background preloader

Addiction à Internet

Addiction à Internet

Article chinois rédigé en anglais. Neurologie de Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies a étudié le comportement de 2 000 élèves de 12 à 16 ans. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo. C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*. Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette. Les trois quarts des lycéens (60 % des collégiens) ont un ordinateur dans leur chambre. « Négliger d’autres activités pour jouer » Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, 5 % des jeunes de 17 ans joueraient entre cinq et dix heures par jour.

Données d’usage en France, en Europe et dans le monde : smartphones, réseaux sociaux, photos et vidéos toujours plus utilisés Plusieurs données d’usage quantitatives ont été livrées cette semaine. Elles concernent tout à la fois le mobile, l’internet ou la possession d’ordinateur en France, en Europe ou les pratiques numériques des réseaux sociaux ou de la vidéo aux USA. A la faveur du dépôt de dossier d’entrée en bourse de Facebook, quelques chiffres concernant la place du réseau social en France ont été publiées qu’il est intéressant de mettre en pendant de la présentation d’un site de partage de photos mobiles qui est devenu dans le monde le premier réseau social mobile. De tels chiffres sont toujours intéressants à suivre au plan de leur actualisation dans le but de connaître la répartition des audiences. Observatoire du Numérique / Part des ménages équipés d’un ordinateur L’Observatoire du Numérique, qui a été lancé en novembre 2011 à l'initiative du ministre Eric Besson, propose un ensemble de toutes les données sur le secteur numérique en France. Mobile ARCEP SIM Statistiques France

Profil des joueurs dépendants - L'addiction aux jeux vidéo - jeuxvideo.com Contrairement à une idée reçue, les joueurs dépendants aux jeux vidéo sont relativement rares. Les estimations varient beaucoup en fonction des critères utilisés mais elles ne dépassent généralement pas 1 à 9 % seulement de la population totale des joueurs sauf dans le cas spécifique des joueurs de MMORPG où ce pourcentage peut grimper jusqu'à 27,5 % comme dans l'étude sur World of Warcraft menée par l'INSERM en 2011. L'addiction au jeu vidéo touche encore une majorité d'adolescents et de jeunes adultes de sexe masculin mais tous les publics sont concernés. Bien que les études à ce sujet ne soient pas encore suffisamment nombreuses pour l'affirmer catégoriquement, il semble bien que les joueurs dépendants présentent des traits de personnalité communs évoqués par Laurence Kern dans "La dépendance aux jeux vidéo et à Internet" : - Introversion : il existe un rapport significatif entre l'addiction aux jeux vidéo et l'introversion.

1 - Le numérique est le nouvel opium du peuple : la cyberdépendance - Les NTIC, et alors? Aujourd'hui, avec l'arrivée de nouvelles technologies d'abord, puis avec la marginalisation de ces technologies comme l'informatique, on constate l'apparition d'une nouvelle forme de troubles psychologiques, la cyberdépendance ou cyberaddiction. C'est le fait de ne pas pouvoir s'empêcher de se connecter à Internet dans le but d'éprouver du plaisir ou de soulager une tension intérieure comme le stress. C'est lors du colloque de l'American Psychologic Association, à Toronto, en 1996, que ce terme a été utilisé pour la première fois par la psychologue américaine Kimberly Young. Elle affirme qu'il s'agit d'une nouvelle maladie psychologique. Cette cyberdépendance est la cause de multiples problèmes pour les individus : des mariages sont brisés, des jeunes négligent ou abandonnent leurs études, des gens perdent leur emploi, certains commettent même des gestes illégaux ( cybercrimes ) ou sont ruinés suite à des achats compulsifs ou des dépenses dans des sites à caractère pornographique.

Addiction : tout savoir sur les addictions et leur traitement Écrit par les experts Ooreka | L'addiction est un trouble de la personnalité et du comportement qui peut rendre très malade, voire entraîner le décès dans le cas de la toxicomanie. Il existe d'ailleurs des services spécialisés dans les phénomènes de dépendance dans certains hôpitaux. Les addictions touchent toute la population, quels que soient l'âge, le milieu social, la situation économique. De plus en plus de jeunes sont touchés par la dépendance à l'alcool, aux jeux ou à la drogue. Comment déceler une addiction ? Une addiction est un trouble du comportement désignant un attachement excessif à quelque chose (substance, comportement...) pouvant nuire à notre santé ou à notre vie sociale. Les addictions par rapport à certaines substances comprennent : la dépendance au tabac, la dépendance aux drogues, la dépendance à l'alcool, la dépendance aux médicaments, la dépendance à la nourriture. Les addictions par rapport à des comportements particuliers : Quelle est l'origine d'une addiction ?

Addiction sexuelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Le concept de dépendance sexuelle a été introduit pour la première fois au milieu des années 1970 à Boston par un membre des Alcooliques anonymes (Al Anon). Cette maladie a ensuite fait l'objet d'un ouvrage de Patrick Carnes en 1980 intitulé Out of the Shadows: understanding Sexual Addiction[1]. Typologie et caractéristiques[modifier | modifier le code] Il existe deux types d'addictions : les addictions/dépendances avec produit, et les addictions sans produit. La dépendance sexuelle, comme toute dépendance, comporte des phases (ou cycles). Phase d'obsession (champ psychique dominé par les préoccupations de recherche de stimulations sexuelles) ;phase de ritualisation (précède l'acte sexuel) ;phase compulsive (exécution de l'acte sexuel précis, et le sujet ne peut pas arrêter ou dominer son comportement) ;phase de désespoir (sentiment d'impuissance devant le comportement). -le "sexual compulsive scale".

Related: