background preloader

Six questions clés de philosophie des sciences

Six questions clés de philosophie des sciences
Related:  Enseignement de la PhilosophiePhiloPhilosophie des sciences

Qui a peur de Kant ? Présentation de l'auteur Édith Fuchs, normalienne et agrégée de philosophie, est professeur honoraire de philosophie en première supérieure et maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle fut également, en 2011, lauréate du Prix Osiris de l’Institut de France pour son ouvrage Entre Chiens et Loups. H. Ainsi, la célèbre immuable discipline de ses journées : Kant n’interrompait son travail que pour une promenade journalière, toujours la même à la même heure, de sorte que le voisinage réglait, dit-on, son horloge sur le passage du philosophe. Son urbanité avec les gens du peuple n’est pas moins célèbre ; célèbre encore son fidèle valet. Il n’y a, en revanche, nulle légende à rappeler que Kant ne commença à publier la philosophie qui lui appartient en propre que vers la cinquantaine, âge à partir duquel la fécondité philosophique du « sage de Königsberg » fut, jusqu’à la fin de sa vie, proprement admirable.1 2 Ibid, T.

Portail Wikipédia Les théories du contrat social sont des théories de philosophie politique qui pensent l'origine de l'État dans une convention originaire entre les humains, par laquelle ceux-ci renoncent à une partie de leurs libertés, ou droits naturels, en échange de lois garantissant la perpétuation du corps social. L'idée d'un contrat social pose déjà celle d'un état de nature, préexistant à toute société organisée. Cet état de nature ne correspond nullement à une réalité historique précédant l'instauration des lois, mais à l'état théorique de l'humanité lorsque soustraite à toute loi. Le contrat (ou pacte) social est alors pensé comme un pacte librement établi par la communauté des humains dans le but d'établir une société organisée et hiérarchisée. Le concept même d'un pacte social apparaît précocement chez Platon (sous forme de castes) dans le cadre d'une pensée plus large sur la fondation d'une cité idéale. Lire la suite

Centre Atlantique de Philosophie - Vidéos Le jeudi 13 février, à partir de 12h15 Marcel Gauchet : « Liberté et pouvoir » T. U. & département de philosophie Denis Moreau, Florent Guénard En avant-première des Rencontres de Sophie, l’Université et le TU-Nantes accueillent Marcel Gauchet pour une conférence et un échange avec les étudiants du département de philosophie. Il paraissait aller de soi que la liberté des personnes se prolongeait dans le pouvoir des peuples. Philippe Beck à l’European Graduate School [VIDÉO] Philippe Beck Critic and essayist Judith Balso introducing the poet Philippe Beck, one of Frances most well known, young poets to the students and faculty of the European Graduate School in Saas-Fee, Switzerland. Editions M-Editer Présentation : La violence est au cœur de l'histoire des hommes, mais nous la voyons toujours chez l'autre. L'ennemi est extérieur, identifié, connu, objectivé ; il est aussi essentialisé : qu'on le désigne comme un « monstre », un « sauvage », ou comme le Diable en personne, cet autre, qui est mon ennemi – ou l'Adversaire – ne peut pas ne pas faire le mal. Ce qui revient à oublier cet autre ennemi que je ne vois pas, que je ne veux pas voir : celui qui se niche en moi-même, au plus intime de mon être. René Char disait que « l'homme est capable de faire ce qu'il est incapable d'imaginer ».

ARISTOTE, DESCARTES, KORZYBSKI Isabelle Baudron - 26 Juin 1998 Pour pouvoir comprendre l'évolution des modes de pensée dans la civilisation occidentale, il importe de la replacer dans son contexte aux niveaux scientifique et sémantique, d'Aristote à nos jours. En effet, l'évolution sémantique ne s'est pas faite indépendamment de l'évolution scientifique, mais elle en est la conséquence, découlant des cartes dressées par les mathématiciens des différentes époques en fonction des données dont ils disposaient. Au IV° siècle avant J.C., Aristote a élaboré une logique de pensée, liée à la vision antique du monde, selon laquelle la terre était un disque plat situé au centre de l'univers, correspondant à celle des mathématiciens d'alors. La logique d'Aristote a servi de référence en Occident jusqu'aux découvertes de Galilée et de Newton, qui ont donné lieu à l'apparition de la logique cartésienne au XVII° siècle et au rationalisme, logique sur laquelle ont été élaborées les sciences humaines actuelles. I. 1) Postulats :

- PhiloLog modes de penser Les modes de penser Selon Piaget, l'individu passe depuis sa naissance jusqu'à un âge postérieur à 12 ans par différents stades de développement intellectuel. Au dernier stade, le stade opérationnel formel qui suit le stade opérationnel concret, l'individu est capable de faire des opérations mentales sur des abstractions. Au stade opérationnel concret, le concept est concret de faits passés, il est construit à partir d'une image de la chose plus ou moins dépouillée de ses particularités mais située parmi d'autres choses plus ou moins définies. Au stade opérationnel concret, la chose est décrite par son utilisation, par qui l'utilise et dans quelles circonstances, à quoi elle sert par rapport à d'autres choses. - Qu'est ce qu'un marteau? - Qu'est-ce qu'un nombre? - Qu'est-ce qu'un escalier en colimaçon? Au stade opérationnel formel, le concept est formel, c'est à dire un concept qui s'étend à tout ou à tous. "Le chameau est un herbivore". "Le chameau est un animal". Qu'est-ce qu'un être?

Collège international de philosophie Le Collège international de philosophie a été créé en 1983 en marge des institutions universitaires ou des organismes de recherche institutionnels pour mettre en œuvre une idée de la philosophie qui récuse les cloisonnements traditionnels entre disciplines. Le travail qui y est mené s’organise autour de trois axes : la recherche, l’ouverture au public et la formation à la recherche. Les chercheurs du Collège viennent d’horizons divers (universitaires, professeurs du secondaire). reel-1 de MMS Que n’a-t-on pas glosé, réfléchi, causé, écrit, pensé, établi, rêvé à propos des étranges découvertes de la mécanique quantique, acquises dans les années 1930. Pourtant, le mystère persiste et la plupart des physiciens reconnaissent que la mécanique quantique est un instrument remarquable pour décrire la dynamique des particules mais que son formalisme reste opaque. Car on ne peut donner une image ordinaire du monde microphysique et nul ne comprend pourquoi ça marche si bien. Une supercherie disait Feynman, constatant les prouesses de l’électrodynamique quantique. La recherche d’une interprétation de la mécanique quantique est une longue quête inachevée. Mioara Mugur-Schächter a établi que la mécanique quantique permet d’extraire une méthode de conceptualisation du réel (de la nature) ayant une validité universelle. Le schème transcendantal. L’œuvre de Newton comme celle de Kant suppose un monde spatio-temporel étendu, doté de formes.

Related: