background preloader

Le trafic des pesticides interdits est en plein boom

Le trafic des pesticides interdits est en plein boom
Les fraises sont bourrées de pesticides interdits de longue date. On trouve aussi de ces poisons dans les carottes, radis, abricots, selon un rapport officiel passé inaperçu. Un véritable trafic de ces pesticides est en place, et se développe continuement. L’administration n’a plus les moyens de l’enrayer. Fin 2013, la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture (DGAL) a rendu publique une note d’information, faisant le bilan des plans de surveillance et de contrôle mis en œuvre par l’organisme en 2012. Les résultats sont édifiants. Sur les 546 échantillons prélevés à la récolte, dont 324 échantillons de légumes et 222 de fruits, 55 présentent des résultats supérieurs aux limites maximales de résidus (LMR) et/ou des substances actives sans autorisation de mise sur le marché sur la culture (voir page 76 du document) : Quarante-et-un d’entre eux affichent à la fois des traces de molécules interdites et dépassent les limites autorisées. Mais il y a plus grave.

http://www.reporterre.net/spip.php?article5564

Related:  Pesticides et santéPoisons du quotidien : PesticidesTrafic de pesticides en France

Polluer est un crime contre la santé publique La santé se dégrade dans le monde, essentiellement en raison de la dégradation de l’environnement et des polluants chimiques. Il est temps de poser la question de la responsabilité morale des auteurs de cette dégradation. La santé est sans doute le bien le plus précieux que nous possédions. Pourtant, malgré les analyses et recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), celle-ci se dégrade partout dans le monde et notre pays n’y échappe pas. Cancers, diabète, obésité, allergies, maladie d’Alzheimer, affections psychiatriques, handicaps sont en effet devenus autant de fléaux de santé publique que nos systèmes de soins peinent à maîtriser, malgré les progrès de la médecine. L’enfant n’est pas épargné puisque chez lui, on observe la progression des malformations congénitales et de l’autisme, sans compter celle du cancer et de l’obésité.

L'épandage de pesticides obligatoire crée la polémique Réagissez : Partagez : C’est une histoire édifiante ! L EST ECLAIR 19/06/14 Il écoulait des pesticides interdits en France: amende et sursis J ’ai œuvré toute ma vie pour que l’agriculture française gagne en compétitivité. Aujourd’hui, je suis usé, ruiné ». Christian Martel surjoue le rôle du chef d’entreprise injustement bafoué. Mais au fil de l’instruction, la figure de l’homme honnête et lisse cède pour laisser apparaître l’image de celui qui a détourné la loi à son profit. Durant plusieurs mois, Christian Martel a entreposé et vendu des produits phytopharmaceutiques qui ne disposaient pas des autorisations indispensables à leur mise sur le marché. RETOUR SUR LA CONFÉRENCE – Cancers hormono-dépendants et Perturbateurs Endocriniens Sous le parrainage de Mme Chantal Jouanno, Sénatrice de Paris, le Réseau Environnement Santé a organisé le 29 octobre 2014 une conférence : Cancers hormono-dépendants et Perturbateurs Endocriniens : pourquoi la France est-elle devenue le premier pays au monde ?

Vin bio et pesticides : sommes-nous protégés ? Réagissez : Partagez : Le bio est-il une garantie contre les pesticides dans les vins ? La revue Que Choisir d’octobre 2013 a voulu vérifier cette affirmation et dévoile ses résultats sur les traces de pesticides dans un échantillon de 92 bouteilles des différentes régions viticoles françaises, bio ou non bio. L’enquête de Que Choisir révèle des taux de pesticides dans les vins jusqu’à 3 500 fois supérieurs à la norme de potabilité de l’eau ! Elle note aussi la présence de produits interdits dans plus de 20% des vins échantillonnés (soit 8 millions d’hectolitres rapportés à la production française), et parle ouvertement de « trafics organisés et généralisés » de ces vins contaminés.

LE POINT 27/03/14 Des syndicalistes dénoncent l'importation facile de pesticides interdits Des militants de la Confédération paysanne ont dénoncé jeudi à Toulouse "la passivité des pouvoirs publics" face à l'importance du trafic de pesticides interdits en France mais très facilement importés d'Espagne. "Voici un produit fongicide pour les céréales interdit en France mais qu'on se procure très facilement dans la région de Figueras (Espagne) : le Maypon Flow, de la carbendazime, qui est un toxique dangereux pour l'environnement et qui peut provoquer des altérations génétiques héréditaires, altérer la fertilité etc.", a expliqué à l'AFP Jean Sabench, ancien apiculteur de 70 ans, présentant une facture à titre d'exemple. Dans un communiqué distribué jeudi devant la préfecture de Toulouse, la Confédération paysanne s'alarme d'une "recrudescence" de l'utilisation des pesticides illégaux et exhorte les pouvoirs publics "à prendre enfin au sérieux ce scandale sanitaire et écologique". Les contradictions des pouvoirs publics dénoncées

EchoBio « N’achetez pas… Achetons responsable », la campagne publicitaire de Biocoop en faveur d’une alimentation saine a fait grand bruit en septembre dernier. Divers organismes professionnels agricoles s’en sont indignés. Pourtant, le tribunal de Paris a jugée cette pub pour les pommes non attaquable. « Achetons responsable », la dernière campagne publicitaire du réseau Biocoop, déployée du 15 au 30 septembre 2014 en salles de cinéma et sur affichage, a suscité de vives réactions au sein de la profession agricole. Traitée volontairement sur un ton décalé en incitant à regarder derrière les apparences, « elle vise à valoriser le positionnement engagé et militant de Biocoop », « à faire appel à l’éco-responsabilité et la transparence », explique l’enseigne. Elle concerne les produits de consommation courante, comme le lait, la pomme, les œufs, le riz et montre les effets néfastes de la production chimique intensive pour la planète et la santé.

Les Fraises du supermarché bourrées de pesticides illégaux Les fraises françaises et espagnoles vendues en grandes surfaces seraient bourrées de pesticides perturbateurs endocriniens, dont certains seraient même interdits d'usages. C'est ce que révèle une enquête de l'ONG française Générations futures. L'enquête s'est portée sur 49 échantillons de fraises prélevés dans des supermarchés et hypermarchés Leclerc, Carrefour ou encore Auchan de Picardie et de Haute-Normandie. JDLE 22/02/13 Un trafic de pesticides démantelé entre l’Espagne et la France Le carbofuran est interdit depuis 2008Gendarmerie nationale Un trafic de pesticides interdits a été démantelé entre l’Espagne et la France par une opération conjointe de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp). L’ONCFS a été alerté par un nombre important d’intoxications d’animaux sauvages (en particulier des lièvres et des renards) au carbofuran, une molécule insecticide employée dans l’agriculture, pourtant interdite depuis 2008.

L'Anses relaye deux études sur l'exposition des enfants aux pesticides Deux études relayées par l'Anses reviennent sur l'exposition environnementale et alimentaire de jeunes enfants aux résidus de pesticides. Elles confirment la dérive des pesticides pulvérisés et l'implication des aliments dans l'exposition. Quelle est l'exposition environnementale et alimentaire des jeunes enfants aux résidus de pesticides ? Ce sujet a été à l'origine de crispations cet été lors de la préparation de la loi d'Avenir pour l'agriculture : Ségolène Royal avait alors annoncé "une interdiction des épandages de produits phytosanitaires « à moins de 200 mètres des écoles »". Au final, la loi n'a retenu que la mise en place de mesures de protection près des lieux sensibles (écoles, hôpitaux, etc.) : "des haies, des équipements pour le traitement ou des dates et horaires de traitement permettant d'éviter la présence de personnes vulnérables".

Les pesticides sont mal évalués et menacent la santé publique Depuis la seconde guerre mondiale, une quantité gigantesque de produits de synthèse, surtout issus de la chimie du pétrole et des toxiques, a été utilisée en agriculture. Les effets secondaires néfastes des pesticides sur la santé et l’environnement ont toujours créé de vifs débats à travers le monde. L'autorisation de mise sur le marché de ces substances repose sur des tests à moyen ou long terme sur des animaux de laboratoire, réalisés essentiellement sur le "principe actif", composant chimique déclaré des formulations commercialisées, sachant que les formulations complètes ne sont jamais publiques ni testées à long terme.

FNE 14/10/13 Trafic de pesticides, une pratique sans danger pour les responsables ? FNE et FNE Midi Pyrénées étaient parties à un procès contre un trafiquant de pesticides Dans une décision du 10 octobre 2013, le tribunal correctionnel d’Albi vient de prononcer la condamnation d’un agriculteur revendeur à payer la somme de 2100 euros d’amende et de 500 euros de dommages et intérêts à nos associations (FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT MIDI-PYRENEES et FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT). Petit rappel des faits : le prévenu avait, pendant plus de deux ans, acheté, revendu et utilisé sur ses propres terres, plusieurs tonnes de pesticides sans autorisation. Au final, les agents chargés de l’enquête ont constaté que le prévenu avait fait un bénéfice de plus de 16 000 euros et avait agi en toute connaissance de cause. Nos associations s’étaient donc constituées parties civiles devant le tribunal en septembre dernier.

Expertise de l’INSERM : les conséquences néfastes des pesticides pour la santé sont désormais officiellement reconnues par la recherche française. Suite à la lecture de l’expertise collective « Pesticides et santé » de l’INSERM (1), Générations Futures exhorte les pouvoirs publics à prendre des mesures fortes et rapides pour réduire l’usage des pesticides et exclure les plus dangereux d’entre eux. Contexte. L’INSERM rend publique ce jour (une restitution est prévue aussi cet après-midi à l’Assemblée Nationale) une expertise collective (2) menée sur le thème « Pesticides et santé ». Ce document vise à répondre à la demande de la Direction Générale de la Santé concernant les effets des pesticides sur la santé. Ce travail s’appuie sur les données issues de la littérature scientifique disponible et internationale en date du premier semestre 2012.

Related: