background preloader

Conques - Villages de France - Arte - Mai 2012

Conques - Villages de France - Arte - Mai 2012
Related:  La chrétienté médiévale

Abbatiale de Conques - Tourisme Conques Marcillac (12) La grande expansion du XIe siècle devait permettre à l'abbé Odolric (1031-1065) d'entreprendre, sur l'emplacement de la basilique du Xe siècle, la construction de l'abbatiale romane actuelle. Les premières campagnes de travaux se soldèrent par l'édification des parties basses du chevet, abside et absidioles notamment dont les murs se caractérisent par l'emploi d'un grès de couleur rougeâtre, extrait des carrières de Combret dans la vallée du Dourdou. Ce matériau, jugé peut-être trop friable, fut abandonné sous Etienne II (1065-1087) qui assura la poursuite des travaux vers l'ouest. La coupole romane de la tour lanterne, lancée trop hardiment au-dessus de la croisée du transept s'effondra à une date inconnue. C'est l'intervention de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques qui permit d'entreprendre, à partir de 1837 la restauration de l'abbatiale laissée dans un état d'abandon au lendemain de la Révolution.

Un site internet dédié au tympan de Conques Le tympan roman de l’abbaye de Conques en Aveyron est le chef d’œuvre de la renaissance romane du début du XIIe siècle. Il est communément admis qu’il représente le Jugement Dernier avec le Paradis d’un côté et l’enfer éternel de l’autre. Pourtant une analyse minutieuse des scènes, des personnages et de leurs gestes mais aussi des inscriptions, révèle que le tympan représente plus exactement la Parousie du Christ, le Jugement Particulier de chacun des vivants à l’heure de leur mort et constitue de fait une étonnante préfiguration du concept de Purgatoire. Le sens profond du tympan apparait alors sous la forme d’une éblouissante pastorale du Salut. L’étude de la composition du tympan et l’interprétation des scènes représentées sont éclairées par la lecture des Ecritures et des théologiens contemporains, notamment Hugues de Saint Victor. La Parousie pouvant se concevoir comme un « éternel présent » (St. Vue du portail. © P. Lire la suite sur le site dédié Le petit plus :

Le tympan de Conques par Pierre Séguret La peur et la mort univers religieux de l'Occident médiéval : tympan de Conques - Profs d'Histoire lycée Claude Lebois analyse du tympan de Conques introductionÉtape majeure, entre Le Puy et Moissac, sur le chemin du pèlerinage de Compostelle en Espagne, l’abbatiale Sainte Foy de Conques, dans l'Aveyron, est un témoignage très riche du patrimoine architectural médiéval.Haut-lieu de la chrétienté, elle incarne une expression de l'univers religieux et de la foi des hommes du Moyen Âge. Conques a préservé de très nombreuses sculptures romanes (tympan du Jugement dernier, chapiteaux historiés) et conserve un trésor de reliquaires, recouverts d’or et d’argent, d’émaux, de camées, d’intailles (pierres dures et fines gravées en creux pour servir de sceau ou de cachet) et de pierres précieuses.Un premier monastère fut fondé à l'époque carolingienne par l'abbé Dadon, puis une nouvelle église fut construite au XIe siècle, entre 1041 et 1082 selon les principes de l'art roman. Entre temps, un moine rapporta les relique de sainte Foy qu'il avait dérobées. la statue reliquaire de sainte-Foy de Conques 2) vocabulaire

Environnement - Tourisme Conques Marcillac (12) À l'intérieur d'un plateau ondulé composé de schistes ou de granits, les rivières du Lot, du Dourdou et leurs affluents ont ouvert un réseau de vallées sinueuses et profondes, témoin du rajeunissement de la vieille pénéplaine d'âge primaire. Ici, les gorges creusées par le torrent de l'Ouche, sur le point de rejoindre la vallée perpendiculaire du Dourdou, s'élargissent quelque peu et tracent une sorte de cirque dont la concavité - la « conque » - vient échancrer le plateau aux horizons tabulaires. Il s'agit d'un véritable relief en creux. Album interactif de paléographie médiévale / Interactive Album of Mediaeval Palaeography Introduction La paléographie médiévale est une science à part entière, qui nécessite un long apprentissage. Elle n'est pas que l'art de la lecture, mais comprend aussi l'histoire de l'écriture, l'analyse des formes et des contextes de l'écriture (culture matérielle, histoire sociale, ...). Cet album interactif, collection d'exercices de transcription, n'a pas pour but de remplacer une formation dans cette discipline, mais simplement de permettre aux étudiants ou amateurs désireux de se perfectionner de s'exercer de façon autonome à l'aspect pratique de la paléographie, c'est-à-dire la lecture des textes manuscrits. Pour savoir comment utiliser ces exercices, vous pouvez consulter l'aide. XVe siècleLes célèbres empreintes de pattes laissées par un chat sur un registre de correspondance commerciale à Dubrovnik: découvrez le texte qui se cache sous les empreintes! XIIIe siècleExtrait du Secretum secretorum

Sur ARTE, découvrez l'histoire de la construction de cet édifice, au travers d'un film documentaire 3D, d'une application smartphone, et d'un webdoc gamifié › Le défi des bâtisseurs | Projet transmedia la cathédrale de Strasbourg architecte, architecture médiévale, bâtisseurs, cathedrale, défi batisseurs, docu-fiction, documentaire, projections, tour, webdoc Projection en plein air du film le « Défi des bâtisseurs » La fin de l’été arrive, certains ont déjà repris le travail, d’autres savourent leurs derniers jours de vacances. Ce qui est sûr, c’est que la fête est finie et que la rentrée arrive à grands pas. Si vous êtes à Strasbourg ces prochains jours, j’ai un bon remède pour combattre la déprime qui pointe son nez : Venez assister ce week-end, du 23 au 25 août, place de la cathédrale, à la projection en plein air du film ” Le Défi des bâtisseurs “. Lire la suite >> appli, Défi des bâtisseurs, e-tourisme, NFC, tower builder, transmedia, webdoc Venez expérimenter notre visite augmentée de la cathédrale de Strasbourg ! C’est l’été, de jolies marguerites ont fleuri au sein de la cathédrale de Strasbourg et du Musée de l’Œuvre Notre-Dame. Lire la suite >> Une actualité brûlante pour « Le Défi des bâtisseurs » !

VIDEO. Voici comment on se battait (vraiment) au Moyen-âge FAUX. Oubliez Aragorn le dernier héritier du trône du Gondor qui fait valser les membres et les têtes d'un bataillon d'orques caparaçonnés dans le Seigneur des Anneaux. Oubliez les puissants coups d'estoc qui empalent de part en part des ennemis protégés par un plastron de métal. Oubliez enfin ces légendes urbaines selon lesquelles un chevalier désarçonné, écrasé qu'il était par le poids de son armure ne pouvait pas se relever tout seul. Daniel Jaquet, Maître assistant suppléant de l'Unité d'Histoire médiévale à l'Université de Genève en Suisse, pourfend tous ces clichés dans la vidéo ci-dessous, diffusée durant une exposition sur le thème de l'épée au musée National du Moyen Âge à Paris en 2011. "Cette vidéo a été tournée dans le cadre de mon travail de doctorat" a expliqué Daniel Jaquet à Sciences et Avenir. L'armure ne contraint que très peu la mobilité "Au final, l'armure ainsi que les vêtements de maille et de tissu portés dessous pèsent 35 kilos", chiffre le chercheur.

Related: