background preloader

Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques

Compte rendu de réunion de l'office parlementaires d'évaluation des choix scientifiques et technologiques
Présidence de M. Bruno Sido, sénateur, Président et de M. Jean-Yves Le Déaut, député Premier vice-président Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques Jeudi 21 février 2013 Présidence de M. La séance est ouverte à 14 h 30 - Audition publique, ouverte à la presse, sur le risque numérique Première table ronde : la sûreté numérique dans la gestion courante Présidence de M. M. le président Bruno Sido. Comme un certain nombre d’entre nous, j’ai grandi dans une société sans ordinateur. C’est une banalité de pointer l’ampleur des progrès accomplis depuis, mais j’ai la conviction que la numérisation de la société en est au stade où, comme le nénuphar, elle ne remplit que la dixième partie du bassin, avant d’en occuper la moitié demain et la totalité après-demain. L’aviation civile est un bon exemple de cette progression car elle emploie des logiciels dits critiques, c’est-à-dire qui ne doivent pas connaître de défaillance. M. L’autre remède, c’est l’éducation. M. M.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-oecst/12-13/c1213021.asp

Related:  LES COMPORTEMENTS ADDICTIFS LIES A L'USAGE DU NUMÉRIQUELes comportements addictifs liés à l'usage du numériquequivogne_groupe1_psy

Place et rôle des usages des jeux vidéo et d'internet dans la souffrance psychologique Sur la notion d’addiction La notion de toxicomanie, désignée en anglais par l’expression addiction to drug fut progressivement remplacée dans le discours médico-psychiatrique par la notion d’addiction. Le terme, qui désigna tout d’abord les conduites de dépendances à des substances psychoactives (alcool, drogue…), fut étendu à partir des années 1990 aux conduites de dépendances à un comportement, telle que la boulimie, la cleptomanie ou plus récemment l’addiction à internet. Cependant la notion d’addiction ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la santé mentale, car sa définition reste encore aujourd’hui floue.

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ? Il est parfois difficile de se détacher de la spirale infernale du numérique. En 2014, 28 millions de Français possédaient un smartphone et neuf millions avaient une tablette tactile. De plus, les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter comptaient jusqu'à 32 millions d'inscrits.

Les addictions comportementales L’objectif de l’ouvrage est de présenter de façon didactique, sous forme de chapitre, les principales addictions comportementales: addictions aux achats, addiction aux jeux d’argent, cyberdépendance, troubles des conduites alimentaires, addiction au travail et addiction à l’activité physique. Chaque chapitre s’organise autour d’un même plan: définitions, repères historiques, données épidémiologiques nationales et internationales, principales approches théoriques, caractéristiques cliniques, outils d’évaluation et de diagnostic, modalités de prise en charge, axes de recherches actuels. L’introduction permet de définir et de préciser l’évolution du concept d’addiction comportementale en le distinguant des addictions aux substances psycho-actives. Chaque addiction comportementale retenue dans ce livre est exposée, décrite et discutée par un ou plusieurs enseignants-chercheurs et praticiens.

Mourir à cause de la cyberdépendance - Cyberdépendance Je continue ma tartine car beaucoup sont de ceux qui pensent ainsi : Ma vie détruite, je ne vois pas pourquoi la sienne ne serait pas détruite. L'erreur ça aide à se construire. About @ddict ? Un MOOC collaboratif sur nos usages du numérique. Le numérique est désormais partout. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Sommes-nous addicts au numérique ? Comment bien vivre avec Internet ? ÉCRANS & NUMÉRIQUE : L’ADDICTION, ON EN PARLE ? L’avis du Dr Bruno Rocher, psychiatre Hôpital de jour, centre de soins ambulatoires en addictologie espace Barbara, Pôle hospitalo-universitaire psychiatrie et santé mentale du CHU de Nantes. Que pouvez-vous nous dire sur l’addiction, et plus particulièrement l’addiction aux écrans ? Est-ce une addiction qui diffère des autres ? Non, l’addictologie aux écrans rejoint l’addiction en général. Nous considérons d’ailleurs l’addiction comme un processus, et nous retrouvons chez les consommateurs d’écrans des points communs avec les consommateurs de drogues, d’alcool, de sexe ou achats compulsifs, de jeux d’argent, etc.

Qui sera responsable des « maladies de la connexion » Que devons-nous apprendre des anxiétés, des obsessions, des phobies, du stress lié à notre connexion ? C'est la question que pose le designer Fabien Girardin sur le blog du Near Future Laboratory, ce studio de conseil et de design-fiction. A l'heure où nous sommes de plus en plus cernés et saturés par les notifications sociales en temps réel, la connexion permanente livre sa face noire. Vivre dans le village global conduit les plus connectés à éprouver de nouvelles anxiétés, de nouvelles obsessions, de nouvelles phobies et de nouvelles formes de stress, qui sont le symptôme des effets négatifs liés à la manière dont on conçoit les technologies.

Related: