background preloader

Espionnage : comment Orange et les services secrets coopèrent

Espionnage : comment Orange et les services secrets coopèrent
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jacques Follorou On apprend souvent davantage de choses sur soi par des gens qui n'appartiennent pas à votre famille. Les Britanniques, un peu malgré eux, viennent de nous éclairer sur les liens hautement confidentiels qui existent entre les services secrets français, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et l'opérateur historique de télécommunication France Télécom, qui a pris le nom d'Orange en février 2012. Selon un document interne des services secrets techniques britanniques (GCHQ), l'équivalent de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine, la DGSE entretient une coopération étroite avec « un opérateur de télécommunication français ». L'ancienneté de leurs liens, la description des savoir-faire spécifiques de l'entreprise ainsi que l'enquête du Monde permettent de conclure qu'il s'agit bien de France Télécom-Orange. Lire les autres éléments de l'enquête Les X-Télécoms, maîtres d’œuvre du renseignement

http://www.lemonde.fr/international/article/2014/03/20/dgse-orange-des-liaisons-incestueuses_4386264_3210.html

Related:  Privacy / Surveillanceprotection données persosurveillanceLife sucks

Internet : outil de collaboration ou de domination Il y a un an, l’enquête Ipsos « France 2013 : les nouvelles fractures » faisait l’effet d’un coup de tonnerre médiatique, soulignant combien la crise avait exacerbé la tentation du repli national et le rejet du politique. Le Monde titrait sur « les crispations alarmantes de la société française ». « Le poujadisme s’est enraciné en France », estimait-elle. L’idéologie anti-autoritaire des années 60-70 a reflué de manière spectaculaire. 87 % des Français estiment qu’on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre et 86 % (toute tendance politique confondue) estiment que l’autorité est une valeur qui est souvent trop critiquée.

Loi de programmation militaire : une grave atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux entérinée au Parlement Paris, 10 décembre 2013 — Malgré l'importante mobilisation citoyenne et les nombreuses critiques exprimées à son encontre, le Sénat vient d'adopter le projet de loi relatif à la programmation militaire et ses dangereuses dispositions sans aucune modification. Cette adoption conforme par les sénateurs met un terme au travail parlementaire sur ce texte : seul le Conseil constitutionnel peut à présent empêcher l'application de ces dispositions attentatoires aux libertés fondamentales des citoyens. La Quadrature du Net appelle solennellement les parlementaires à déposer une saisine du Conseil constitutionnel pour que ce dernier se prononce sur la conformité de cette loi à la Constitution. En adoptant le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 sans aucune modification, les sénateurs viennent de mettre un terme aux travaux législatifs du Parlement sur ce dossier.

Adblock Plus prélèverait jusqu’à 30% des revenus publicitaires des sites qu’il ne bloque plus Nos confrères du Financial Times viennent de révéler que Eyeo aurait passé des accords avec les principaux acteurs américains, Google, Microsoft, ou encore Amazon, afin d’afficher leur pubs. Le montant des accords s’éleverait à plusieurs dizaines de millions d’euros, une trentaine de millions selon différents sites allemands. Selon l’un des éditeurs qui a rencontré les équipes d’Eyeo, ceux-ci réclameraient jusqu’à 30% des revenus publicitaires générés. Une demande interprétée comme un véritable racket par de nombreux éditeurs, qui en Allemagne n’ont pas hésité à porter plainte.

SCANDALE ! descente de Police pendant l’émission de Meta TV !! En début d’émission TEPA (Patrick) le présentateur, avait prévenu ses auditeurs que des pressions étaient subient par l’équipe. Ils auraient, entre autre, reçu un appel téléphonique, dans la journée, de personnes se présentants, comme faisant partie des forces de l’ordre, leur intimant de faire attention à certains sujets. Vers 22h20, approximativement les téléspectateurs (metanautes), ont entendu comme des coups frappés à une porte, et ont pu voir leur présentateur, TEPA tourner la tête d’un air "franchement inquiet". Simultanément, ils ont entendu une voix disant plus moins: _"allez c’est bon on arrête!"… Au moment même ou l’image est coupée !

Comment les réseaux sociaux vous trahissent Atlantico : Johnny Hallyday a été accusé d'évasion fiscale après que des journalistes ont suivi ses déplacements sur près de deux ans via des photos géolocalisées et datées qu'il avait publiées sur les réseaux sociaux Instagram ou Twitter. En quoi ces réseaux sociaux l'ont trahi ? Erwan Le Nagard : Les réseaux sociaux ne peuvent en aucun cas être tenus pour responsables des publications faites par Johnny Hallyday. Il s’est trahi lui-même en publiant des informations à propos de sa vie privée. Il faut partir du principe qu’en ligne, tous vos contenus et toutes vos interactions sont publics et, qu’il est relativement simple de les collecter pour les analyser.

Moteur de recherche : Google sommé de supprimer l'accès à des informations personnelles La Cour de justice de l'Union européenne a tranché en la défaveur de Google. Elle estime qu'une personne peut demander à ce qu'un moteur de recherche supprime des informations le concernant. La justice européenne vient de donner raison à une personne qui s'estimait lésée du fait que Google indexait des liens la concernant directement. La CJUE explique que le moteur de recherche est responsable des résultats qu'il affiche, en particulier, lors d'une recherche effectuée à partir du nom d'une personne.

Le CSA dresse la liste de ce qu'il veut contrôler sur Internet Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a publié lundi son rapport annuel 2013 (.pdf), dans lequel l'autorité administrative confirme sa demande de ne plus réguler uniquement la télévision et la radio, ou leurs déclinaisons "à la demande", mais bien tout le web audiovisuel en France. Et surtout de créer un label "Site de Confiance" que les logiciels de contrôle parental et de filtrage auraient l'obligation de respecter pour s'assurer que la censure du web est effective — voir à ce sujet nos explications sur le mécanisme redoutable qui attend les internautes. Ainsi, les "services audioivisuels numériques" serait entendus comme "les services de communication au public par voie électronique mettant à disposition du public ou d'une catégorie de public des contenus audiovisuels ou sonores".

A défaut de réduire la collecte des données, comment les altérer Par Hubert Guillaud le 14/04/10 | 1 commentaire | 1,567 lectures | Impression Toutes les données sont devenues personnelles, écrivions-nous il n’y a pas si longtemps, montrant combien anonymiser les données devenait difficile, à l’heure où les champs de données eux-mêmes génèrent de l’identifiabilité. Paul Ohm (blog), dans un article important sur l’étonnant échec de l’anonymisation annonçait déjà, qu’il n’y aurait pas de solutions miracles : “les mesures qui sont prises augmenteront la confidentialité ou réduiront l’utilité des données, mais il n’y aura aucun moyen de garantir à la fois une utilité maximale des données et une confidentialité maximale.” Dans la Technology Review on apprend que des chercheurs du Laboratoire de protection des renseignements médicaux de l’université Vanderbilt ont créé un algorithme pour altérer des données génétiques ou médicales afin de les anonymiser tout en permettant aux chercheurs de les utiliser.

Surveillance : Compte-rendu de la dernière réunion du G29 - Le G29, groupe des CNIL européennes, s’est réuni en séance plénière les 9 et 10 avril 2014. Il a adopté plusieurs avis relatif à la surveillance de masse et lancé une consultation interne sur les éventuelles améliorations à apporter à ses méthodes de travail et de collaboration. Safe Harbor Les photos impressionnantes du salon du tatouage au Venezuela L’exposition universelle du tatouage qui a lieu au Venezuela a accueilli des visiteurs aux dessins corporels et aux modifications physiques très impressionnants. L’exposition universelle du tatouage s’est déroulée du 29 janvier au 1er février dernier à Caracas, au Venezuela. L’événement a réuni des centaines de personnes passionnées par le dessin corporel et les transformations physiques, de la coloration du blanc de l’œil aux implants sous la peau. Parmi ces visiteurs au corps transformé, on retrouve María José Cristerna, surnommée la “Femme Vampire”. Elle a décidé de changer d’apparence après avoir subi des violences physiques. Son corps est désormais recouvert à 98% de tatouages et ses dents sont devenues des crocs.

Internet et réseaux sociaux : les mobilisations massives sont surveillées de près! - France Récemment, la Gendarmerie nationale a ouvert une cellule de veille numérique à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Cette dernière a pour but de surveiller les sources ouvertes que sont internet, Facebook, Twitter et tous les réseaux sociaux existants, qui peuvent s'avérer d'étonnants moyens de mobilisation. Pas besoin de commission rogatoire ni d'autorisation spéciale : les enquêteurs spécialisés qui travaillent dans cette unité passent leur temps à surfer tout simplement sur le net et à mettre en relation l'actualité, les tendances sociétales et tout ce qui intéresse les citoyens connectés d'aujourd'hui. L'objectif reste bien sûr de prévenir les troubles à l'ordre public, et cette anticipation peut s'appliquer à toutes sortes de situations : les apéros géants, convoqués par message viral et qui risquaient de déboucher sur de vastes beuveries agrémentées de violences en sont un bon exemple. Twitter : un champ d'exploration immense

Muse & Geek - [LEGISLATION] Directive Européenne sur les Cookies Depuis quelques temps, vous avez pu apercevoir sur vos divers sites web préférés un bandeau vous signalant l'utilisation des cookies et vous demandant, de manière plus ou moins tacite, votre consentement pour en déposer sur votre navigateur. Il s'agit en fait d'une obligation légale émise par la Commission Européenne sous la directive 2002/58/EC mise à jour par la directive 2009/136/EC et entrée en vigueur le 25 Mai 2011. L'article 5(3) de cette directive stipule (page 20) que : Les États membres garantissent que le stockage d’informations, ou l’obtention de l’accès à des informations déjà stockées, dans l’équipement terminal d’un abonné ou d’un utilisateur n’est permis qu’à condition que l’abonné ou l’utilisateur ait donné son accord, après avoir reçu, dans le respect de la directive 95/46/CE, une information claire et complète, entre autres sur les finalités du traitement. Consentement, d'accord. Mais sous quelle forme ?

article espionnage: Nous pouvons apprendre dans cet article que les opérateurs de téléphonie tel orange coopèrent avec les services d’espionnage français afin d'obtenir des informations sur la population dans le but de mieux pouvoir nous surveillé au travers des écoutes et des enregistrement. est ce un moyen de nous protégé de manière plus efficace ou une façon de de nous contrôler toujours plus? by maeapv Dec 15

Related:  maeapvMay 2o14