background preloader

Réussir son journal interne : conseils et exemples

Réussir son journal interne : conseils et exemples
Nous n'insisterons jamais assez au sujet de l'importance de la communication interne. Un de ses objectifs majeurs est d'aider à obtenir une certaine cohésion au sein de l'entité. Le journal interne est un outil au service de ce type de communication. Pourquoi créer un journal interne ? Il permet entre autre de renforcer le lien entre la direction de l'entreprise et ses employés. Ce support fait partie de la palette des outils à la disposition de l'entreprise pour communiquer avec ses employés. Comment procéder pour produire une telle publication ? Les étapes sont classiques et commune à d'autres supports, à savoir : définir l'objectif général et la cible pour chaque publication, fixer la ligne éditoriale, concevoir la forme du contenu et sélectionner les sujets à traiter. Contenu d'un journal interne Quelles informations faire apparaître ? Pour en savoir plus au sujet des objectifs, du contenu, et de la conception, nous avons sélectionné plusieurs ressources. Des conseils... Articles Lantrefilet

Comment réaliser la maquette d'un journal ? Pour réaliser une maquette de qualité, vous devez d’abord définir les paramètres suivants : le format du journal, la qualité du papier, le nombre de couleurs, la périodicité. Format Taille La plupart du temps, les formats utilisés sont des multiples du 21x29,7 cm. Ce format est la taille du " news magazine " par excellence. La plupart des revues d’entreprises et de collectivités le choisissent. Si vos textes sont courts, vous pouvez choisir le format 15x21 cm . Certaines journaux utilisent aussi le tabloïd (29,7x42 cm). Nombre de pages Dans un second temps, vous devez fixer le nombre de pages de votre journal. Qualité du papier Vous devez alors choisir le grammage du papier. En général, les quotidiens utilisent du 45 ou du 60 grammes. Choix des couleurs Le choix des couleurs détermine le dynamisme de votre publication. Périodicité Enfin, réfléchissez bien à la périodicité de votre journal. Petit lexique grammage : poids du papier exprimé en grammes au mètre carré.

Comment mettre en place son journal interne Entourez vous d’une équipe Motivez vos troupes. Chaque secteur de votre entreprise doit être représenté. L’idéal est de confier la gestion du journal interne à la DRH qui dirigera le projet, et sa conception au service communication. Sachez néanmoins que le secrétariat de rédaction (collecte et relecture des articles), le maquettage (présentation et mise en page) ainsi que les relations avec l’imprimeur sont coûteux en temps et en compétences techniques. Le contenu Il joue à la fois sur le plan stratégique de l’entreprise (faire comprendre les enjeux) et sur celui de la ligne éditoriale (répondez aux attentes des lecteurs). Les informations que vous diffuserez ne doivent pas s’inscrire dans le strict cadre de l’entreprise, au risque de vite devenir rébarbatives. Les articles seront courts et diversifiés (reportages, comptes rendus, portraits...) La forme Ne modifiez pas les rubriques ou la charte graphique à tout bout de champ. Le budget Parution et diffusion Tous à son poste !

La motivation au travail La motivation au travail « fait référence aux énergies investies pour initier et réguler les comportements liés à un emploi et qui déterminent la forme, la direction, l’intensité et la durée de ces dits comportements » selon Jacques Forest et Geneviève A. Mageau, chercheurs en psychologie à l’université du Québec à Montréal (2008). En effet, la motivation au travail varie en forme et en intensité, ce qui la rend multidimensionnelle. Les différentes formes de la motivation La théorie de l’autodétermination (TAD) contribue à comprendre plus finement la motivation au travail à travers deux grands types de motivation : la motivation autonome et la motivation contrôlée. La motivation autonome Cette forme de motivation est dite autonome car elle s’auto-entretient, elle est donc peu coûteuse en énergie, contrairement à la motivation contrôlée. La forme de motivation la plus autodéterminée est la motivation intrinsèque. La motivation contrôlée

La boite à idées : Outil de management et de suggestions C’est quoi une boite à idées ? La boite à idées est un outil de management qui vous permet de récolter des suggestions pour un projet. Tel un outil de productivité, vous pouvez gérer, manager et trouver des idées afin de développer vos entreprises. A quoi ça sert ? Avec vos boites à idées, vous pourrez : • faire vos bainstorming en classant des idées • organiser vos projets tout en étant créatif avec de nouvelles idées • collaborer ensemble en échangeant des idées Boites collaboratives et confidentielles Vous pouvez rendre vos boites confidentielles afin d'y travailler avec des collaborateurs ou individuellement. Toutes les cartes déposées dans une boite sont visibles par tout ceux qui ont accès à la boite, et ce peu importe le statut de confidentialité des cartes. Suggestions automatiques Vous êtes en manque d’idées ? Pour recevoir des idées pertinentes, pensez à bien rédiger le nom et la description de vos boites. Exporter les idées de vos boites Collaborez depuis votre site internet

Le journal de communication interne, un agent des enjeux stratégiques organisationnels Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Agnès, Y., Durier, M., 1992, L’entreprise sous presse, Paris, Dunod. Almeida (d’), N., 2001. Almeida (d’), N., 2006, « Les organisations entre projets et récits », in Bouzon A., (dir.), La communication organisationnelle en débat : champs, concepts, perspectives, Paris, L’Harmattan, pp. 145-158. Boltanski, L., Thévenot, L., 1991, Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard. Brun, J.

Le Choux:Médecin des Pauvres! suite 2:Quand le chou intervient moins comme une nourriture que comme composant de régimes particuliers et pour qu'il garde toutes ses propriétés thérapeutiques, il est préférable de le consommer en jus frais non cuit car la cuisson, même bien réalisée détériorerait plus ou moins ses propriétés. Pour faire le jus de chou, récolter des choux de qualité biologique. Les laver soigneusement à l'eau non chlorée. Un autre mode d'utilisation très digeste : la choucroute. Et que dire des jeunes pousses de chou rouge ? Pour la santé, ces jeunes pousses sont excellentes. On utilise les pousses de chou rouge pour lutter contre les troubles de la digestion (troubles du transit) et la fatigue (effet revitalisant). Le germe de la graine de chou rouge a une couleur fushia magnifique. • Usage externe Le chou est aussi utile à l'extérieur qu'à l'intérieur. => Pour la peau : Le suc frais, en compresses ou en lotions répétées, peut effacer l'acné, les croûtes de lait, en association avec l'emploi interne.

Assurer la santé et le bien-être de ses salariés La santé du point de vue du développement durable à l’échelle des entreprises, ce n’est pas seulement l’application de la législation qui impose la prévention des maladies et risques professionnels mais c’est aussi un démarche volontaire, source de cohésion sociale, de bien être pour les salariés et donc au final de motivation générale. Repère : L’entreprise a tout intérêt d’assurer la santé de son personnel Moins d’absentéisme et les problèmes de coûts et d’organisation liés Favorise une meilleure ambiance de travail, limite le stress et engendre de meilleures performances Limite le risque d’accident et d’engagement de la responsabilité de l’entreprise Mettre en œuvre un plan santé et sécurité pour votre entreprise constitue un véritable politique de longue durée, pour laquelle il convient de faire intervenir tous les parties prenantes de l’entreprise (comité d’hygiène et sécurité, représentants du personnel, syndicats…). Votre plan d’actions en 2 étapes

Comment animer une réunion ? L'animateur : En entreprise, l'animateur de réunion est bien souvent le hiérarchique direct des membres du groupe. Toutefois, ce rôle peut être délégué à un collaborateur que l'on veut amener à la pratique du management, ou encore, en fonction du sujet, être assumé par un expert. Certaines réunions se déroulent (et fonctionnent d'autant mieux) sans la présence du hiérarchique aux débats. Les qualités qui doivent être développées par l'animateur : Dans tous les cas et quel que soit son statut, mener une réunion requiert de l'animateur : un sens de l'organisation éprouvé : Il doit sélectionner les bons participants et les inviter en tenant compte de contraintes multiples (plannings, lieu, logistique une capacité à tenir plusieurs rôles en même temps : Coordonner et centrer le travail sur la tâche pour laquelle le groupe est réuni, limiter les digressions, donner à chacun un temps d'expression... La préparation de la réunion : bien cerner le sujet pour l'exposer clairement,

Quel nom pour votre journal interne ? Mad In France, le book interne d’Ubisoft – Crédit photo : Agence Heidi En plein lancement ou refonte de votre journal interne, vous vous arrachez les cheveux pour lui trouver un nom ? Voici une liste non-exhaustive de titres de journaux internes qui pourront vous inspirer*. Choisir le nom de son journal interne n’est pas une mince affaire. Le contexte : lancement, refonte, digitalisation, etc ;L’objectif : informer, renforcer le sentiment d’appartenance, fédérer, accompagner le changement, etc ;La cible : l’ensemble des employés, les commerciaux, le management, etc ;Le contenu : interne, externe, métier, RH, etc ;Le rubriquage ;Le ton : sérieux, léger, familier, informatif, pédagogique, etc ;L’équipe rédactionnelle. Tous ces éléments auront une incidence directe sur le choix du nom du support. Si vous souhaitez rester classique et informatif, vous vous orienterez certainement vers un titre de support qui comprend le nom de votre entreprise suivi de “Infos” ou “Actu”. Les classiques

Cuisine sauvage : faites vos courses dans les prés Tous les goûts sont dans la nature. Pas mal de plantes comestibles aussi. Ce serait dommage de s’en priver. Voici un article/kit de survie. Plus robustes, les plantes sauvages sont aussi plus riches et plus nourrissantes. La cuisine sauvage, les grands chef adorent. Pour François Couplan qui, depuis 40 ans, se passionne pour les plantes sauvages comestibles, les végétaux offrent aujourd’hui une occasion unique de se reconnecter à la nature. « Loin d’être un acte anodin, récolter des plantes sauvages, qui ont poussé sans l’intervention de l’homme, et les intégrer à notre propre substance en les consommant peut avoir de profondes implications sur notre perception du monde, sur notre vie et sur les autres vies de la planète. » Allez, c’est le printemps. L’ortie : un super concentré de protéines. Pourquoi on l’aime Idées cuisineLa meilleure ortie est celle de printemps, particulièrement tendre. 2/La Mâche sauvageValerianella locustaVous connaissez la mâche de Bretagne ? Pourquoi on l’aime

Mettre en place une boîte à idée dans l'entreprise Mettre en place une boîte à idée dans l’entreprise, voila une excellente façon d’impliquer les salariés à l’activité de l’entreprise ! Avec leurs idées, ils pourront contribuer à l’amélioration de l’activité de l’entreprise. On pourra aussi déceler s’il y a des problèmes en interne qui pourraient expliquer une démotivation ou une baisse de productivité. Pour être efficace, la boîte à idée peut être sous deux formes : • Une boîte physique qui sera à portée de main, • Une boîte virtuelle qui sera sur l’intranet de l’entreprise. Pour mettre en place la boîte à idée, il faudra veiller à favoriser la contribution de chacun car qu’elle serait son utilité si les salariés ne se prenaient pas au jeu ? Il faut également que cette boîte à idée soit bénéfique sur l’activité de l’entreprise. Quoi qu’il en soit, même si l’idée n’est pas prise en compte, il faut rappeler au salarié sa contribution.

Le journal interne : et si mon entreprise communiquait avec moi ? Travailler au sein d’une entreprise, c’est participer à son essor, sa réussite. En échange, à tous niveaux, les employés veulent comprendre en quoi leur activité est utile, la mettre en perspective. Une attente qui se renforce davantage en période de crise. Bien communiquer en interne devient indispensable : pour rassurer les collaborateurs, éviter le départ des meilleurs… et informer sur les réussites qui sont in fine le résultat de l’activité de tous. Avant tout, quel objectif et quelle cible pour le journal interne ? Définir mon objectif général pour chaque publication Définir ma cible Les salariés d’une entreprise ne constituent pas un public homogène. Cible primaire : l’ensemble des employés et services, uniquement les départements « production », la direction, etc.Cible secondaire : le département marketing, les ouvriers….Cible tertiaire : …. Quel contenu pour le journal d’entreprise ? Délicate question…En fait, le plus simple, c’est de définir ce qu’il n’est pas. Ligne éditoriale

Related: