background preloader

La cyberdépendance

La cyberdépendance
Internet est devenu un outil grand public incontournable, des plus jeunes aux personnes âgées, il intéresse maintenant tout le monde. Communiquer avec des proches, s’informer, faire des achats en ligne, trouver des films et des morceaux de musique, jouer en réseau. Quoi de plus banal ? Comment nos « clics » de souris sur internet peuvent-ils devenir dangereux pour notre équilibre ? Qu’est-ce que la cyberdépendance ? Certains d’entre nous développent des dépendances au fait de se connecter sur internet, ils ne peuvent plus s’empêcher de « se coller » devant leurs écrans, à n’importe quelle heure et à n’importe quel prix. Quels sont les dangers ? Comme pour les autres sortes de dépendances existantes, les conséquences négatives dues au comportement incontrôlable et répétitif ne tardent pas à arriver, et malheureusement, elles touchent plusieurs domaines de la vie. Prenons l’exemple d’un adolescent de 16 ans, Julien, qui se passionne pour les jeux-vidéos depuis son jeune âge. Quand réagir ?

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Une enquête sur les loisirs devant écran (Internet, jeux vidéo et télévision) a été menée auprès de 444 élèves de 3e scolarisés dans l'ensemble des collèges publics et privés d'une grande ville du Nord de la France53(*). En bref, s'il existe bien une cyberaddiction, plus puissante que la dépendance à la télévision, qui commence à prendre des proportions inquiétantes, la solution est connue : il s'agit du contrôle des parents, qui disposent des moyens pour couper la connexion ou pour maîtriser les horaires de navigation. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées. Selon M. Par ailleurs, la dépendance aux jeux vidéo est bien analysée par l'ouvrage de Mme Christine Kerdellant et M. Notons en passant que les psychologues évoquent aussi des cas de dépendance au téléphone portable (Wilska, 2003). * 52 « There is three kinds of death in this world. * 56 Littéralement « sans vie ».

addiction Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ». Processus de dépendance plus ou moins aliénante à des toxiques ou à des comportements. L’addiction est un processus par lequel un comportement humain permet d’accéder au plaisir immédiat tout en réduisant une sensation de malaise interne. Il s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives. L’addiction peut être une dépendance, voire un esclavage, à un ou plusieurs produits licites (alcool, tabac, médicaments) ou illicites (stupéfiants et substances psycho-actives → psychotrope). Il existe un plan officiel de lutte contre les addictions, en particulier dans les CSAPA (centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie). Voir : dépendance, toxicomanie.

Addiction, concentration, performances… ce que l’on sait (ou pas) des effets du smartphone La recherche est encore balbutiante sur les effets de l’hyperconnexion aux smartphones, un phénomène récent à l’échelle de l’histoire de l’humanité. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Céline Mordant Il y a dix ans, le 9 janvier 2007, le patron d’Apple, Steve Jobs, présentait le premier iPhone. Depuis, le « téléphone intelligent » s’est imposé dans notre quotidien, dans nos poches, nos mains. On l’éteint rarement, on ne le quitte plus… Aurait-il refaçonné notre façon de penser ? Dans le flot des études et publications parfois contradictoires qui dressent soit une inquiétante liste des dégâts, soit une ode très optimiste aux facultés d’adaptation de l’être humain, difficile de s’y retrouver. Peut-on devenir dépendant à son smartphone ? La plupart d’entre nous ont le sentiment de maîtriser entièrement son rapport à son smartphone. « Le smartphone agit comme un doudou virtuel, estime Laurent Karila, addictologue, porte-parole de l’association SOS Addiction. Pas vraiment.

Prévenir et analyser la cyberdépendance La cyberdépendance est devenue, avec le temps et l’évolution de la technologie, une addiction des temps modernes. Lorsque l’on reste scotché à son écran, il arrive que l’on en oublie de se nourrir, de nourrir ses enfants, de se laisser aller à un manque d’hygiène, … bref que l’on développe les mêmes comportements et connaisse la même descente aux enfers que pour toute autre addiction. Au fil de mes lectures et de mes rencontres personnelles et professionnelles, j’ai pu constater que cette dépendance touchait plus les jeunes que les adultes. Mais nos jeunes sont-ils aussi cyberdépendants qu’on peut le craindre ? Notre travail d’éducateur ne consiste-t-il pas aussi à les protéger, les outiller cognitivement pour leur permettre de résister à cet attrait d’une vie virtuelle.

assemblée nationale question sur la cyberdépendance M. Jean-Pierre Abelin interroge M. le ministre de l'éducation nationale sur la cyberdépendance des adolescents. L'ordinateur occupe de plus en plus de place dans la vie, il peut devenir un véritable objet d'addiction. Omniprésent, il entraîne de nombreux comportements compulsifs irrépressibles. La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. Lorsque l'on reste « scotché » irraisonnablement à son écran, il arrive même que l'on en oublie de manger et qu'une perte de poids importante en soit la conséquence.

Internet - Web Internet est un réseau informatique mondial constitué d'un ensemble de réseaux nationaux, régionaux et privés. L'ensemble utilise un même protocole de communication : TCP/IP, (Transmission Control Protocol / Internet Protocol). Internet propose trois types de services fondamentaux : le courrier électronique (e-mail) ;le Web (les pages avec liens et contenus multimédia de ses sites Web) ;l'échange de fichiers par FTP (File Transfer Protocol). Le réseau Internet sert également, et de plus en plus, aux communications téléphoniques et à la transmission de vidéos et d'audio en direct (ou streaming), c'est-à-dire à la manière d'un téléviseur ou d'un récepteur radio. Une histoire de l'Internet L'ambition d'Internet s'exprime en une phrase : relier entre eux tous les ordinateurs du monde. Internet, un réseau d'abord militaire Tout a commencé en 1969 par la création d'une norme de communication à toute épreuve : le TCP/IP. Un réseau devenu scientifique Rapidement, la bonne nouvelle s'est propagée.

La cyberdépendance : un objet pour les sciences de l'information et de la communication La cyberdépendance, objet relativement « nouveau » en sciences de l’information et de la communication, est en fait plutôt ancienne au regard de l’histoire de l’Internet grand public. Pour en donner une définition, il s’agit d’un trouble psychologique entraînant un besoin obsessionnel d’utiliser Internet (au sens large). L’expression « addiction à Internet » fut employée pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young, lors d’un colloque de l’American Psychological Association (APA), à Toronto, en 1996. Mais déjà, en 1945, bien avant l’avènement de la communication réseautique, le médecin et psychanalyste autrichien Otto Fenichel (Fenichel, 1987) soulevait le premier la notion d’une toxicomanie sans drogue. Ses travaux théoriques seront d’ailleurs repris largement, une cinquantaine d’années plus tard, par le psychiatre Marc Valleur (Valleur et Matysiak, 2003).

Mal être: La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ? Quand l'ordinateur occupe de plus en plus de place dans la vie, il peut devenir un véritable objet d'addiction. Omniprésent, il entraîne de nombreux comportements compulsifs irrépressibles. Le cyberdépendant vérifie sa boîte à message toutes les 10 minutes, il consulte et re-consulte inlassablement les mêmes sites Internet ou passe d'innombrables heures à jouer en réseau. La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. À partir de quand, à partir de combien d'heures de jeu par jour ou par semaine peut on parler d'abus et de consommation excessive ? Dans le cas de la véritable dépendance, la vie s'organise autour du jeu ou du clavier et le fonctionnement social, intellectuel et affectif en est affecté. Addiction à l'ordinateur selon le Computer Addiction Services Le Dr. Addiction aux jeux vidéos selon le Dr Mark Griffiths Le Dr Mark Griffiths de l'université de Nottingham Trent est spécialisé dans l'addiction aux jeux vidéo.

Assemblée Nationale Facebook : les mécanismes d’une addiction | Dans vos têtes Le film suivant présente de manière élégante une théorie expliquant notre addiction à facebook et autres réseaux sociaux : On pourrait résumer ce film ainsi : > 1. L’être humain est une créature sociale. > 2. > 3. > 4. > 5. C’est donc parce que facebook répond à un besoin pertinent qu’il crée l’addiction : facebook et les réseaux sociaux rendent la vie de l’homme moderne plus confortable. La vidéo conclue en suggérant que nous devrions apprendre à être seul. Au fond, l’être humain a besoin de l’autre pour satisfaire plus ou moins indirectement des besoins très personnels. Vidéo : The innovation of loneliness (Shimi Cohen)

Digital detox, le jeûne des hyperconnectés Pour répondre au malaise généré par une connexion permanente, centres de thalasso et hôtels spa ont ajouté le sevrage numérique à leur menu. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Catherine Rollot Avant de plonger dans l’inconnu, son réflexe a été de lire un dernier mail. A côté des bijoux, montres de luxe et liquidités entreposés par la clientèle fortunée, le trésor d’Eric Chesnel – un ordinateur portable et un smartphone somme toute banal –, 48 ans, n’avait rien d’extravagant. Prendre du recul par rapport à une « addiction » aux mails qui brouille les frontières entre sa vie professionnelle et sa vie privée, c’est l’objectif d’Eric Chesnel. En moyenne, un cadre reçoit au bureau 50 mails par jour. 70 % des Français vérifient leur messagerie toutes les cinq minutes, 78 % se connectent avant de dormir, à peine moins dès le réveil… Pendant quatre jours, plus de wifi ni d’écrans, même pas celui d’une télévision remplacée par une chaîne hi-fi dans la chambre. Se ménager des mises à distance

Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème rapport du Sénat

Bonjour,
Je pense que c’est très important d’adresser ce sujet aussi de façon directe aux jeunes en leur permettant de prendre l’initiative d’agir.
Une très bonne initiative qui existe depuis 2006 !
« Lhuillier », je vous remercie d’avoir partagé ce lien !
Cordialement,
Daniel Dietz by dietz_groupe2_psy Mar 19

Cet article est issu d’un site qui s’adresse aux jeunes. Il les sensibilise sur les dangers que peuvent représenter ces addictions et propose aux jeunes qui se reconnaissent dans la description de ce trouble de consulter des spécialistes, d’écrire ou d’appeler le service filsantéjeunes en proposant un numéro vert. by lhuillier_groupe2_psy Mar 16

Related: