background preloader

Cyberdépendance

Cyberdépendance
Bien qu'on puisse voir de temps à autres dans des reportages télé à la limite du voyeurisme, des cas pathologiques de personnes complètement accros à leur ordinateur au point de passer leurs journées entières devant la machine sans se laver pendant des semaines, on a tendance a beaucoup sous-estimer la dépendance à l'ordinateur en France et à penser que ce n'est le problème que de quelques adolescents dépressifs jouant à des jeux massivement multijoueurs (le plus connu étant world of warcraft). Or, comme pour d'autres dépendances, par exemple le café, l'alcool ou la cigarette, la cyberdépendance peut s'avérer plus ou moins envahissante selon les personnes. Notons qu'il existe une grande part de subjectivité dans l'appréciation de celle-ci. Certaines personnes passeront cinq heures par jour devant leur PC et ne considéreront pas cela comme un problème, alors que d'autres, passant deux heures par jour devant la machine penseront perdre trop de temps avec elle. Aide supplémentaire

Les recherches sur la cyberdépendance B. La recherche de David Greenfield Pour juger de la valeur des conclusions de cette recherche, il faut examiner la méthode utilisée. 1. Le grand nombre de personnes qui ont répondu au questionnaire (17,251) nous force à considérer l'information obtenue comme importante; elle provient de l'expérience d'un grand nombre d'individus. 2. Les personnes qui ont répondu au questionnaire de recherche du Dr Greenfield ont été recrutées d'une façon assez particulière. Il faut s'inquiéter d'une telle sélection des sujets de recherche. Autrement dit, l'échantillon a beau être important, il est sans doute très fortement biaisé. C'est un problème que tous les chercheurs connaissent: lorsque les participants à une recherche se choisissent eux-mêmes, il est certain que l'échantillon sera biaisé. Cela ne signifie pas que les données recueillies soient inutiles, ça signifie simplement qu'il est impossible de s'en servir pour évaluer des proportions. 3. 4.

Risques et conseils Questions-réponses avec Jean-Charles Nayebi Y a-t-il des risques pour la vie familiale dans le monde multi-média? Il y a, trois catégories de risques pour la vie familiale qui sont les suivantes: 1- La catégorie des risques liés à la vie conjugale dans les profiles de la cybersexe –dépendance ou de la cyberdépendance communicationnelle (chat, forums etc.) de l'un ou de l'autre des parents dans le foyer. 2- La catégorie des risques liés la dépendance des adolescents aux cyberjeux avec l'isolement de la vie familiale et relationnelle qu'engendre cette addiction. 3- La catégorie des risques liés à l'enfance à travers une mauvaise initiation aux habitudes de consommation de multimédia avec les dangers de la mise en place d'une future addiction et/ou de risques d'expositions aux contenus choquants. Quels dangers guettent nos enfants à travers l’écran de leurs ordinateurs ou autres consoles de jeux ? Ces dangers sont multiples, je vais donc en mentionner que les grandes lignes.

Le site permet de se familiariser avec les Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème Un hôpital se spécialise dans le traitement de la cyber-dépendance - News Psycho C'est le 9 septembre que le Bradford Regional Medical Center de Bradford, en Pennsylvanie, a inaugurer son programme de désintoxication à Internet de 10 jours pour les volontaires qui souffrent d'une grave addiction à la Toile. Même s'il existe déjà des programmes de "détox numérique" plus ou moins farfelus aux Etats-Unis, c'est la première fois qu'un hôpital propose ce service, pouvant ainsi recourir à une aide médicamenteuse pour se sevrer et évoquer des problèmes sous-jacents à l'addiction. Des recherches ont déjà montré que l'expérience d'addiction à Internet avait des points communs avec celle d'addiction à la drogue, avec des symptômes comparables de manque lorsqu'on s'arrêtait complètement du jour au lendemain. Pendant ce temps, au Japon, l'Etat a trouvé une solution pour ses 500 000 ados accros à Internet, des colonies de vacances où aucun gadget connecté n'est toléré. AFP/Relaxnews

Cet article de la partie "santé" du site Concernant l'addiction aux jeux vidéos... - Les conduites addictives Selon le Dr Mark Griffiths Le Dr Mark Griffiths de l'université de Nottingham Trent est spécialisé dans l'addiction aux jeux vidéo. Voici son test permettant de reconnaître rapidement si un enfant à une conduite addictive aux jeux vidéo :• Il joue presque tous les jours ? • Il joue souvent pendant de longues périodes : 3-4 heures • Il joue pour l'excitation qu'il en retire • Il est de mauvaise humeur quand il ne peut pas jouer • Il délaisse les activités sociales et sportives • Il joue au lieu de faire ses devoirs • Les tentatives de diminuer son temps de jeu sont des échecs En cas de réponse positive à plus de quatre de ces questions, l'enfant joue probablement trop et il existe un problème. Le plus d'Antoine & Gwen : 20 questions à se poser pour évaluer à sa "pécéconsommation" Croyez-vous que vous passez trop d'heures devant l'écran de votre ordinateur ou dans Internet ? A chacun de faire son auto-analyse et d'en tirer ses propres résultats !

Note L'addiction à internet, un mal moderne La dépendance à internet touche de plus en plus de monde. C'est ce que révèle une étude allemande. Mais cette dépendance est-elle, comme certains l'entendent, une maladie mentale ? Et se traite-t-elle comme n'importe quelle addiction? Une étude commandée par le ministère de la Santé allemand, parue le 26 septembre, révèle que plus d'un demi-million d'Allemands seraient dépendants à internet. L'addiction à internet, qui provoque l'isolement et le repli social, n'est pas forcément considérée comme une maladie au sens commun du terme, bien qu'elle se soigne. Accro à internet ou aux activités sur internet ? Contrairement à une addiction à la drogue ou à l'alcool, la dépendance à internet est à double tranchant : elle peut concerner le média en lui-même comme les activités que l'on peut y pratiquer (jeux en ligne, jeux d'argent, pornographie, achats etc). C'est d'ailleurs l'une des raisons qui fait que la population dépendante à internet ne constitue pas un groupe homogène.

Related: