background preloader

Reconnaître les plantes médicinales

Reconnaître les plantes médicinales

Quarante-six plantes des Outre-mer dans la pharmacopée nationale, un enjeu économique santé Par Camille BelsoeurPublié le 13/08/2013 | 14:40, mis à jour le 18/08/2013 | 11:14 L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a ajouté 46 plantes des Outre-mer à la pharmacopée nationale en août. © cc-by Kurt Stüber La fleur de la verveine bleue Depuis le 1er août, 46 plantes de Guadeloupe, de Martinique et de la Réunion font désormais partie officiellement de la pharmacopée française. Parmi les plantes qui désormais ont droit de cité dans le fichier national, on retrouve notamment la verveine bleue, le bois-d'inde ou le thé péyi. La pharmacopée française date de 1963 et est un recueil à caractère officiel et réglementaire des matières premières autorisées pour la fabrication des médicaments sur le sol national. Des enjeux économiques considérables Cette intégration de 46 nouvelles plantes est donc un enjeu économique qui pourrait aider au développement de cultures de plantes médicinales en Outre-mer.

La médecine indienne. L'histoire de la médecine dans l'Inde ancienne ne peut être faite qu'à l'aide des documents originaux; les anciens Grecs n'en eurent que les plus vagues notions. lis savaient, quelques siècles avant notre ère, que, dans cette lointaine contrée, l'art de guérir était pratiqué par des brahmanes dont c'était la profession spéciale, qui étudiaient les maladies et avaient à leur disposition une thérapeutique que, sur certains points, ils regardaient comme supérieure à la leur; mais c'était à peu près tout. Hippocrate parle à plusieurs reprises de médicaments indiens; Théophraste connaissait certaines plantes médicinales particulières à ce pays. En Inde , comme ailleurs, la médecine scientifique n'est venue qu'après une période primitive, probablement très longue, pendant laquelle l'art de guérir présentait un tout autre caractère. , et plus spécialement dans le premier et le quatrième Véda, le Rigvéda et l'Atharvavéda. la Médecine dans le Croissant fertile), de l'Egypte ( de l'Inde .

Plantes médicinales indiennes - Plantes Médicinales Les praticiens de la médecine ayurvédique de l'Inde ont longtemps utilisé des plantes médicinales pour soigner leurs patients. Alors qu'à l'origine le seul médicament disponible dans les temps historiques, beaucoup de ces plantes médicinales indiennes sont encore utilisés aujourd'hui. Ceux qui utilisent eux préfèrent naturel sur les médicaments pharmaceutiques, car ils ont tendance à avoir moins d'effets secondaires. La racine de réglisse est souvent utilisé pour des problèmes respiratoires. Ashwagandha, parfois appelé cerise d'hiver ou ginseng indien, a longtemps été utilisé dans la médecine ayurvédique. La valériane est une herbe apaisante. La racine de la plante de roseau a de nombreuses utilisations médicinales. Ginger, un aliment de base de la cuisine indienne, propose également des prestations médicales. La plupart des gens, même ceux sans expérience avec la médecine ayurvédique, sont familiers avec la camomille. Source de l'article:

HERBAL_FR.pdf Grimoire.des.plantes_par_Morigane.pdf

Related: