background preloader

Pourquoi « logiciel libre » est-il meilleur que « open source »

Pourquoi « logiciel libre » est-il meilleur que « open source »
[Traduit de l'anglais] Bien que la liberté d'un logiciel ne soit pas dépendante du nom qu'on lui donne, le nom qu'on lui donne fait une grande différence : des mots différents véhiculent des idées différentes. En 1998, quelques personnes de la communauté du logiciel libre ont commencé à utiliser le terme « open source » (logiciel ouvert) au lieu de « logiciel libre ». La différence fondamentale entre les deux mouvements se situe dans leurs valeurs, leurs façons de voir le monde. Relations entre le mouvement du logiciel libre et le mouvement open source Le mouvement du logiciel libre et le mouvement open source sont comme deux partis politiques à l'intérieur de la communauté du logiciel libre. Les groupes radicaux des années 1960 étaient connus pour leur habitude de former des factions : les organisations se séparaient à cause de divergences dans des détails de stratégie, et se traitaient par la suite en ennemies. Comparaison des deux termes Ambiguïté Peur de la liberté Incompréhensions (?) Related:  Open SourceProtection

Pourquoi les logiciels ne doivent pas avoir de propriétaire L'original de cette page est en anglais. par Richard Stallman Les techniques numériques de l'information contribuent à l'intérêt général en rendant plus commodes sa copie et sa modification. Tout le monde ne veut pas de cette simplification. Le système du copyright s'est développé en même temps que l'imprimerie, une technique de copie en série. Les techniques numériques sont plus souples que la presse à imprimer. Ces pratiques rappellent toutes les quatre celles de l'ancienne Union soviétique. Les propriétaires ont inventé divers arguments pour justifier leur prise de contrôle de la manière dont nous utilisons l'information : Les insultes. En effet, de quoi la société a-t-elle besoin ? La société a aussi besoin de liberté. Surtout, la société a besoin d'encourager l'esprit de coopération volontaire de ses citoyens. C'est pourquoi nous disons que le logiciel libre est une question de liberté, pas de prix.a Vous méritez du logiciel libre. Notes

Open Source Hardware Association Open Source Hardware (OSHW) Déclaration de Principes 1.0 Open source hardware regroupe les conceptions “Hardware” réalisées publiquement et disponibles de manière à ce que n’importe qui puisse étudier, modifier, distribuer, créer et vendre un “design” ou un produit basé sur ce design. La source du produit hardware, le design duquel le produit est issu, est disponible sous un format choisi pour permettre de faire des modifications. Idéalement, open source hardware utilisera des composants et matériaux facilement approvisionnables, des procédés de fabrication standard, des infrastructures libres, des contenus libres de droit et des outils de design “Open-source” pour maximiser la possibilité donnée à d’autres de concevoir ou utiliser un produit hardware. Open source hardware permet à quiconque d’avoir le contrôle sur leur technologie du moment qu’elles partagent leur savoir et encourage le commerce au travers de l’échange de design libre. Open Source Hardware (OSHW) Définition 1.0 1. 2. 3.

LA PROTECTION DU LOGICIEL PAR LE DROIT D’AUTEUR Le logiciel occupe aujourd’hui une place importante de l’économie numérique, en effet, celui-ci est embarqué dans de nombreuses machines, il est devenu indispensable. C’est pourquoi il est apparu nécessaire de savoir quelle protection était accordée au logiciel, or la réponse à cette question n’était pas évidente, puisque l'on pouvait hésiter entre une protection accordée via le droit des brevets, le droit d’auteur, ou encore crée un régime propre au logiciel. C’est finalement la protection par le droit d’auteur qui a été choisie. Il convient d’abord de définir ce qu’est un logiciel. On sait, par ailleurs, que le droit d’auteur recoupe l’ensemble des droits moraux et patrimoniaux dont dispose l’auteur d’une « œuvre de l’esprit » (de sa création, somme toute) sur celle-ci. Le logiciel est protégé en France par le droit d’auteur. Toutefois le choix de la protection par le droit d’auteur n’a pas toujours été évident. Les Etats-Unis ont été les premiers à choisir la voie du copyright.

La GNU GPL et l'American Way L'original de cette page est en anglais. par Richard M. Stallman Microsoft décrit la licence publique générale GNU (GNU GPL) comme une licence « open source » et affirme qu'elle est contraire à l'American Way (la manière de faire américaine). Le mouvement open source, démarré en 1998, a pour but de développer des logiciels puissants et fiables, ainsi que d'améliorer la technologie en invitant le public à collaborer au développement des logiciels. Le mouvement du logiciel libre a été fondé en 1984, mais son inspiration vient des idéaux de 1776 : la liberté, la communauté et la coopération volontaire. Comme dans free enterprise (libre entreprise) et free speech (liberté d'expression), le mot free de l'expression free software (logiciel libre) fait référence à la liberté, pas au prix1 ; plus spécifiquement, il signifie que vous avez la liberté d'étudier, de modifier et de redistribuer les logiciels que vous utilisez. Mais l'absence de défense n'est pas l'American Way. Addendum :

The Open Source Initiative | Open Source Initiative Logiciels et logiciels libres, quel cadre juridique ? Intervention lors de la journée de promotion des logiciels libres "Aquitaine Libre" qui s'est déroulée le 6 juin 2009 à Agen Voir la présentation " Logiciels et logiciels libres, quel cadre juridique ?" I- Le régime juridique des logiciels 1- La qualification juridique du logiciel Le logiciel est une œuvre de l’esprit sont au sens de l’article L 112-2 13° du code de la propriété intellectuelle (CPI). Sont protégés à ce titre à la fois le logiciel en tant que programme d’ordinateur et le matériel préparatoire qui inclut : le dossier d’analyse fonctionnelle et de conception techniqueles maquettes et prototypesla documentation accessible en ligne incorporée au logiciel La protection par le droit d’auteur est conférée au logiciel à la condition qu’il soit original. Il est à noter que la protection légale bénéficie à l’auteur du seul fait de la création de l’œuvre et n’est subordonnée à aucune formalité ni dépôt. 2- Des droits moraux limités (article L 121-1 et suivants du CPI)

Open Source Initiative Projets Matériel libre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le matériel libre (en anglais open hardware ou hackable device) désigne les technologies et produits physiques développés selon les principes de l'open source. Le Matériel OpenSource est un terme qui regroupe des artéfacts tangibles — machines, dispositifs ou toutes choses physiques — dont les plans ont été rendus publics, de façon que quiconque puisse les fabriquer, modifier, distribuer et les utiliser. À l’inverse de ce concept de matériel libre, Richard Stallman a souligné que le BIOS est souvent bloqué pour n’être utilisé que par des ordinateurs sous Windows en France : il conviendrait alors de parler de « matériel privateur » qui limite la liberté de son utilisateur[2]. Définition proposée par certains auteurs[modifier | modifier le code] Pour Marten Mickos, ex-PDG de MySQL, cette révolution porte encore bien plus sur ce que peuvent faire les êtres humains entre eux, dès lors qu’ils se mettent en réseau : Bateaux : Aérien : Camera: Jouets:

Propriété d’un logiciel : l’entreprise n’est pas systématiquement propriétaire de “son” logiciel. Par Betty Sfez, Avocat. A qui appartient le logiciel développé au sein d’une entreprise ? C’est à cette question que la Cour de cassation a récemment répondu, dans un arrêt du 15 janvier 2015. Avant d’exposer les faits de l’espèce et la décision de la Cour, nous rappelons brièvement les règles applicables en matière de droit d’auteur sur le logiciel. 1. Le logiciel est une œuvre de l’esprit protégée par le droit d’auteur [1]. Cependant, cette protection n’est pas acquise automatiquement, le caractère original du logiciel étant un préalable nécessaire à la protection. Selon le principe posé par l’article L.113-1 du Code de la propriété intellectuelle (CPI), “La qualité d’auteur appartient, sauf preuve contraire, à celui ou à ceux sous le nom de qui l’œuvre est divulguée.” Le titulaire des droits d’auteur sur un logiciel peut être une personne physique, le développeur du programme ou une personne morale, l’entreprise au sein de laquelle le logiciel a été développé. 2.

Related: