background preloader

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014.

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014.
1 – Les chiffres clés du E-Commerce en 2013 Selon le bilan réalisé par la Fevad (fédération E-Commerce et vente à distance) le 31 janvier 2014, les ventes sur Internet ont progressé de 13,5% en 2013 pour atteindre 51,1 milliards d’euros. À titre de comparaison, les ventes en ligne avaient progressé de 19% en 2012 et de 22% en 2011. Cette hausse constante du chiffre d’affaire du E-Commerce français s’explique par une augmentation du nombre de consommateurs (+5% par an) et de la quantité de transactions réalisées au cours de l’année (18 transactions effectuées par acheteur en 2013 contre 16 en 2012). Le panier moyen a quant à lui baissé pour s’afficher à 84,5€ contre 87,5€ en 2012, en enregistrant son plus bas historique au 4ème trimestre 2013 à 83€. Le nombre d’offres disponibles sur le E-Commerce français a également augmenté puisque la quantité de sites E-Commerce s’est accrue de 17% (soit 20 000 nouveaux sites) pour atteindre 138 000 sites actifs en 2013. Related:  E commercepartie 3

Petite histoire du eCommerce Qu’est-ce que le eCommerce? On appelle « Commerce électronique » (ou eCommerce) l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. La plupart du temps il s’agit de la vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme de eCommerce englobe aussi les mécanismes d’achat par internet (pour le B-To-B). (extrait du eCommerce : les débuts du commerce en ligne Les débuts et l’évolution du commerce électronique sont intimement liés avec l’évolution et la généralisation d’Internet. Amazon, l’un des sites pionniers du eCommerce Au départ, l’absence d’autorité centrale capable de définir des règles et de les sanctionner a laissé craindre une certaine forme d’anarchie sur Internet et a largement freiné le développement d’activités commerciales sur ce réseau. Mais surtout, l’esprit des principaux acteurs de l’Internet, dans les années 80 et 90 était orienté vers le partage gratuit et libre de l’information. (source : www.e-commerces.eu) Voir aussi

Infographie : les chiffres clés de l'e-commerce français en 2015 Combien d'e-marchands dépassent le million d'euros de ventes ? Comment progresse le mobile dans l'e-commerce ? Quid des marketplaces ? Sur les 164 200 sites marchands actifs en France actuellement, 6 000 réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un millions d'euros et pèsent à eux tous 89% du commerce électronique français, relève Skeelbox dans une infographie réalisée à partir des chiffres clés 2015 de la Fevad.

Avantages et inconvénients de l’e-commerce Accepter un nouvel emploi, intégrer une nouvelle entreprise est à la fois une expérience excitante, mais également un défi. Tout individu intégrant une nouvelle entreprise est confronté à plusieurs difficultés ayant un impact sur la qualité de ses missions. En effet, il doit s’adapter à son nouvel outil de travail (par exemple, un nouveau logiciel, des machines plus récentes que celles précédemment utilisées avec des fonctionnalités plus complexes à appréhender), son nouvel environnement de travail (tel est le cas d’un salarié qui auparavant travaillait seul dans son bureau partagé avec plusieurs collègues), ainsi que les rites pratiqués (façon de se saluer en arrivant le matin, célébration ou non des anniversaires des collègues pendant les pauses,…). La culture d’entreprise peut être définie selon G. L’organisation constitue l’ensemble des moyens structurés en fonction d’objectifs, regroupant des individus aux intérêts propres pouvant se réunir au sein de groupes.

Exclusif : Les pure players dominent l'e-commerce français, selon une étude de Xerfi-Precepta Delphine David, directrice d’études – Pôle Distribution de Xerfi livre une analyse de l'étude menée par Xerfi-Precepta sur l'e-commerce français à horizon 2015. Apparemment, l’e-commerce aux particuliers ne connaît pas la crise. Indifférentes à la dégradation de la conjoncture économique et portées par les innovations technologiques, les ventes en ligne ont ainsi bondi de 22 % en 2011 pour atteindre 37,7 milliards d’euros, représentant désormais 3,4 % de la consommation des ménages et 7,9 % du chiffre d’affaires du commerce de détail. Les experts de Xerfi-Precepta tablent sur une croissance annuelle moyenne de 15 % entre 2012 et 2015, date à laquelle le commerce en ligne pèsera 66,7 milliards d’euros (5,4 % de la consommation totale des ménages). Les ventes en ligne aux particuliers à l’horizon 2015Ce dynamisme doit toutefois être relativisé. Une quarantaine d’opérateurs truste 25 % de l’activitéMalgré le ralentissement de sa croissance, l’e-commerce attire toujours plus d’entreprises.

Les contraintes du commerce en ligne Selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance) plus de 100 000 sites de ventes en lignes étaient actifs en 2011, pour le e-commerce 37,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance de 22% prévu sur 2012. Si le commerce en ligne se développe à un rythme effréné, les consommateurs et les commerçants s’exposent à certaines contraintes. Les contraintes pour le consommateur Tout d’abord certains consommateurs éprouvent une réticence envers le web 2.0 : difficultés dans la navigationpistage des informations dues aux cookiescréation obligatoire d’un profil avec le fameux Captcha à recopier (code du type : Tf7wFi)piratage du paiement par CBpossibilité de tomber sur un site malveillantcontrefaçon Puis des difficultés peuvent être rencontrées au niveau de la livraison : coût de la livraisondélais de livraisonobligation de paiement par CB ou paiement électronique, sinon le délai de livraison s’allonge dans l’attente du chèqueéchange ou remboursement service après vente

En pleine forme, l'e-commerce progresse de 16% au 2ème trimestre Le secteur affiche une belle dynamique depuis le début de l'année. Même à périmètre constant, sa croissance s'élève à 13%, son meilleur niveau depuis 2011, selon la Fevad. Au deuxième trimestre 2015, le commerce électronique français a enregistré une croissance de 16%, selon le bilan trimestriel de l'e-commerce présenté ce matin par la Fevad lors de Paris Retail Week. Cette progression, supérieure aux attentes, est la plus forte observée depuis trois ans. Entre avril et juin, le total des ventes en ligne s'élèvent à 15,5 milliards d'euros. Une belle performance portée avant tout par le nombre d'achats, en hausse de 20% à 194 millions de transactions en ligne. L'offre en ligne ne cesse de s'étoffer, le nombre de sites marchands actifs progressant de 14% en un an pour s'établir fin juin à 167 650. Pour une fois, les leaders ne freinent pas le secteur A périmètre constant, la croissance de l'e-commerce est toujours bien moins élevée. Mode : les prix barrés tirent toujours la croissance

Livre blanc : la sécurisation des paiements sur internet au coeur des préoccupations des e-commerçants Paris le 28 octobre 2013 Communiqué de presse Livre blanc : La sécurisation des paiements sur internet au cœur des préoccupations des e-commerçants La FEVAD publie aujourd’hui son « Livre Blanc sur les moyens de sécurisation des paiements sur l’internet ». Ce document est le fruit d’un long travail d’enquête mené par la FEVAD avec le concours du Cabinet Praxton auprès d’un très grand nombre de sites de ventes en ligne et d’acteurs de la sécurité des paiements sur internet. · La fraude concerne tous les acteurs. · La sécurisation des moyens de paiement et la fluidité du parcours client sont deux objectifs indissociables pour les E-Commerçants : à cet égard la Fevad renouvelle son attachement à une approche dite « par les risques », qui laisse au e-commerçant le choix de mettre en œuvre le moyen de sécurisation le plus adéquat en fonction de sa connaissance du client, de ces produits et du contexte de la commande. Méthodologie A propos de la Fevad A propos de Praxton

Etude FEVAD : Le marché du e-commerce en France en 2015 Etude FEVAD : Le marché du e-commerce en France en 2015 La France est le 3ème pays européen en matière d'e-commerce, derrière le Royaume-Uni et de l'Allemagne. Nous avons publié récemment le top 100 des e-marchands français en terme de chiffre d'affaires. On y voit notamment que le top 3 était constitué de Voyages-SNCF, Cdiscount et Vente-Privée, trois leaders dans leurs secteurs respectifs. Mais pour prendre de la hauteur sur les performances du e-commerce en France sur 2014, nous allons profiter de l'étude publiée récemment par la FEVAD sur les chiffres clés du e-commerce hexagonal. Voici en détails les principaux chiffres clés du e-commerce en France en 2014 par rapport à 2013 : Que retenir de ces chiffres sur le e-commerce en France sur 2015 ? Comme chaque année, le e-commerce croît (+11% entre 2014 et 2013) même si l'on constate que la croissance ralentit (par exemple, entre 2009 et 2010, on connaissait +26% de croissance). Source : Vous avez aimé ? Cet article vous a plu ?

WaveSoft - Logiciel de gestion : | e-Commerce, m-Commerce, Vente en ligne, boutique en ligne, fevad, Oxatis, Magento, PrestaShop : Votre site e-Commerce en connexion directe avec votre Gestion Commerciale,ERP pour les TPE, PME/PMI, Comptabilité, Gestion C Voici quelques chiffres sur le e-Commerce issus du rapport "chiffres clés 2013" de la Fevad*. 45 milliards d'€ de chiffre d'affaires généré en France sur le segment des particuliers (B to C), 312 milliards d'€ de chiffre d'affaires généré en Europe sur le segment des particuliers (B to C), 1 milliard d'€ de chiffre d'affaires généré par le m-Commerce (smartphones, tablettes etc.) soit +150% par rapport à 2011, La France au 6ème rang du commerce en ligne dans le monde, Ces chiffres montrent à quel point le commerce en ligne est entré dans les habitudes de consommation. Que vous ayez d'ores et déjà une activité commerciale traditionnelle ou que vous soyez sur un projet de création (voir nos offres "créateur d'entreprise"), il est important de voir au-delà de l'aspect graphique d'un site de vente en ligne. La mise en place d'un site e-Commerce revient ni plus ni moins à créer une activité commerciale à part entière. * Dossier complet de la Fevad

Projet E-commerce : les grandes étapes - Synolia Expert E-commerce Les grandes étapes d'un projet E-commerce Après plusieurs centaines de projets E-commerce traités depuis 2004, nous nous apercevons régulièrement que les grands jalons d’un projet E-commerce ne sont pas toujours maitrisés par l’entreprise qui souhaite mettre en œuvre une nouvelle plateforme de vente en ligne. Il est étonnant que même de grosses structures, responsables d’activités générant des millions de chiffre d’affaires, n’aient pas toujours totalement conscience de l’enchainement d’un projet de vente en ligne, de sa conception initiale jusqu'à sa mise en ligne finale qui n’est d’ailleurs bien souvent que le départ d’une nouvelle phase : la maintenance. Petite revue des étapes d’un projet... A l’origine était l’idée : « Vendons en ligne ! 1. Première bonne idée : Mettre en place un comité de pilotage pour animer le projet : réunions régulières pour en évaluer l’avancement, définir les actions à mener, suivre un planning. Seconde bonne idée : Réaliser un cahier des charges 2. 1. 3. 4.

Connecter PGI et sites marchands 01net. le 21/05/07 à 00h00 L'e-commerce ne s'est jamais aussi bien porté. Il a atteint 12 milliards d'euros en France en 2006, en augmentation de 44 % en un an selon l'Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne). Près d'un Français sur trois achète en ligne, estime GfK. À l'image de Taifas (vente d'huile d'olive et de produits gastronomiques ?" C'est le cas des éditions Pêcheur d'images et Plisson, qui ont exploité le module Boutique de Sage e-commerce pour construire Plisson.com. ' Nous possédions déjà Sage 100 pour la gestion commerciale et la facturation ', explique Sylvie Aubrun, responsable e-commerce et animation du site (100 000 euros de CA en ligne). ' Grâce à l'intégration de Sage e-commerce à notre gestion commerciale, les échanges de données sont automatisés. L'utilisation : se concentrer sur le catalogue Les éditeurs de gestions commerciales et de PGI proposent presque tous des extensions e-commerce à leur progiciel. La mise en ?" Si vous êtes pressé Non.

Petite histoire de l’e-commerce Avec l’avènement d’internet et des systèmes de paiement en ligne, ce n’est plus tout à fait une surprise que les achats et les ventes se négocient de plus en plus en ligne. Voici un petit aperçu historique de l’e-commerce Les débuts de l’e-commerce Alors que de nos jours, faire des achats ou des ventes en ligne semble être pour vous un geste anodin et banal, ce n’était toujours pas le cas auparavant, notamment lors des tout premiers balbutiements de l’e-commerce. Le développement de l’e-commerce Au début des années deux milles, avec l’arrivée des noms de domaines et des URL, des entreprises américaines et européennes commencent à créer leur tout premier site vitrine, ou les produits et les prestations de services y sont présentés, ainsi que commercialisées.

Related: