background preloader

Primes: 4 conseils pour motiver à coup sûr - Les fondamentaux TPE - PME - Rémunération

1 Exposez les règles du jeu en amont Parce que vous craignez de formaliser votre engagement, vous attendez souvent la fin de l'année pour verser, de façon informelle et un brin aléatoire, une prime à vos vendeurs. «Attention, cette gratification arbitraire ne satisfait que celui qui l'accorde, estime Fabien Bruniau, consultant chez Menseo Conseil, cabinet de conseil en rémunération. Car, en l'absence d'objectifs prédéterminés, le salarié la jugera toujours insuffisante et sans rapport avec la performance réalisée Vous cherchiez à encourager et motiver, vous n'avez réussi qu'à générer stress et frustration !» Pour contourner un tel écueil, veillez à ce que toute prime soit explicitée en amont. En outre, la loi vous oblige à rédiger un avenant au contrat de travail, dans lequel sera décrite la mécanique d'attribution de ces bonus. A savoir Et si vous jouiez la carte de l'intéressement? 2 Quantitatif/qualitatif: dosez votre cocktail Avis d'expert Instaurer une prime, c'est bien. Related:  Projet 2015 Clic Innov'siby

Primes et gratifications, comment les octroyer à vos salariés ? Des primes et gratifications qui répondent à des objectifs différents Les primes compensant des sujétions particulières de travail Destinées à compenser la nature ou les conditions particulières du travail, elles peuvent être accordées en cas de danger ou de risque, en cas de travail insalubre, dans le froid, de nuit ou le dimanche, ou encore compenser une situation géographique particulière. Les primes récompensant le mérite professionnel du salarié Si les plus courantes sont prévues conventionnellement, ces primes peuvent aussi être prévues par le contrat de travail ou résulter d’un usage ou d’un engagement unilatéral de l’employeur. la prime de fin d’année ou de 13e mois : elle prend souvent la forme d’un doublement du salaire en fin d’année ou du versement d’un douzième du montant global chaque mois. Les primes versées à l’occasion d’un événement particulier Les primes remboursant les frais professionnels du salarié Des primes et gratifications souvent obligatoires, parfois bénévoles

Quels sont les différents types de primes ? Les primes constituent, dans beaucoup d’entreprises, un complément non négligeable aux salaires de base des salariés. Certaines sont obligatoires, d’autres non ; certaines sont liées à l’exécution du travail ; d’autres au type de travail ; d’autres encore sont liées à des événements ; certaines n’ont même aucune raison d’être. Faisons le point sur les différents types de primes. Les primes liées à l’exécution du travail Les primes liées à l’exécution du travail sont de plusieurs types : Les primes de qualité/rendement : elles sont liées à une certaine exécution du travail demandé. Les primes liées au type de travail Les primes liées au travail sont bien évidemment celles qui compensent des conditions de travail pénibles et/ou rebutantes : Les primes de pénibilité : celles des cheminots sont bien connues, mais très souvent les ouvriers qui travaillent à la chaîne y ont également droit. Les primes liées à des événements spécifiques Les primes « historiques »

Projet Clic'innoV by Inès Bouchekoua on Prezi Participation et intéressement : caractéristiques et différences Écrit par les experts ComprendreChoisir | Participation et intéressement diffèrent l'un de l'autre bien qu'ils soient tous deux soumis à l'évolution aléatoire des résultats de l'entreprise. Participation et intéressement sont souvent confondus, car ce sont tous deux des dispositifs d'épargne d'entreprise permettant d'assurer aux salariés des compléments de rémunération. Pourtant, tout les différencie, notamment : leurs finalités, les conditions de leur mise en place. Participation et intéressement : deux finalités différentes Les deux dispositifs n'ont pas la même vocation : la participation « redistribue » une partie du bénéfice net réalisé, l'intéressement « récompense » et incite à la performance afin de motiver les salariés à « faire plus » pour avoir plus. Participation : redistribuer une partie du bénéfice réalisé par l'entreprise La participation a été conçue dans une optique de partage des fruits de la croissance « globale » des entreprises. Elle se caractérise par : Attention !

Comment récompenser ses salariés efficacement ? Les différentes formes de récompenses : Les récompenses individuelles : Vous gérez une équipe mais surtout un groupe composé d'individus qui ne fonctionnent pas tous de la même manière. La rémunération individuelle est pour tout bon manager un levier très intéressant. Un point stratégique de la motivation et de l'implication des salariés. Récompenses individuelles > les avantages en nature Logement, véhicule, téléphone, parfois vêtement ou nourriture… Des services ou des biens mis à disposition du salarié gratuitement et pour son usage personnel. Notez que certains de vos employés souhaiteront un autre mode de reconnaissance car ces avantages ne comptent pas dans le calcul des allocations chômage contrairement à une augmentation et ne génèrent aucun point retraite. Récompenses individuelles > Les primes Les primes représentent une rémunération individuelle variable. La prime bénévole appelée aussi exceptionnelle est une prime dont l'employeur décide du montant comme du versement.

La participation et l'intéressement pour fidéliser : Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés Qu'elles soient obligatoires ou non, la participation et l'intéressement sont considérés comme faisant partie intégrante de la rémunération du salarié. Des candidats à l'emploi interrogent d'ailleurs leurs recruteurs à ce sujet avant de décider avec qui ils vont s'engager. Surtout, ces périphériques légaux sont la meilleure réponse à la question : comment motiver sur le long terme et fidéliser ses collaborateurs ? La participation relève d'une disposition légale pour les entreprises de plus de 50 salariés qui les obligent à verser un pourcentage de leur résultat fiscal à leurs collaborateurs. La participation est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés L'intéressement relève de la même logique à ceci près qu'il est facultatif et conditionné à l'atteinte d'un objectif fixé par concertation entre l'employeur et les représentants des salariés.

Missions et taches L'intéressement des salariés - Calcul et fiscalité Avril 2017 L'intéressement des salariés est un mécanisme d'épargne salariale qui permet de faire participer ces derniers aux résultats de l'entreprise concernée. Calcul, versement et déblocage. Définition L'intéressement des salariés est un dispositif visant à associer financièrement ces derniers aux performances de l'entreprise qui les emploie. Fonctionnement La mise en place du dispositif repose sur un accord d'intéressement qui fixe notamment les conditions dans lesquelles le salarié peut bénéficier de la prime. Conditions Contrairement à la participation, la mise en place d'un accord d'intéressement est entièrement facultative. Les conditions applicables aux salariés sont précisées au sein de l'accord, conclu pour une durée minimale de trois ans. Prime d'intéressement Montant et calcul Les critères de calcul du montant de la prime dépendent des résultats ou des performances de l'entreprise. Le montant de la prime ne peut pas dépasser un certain plafond, fixé à 50% du plafond annuel SS

Webmestre Présentation Le webmestre est responsable d'un site internet ou intranet. Il gère tout ou une partie de : la conception du site ;son développement, sa mise en place et son suivi technique ;son graphisme ;son animation éditoriale ;son référencement ;sa promotion. Selon la taille de l'organisation et du site web qu'il doit gérer, on peut distinguer différents types de webmestre : du webmestre/administrateur (que nous essayerons de décrire dans la fiche ci-dessous) qui délègue à des prestataires externes les tâches qui se situent en dehors de son spectre de compétences à "l'homme-orchestre" parfois recherché par certaines entreprises (majoritairement des PME), le métier de webmestre peut revêtir des fonctions très différentes selon les besoins du poste au sein de l'entreprise dans laquelle il travaille. Domaine et périmètre d'intervention Le webmestre fait naître et vivre un site. Compétences Savoirs Connaissance des outils de l'internet aussi bien techniques que graphiques Savoir-faire

La rémuneration de l'intérimaire Dernière mise à jour le 14 août 2008 Synthèse Par application du principe « à travail égal, salaire égal », la rémunération du travailleur temporaire ne peut être inférieure à celle que perçoit chez l’utilisateur, après période d’essai, un salarié de même qualification occupant le même poste de travail. En fin de contrat, l’intérimaire perçoit : une indemnité de congés payés ; une indemnité de fin de mission. L’entreprise de travail temporaire doit remettre un bulletin de paie à l’intérimaire. A savoir L’employeur qui ne respecte pas le principe d’égalité de rémunération entre les intérimaires et les salariés de l’entreprise utilisatrice peut être sanctionné pénalement. Sommaire Fiche détaillée Qu’entend-on par rémunération ? La rémunération comprend le salaire ou traitement de base et tous les autres avantages et accessoires payés directement ou indirectement, en espèces ou en nature. Quelle est l’indemnité de congés payés ? Elle est due quelle que soit la durée de la mission.

Related: