background preloader

Une ville faite pour les garçons

Une ville faite pour les garçons
Nos espaces urbains sont construits pour tous, pensez-vous ? Il n'en est rien. Dès le plus jeune âge, tout est fait pour y favoriser la présence des garçons, affirme le géographe Yves Raibaud. A la veille des élections municipales, il propose aux élu(e)s des actions concrètes. À Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier, les garçons sont les usagers majoritaires de la ville. C’est ce que montrent plusieurs études que nous avons menées entre 2010 et 20131 sur les équipements publics culturels ou de loisirs pour les jeunes. L’objectif serait de canaliser la violence des garçons La première de nos études montre que les filles décrochent à partir de la classe de 6e des activités de loisir sportif, culturel ou généraliste proposés par les municipalités ou les associations mandataires. Nos espaces urbains sont souvent construits par et pour des hommes. « Les filles préfèrent rester chez elles » L’espace urbain est construit par des hommes Les femmes n’auraient qu’à s’emparer de la ville

https://lejournal.cnrs.fr/billets/une-ville-faite-pour-les-garcons

Related:  G3 Aménager des villes durablesTFEecologieVILLE GENREQuestions de genre

Gentrification verte : quand la nature en ville chasse les pauvres Entre les vieux entrepôts, la High Line s’immisce, verte et tranquille. Sur ses dalles de béton, le week-end venu, des sportifs amateurs courent en short, d’autres dissertent en buvant un café, des couples promènent de savantes poussettes. Un repère à bobos, dirait-on. Bientôt des mines près de chez vous Il y a un an, le ministère de l’Économie et du Redressement productif accordait à l’entreprise Variscan, filiale d’une société minière domiciliée en Australie, un premier « permis de recherches de mines » (PER). Ce PER de Tennie couvre 205 km2 entre la Sarthe et la Mayenne. Cinq mois plus tard, le PER de Villaranges, dans la Creuse, est octroyé à Cominor, une autre micro-entreprise au capital social d’à peine 38 125 euros. Sa maison-mère canadienne, La Mancha, est aujourd’hui détenue par un fond d’investissement luxembourgeois [1]. En février dernier, le portefeuille minier de Variscan s’est vu compléter par le permis de Saint-Pierre (Maine-et-Loire). Ceux de Beaulieu (Loire-Atlantique) et de Merléac (Côtes d’Armor), pour lesquels la « consultation du public » est terminée, devront suivre bientôt.

Quelle place pour les femmes dans la ville ? Il y a cinquante ans, tout le monde s’accordait pour dire que la place des femmes était à la maison. La sphère privée était leur fief, l’espace public, celui des hommes. Aujourd’hui, les mentalités ont évoluées mais la ville n’offre toujours pas les mêmes opportunités à chacun. Quel rapport entre l’urbanisme et le genre ?

«Je m'appelle Thea, j'ai 12 ans et je vais me marier»: un faux site pour dénoncer les mariages d'enfants «Bonjour, je m'appelle Thea et j'ai 12 ans. Je vais me marier dans un mois!» Sur le blog norvégien Stoppbryllupet.blogg.no, la petite Thea parle des préparatifs de la cérémonie –la robe, les gâteaux, les fleurs– et de son fiancé Geir, qui a 37 ans, et qu'elle ne connaît pas encore. Lorsqu'il a été mis en ligne cette semaine, ce faux site créé par l'ONG Plan pour dénoncer les mariages forcés a été le blog le plus lu du pays en une journée, comme le souligne Bored Panda. Plusieurs personnes ont cru à un vrai et ont contacté la police.

Concevoir des cours, c’est de l’ingénierie pédagogique 89 Shares Share Tweet Ville autosuffisante en Croatie La Città della Scienza à Rome sera un « écosystème urbain autosuffisant ». Telle est l’ambition de l’architecte français Vincent Callebaut. Pour atteindre ce but, le quartier donnera la part belle à la végétation et aux énergies renouvelables. L’espace s’étend sur 86 000 m², avec 35 000 m² d’habitations, 10 000 m² de zone commerciale, 14 000 m² d’espaces publics et 27 000 m2 pour la Cité des Sciences, à la place d’un quartier militaire au cœur de Rome, à côté du MAXXI, le Musée national des Arts du XXIe siècle. Dans cet espace sont plantés de nombreux arbres, pour l’aspect esthétique bien sûr, mais surtout pour l’impact environnemental positif (réduction du CO2, destruction des particules, etc.).

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation

Séminaire "La Seine-Saint-Denis" - Les Séminaires du CEVIPOF - Les Rencontres Quatrième volet de ce séminaire consacré à l’analyse des "habitants"de la Seine-Saint-Denis, des résultats des élections municipale de 2014 et du Grand Paris. Ce séminaire est organisé par Marie-Hélène Bacqué, sociologue, urbaniste, (Université Paris Ouest Nanterre, laboratoire Mosaïques LAVUE), Emmanuel Bellanger, historien, (CHS, CNRS/Université Paris 1) et Henri Rey, directeur de recherche, (Sciences Po/CEVIPOF). Calendrier et Programme du séminaire : 17 décembre – 17h-19h : La participation des habitants des quartiers. Un rapport pour quoi faire ? avec Marie-Hélène Bacqué et Mohammed Mechmache, auteurs du rapport au Ministre de la Ville

«L’égalité hommes femmes motherfuckers» Une vidéo met en scène des petites filles dénonçant, avec force jurons, les clichés sexistes et les violences faites aux femmes. On entend déjà gronder l’épuisante ritournelle: «c’est pas joli une fille qui jure». Quand les filles en question ont entre 6 et 13 ans, il faut aussi s’attendre à voir dénoncer l’utilisation d’enfants à des fins politiques. Critiques qui émaneront probablement de personnes qui se sont servis de leurs propres progénitures, sanglées dans des poussettes, comme de voitures bélier, lors de récentes manifestations. Mais aussi de personnes qui estiment qu’un enfant ne doit pas dire de gros mots, ni être impliqué dans un acte militant.

Éducation nationale : le (dernier) mauvais coup de Vincent Peillon Le 27 mars prochain, Vincent Peillon, quelques jours avant de quitter sans doute le ministère pour cause de campagne des européennes (il a ingénieusement prévu de se faire tête de liste dans le Sud-Est, ce qui lui assure, quel que soit le désamour électoral pour son parti, un gîte à Bruxelles pour les années à venir) et de remplacement par Ségolène Royal, disent les augures, fera signer à la plupart des syndicats d'enseignants l'abrogation des "décrets de 1950" qui régulaient depuis soixante-trois ans le temps de service des profs. J'en ai déjà parlé ici même début janvier. On en était alors aux intentions. La plupart des syndicats n'ont pas bougé, sinon dans le sens du ministre. Dès lors, pourquoi se gêner et ne pas passer aux actes ? Le nouveau texte, qui ramène les enseignants au cadre général de la fonction publique, établit que ce seront désormais 1 607 heures qui seront dues - en 36 semaines de cours.

Près de la moitié de la croissance urbaine se fait dans les bidonvilles Le Monde | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout Le mouvement d’urbanisation galopante que connaît le monde n’est pas prêt de ralentir. Depuis 2008, plus de la moitié de l’humanité vit en ville, selon les Nations unies. Et, en 2050, la planète comptera 6,4 milliards d’urbains, soit plus des deux tiers de la population mondiale qui atteindra alors 9 milliards. Une civilisation se termine et nous devons en bâtir une nouvelle Il y a peu en Espagne, le manifeste "Le dernier appel" a été lancé par plus de 250 chercheur-e-s, militant-e-s, syndicalistes, politiques de différents partis, etc., afin d’alerter sur l’effondrement écologique et social à venir si rien n’est fait pour y remédier. En peu de jours, ce manifeste a reçu plus de six mille signatures et a été diffusé largement au travers des réseaux sociaux et de la presse en Espagne et bien au-delà, en anglais, en portugais, en italien, en grec, en esperanto... Le voici en français. Les citoyennes et citoyens européens, dans leur grande majorité, pensent que la société de consommation actuelle peut « s’améliorer » dans le futur (et qu’elle devrait le faire). En même temps, une bonne partie des habitants de la planète espère se rapprocher petit à petit de nos niveaux de bien-être matériel.

Les filles, grandes oubliées des loisirs publics L’offre de loisirs publics proposée aux jeunes s’adresse en priorité aux garçons. Voilà l’étonnant résultat d’une enquête menée par des chercheurs du CNRS. Deux fois plus de garçons que de filles profitent des gymnases, skate-parcs et autres équipements publics culturels ou de loisirs pour les jeunes dans l’agglomé­ration de Bordeaux. Avec l’avancée en âge, la mixité se réduit progressivement, jusqu’à un décrochage massif des filles, qui désertent les lieux à partir de la classe de 6e.

Un costume pour illustrer le sexisme Ca fait du bien Créé le mardi 18 novembre 2014 11:07 Écrit par la rédaction Le présentateur australien Karl Stefanovic a porté le même costume à l'antenne pendant un an sans subir la moindre remarque. « Alors que les femmes, la plupart du temps, ne sont jugées que sur ce qu'elles portent », dénonce-t-il. Karl Stefanovic, superstar anti-sexiste. Ce présentateur vedette de la télévision australienne est depuis deux jours l'objet d'articles de presse dans le monde entier pour son expérience vestimentaire engagée.

Related: