background preloader

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014.

Bilan e-commerce en 2013. Evolution et perspectives 2014.
1 – Les chiffres clés du E-Commerce en 2013 Selon le bilan réalisé par la Fevad (fédération E-Commerce et vente à distance) le 31 janvier 2014, les ventes sur Internet ont progressé de 13,5% en 2013 pour atteindre 51,1 milliards d’euros. À titre de comparaison, les ventes en ligne avaient progressé de 19% en 2012 et de 22% en 2011. Cette hausse constante du chiffre d’affaire du E-Commerce français s’explique par une augmentation du nombre de consommateurs (+5% par an) et de la quantité de transactions réalisées au cours de l’année (18 transactions effectuées par acheteur en 2013 contre 16 en 2012). Le panier moyen a quant à lui baissé pour s’afficher à 84,5€ contre 87,5€ en 2012, en enregistrant son plus bas historique au 4ème trimestre 2013 à 83€. Le nombre d’offres disponibles sur le E-Commerce français a également augmenté puisque la quantité de sites E-Commerce s’est accrue de 17% (soit 20 000 nouveaux sites) pour atteindre 138 000 sites actifs en 2013. Related:  E commercepartie 3

Petite histoire du eCommerce Qu’est-ce que le eCommerce? On appelle « Commerce électronique » (ou eCommerce) l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. La plupart du temps il s’agit de la vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme de eCommerce englobe aussi les mécanismes d’achat par internet (pour le B-To-B). (extrait du eCommerce : les débuts du commerce en ligne Les débuts et l’évolution du commerce électronique sont intimement liés avec l’évolution et la généralisation d’Internet. Amazon, l’un des sites pionniers du eCommerce Au départ, l’absence d’autorité centrale capable de définir des règles et de les sanctionner a laissé craindre une certaine forme d’anarchie sur Internet et a largement freiné le développement d’activités commerciales sur ce réseau. Mais surtout, l’esprit des principaux acteurs de l’Internet, dans les années 80 et 90 était orienté vers le partage gratuit et libre de l’information. (source : www.e-commerces.eu) Voir aussi

E-COMMERCE | Introduction au e-commerce I. E-commerce A) Présentation (définition) Le « Commerce électronique » (ou e-Commerce ) est l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de transactions commerciales. Il s’agit généralement de la vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme de e-Commerce correspond également aux mécanismes d’achat par internet (pour le B-To-B). Le concept de e-commerce a fait son apparition au moment des premières transactions faites par des moyens électroniques. Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l’échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques. C’est grâce à Michael Aldrich que les transactions en ligne ont été inventées en 1979. Le fait que les TIC et internet se soient démocratiser dans les foyers a permis la participation aux mutations du commerce. B) Historicité Les débuts et l’évolution du commerce électronique sont fortement liés avec l’évolution et la démocratisation d’Internet. C) Evolution

Infographie : les chiffres clés de l'e-commerce français en 2015 Combien d'e-marchands dépassent le million d'euros de ventes ? Comment progresse le mobile dans l'e-commerce ? Quid des marketplaces ? Sur les 164 200 sites marchands actifs en France actuellement, 6 000 réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un millions d'euros et pèsent à eux tous 89% du commerce électronique français, relève Skeelbox dans une infographie réalisée à partir des chiffres clés 2015 de la Fevad.

Chiffre d'affaires de l'e-commerce en France La croissance du marché de l'e-commerce en France depuis 2005 et les prévisions pour l'année prochaine. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes sur Internet continuent de progresser à un rythme soutenu. En 2014, les ventes sur internet ont atteint 56,8 milliards d'euros, en hausse de 11% sur un an. Les ventes de Noël (novembre-décembre), qui représentent 20% du chiffre d'affaires de l'année, ont atteint 11,4 milliards d'euros soit 13% de plus qu'à Noël 2013. Note méthodologique : L'indice global de croissance et l'estimation de la taille de marché Fevad sont calculés à partir des données recueillies auprès des sites du panel iCE 40/Fevad, des valeurs des paiements électroniques communiquées par les plateformes sécurisées de paiements qui participent à l'enquête (Be2bill-Rentabiliweb, Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ingenico Payment Services, Paybox, Paypal, Payzen, Worldline), ainsi que des paiements hors cartes bancaires.

L'e-commerce britannique enregistre une croissance de 14,3% en février Les pluies et inondations de février ont incité les Britanniques à se tourner plus que jamais vers l'achat en ligne. Dans l'ameublement, le tiers des ventes se fait désormais sur Internet. Les consommateurs britanniques ont manifestement mis à profit l'un des hivers les plus pluvieux jamais enregistrés au Royaume-Uni pour faire leurs courses depuis leur canapé. Les ventes en ligne non alimentaires y ont en effet progressé de 14,3% entre les mois de février 2013 et 2014, d'après le baromètre British Retail Consortium - KPMG. Si l'on exclut l'e-commerce, les ventes non alimentaires en magasin ont sur la période décliné dans la moitié des catégories de produits, parmi lesquelles l'habillement. En France, l'e-commerce a enregistré une croissance de 7,8% en février 2014 par rapport à février 2013.

Avantages et inconvénients de l’e-commerce Accepter un nouvel emploi, intégrer une nouvelle entreprise est à la fois une expérience excitante, mais également un défi. Tout individu intégrant une nouvelle entreprise est confronté à plusieurs difficultés ayant un impact sur la qualité de ses missions. En effet, il doit s’adapter à son nouvel outil de travail (par exemple, un nouveau logiciel, des machines plus récentes que celles précédemment utilisées avec des fonctionnalités plus complexes à appréhender), son nouvel environnement de travail (tel est le cas d’un salarié qui auparavant travaillait seul dans son bureau partagé avec plusieurs collègues), ainsi que les rites pratiqués (façon de se saluer en arrivant le matin, célébration ou non des anniversaires des collègues pendant les pauses,…). La culture d’entreprise peut être définie selon G. L’organisation constitue l’ensemble des moyens structurés en fonction d’objectifs, regroupant des individus aux intérêts propres pouvant se réunir au sein de groupes.

Point de vue régional : le commerce en ligne, menace ou opportunité - Blogue — Médialog Je suis un acheteur local. J’aime le commerce de proximité et je suis conscientisé à l’idée que nous avons un devoir de citoyen envers notre économie locale. C’est important si on veut préserver un minimum de choix, de services et d’emplois dans notre communauté. L’autre jour dans une boutique locale, j’ai vu deux dames essayer des vêtements et noter les numéros de produits et les grandeurs afin de ne pas se tromper dans leur commande en ligne. À mon avis, les commerçants locaux doivent réagir rapidement à cette menace. La résistance des commerçants vient souvent de l’incertitude du retour sur l’investissement. Ça ne sert à rien de bousculer les choses. Chaque étape est importante. 85 % des internautes ont consulté, en 2013, au minimum une source d’information en ligne avant de procéder à un achat en ligne ou en magasin.40% des internautes trouvent importante la présence des entreprises, grands comme petits détaillants, sur les réseaux sociaux.

Exclusif : Les pure players dominent l'e-commerce français, selon une étude de Xerfi-Precepta Delphine David, directrice d’études – Pôle Distribution de Xerfi livre une analyse de l'étude menée par Xerfi-Precepta sur l'e-commerce français à horizon 2015. Apparemment, l’e-commerce aux particuliers ne connaît pas la crise. Indifférentes à la dégradation de la conjoncture économique et portées par les innovations technologiques, les ventes en ligne ont ainsi bondi de 22 % en 2011 pour atteindre 37,7 milliards d’euros, représentant désormais 3,4 % de la consommation des ménages et 7,9 % du chiffre d’affaires du commerce de détail. Les experts de Xerfi-Precepta tablent sur une croissance annuelle moyenne de 15 % entre 2012 et 2015, date à laquelle le commerce en ligne pèsera 66,7 milliards d’euros (5,4 % de la consommation totale des ménages). Les ventes en ligne aux particuliers à l’horizon 2015Ce dynamisme doit toutefois être relativisé. Une quarantaine d’opérateurs truste 25 % de l’activitéMalgré le ralentissement de sa croissance, l’e-commerce attire toujours plus d’entreprises.

L'e-commerce français atteint 45 milliards d'euros en 2012 Les dépenses en ligne ont progressé de 19% l'an dernier en France. L'accroissement de l'offre et la hausse du nombre de cyberacheteurs compensent largement le déclin du panier moyen. Les dépenses en ligne des Français ont atteint 45 milliards d'euros sur l'année 2012, en progression de 19% par rapport à 2011, annonce la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). "L'e-commerce dépasse donc pour la première fois le secteur des télécoms, qui se situe autour de 40 milliards d'euros", précise son délégué général Marc Lolivier. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires de l'e-commerce s'est élevé à 13,1 milliards d'euros. Le nombre de paiements sur Internet a poursuivi son essor tout au long de l'année, enregistrant une hausse de 28% sur l'ensemble de l'année 2012 et de 25% au quatrième trimestre, ajoute la Fevad.

Infographie : les chiffres du marketing mobile au 4ème trimestre 2013 25,9% des équipés smartphones prennent des photos de produit en magasin et 17,9% les envoient à des proches. La Mobile Marketing Association France (MMAF) a publié les résultats du 3ème trimestre du Baromètre du Marketing Mobile, réalisé en partenariat avec comScore, GfK et Médiamétrie. 27 millions de Français, soit 49,7% de la population française de 15 ans et plus, sont des mobinautes. Ils se connectent à Internet au moins une fois par mois. Le taux de pénétration des smartphones atteint 61,6% chez les internautes et la pénétration de la 4G est de 21% auprès des équipés smartphones. 7,9 millions de foyers sont équipés de tablettes, soit 29% des foyers français. 79,3% des mobinautes accèdent à Internet tous les jours (61,9%) ou presque tous les jours (17,4%). 2,972 millions de mobinautes ont réalisé au moins un achat avec leur mobile au cours du dernier mois. En savoir plus sur Offremedia.com

Les contraintes du commerce en ligne Selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance) plus de 100 000 sites de ventes en lignes étaient actifs en 2011, pour le e-commerce 37,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance de 22% prévu sur 2012. Si le commerce en ligne se développe à un rythme effréné, les consommateurs et les commerçants s’exposent à certaines contraintes. Les contraintes pour le consommateur Tout d’abord certains consommateurs éprouvent une réticence envers le web 2.0 : difficultés dans la navigationpistage des informations dues aux cookiescréation obligatoire d’un profil avec le fameux Captcha à recopier (code du type : Tf7wFi)piratage du paiement par CBpossibilité de tomber sur un site malveillantcontrefaçon Puis des difficultés peuvent être rencontrées au niveau de la livraison : coût de la livraisondélais de livraisonobligation de paiement par CB ou paiement électronique, sinon le délai de livraison s’allonge dans l’attente du chèqueéchange ou remboursement service après vente

Acheter sur Internet en toute sécurité Faire son shopping sur Internet est une tendance qui se développe de plus en plus en France. Cependant, cet acte qui se veut banal peut comporter quelques risques. Heureusement des solutions permettent de faire ses achats sur Internet en toute sécurité. Acheter sur Internet, un acte de plus en plus simplifié La Toile permet d'acheter des biens et services de toute nature sans se rendre dans un magasin: voyages, billetterie, applications, livres, musique, épicerie… Les Français après avoir montré quelques réticences à l'achat sur Internet se laissent de plus en plus séduire par ce nouveau moyen de consommer. À savoir: selon une étude de l'Insee parue en juin 2013, 56% des Français ont déclaré avoir fait un achat en ligne en 2012, contre 32% en 2007, soit une augmentation de 75%. Le shopping sur Internet n'est pas sans risque Le principal risque contenu dans l'achat sur Internet intervient au moment du paiement. Des précautions indispensables pour acheter sur Internet

Related: