background preloader

Conques - Villages de France - Arte - Mai 2012

Conques - Villages de France - Arte - Mai 2012
Related:  La chrétienté médiévale

Abbatiale de Conques - Tourisme Conques Marcillac (12) La grande expansion du XIe siècle devait permettre à l'abbé Odolric (1031-1065) d'entreprendre, sur l'emplacement de la basilique du Xe siècle, la construction de l'abbatiale romane actuelle. Les premières campagnes de travaux se soldèrent par l'édification des parties basses du chevet, abside et absidioles notamment dont les murs se caractérisent par l'emploi d'un grès de couleur rougeâtre, extrait des carrières de Combret dans la vallée du Dourdou. Ce matériau, jugé peut-être trop friable, fut abandonné sous Etienne II (1065-1087) qui assura la poursuite des travaux vers l'ouest. La coupole romane de la tour lanterne, lancée trop hardiment au-dessus de la croisée du transept s'effondra à une date inconnue. C'est l'intervention de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments Historiques qui permit d'entreprendre, à partir de 1837 la restauration de l'abbatiale laissée dans un état d'abandon au lendemain de la Révolution.

Un site internet dédié au tympan de Conques Le tympan roman de l’abbaye de Conques en Aveyron est le chef d’œuvre de la renaissance romane du début du XIIe siècle. Il est communément admis qu’il représente le Jugement Dernier avec le Paradis d’un côté et l’enfer éternel de l’autre. Pourtant une analyse minutieuse des scènes, des personnages et de leurs gestes mais aussi des inscriptions, révèle que le tympan représente plus exactement la Parousie du Christ, le Jugement Particulier de chacun des vivants à l’heure de leur mort et constitue de fait une étonnante préfiguration du concept de Purgatoire. Le sens profond du tympan apparait alors sous la forme d’une éblouissante pastorale du Salut. L’étude de la composition du tympan et l’interprétation des scènes représentées sont éclairées par la lecture des Ecritures et des théologiens contemporains, notamment Hugues de Saint Victor. La Parousie pouvant se concevoir comme un « éternel présent » (St. Vue du portail. © P. Lire la suite sur le site dédié Le petit plus :

Le tympan de Conques par Pierre Séguret univers religieux de l'Occident médiéval : tympan de Conques - Profs d'Histoire lycée Claude Lebois analyse du tympan de Conques introductionÉtape majeure, entre Le Puy et Moissac, sur le chemin du pèlerinage de Compostelle en Espagne, l’abbatiale Sainte Foy de Conques, dans l'Aveyron, est un témoignage très riche du patrimoine architectural médiéval.Haut-lieu de la chrétienté, elle incarne une expression de l'univers religieux et de la foi des hommes du Moyen Âge. Conques a préservé de très nombreuses sculptures romanes (tympan du Jugement dernier, chapiteaux historiés) et conserve un trésor de reliquaires, recouverts d’or et d’argent, d’émaux, de camées, d’intailles (pierres dures et fines gravées en creux pour servir de sceau ou de cachet) et de pierres précieuses.Un premier monastère fut fondé à l'époque carolingienne par l'abbé Dadon, puis une nouvelle église fut construite au XIe siècle, entre 1041 et 1082 selon les principes de l'art roman. Entre temps, un moine rapporta les relique de sainte Foy qu'il avait dérobées. la statue reliquaire de sainte-Foy de Conques 2) vocabulaire

Environnement - Tourisme Conques Marcillac (12) À l'intérieur d'un plateau ondulé composé de schistes ou de granits, les rivières du Lot, du Dourdou et leurs affluents ont ouvert un réseau de vallées sinueuses et profondes, témoin du rajeunissement de la vieille pénéplaine d'âge primaire. Ici, les gorges creusées par le torrent de l'Ouche, sur le point de rejoindre la vallée perpendiculaire du Dourdou, s'élargissent quelque peu et tracent une sorte de cirque dont la concavité - la « conque » - vient échancrer le plateau aux horizons tabulaires. Il s'agit d'un véritable relief en creux. Sur ARTE, découvrez l'histoire de la construction de cet édifice, au travers d'un film documentaire 3D, d'une application smartphone, et d'un webdoc gamifié › Le défi des bâtisseurs | Projet transmedia la cathédrale de Strasbourg architecte, architecture médiévale, bâtisseurs, cathedrale, défi batisseurs, docu-fiction, documentaire, projections, tour, webdoc Projection en plein air du film le « Défi des bâtisseurs » La fin de l’été arrive, certains ont déjà repris le travail, d’autres savourent leurs derniers jours de vacances. Ce qui est sûr, c’est que la fête est finie et que la rentrée arrive à grands pas. Si vous êtes à Strasbourg ces prochains jours, j’ai un bon remède pour combattre la déprime qui pointe son nez : Venez assister ce week-end, du 23 au 25 août, place de la cathédrale, à la projection en plein air du film ” Le Défi des bâtisseurs “. Lire la suite >> appli, Défi des bâtisseurs, e-tourisme, NFC, tower builder, transmedia, webdoc Venez expérimenter notre visite augmentée de la cathédrale de Strasbourg ! C’est l’été, de jolies marguerites ont fleuri au sein de la cathédrale de Strasbourg et du Musée de l’Œuvre Notre-Dame. Lire la suite >> Une actualité brûlante pour « Le Défi des bâtisseurs » !

Les racines chrétiennes de la France, par Alain Gresh (Les blogs du Diplo, 4 mars 2011) Dans son discours au Puy-en-Velay, le 3 mars, Nicolas Sarkozy a déclaré : « Les peuples sont comme les Hommes : qu’ils occultent leur passé, qu’ils nient tout ou partie de leur identité et ils courent le risque de voir un jour ressurgir ce qu’ils ont refoulé mais sous une forme inquiétante. La chrétienté nous a laissé un magnifique héritage de civilisation et de culture, je suis le président d’une République laïque (une erreur s’est glissée dans le texte publié par L’Elysée que j’ai corrigée) Je peux dire cela, parce que c’est la vérité. Le quotidien catholique La Croix (4 mars) fait remarquer dans l’article de Laurent de Boissieu, « La chrétienté, “un magnifique héritage de civilisation” » : « Première idée : il faut, a dit le président, “assumer intellectuellement, moralement et politiquement" cet héritage car "il est toujours dangereux d’amputer sa mémoire", tout en prenant soin de préciser que "personne n’est prisonnier de l’histoire de son pays".

15 janvier 1208 - Le légat du pape assassiné ! - Herodote.net Le légat du pape, Pierre de Castelnau, est assassiné sur une route du Languedoc le 15 janvier 1208 (certaines sources évoquent le 14 janvier). Son meurtre est attribué sans preuves à un écuyer du comte de Toulouse. Il déclenche une guerre affreuse, la croisade contre les Albigeois. André Larané Une hérésie enracinée dans le Midi Les Albigeois ou cathares à l'origine du drame sont les disciples d'une doctrine réputée hérétique (contraire au dogme chrétien), originaire de l'Italie du nord. Saint Bernard de Clairvaux, conseiller des rois et prédicateur de la deuxième croisade en Terre sainte, tente sans succès de réveiller les consciences catholiques dans la région. Le légat du pape menace le comte de Toulouse Le pape Innocent III décide en désespoir de cause de recourir à la force. Le tout-puissant représentant du pape rencontre le comte dans sa résidence de Saint-Gilles, en Provence. Il lui reproche son excessive sollicitude pour les hérétiques cathares. Croisade et ruine du Midi

Chrétienté médiévale - Le rêve d’une papauté impériale - Herodote.net Au tournant de l'An Mil, dans une Europe féodale divisée en seigneuries et principautés rivales, personne ne donne cher de la papauté. Le souverain pontife n'est guère plus que l'évêque de Rome, élu par acclamations par le peuple de la ville comme les autres évêques. La mort prématurée de l'empereur germanique Otton III et de son ami le pape Sylvestre II ont enterré le rêve d'un empire chrétien universel. Mais par un retournement dont l'Histoire a le secret, une nouvelle génération de papes issus de l'ordre monastique de Cluny va réformer l'Église et la société médiévales, jeter les bases de notre civilisation et placer la chrétienté occidentale sous l'autorité des pontifes romains, vicaires du Christ sur terre. La réforme grégorienne Les prémices de la réforme apparaissent avec Léon IX. Grégoire VII et la querelle des Investitures Grégoire VII poursuit ses efforts pour moraliser les moeurs du clergé et consolider l'autorité de l'Église. Urbain II et l'Église offensive

Related: