background preloader

Etes-vous cyberdépendant ?

Etes-vous cyberdépendant ?
Comme la drogue ou l'alcool, la toile aurait ses @ccros. Selon des psychologues américains, surfer sur le web pourrait entraîner une dépendance qui toucherait déjà des millions d'internautes. Etes-vous netaholique ? Divorcée, Lucy ne pouvait se passer de son ordinateur. Elle passait près de dix heures par jour entre jeux vidéo, chats, forums on-line, pari et cybersexe. Délaissant ses deux enfants, elle en a perdu la garde après que son ex-mari ait constaté les ravages de cette cyberdépendance. Le netaholisme : vaste blague ou réelle maladie ? Alors qu'aux Etats-Unis, on avance le chiffre de 11 millions d'internautes souffrant de cyberdépendance, les dictionnaires médicaux du Vieux-Monde accueillent avec circonspection ce nouveau terme : netaholisme. Le terme d'addiction à Internet a été prononcé la première fois lors de la réunion annuelle de l'Association Américaine de Psychologie à Toronto en 1996. 5 - Restez-vous sur le net plus longtemps que prévu ? Le profil type de l'accro au web

http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2001/mag0309/ps_3663_cyberdependant.htm

Related:  Avis de spécialistes, Tests et statistiquesrhiati_groupe4_psyAddiction numérique, cyberdépendantceAutres références

Internet et cyberdépendance - Développement personnel - Psychologie Aujourd'hui environ 27 millions de Français se connectent à Internet. Le web a fait naître des addictions d'un nouveau genre, de plus en plus fréquentes. Comment prévenir ces dépendances numériques ? La réponse avec le psychologue Jean-Charles Nayebi, auteur de « La cyberdépendance en 60 questions ». Doctissimo : Qu'appelle-t-on cyberdépendance et quel est le profil des individus qui en souffrent ? Jean-Charles Nayebi : A l'origine, la cyberdépendance désigne toute dépendance à l'univers informatique. Dépendance à Internet ou e-addiction - marseille-psychologie Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque. Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ?

About @ddict ? Un MOOC collaboratif sur nos usages du numérique. Le numérique est désormais partout. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Sommes-nous addicts au numérique ? Comment bien vivre avec Internet ? Ce MOOC pluridisciplinaire et ouvert à tous permettra d'échanger sur nos usages du numérique et leurs conséquences dans nos vies. Ce MOOC permettra de mieux comprendre les différents usages associés aux mondes numériques, notamment les usages à risque et les addictions. Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet Cyberdependance Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années. Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité. Les femmes s'informent davantage et recherchent des relations vraies.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents.

Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet Test de dépendance à Internet Répondez par oui ou par non à chaque question : Passez-vous plus de temps connecté sur Internet, que vous l’auriez initialement pensé?Est-ce que cela vous dérange de limiter le temps passé sur Internet?Des amis ou des membres de votre famille se sont-ils plaints du temps que vous passez sur Internet?Est-ce que vous trouvez difficile de rester déconnecté pendant quelques jours?Est-ce que la qualité de votre travail ou de vos relations personnelles sont affectés par la quantité de temps que vous passez sur Internet?

Les jeunes face aux réseaux sociaux. Il faut savoir que beaucoup des jeunes sont touchés par l’influence des réseaux sociaux de nos jours. En effet, une enquête publiée par le réseau EUKidsOnline , réalisée sur 25 000 jeunes de 25 pays européens, montre que 77% des jeunes ayant entre 13 et 16 ans ont au moins 1 réseau social et, 38% des jeunes ayant entre 9 et 12 ans en ont aussi au moins 1. Mais d’un pays à un autre les moyennes changent : Ainsi, 70% des 9-12 ans admettent avoir un réseau social aux Pays-Bas contre seulement 25% en France… 15% des jeunes ayant entre 9 et 12 ans déclarent avoir plus de 100 amis sur Facebook, or, en Hongrie 47% des jeunes dans la même tranche d’âge admettent avoir plus de 100 amis sur un réseau social.

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. Les médias électroniques ont intégré le champ des addictions sans substance, appelé aussi «nouvelles addictions» ou «addictions comportementales». Au cours de ces dernières années sont apparues des offres de prévention et de traitement, et des spécialistes ont développé des compétences solides sur la question.

Les recherches sur la cyberdépendance B. La recherche de David Greenfield Pour juger de la valeur des conclusions de cette recherche, il faut examiner la méthode utilisée. Plus particulièrement, il est important de considérer le nombre de sujets étudiés, la façon dont ils ont été choisis, les questions qui ont été posées et la façon dont on a traité les réponses obtenues. C'est à partir de ces détails qu'on peut savoir dans quelle mesure les conclusions sont justifiées ou non. Cyberdépendance - Dépendances - Infos drogue, prévention, dépendance en toxicomanie De nos jours, les ordinateurs font partie de notre quotidien. Cet outil de travail et de loisirs est presqu'un incontournable dans la majorité des domiciles familiaux. Les ordinateurs, les iPad, les téléphones cellulaires, etc. nous permettent d'être connectés en tout temps avec ce monde de divertissement et de communication.

* Mais au contraire, je pense que la plupart des jeunes qui sont addicts à internet le font par timidité, internet permet de parler à des inconnus sans bouger de chez soi, ce qui permet peut-être à court terme de se sociabiliser, mais à long terme je pense que ça provoque l'isolement et plus de timidité encore. Qu'en pensez-vous? by francispillai_groupe1_psy Apr 5

Bonjour, Cette perle me paraît très interessante, dans la mesure où je ne pensais pas que l'addiction à internet n'était pas reconnu en France. Je trouve que ça devrait l'être, je connais beaucoup de jeunes qui sont devenus isolés, asociales et qui ont même arrêtés d'étudier pour surfer le net, notamment pour faire des jeux en ligne. C'est une vraie maladie, qui touche en effet énormément de jeunes, il ne faut pas prendre ce "trouble" à la légère. Tout le monde est passé par la phase où on passe plusieurs heures à la suite sans pouvoir s'arrêter, sur MSN ou facebook, quand on vient de se créer un compte. Il est très facile, à mon sens, de devenir "accro" à internet, avec tout ce que ça nous apporte et nous propose. Par ailleurs, je ne suis pas d'accord avec une partie du texte de cette perle. Le texte inidque que ce sont souvent les jeunes hommes entre 15 et 30 ans qui sont sujets à cette addiction, et ajoute "On est assez loin du stéréotype du jeune adolescent complexé et asocial !" by francispillai_groupe1_psy Apr 5

Related: