background preloader

Travail collaboratif [Accueil]

Travail collaboratif [Accueil]
Parce que travailler avec les autres n'est pas évident mais essentiel, ce site web vous aide à travailler autrement pour vous permettre de devenir meilleurs. Nous cherchons à expliquer, rendre compte, donner des points de repères pour vous aider à anticiper et à prévoir les bonnes décisions d'organisation. CoopérationComment réussir un projet de travail collaboratifLa performance des entreprises, dans une société industrielle et commerciale, est de savoir produire et de savoir vendre mieux et plus vite que ses concurrents.... >>plusIdentifier les enjeux du travail collaboratifLa conséquence du développement de l'intelligence collective est l'amélioration de la coopération. Une coopération est totale quand le travail collectif correspond à un but commun.... >>plusWeb 2.0Comprendre les évolutions du webLe développement de l'Internet haut débit fixe et mobile (ADSL et 3G) a de nombreuses conséquences:la convergence des réseaux et les applications en ligne....

Communautes-Numériques | Bienvenue sur le blog de Communautes-Numériques Les réseaux sociaux au cœur de l'entreprise : un choix « durable » Les réseaux sociaux ont une part importante aujourd'hui dans la vie de nombreuses personnes. Il suffit de voir les nombreux chiffres et statistiques, chaque jour en augmentation. Leur usage commence à être également intégré au sein des entreprises avec notamment les « RSE » (Réseau Sociaux d'Entreprise). Lorsqu'ils sont intégrés dans une démarche de « Responsabilité Sociétale des Entreprises », la valorisation de l’outil en est bien plus importante ! Les réseaux sociaux : des usages, des habitudes Aujourd'hui, Facebook est entré dans les us et coutumes de plus d'un milliard d'individus dans le monde [1]. Facebook, mais aussi d'autres outils d’échanges, de partages ou de conversation comme : Google+, Twitter, LinkedIn, Viadéo et même Pinterest. En outre, il est même intéressant de constater que chacun de ces supports dispose d'applications mobiles (même Pinterest), qui se cumulent à d'autres comme Instagram ou Foursquare. Une véritable jungle, mais tellement évidente pour les addicts !

Les collaborateurs connectés, plus motivés ? Autoriser l'usage des réseaux sociaux en entreprise aurait tendance à améliorer le contentement et la motivation des salariés. Reste qu’une véritable politique de fédération passe par une stratégie plus globale. Favoriser l’usage des réseaux sociaux en entreprise serait un facteur non négligeable de motivation et d’engagement des employés, annonce Going Social, une étude publiée récemment par KPMG. Selon le rapport, seulement 41 % des salariés qui travaillent dans une entreprise interdisant l’accès aux réseaux sociaux se montrent satisfaits de leur travail, contre 63 % des individus qui évoluent au sein de compagnies dans lesquels ils sont disponibles. Apparemment, le bénéfice se constaterait aussi du côté des sociétés : 80% de celles ayant permis leur usage y voient un bénéfice. L’usage des réseaux sociaux doit être accompagné Cela, sous réserve de sensibilisation, évidemment. Les pays émergents plus friands

Pourquoi trop de projets de réseau sociaux d’entreprise échouent dans les 6 mois - JDN web & tech Aujourd’hui, les entreprises qui n’ont pas une réelle présence sur les médias sociaux grand public sont l’exception. Les sociétés explorent même les bénéfices des réseaux sociaux internes pour leur organisation. Au cours des dernières années, beaucoup de choses ont changé dans l’attitude des entreprises envers les réseaux sociaux. Il n’y a pas si longtemps, les cadres dirigeants étaient terrorisés à l’idée que des secrets d’entreprise puissent être divulgués sur Facebook et Twitter, et ils percevaient l’utilisation des réseaux sociaux uniquement comme une perte de temps, un lieu idéal pour les commérages de bureau. Ce changement de perception est sans aucun doute lié à des statistiques particulièrement intéressantes qui attestent des avantages de la mise en place de réseaux sociaux internes destinés aux collaborateurs. De nos jours, il y a de moins en moins de promoteurs de ce concept simpliste de machine à café virtuelle. Mais ceci met en évidence une autre cause fréquente d’échec.

Marketing : sur Facebook, la "course aux fans" ne suffit pas. Quatre millions d'entreprises dans le monde ont une page Facebook, mais l'enjeu clé reste pour elles de capter des internautes consommateurs toujours plus sollicités et bâtir une stratégie marketing propre à ce nouveau média, selon Carolyn Everson, une des dirigeantes du groupe. Habituées à créer des campagnes "classiques" pour la télévision, les médias papier ou l'affichage public, les équipes marketing des grands groupes et des annonceurs doivent appliquer à Facebook "un savoir-faire et une compétence totalement différents", résume Mme Everson, vice-présidente du groupe chargée des Solutions marketing monde dans un entretien à l'AFP. "Sur Facebook, il faut arriver à engager une +conversation+ avec les utilisateurs et créer des contenus convaincants pour engranger des fans et des consommateurs qui feront ensuite la promotion de la marque autour d'eux", explique-t-elle. La "course aux fans" ne suffit pas

Les TPE et PME ratent-elles le virage des réseaux sociaux ? Traiteur, hôtelier, garagiste, dentiste, consultant ... C'est un large panel d'artisans, de commerçants et de professions libérales employant moins de 300 salariés (" pure Player " exclus), que la web agency Linkeo a pu sonder cet été pour évaluer comment ces petites structures s'emparent du phénomène numérique en 2012. Surprise, ces métiers plutôt traditionnels, sont en train de combler leur retard en la matière. " En deux ans, elles ont beaucoup mûri sur le sujet, observe Richard Volodarski, responsable marketing opérationnel chez Linkeo. Pour la grande majorité, internet n'est plus un simple accessoire oublié sur une étagère, mais bien un outil de travail et de communication ". 59% déterminées à rester dans le coup Comme en 2011, la principale motivation du petit entrepreneur à créer un site web consiste à diversifier son budget communication (59%), avant les items " faire connaitre ses produits et ses services " (56%) et " générer de nouveaux contact " (53%).

Related: