortex pourrait bien être la solution libératrice aux fractures. Si l'objectif de maintenir en place un os qui s'est déplacé reste inchangé, il s'agit bien de mettre au point un principe d'immobilisation moins contraignant que le bon vieux plâtre lourd et hermétique, qu'il faut garder plusieurs semaines. L'imprimante permet de créer un plâtre sur mesure à partir de radiographies des endroits fracturés. "Pour le moment, l’impression 3D prend environ trois heures, là où un plâtre classique est fait en trois à sept minutes, mais nécessite entre un et trois jours à se solidifier complètement.

Votre design 3D devient réalité avec l'impression 3D Onshape un logiciel professionnel de modélisation 3D innovant et gratuit pour un usage pédagogique | La SI au LP2I Sommaire Objectifs de cet articlePourquoi Onshape va probablement percer dans l’éducationOnshape est un logiciel encore jeune mais innovantUne application web qui utilise le cloud de manière innovantePourquoi les utilisateurs de SolidWorks peuvent facilement passer à OnshapeOnshape propose énormément d’aide … mais en anglais pour le momentComment commencer à utiliser Onshape 7.1) Créer un compte compte Education sur Onshape 7.2) Premières modélisations avec Onshape : des pièces d’un jeu de construction à vocation pédagogique. 7.3) Modélisation avec Onshape d’une barre avec des trous de fixation par vis 7.4) Modélisation avec Onshape d’une barre utilisable pour simuler, imprimer et assembler (sans vis) un mécanisme articulé 1) Objectifs de cet article Je commence à utiliser Onshape depuis juillet 2016 et je lui trouve de plus en plus d’atouts. Je pense qu’Onshape devrait me permettre de mener plus efficacement avec mes élèves des activités autour de la modélisation de mécanismes.

Fichiers 3D imprimables Trouver des fichiers 3D imprimables Si vous recherchez des fichiers prêts à être imprimés sur une imprimante 3D, voici une petite liste de sites qui pourra vous aider. Sur ces sites vous trouverez tout aussi bien des modèles gratuits que payants. Le format de ces fichiers est en général le format .stl ou Fichier de stéréolithographie. Il s’agit d’un des formats les plus répandus en impression 3D, Il est largement utilisé pour faire du prototypage rapide et de la fabrication assistée par ordinateur. 123D Autodesk CGTrader Sculpteo Thingiverse cubehero cubify grabcad createthis A l’inverse si vous savez quel type d’objet, vous désirez imprimer, sachez qu’il existe des moteurs de recherche d’objets 3D!

Get Ready To 3D Print With A Kinect Sensor And A Web Browser ~ Gadgets And Technology Posted by Kapil Garg | Friday, August 02, 2013 Typically scanning and 3D printing an object is a complex process but this could be made simpler if 3D printing company Volumental is successful in crowdfunding the development of a web app which would allow users to scan and print 3D objects using nothing more than a Kinect sensor and a web browser. Volumental's 3D Scan-to-Print web app will finally make this fantasy a reality as they are creating the world's first browser-based 3D printable model creator. Though the company already has a web service that allows people to upload scanned 3D models, Volumental says that it needs to refine an app which is better able to differentiate a thing (toys, pets, family members are among the suggestions) from its surroundings in order to be able to print the object in isolation. If funded, the app raises the exciting prospect of being able to scan more or less anything. Volumental is aiming to develop the app inside of three months.

Impression 3D : Osteoid, le plâtre imprimé se dote d'ultra-son Le plâtre Osteoid, conçu en impression 3D, est capable de guérir les zones fracturées ou les os cassés grâce à un système d'ultra-son. Aucun rapport avec l'astronomie, l'Osteoid est bien le nom donné au plâtre aérien créé par le designer industriel turc Deniz Karasahin. Cet exosquelette s'inscrit dans la veine du Cortex, le plâtre sur mesure crée en impression 3D à partir de radiographies des endroits fracturés. Si le Cortex est censé pouvoir renforcer les endroits fragilisés par une densité de matière plus importante, l'Osteoid va encore plus loin. Doté d'un système d'ultra-son baptisé LIPUS (Low intensiy Pulsed UltraSound), le plâtre promet de réduire de 38 % le temps de guérison à raison de 20 minutes d'utilisation quotidienne. Pour cela, le malade doit positionner les électrodes entre les aérations du plâtre en les plaçant directement sur la zone à guérir. Crédit photo adesignaward.com.

CAD Pricing | Onshape What are the primary differences between the Professional Plan and the Free Plan? The Professional Plan allows professional CAD users to create and edit private data. The Free Plan allows free users to create and edit public data for personal and open source projects. Free Plan users can also view private data that is shared with them. Are there any differences in CAD or version control functionality between the Free and Professional plans? No. How much does the Onshape Professional Plan cost? Onshape’s Professional Plan is $125/month per user, billed annually. What happens if I cancel my Professional subscription? You will be downgraded to Onshape’s Free Plan and will maintain access to your pre-existing data. Can a Professional Plan subscriber share a Private Document with a Free Plan user? Yes. Using Onshape’s Free Plan, can I grant individuals editing rights to my Public Documents? Yes. Does Onshape provide centralized billing for multiple users? Yes. No. Yes, a trial is available.

Save Your Breath and Blow Better Bubbles with the 3D Printed Bubble Box I have a one year old son, and there is nothing he enjoys more than watching Mommy and Daddy blow bubbles outside. He usually runs and stumbles, trying to catch each little bubble before they pop or hit the ground. I must say that I have just as much fun blowing them as he does chasing them. One problem that we have, however, is that I get tried of blowing the bubbles before my son gets tired of chasing them. Now, thanks to one man named Camilo Parra Palacio, this is no longer an issue. Initially designed as a laser cutting project, the Bubble Box has been turned into a 3D printable toy, which consists entirely of 3D printed parts, and no need for any batteries. “Since the initial design is for laser cutting, it is very easy to 3d print,” Palacio tells 3DPrint.com. Palacio initially posted up the design files for his first version of the bubble box, but has now created a second version which reduces the total 3D printed parts from 19 pieces down to just 10.

L’imprimante 3D de chantier va-t-elle bientôt remplacer les entreprises de BTP ? - Projets Architectes et ingénieurs s’activent pour être les premiers à imprimer intégralement un bâtiment. Coffrage et échafaudage rimeront-ils bientôt avec moyen-âge ? Il y a quelques mois, dans un jardin d’un lotissement du Minnesota a surgi, en quelques jours un château médiéval. Cette copie haute de deux étages a été réalisée grâce à une imprimante 3D faite maison. « Le problème que je rencontre, à ce jour, se situe au niveau de la buse de la tête d’impression. Cet Américain n’est pas le seul à qui l’impression 3D fait tourner la tête. La fin des gigots bitumes Afin de pouvoir donner vie aux formes les plus complexes qui émergent de son imaginaire, l’architecte néerlandais Janjaap Ruijssenaars – qui s’était fait connaître avec son concept de « lit flottant » – a été trouver Enrico Dini. « L’industrie du bâtiment est tributaire des interventions manuelles. Reste à observer la qualité de ces « photocopies » et donc la durabilité des édifices. Imprimons d’abord sur la lune

Ultra-lab | Impresoras 3D, Hardware abierto y Tecnologías para la creación Création d’un porte-clés personnalisé: introduction à SketchUp Make et l’impression 3D | MITIC & Education Création d’un porte-clés personnalisé: introduction à SketchUp Make et l’impression 3D9 janvier 20159 janvier 2015Frédéric Genevey SketchUp Make est l’un des logiciels les plus simples pour débuter dans la création de pièces en 3D. J’ai créé une petite activité pour débuter avec ce logiciel par la création d’un porte-clés personnalisé. L’activité s’adresse aux élèves de 7H à 11H et prend de 2 à 4 périodes. Le prix d’impression de chaque porte-clés se situe entre 15 et 25 centimes (à 45.-/kg). Télécharger l’activité: Télécharger SketchUp Make 2015 en français:

Imprimante 3D : 10 maisons construites en moins de 24 heures ! Après avoir fait un petit tour dans les airs, l'impression 3D reprend ses marques au sol et repousse encore un peu plus loin ses limites avec un nouvel exemple : une imprimante géante a réalisé 10 maisons en moins de 24 heures en Chine. Un véritable exploit. Avez-vous déjà partagé cet article ? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? Les voisins n'ont pas dû en croire leurs yeux ! De plus, du fait du faible coût des matériaux et de celui du procédé, le tarif pour chaque maison est sensiblement revu à la baisse n'atteignant, pour chaque bâtisse, que l'équivalent de 4.800 euros, soit 4.300 euros. Mais au-delà de la prouesse technico-immobilière et financière, c'est surtout l'impression 3D qui franchit une nouvelle étape ici. D'autres projets en Europe et dans le Monde Si l'évènement en Chine a de quoi surprendre, ce n'est cependant pas une première pour le domaine.

Tiers-lieu et autres fablab, hackerspace, medialab, living lab, ... vous n'y comprenez plus rien ? - Les cahiers de l'innovation Quand on travaille comme moi depuis des années pour le développement économique, il est parfois difficile de faire la différence entre une mode passagère et une véritable révolution. Les fablabs, hackerspaces, livinglabs, biohacklabs et même museumlabs fleurissent sur tous les territoires et semblent remettre en cause profondément la façon dont les projets émergent et dont les gens travaillent ensemble. De façon apparemment contradictoire, l’autonomie et le travail collaboratif sont mis en avant dans chacune de ces initiatives. De plus, les considérations politiques sont souvent présentes et reprises par les collectivités locales (citoyenneté, stratégies de densification, de rétablissement de la proximité, du lien social, de la cohésion sociale, du développement économique et de la qualité d’un territoire). Si la pauvreté commence bien, selon le diagnostic de K. Mais qu’en est-il vraiment de cette « révolution » ? Le Tiers-Lieu Le FabLab Le Living Lab Les hackerspaces

Related: