background preloader

Introduction

Introduction
1 - Définitions Selon la définition de l’OMS, la santé mentale est « un état de bien-être permettant à chacun de reconnaitre ses propres capacités, de se réaliser, de surmonter les tensions normales de la vie, d’accomplir un travail productif et fructueux et de contribuer à la vie de sa communauté ». Les pays européens (commission européenne de l’Union européenne et conférence ministérielle européenne de l’OMS (2006) distinguent la santé mentale « positive », notion proche de celle du « bien-être » et la santé mentale « négative » qui regroupe d’une part la détresse psychologique témoignant d’une souffrance psychique plus ou moins importante et, d’autre part, les troubles mentaux. La souffrance psychique est un état de mal-être qui n’est pas forcément révélateur d’une pathologie ou d’un trouble mental. C’est la mesure de son degré d’intensité, sa permanence et sa durée ainsi que ses conséquences qui peuvent conduire à la nécessité d’une prise en charge sanitaire. 2 - Situation actuelle Related:  La Santé Mentale en LigneCONTENUS DE REFERENCE

Santé mentale : « Tous concernés » selon la dernière étude MGEN/Opinion Way « En France, 1 personne sur 5 confie être ou avoir été suivie pour un problème psychologique ». C’est ce que révèle l’enquête : « Les Français et la santé mentale » réalisée en 2014 par la MGEN et Opinion Way auprès de 1000 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus. Nous vous proposons de découvrir en détails les autres grandes tendances qui ressortent de cette étude. • La santé mentale inquiète et concerne l’ensemble de la population - Pour 58% des Français, les personnes atteintes de maladies mentales sont potentiellement dangereuses pour les autres. - 36% des français ont déjà consommé ou consomment actuellement des médicaments pour les angoisses et le stress, 33% pour s'endormir, 28% pour lutter contre la dépression et 15% pour améliorer leur humeur ; avec une prise en charge médicamenteuse souvent de longue durée, depuis au moins 3 ans pour 60% de l'échantillon interrogé. • Le type de prise en charge varie d’un patient à l’autre

Comment vivre heureux : toutes les méthodes pour vivre heureux La recherche du bien-être concerne tout le monde : toutes les époques, tous les âges, toutes les populations. Un bien-être moral et physique pour vivre heureux Pour vivre heureux, nous cherchons tous à atteindre une certaine harmonie Corps/Esprit. Être en bonne santé physique ne suffit pas, il faut aussi que le moral suive. De plus en plus de professionnels de la santé s'intéressent aux répercussions psychosomatiques, en raison de l'importance du bien-être de l'esprit pour le bien-être du corps. À l'inverse, être en bonne santé physiquement facilite notre épanouissement émotionnel et psychologique. Pour en savoir plus : Troubles psychologiques Pour en savoir plus, visitez également la page Mal-être de notre site Bien-être La recherche du bonheur de tout temps Être au chaud, manger, vivre en société Être au chaud, manger, vivre en société sont des concepts qui ont toujours existé. En savoir plus : accomplissement de soi Apothicaires, herboristes et vieux grimoires Il n'y a pas d'âge pour : Oui !

Historique | Ligue Française pour la Santé Mentale Une vieille dame indigne… La Ligue Française de Prophylaxie et d’Hygiène Mentale, créée le 15 janvier 1921, reconnue d’utilité publique en 1922, est devenue en 1996 la Ligue Française pour la Santé Mentale (LFSM). Elle est membre de la World Federation for Mental Heath C’est le docteur Edouard TOULOUSE qui créa la LFSM pour ouvrir le 1er juin 1922 le premier “ service libre “ en psychiatrie : Henri-Rousselle à l’hôpital Ste Anne, premier service de consultation ambulatoire et d’hospitalisation sans contraintes légales rapprochant la psychiatrie des autres spécialités médicales. La LFSM fut la première Ligue de santé mentale d’Europe et organisa le 1er congrès mondial de santé mentale. Comme tous les novateurs, Edouard Toulouse fut l’objet de la part de ses confrères et du personnel hospitalier d’attaques et de sarcasmes d’une violence inimaginable de nos jours. Parallèlement à ses travaux, il entreprit d’expertiser des gens célèbres. Les années 70 Les années 2000 [8] Président de 1997 à 1999

Rapport "Missions et organisation de la santé mentale et de la psychiatrie" Selon l’OMS, les maladies mentales se classent au troisième rang des maladies en termes de prévalence et sont responsables du quart des invalidités. En médecine générale, elles se situent au deuxième rang derrière les maladies cardio-vasculaires. Elles affectent une personne sur cinq chaque année et une sur trois si l’on se réfère à la prévalence sur la vie entière. L’OMS retient cinq maladies mentales parmi les dix pathologies les plus préoccupantes pour le XXIème siècle (schizophrénie, trouble bipolaire, addiction, dépression et trouble obsessionnel compulsif). Missions et organisation de la santé mentale et de la psychiatrieRapport présenté à Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la santé et des sports Établi par Monsieur Edouard COUTY Conseiller Maître à la Cour des Comptes Rapporteur général, Dr. Roland CECCHI-TENERINI Inspecteur général des affaires sociales Rapporteurs, Patrick BROUDIC Dominique NOIRE Conseillers généraux des établissements de santé. Consulter :

Test psychologique: Échelle diagnostique de l'autisme et de l'Asperger de Ritvo (RAADS-14 Screen) Ce test, publié en 2013, vise à faciliter le dépistage, chez l'adulte, du syndrome d'Asperger qui est une forme d'autisme dit à haut niveau de fonctionnement. La psychiatre suédoise Susanne Bejerot et ses collègues ont raffiné, simplifié et abrégé un test américain existant, l'Échelle diagnostique de l'autisme et de l'Asperger de Ritvo - révisée (RAADS-R). La nouvelle version, désignée par l'acronyme RAADS-14 Screen1, comporte 14 questions et évalue trois caractéristiques de l'autisme. Chez les adultes, il peut être difficile de distinguer les troubles du spectre autistique d'autres troubles psychiatriques, car ils ont souvent certains symptômes en commun, souligne la chercheuse. Une étude de validation du test, publiée dans la revue Molecular Autism, montre qu'il peut aider à faire cette différenciation. Veuillez noter que ce test n'est pas présenté ici dans le but de permettre des diagnostics, mais simplement à titre d'information afin de favoriser la compréhension et la réflexion.

Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) Institution spécialisée des Nations unies, l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), en anglais World Health Organization (W.H.O.), comptait en 2007 193 États membres. Elle a été fondée lors de la Conférence internationale de la santé (New York, 19 juin-22 juillet 1946) et créée le 7 avril 1948 par 27 États. Chaque année, une journée mondiale axée sur un thème de santé particulier célèbre cet anniversaire. Elle a son siège à Genève. Les fonctions exercées par l'O.M.S. sont nombreuses : coordination des travaux internationaux, collaboration avec des institutions internationales et nationales, assistance technique, études épidémiologiques et statistiques, lutte contre les maladies épidémiques et endémiques, actions en faveur de l'amélioration de la nutrition et de l'hygiène, aide à la coopération scientifique, élaboration de normes internationales en matière de maladies et de produits pharmaceutiques. Le but de l'O.M.S. est d'amener tous les peuples au niveau de santé le plus é […]

untitled Test psychologique: Questionnaire Alzheimer Ce test, le Questionnaire Alzheimer ("Alzheimer's Questionnaire"), a été publié par le neurologue américain Marwan Sabbagh et ses collègues en 2010 (1). Il représente l'avancement scientifique actuel pour le dépistage de la maladie d'Alzheimer et du déficit cognitif léger. Il est beaucoup plus récent que ce que vous pouvez trouver actuellement sur les sites francophones de santé et d'associations. Dans une étude pilote menée avec près de 200 personnes, le test, administré par des professionnels, permettait d'identifier les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer dans 98% des cas et d'un déficit cognitif léger (ou trouble cognitif léger) de type amnésique dans 86% des cas. Les personnes qui présentent un déficit cognitif léger, caractérisé par une perte de perte de mémoire plus importante que la perte normale liée à l'âge, ont un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer au cours des prochaines années.

Semaines d’Information sur la Santé Mentale 2015 - AscodocpsyAscodocpsy Ascodocpsy fait partie du collectif national des SISM (Semaines d’Information sur la Santé Mentale) depuis janvier 2014. Les prochaines SISM auront lieu du 16 au 29 mars 2015. Le thème 2015 est : « Être adolescent aujourd’hui ». Bibliographies Les SISM abordent le sujet de l’adolescence sous l’angle de sept questions. Pour chaque question, nous vous proposons deux bibliographies : une à destination des professionnels, et une autre à destination du grand public. Vous pouvez également télécharger deux bibliographies générales sur le thème des SISM : Bibliographie – Être adolescent aujourd’hui – Professionnels Bibliographie – Être adolescent aujourd’hui – Grand public 1. Bibliographie – Mal-être à l’adolescence – Professionnels Bibliographie – Mal-être à l’adolescence – Grand Public 2. Bibliographie – Souffrance à l’école – Professionnels Bibliographie – Souffrance à l’école – Grand Public 3. Bibliographie – Les réseaux sociaux – Professionnels Bibliographie – Les réseaux sociaux – Grand Public 4. 5.

Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, le 2 avril Contributions Levy contribution publiée le 02 avril 2014 à 06:42 Mon ExtraOrdinaire, mon Autiste... Petit Coeur tout en cris Face aux gens ordinaires Môme Douceur sans mépris Tu combats leur misère.. Ce sont eux qui se moquent de ton regard fuyant T'enfermant dans ta coque Dans ton isolement.. Petit Coeur bien trop pur Face à ceux qui t'entourent J'ose franchir ton mur En débordant d'Amour. Zorg9560 contribution publiée le 01 avril 2013 à 20:51 Parent d'un garçon autiste âgé de bientôt 9 ans, je reste désœuvré face à la prise de conscience des pouvoirs publics quant à la prise en charge de cette maladie. 2012 était soit disant l'année de l'autisme: je n'ai pas vu grand chose hormis une émission style "téléfilm" que je qualifierais de "bidon". Elise L. contribution publiée le 02 avril 2012 à 09:40 Voici, à découvrir absolument, pour sensibliser aussi les plus jeunes, un merveilleux récit, écrit par une collégienne de 14 ans. Un site à visiter : voyageursdusoir.vendee.fr Je m’appelle Skander.

Test psychologique: L'inventaire rapide de symptomatologie dépressive (IRSD Ce test, l'Inventaire rapide de symptomatologie dépressive, publié par le psychiatre John Rush et ses collègues (1), évalue la présence et la sévérité de la dépression dite caractérisée ou majeure. La dépression, au sens médical (ou clinique), est différente d'un sentiment de tristesse ou encore de symptômes dépressifs isolés ou transitoires. Le test mesure les symptômes qui correspondent aux critères diagnostiques définis par le DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) (2). Voyez, avec ce test de 16 questions, si vos symptômes correspondent à ceux de la dépression et si oui, quelle est la sévérité de votre dépression. Veuillez noter que quelques conditions (autres que les symptômes dépressifs comme tels) et diagnostics alternatifs sont considérés lors du diagnostic de la dépression. (1) Quick Inventory of Depressive Symptomatology (QIDS), 1991.

L'autisme aujourd'hui - Dossiers documentaires Selon la Haute autorité de santé, 1 enfant sur 150 présenterait une forme d’autisme aujourd’hui. En 2012, le gouvernement français déclare l’autisme Grande Cause nationale, mettant sous le feu des projecteurs ce trouble envahissant du développement et les retards observés en France en matière de diagnostic et d’accompagnement. L’autisme apparaît dans la petite enfance, avant l’âge de trois ans, et persiste tout au long de la vie. Crédits © Bibliothèque des Sciences et de l'Industrie/universcience.

Related: