background preloader

Réseaux sociaux: à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone?

Réseaux sociaux: à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone?
Ce n'est plus un téléphone, c'est un greffon. De quoi vous faire regretter de lui avoir offert un forfait, ou vous donner envie de verrouiller le réseau WiFi familial. Combien de fois vous êtes-vous demandé ce qu'il pouvait bien fabriquer le nez collé à son portable? Que votre ado passe sa journée à envoyer des textos, ça, vous le savez déjà. Que le deuxième usage privilégié soit les réseaux sociaux, vous vous en doutez. L'adolescent français moyen reçoit son premier téléphone mobile à 11 ans, selon Médiamétrie. A cela, une raison assez simple: la majorité des adolescents sont "amis" avec leurs parents sur Facebook. Et il ne faut pas se voiler la face, ce à quoi leurs parents ont accès, c'est juste un glaçon échappé de la partie immergée de l'iceberg. 70% des ados cachent à leurs parents ce qu'ils font en ligne. Il n'en faudra pas plus pour que les parents imaginent le pire. Tour d'horizon des applis avec lequelles jonglent aujourd'hui les ados. Skype, pour les conversations vidéo

Comment les adolescents utilisent les réseaux sociaux ? Les adolescents, qui intéressent beaucoup les marques pour leur qualité de consommateurs, ont une place très importante dans l’écosystème des réseaux sociaux. Quelles sont leurs habitudes ? Les ados et les réseaux : vaste sujet qui fait souvent polémique aussi bien sur les sujets négatifs tels que la vie privée, de l’âge auquel on les laisse y avoir accès, la cyberintimidation ect et d’un autre côté, l’enrichissement personnel, l’accessibilité à l’information, les échanges avec les autres. Tout le monde se pose beaucoup de questions, sans entrer dans la polémique, restons factuels avec quelques chiffres d’usage et une infographie très intéressante sur les habitudes des 13-19 ans sur les réseaux sociaux pour accompagner les analyses. 1/ Quel est le contenu qu’ils postent le plus souvent ? Il apparait que dans plus de 90% des cas, ils postent des photos d’eux-mêmes, j’ajouterai à ça bien sur les contenus vidéos. 2/ Les adolescents sont-ils soucieux de leur vie privée ?

Observatoire de la vie numérique des adolescents (12-17 ans) : Le « Selfie », portrait de soi narcissique ou nouvel outil de construction identitaire ? « Selfie » a été élu « mot de l’année 2013 » Le 18 novembre 2013, le mot « Selfie » a été élu « mot de l’année 2013 » par les auteurs du dictionnaire d’Oxford, après avoir fait son entrée dans ses pages en août dernier[i]. A la suite de la définition Une photographie qu’une personne a pris d’elle-même, généralement au moyen d’un smartphone ou une webcam et téléchargée sur un média social.[ii], la phrase de mise en contexte du mot donne d’emblée le ton de la réprobation morale qui entoure cette pratique : Des selfies occasionnels sont acceptables, mais il n’est pas indispensable de poster tous les jours une nouvelle photo de soi. « L’encouragement à se focaliser sur soi », « égocentrisme montant », « la narcisse communication » : une revue des articles français et anglo-saxons sur le sujet [iv] traduit une préoccupation qui rappelle les diatribes suscitées par les tout premiers portraits photographiques, accusés dès leurs premiers balbutiements de nourrir le narcissisme contemporain.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux L’institut Ipsos a réalisé une étude pour mieux cerner l’usage des nouvelles technologies par les jeunes de moins de 19 ans. Le constat est sans appel : l’hyper-connexion des jeunes s’intensifie. 13h30 par semaine sur Internet pour les 13-19 ans Les adolescents (13-19 ans) passent en moyenne 13h30 par semaine sur Internet en 2015, contre 12h20 en 2012. Cette augmentation est également décelée chez les plus jeunes : 5h30 pour les 7-12 ans contre 4h50 en 2012, et même 3h40 contre 2h10 en 2012 pour les enfants de 1 à 6 ans. Les enfants de plus en plus équipés Malgré l’augmentation de la taille des écrans de smartphones, les tablettes ont toujours la cote dans les foyers qui accueillent des enfants. Du côté des autres appareils, les 13-19 ans sont particulièrement mieux lotis que les plus jeunes pour le smartphone (68% vs. 12%), la télévision (41% vs. 17%) et l’ordinateur (73% vs. 20%). Les 13-19 ans sur les réseaux sociaux Étude Ipsos Junior Connect 2015

Etude réseaux sociaux Conseils aux parents L’UNAF, ACTION INNOCENCE et la CNIL proposent quelques bonnes pratiques aux parents qui se sentent souvent inexpérimentés sur ce sujet. Dialogue et partage 1. 2. 3. 4. Mieux que de devenir "l’ami" de votre enfant, discutez avec lui de ce qu’il fait sur les réseaux sociaux. Education et responsabilisation 1. 2. 3. 4. 5. Même si vous souhaitez favoriser l’autonomie et respecter l’intimité de votre adolescent, vous restez son responsable aux yeux de la loi jusqu’à sa majorité.

Ce que les usages des ados sur les réseaux sociaux peuvent nous apprendre Atlantico : Que savent les adolescents au sujet des réseaux sociaux et notamment des paramètres de sécurité et de protection des données personnelles ? Les adolescents en savent-ils plus que nous à ce sujet ? Pierre Duriot : Ils connaissent les ficelles, à n'en point douter, grâce au temps qu'ils y passent et ils se refilent les astuces entre eux. Cela leur est permis car ils n'ont pas comme un adulte, des intendances à assurer et une activité professionnelle. Le temps consacré est un facteur important dans un apprentissage quel qu'il soit et ils sont souvent très motivés pour les outils informatiques. En savent-ils plus qu'un adulte ? Nathalie Nadaud-Albertini : La plupart des adolescents maîtrisent beaucoup mieux les paramètres de sécurité et de protection des données personnelles que nous. Les ados maîtrisent-ils mieux leur identité numérique que les adultes ? Pierre Duriot : Ce n'est pas une question de maîtrise mais de conscience. atlantico sur facebook notre compte twitter

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet. Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres). It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone. 1. 3. 4. 5. 6.

Voir la brochure pour les adolescent et les reseaux sociaux A l’occasion du Safer Internet Day (journée de l’Internet sans crainte), le SCEREN-CRDP de l’Académie de Versailles via sa d’éducation aux médias plateforme Citoyen de l’Internet a mis en ligne un nouveau MemoTICE (brochure conseil) intitulé Mes réseaux et moi qui s’intéresse aux pratiques des enfants et adolescents sur les médias sociaux. Ce document pédagogique et didactique est librement téléchargeable et diffusable (sous licence Creative Commons). A télécharger (en pdf) : ici sous la forme d’une brochure et ici au format 21 x 29,7 cm (4 pages). Ce mini-guide pose des jalons d’éducation au numérique avec des conseils mais aussi la volonté de faire réfléchir les jeunes, les enseignants et les parents sur quelques points essentiels de leur présence sur ces outils en ligne : A quoi me servent les réseaux sociaux ? Licence : Creative Commons by-nc-saGéographie : Île-de-France

Comment parler d’Internet aux adolescents ? Parler aux adolescents d’Internet en tant qu’espace social pose forcément question aux professeurs documentalistes que nous sommes. Nous ne sommes pas toujours formés au développement de compétences sociales et si nous pouvons nous sentir capables de travailler sur la compréhension des outils, il est toujours plus délicat d’aborder la question des usages, notamment des usages intimes et non scolaires… et éventuellement des comportements à risques.La question peut se poser : est-ce notre rôle d’enseignant ? Est-ce dans nos missions ? Une vision simple, facile pour la communication est de décider qu’une formation aux dangers suffit et qu’une fois cela fait, c’est réglé : les adolescents sont parés pour aller sur le Web. Imaginons à présent changer de métaphore. Il faut prendre en compte cette chose qui est qu’aujourd’hui les rapports de groupes ne se construisent plus uniquement en présentiel physique mais aussi en mode connecté. Quel bilan pour ce travail ?

Ask.fm affole les ados en quête de cyber-frissons Méconnu des adultes, le réseau social letton né en 2010 serait lié à des cas de harcèlement et de suicides à l'étranger. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laure Belot "T'es petit." Ce réseau social, le plus underground du moment, connaît un succès fulgurant : 1,3 million de Français, dont la moitié sont âgés de moins de 17 ans selon Médiamétrie, sont allés y faire un tour en mars, soit quatre fois plus qu'en octobre 2012. Lancé à Riga (Lettonie) en juin 2010, Ask.fm affiche un principe simple : "Les personnes communiquent entre elles principalement en posant et en répondant à des questions", explique le cofondateur Mark Terebin. Comme d'autres élèves de quatrième, c'est par Facebook que Samy a découvert le site. Ce recrutement viral est la clé de l'incroyable succès d'Ask.fm, déjà 91e site Internet mondial selon comScore. Le succès planétaire d'Ask.fm ne l'empêche pas d'être rattrapé par une actualité plus sombre.

Mines d'info : ce que les usages des ados sur les réseaux sociaux peuvent nous apprendre Atlantico : Que savent les adolescents au sujet des réseaux sociaux et notamment des paramètres de sécurité et de protection des données personnelles ? Les adolescents en savent-ils plus que nous à ce sujet ? Pierre Duriot : Ils connaissent les ficelles, à n'en point douter, grâce au temps qu'ils y passent et ils se refilent les astuces entre eux. Nathalie Nadaud-Albertini : La plupart des adolescents maîtrisent beaucoup mieux les paramètres de sécurité et de protection des données personnelles que nous. Les ados maîtrisent-ils mieux leur identité numérique que les adultes ? Nathalie Nadaud-Albertini : Oui, les adolescents gèrent mieux leur identité numérique que les adultes, pour une raison assez simple : les adultes ne sont pas nés avec Internet, et encore moins avec les réseaux sociaux, alors que les adolescents ont toujours connus Internet, et ont appris l’usage des réseaux sociaux et d’Internet en même temps que l’usage de l’ordinateur.

Maîtriser son identité numérique | Internet responsable Dans la vie courante, lorsque nous achetons une baguette de pain, il ne nous viendrait pas à l’idée de décliner notre identité et notre adresse au boulanger. Les relations que l’on entretient via Internet sont à gérer de la même façon. Pourquoi donner notre identité civile et notre adresse pour acheter un bien immatériel payé en ligne et qui n’a pas besoin d’être livré à une adresse postale ? Connaître et contrôler ce qu'on enregistre sur vous Lorsqu’on navigue sur internet, un certain nombre d’informations sont enregistrées en différents endroits du réseau, notamment sur l’ordinateur utilisé, chez le fournisseur d’accès ou chez les fournisseurs des services qu’on consulte. Lire la suite Endiguer la collecte excessive Ce n’est pas parce qu’un fournisseur de service déclare « avoir besoin » de certaines de vos données personnelles que sa demande est justifiée et légitime. Gérer ses profils et ses identités

Réseaux sociaux Férus de réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Snapchat, Google+, Netlog, Twitter, Tumblr, Pinterest, Flickr, etc., les jeunes y consacrent beaucoup de temps.80 % d’entre eux se rendent sur les réseaux sociaux tous les jours ou plusieurs fois par semaine (étude JAMES 2016). Les réseaux sociaux appartiennent à la génération du Web 2.0. Autrement dit, à la différence de l’Internet traditionnel, l’utilisateur n’est pas seulement consommateur, mais aussi acteur, puisqu’il crée du contenu (textes, vidéos ou photos). 94 % des jeunes ont un profil Les réseaux sociaux sont particulièrement appréciés parce qu’ils permettent de nouer des contacts aux quatre coins de la planète, de trouver des personnes partageant ses intérêts et de communiquer avec elles en temps réel.

Internet : quel rôle dans l’apprentissage de la sexualité chez les adolescents Texte présenté aux 81ièmes Rencontres du CRIPS Ile-de-France Amour et sexualités sur Internet. 26 Septembre 2011. Quel rôle dans l’apprentissage de la sexualité chez les adolescents ? En 2005, une psychologue américaine, Patricia Greenfield, tire la sonnette d’alarme. L’internet que l’on présente comme un espace de partage des savoirs et de discussion n’est en fait pour les adolescents qu’un immense pornoland. Le cri d’alarme de Patricia Greenfield rejoint des préoccupations quant à l’impact des médias sur les adolescents. Le mouvement d’inquiétude s’est également fait sentir en France. Qu’en est il exactement ? Les espaces en ligne des enfants et des adolescents Les adolescents sont massivement en ligne. Les chat rooms Les chats rooms sont des dispositifs de discussion synchrone. Les messageries instantanées Les messageries instantanées sont aussi des espaces de conversations en temps réel mais ils sont semi-fermés. Les blogs Les blogs sont des journaux en ligne. Les réseaux sociaux

Related: