background preloader

Comment le numérique est en train de métamorphoser le monde de l'art

Comment le numérique est en train de métamorphoser le monde de l'art
L'artiste sait parfaitement gérer son image C'est un fait connu depuis Exit through the gift shop, le film dédié à Banksy : l'artiste sait parfaitement gérer son image, l'alimenter de rumeurs et de mythes et la faire fructifier. En octobre dernier, son utilisation promotionnelle d'Internet a été exemplaire et a soulevé des questions et réserves applicables à tout le monde de l'art. Banksy est parvenu à démocratiser son art, à le faire connaître dans les cercles non attenants au monde de l'art. Ce succès a suscité autant d'admiration que de rejet. Les musées et institutions essaient de suivre son chemin, mais Banksy a également essuyé des critiques. AMA a enquêté sur le défi que l'ère numérique impose au monde de l'art. L'ère numérique : vers une démocratisation de l'art plus aisée ? Le progrès numérique a été accueilli de manière presque messianique. Ainsi, le numérique aurait changé la structure, mais pas l'essence de notre consommation culturelle. Créer le plus grand dessin du monde

http://www.latribune.fr/blogs/le-blog-sur-le-marche-de-l-art/20140313trib000819757/comment-le-numerique-est-en-train-de-metamorphoser-le-monde-de-l-art.html

Related:  cdimancyMuseologiaMEMOIRE/NUMERIQUE AURA

Internet et les ordinateurs, une réelle source de pollution - Ma planète bleue Parler par messagerie instantanée, jouer à des jeux en réseau ou simplement surfer sur Internet sont désormais des activités courantes pour les usagers du Web. Qu’on le veule ou non, Internet fait désormais partie intégrante de nos vies, mais malgré que cette vaste toile informatique soit une invention des plus fantastiques, elle pollue et on ne parle pas ici que de SPAM ou de virus informatique, mais bien d’émissions de CO2! Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales.

L’impact du numérique dans l’art et la création Rencontres25/04/2016 Le plateau des Rendez-Vous du Futur à l'espace Saint-Sauveur - Avril 2016 Comment les artistes appréhendent-ils le numérique ? Construire une culture numérique et participative dans une institution patrimoniale Jeudi 16 octobre 2014, la Ville de Bordeaux m’a invité à intervenir lors de la journée « Culture et numérique », dans le cadre de la Semaine digitale. Voici la trame de mon intervention, qui m’offre l’occasion de livrer quelques pistes de réflexion autour du musée participatif, en m’efforçant de montrer comment construire une culture numérique et participative au sein du musée. Il manque quelques éléments qui rebondissaient sur les interventions précédentes, notamment en réponse à mon confrère Samuel Bausson autour des cultures du web et de leur adoption par les musées. Pour plus d’informations, consultez le livetweet avec les deux hashtags #SDBX4 et #culturnumbx14. Qu’est-ce la participation ?

Record de fréquentation des musées parisiens en 2014 Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Paris enregistre une hausse de la fréquentation de ses établissements culturels. Près de 3,4 millions de personnes ont arpenté leurs allées pour admirer leurs œuvres. Les musées parisiens continuent d'attirer de nombreux visiteurs. L'année 2014 n'a pas démenti leurs chiffres de fréquentation de l'année passée. Au contraire. Durant les douze derniers mois, les musée de la Ville de Paris ont même fait mieux qu'en 2013. Internet, ange ou démon pour l'écologie La migration des éléments de nos civilisations (sons, images, connaissance, flux, échanges...) vers l’espace virtuel s’accélère. Pour l’accompagner et la supporter, les ordinateurs, réseaux, smartphones, et autres joujoux « connectables » ont fleuri par milliards, aggravant la surexploitation des ressources de la planète. Pourtant, ce phénomène migratoire global du matériel à l’immatériel peut être considéré comme un mécanisme de défense macroscopique de la nature.

Musées: par-delà le patrimoine (1/4) : Louvre Abu Dhabi, Guggenheim de Bilbao : entre marchandisation et soft power Alors que le musée d'Orsay fête son 30ème anniversaire et qu’un grand week-end entièrement gratuit (de vendredi à dimanche prochain) vous permettra de (re)découvrir cette belle institution ; nous allons consacrer notre semaine aux Musées. Ce matin, nous allons nous intéresser aux partenariats, aux échanges entre des structures internationalement connues. Musées d’arts contemporains, musée patrimonial, colonial, du Louvre à Pompidou en passant par le Musée d’Orsay, la France est un pays qui, tout particulièrement, place sa politique muséale au cœur de sa stratégie d’influence diplomatique et de rayonnement culturel.

Quand la culture fait sa révolution numérique « Aujourd’hui, je n’envisage plus de réaliser mes projets sans avoir recours au numérique » affirme Cécile Léna, scénographe installée à Bordeaux, spécialisée dans les décors miniatures animés de sons et de lumières. Dans une société régie par les technologies, le monde de l’art ne pouvait pas passer à côté de sa révolution numérique. Apparus dans les années soixante-dix, les « artistes digitaux » et « artistes digitales » investissent désormais de plus en plus l’art contemporain : images numériques, robotique, simulations, réalité augmentée… Les œuvres s’animent, s’illuminent et prennent vie. L'interaction au coeur de l'art numérique « L’interaction dans l’art n’est pas née avec le numérique, remarque DA-joss, ancien passionné d’informatique, actuellement étudiant aux Beaux-Arts, spécialisé dans le vidéo-mapping (projections vidéo en très grand format).

Le musée virtuel de Google permet-il d'améliorer l'accessibilité à la culture ? - "La communication est avant tout une question de bon sens" Rappelons que l'accessibilité à la culture est garantie par la Constitution française du 27 octobre 1947: « La Nation garantit l'égal accès à l'enfant et à l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture ». L'Etat est donc garant de cette accessibilité et les musées se sont vus attribués une mission d'utilité publique en plus de leur rôle de conservation du patrimoine. De nombreuses initiatives ont été menées pendant la dernière décennie pour tenter de démocratiser les institutions muséales: délocalisation de musées en régions avec l'ouverture du Louvre Lens et du Centre Pompidou Metz, expositions « hors les murs », numérisation des collections permanentes... De plus en plus de musées considèrent le numérique comme une opportunité pour favoriser l’accessibilité à la culture et attirer dans les musées un public non prédisposé à l'art. Mais quelle en est la contrepartie? Internet permet-il réellement d'effacer les barrières à l'accès à la culture?

La génération Y adepte de la culture participative, aux musées de savoir les attirer Le mois dernier, Air of melty vous présentait Snapchat et l’humour comme étant deux outils marketing de choix pour pousser les jeunes dans les musées. En tout cas, le Los Angeles County Museum of Art, rapidement suivi par d’autres musées, a décidé de miser sur ce cocktail pour inciter les jeunes à ouvrir les portes des musées en tout genre et à se laisser tenter par la culture. Mais d’ailleurs, globalement, quel est le rapport de la génération Y aux musées ?

Le coût écologique d'Internet Laurent Lefèvre est chercheur dans l'équipe-projet reso, au Laboratoire lip (umr cnrs, École normale supérieure de Lyon, inria, Université Claude Bernard). Que représente Internet en termes d’équipements « physiques » ? Laurent Lefèvre : Internet est le « réseau des réseaux », c’est-à-dire une interconnexion de tous les réseaux. Il dépense 7,56 millions de $ sur Ethereum pour une horreur d'alien punk qui fume la pipe : les NFT en folie La fièvre des NFT continue – Cela ne vous aura pas échappé, mais la cryptosphère est en pleine folie de NFT en ce moment. Ces tokens non fongibles se vendent comme des petits pains, atteignant des valeurs à peine croyables. En voici un petit exemple quelque peu… démesuré ! Une image pixelisée qui vaut des millions À l’origine de leur création, en 2017, les images numériques des CryptoPunks – rendues uniques via des NFT – pouvaient être réclamées gratuitement par toute personne possédant un wallet Ethereum (ETH). Ces images de 24×24 pixels ont été générées de manière algorithmique par Larva Labs à l’origine, et elles ont connu un certain succès grandissant par la suite.

Culture et numérique : une génération " e-perdue " ? Tout n’est pas encore en phase entre le numérique trop foisonnant et balbutiant et la "consommation" de la culture. Selon l’étude« Institutions culturelles et grands diffuseurs : comment doivent-ils se réformer à l’ère du numérique ? » menée par Kurt Salmon pour le Forum d'Avignon Paris, les publics naviguent à vue et sont « e-perdus ». Face aux insatisfactions et attentes, l’enquête révèle des recettes pour des nouveaux usages bien maîtrisés. Avec chaque jour plus de 4 heures de musique écoutée dont 1h15 en streaming, 2h29 de TV dont 49 minutes en télé délinéarisée (catch-up, Youtube), pas de doute : " avec le numérique -source d’instantanéité, d’hyper choix et d’innovation- la culture se consomme déjà autrement, surtout chez les 15/25 ans " estiment Philippe Pestanes, associé et Sarah Perez, senior manager chez Kurt Salmon et auteurs de l’étude internationale : Institutions culturelles et grands diffuseurs : comment doivent-ils se réformer à l’ère du numérique ? Florence Berthier

Snapchat et l’humour, deux outils marketing de choix pour pousser les jeunes dans les musées La semaine dernière, Air of melty vous annonçait le lancement prochain de Snapchat Discovery, un nouveau service éphémère censé donner de la place à la publicité et aux news, avec l’ambition (pas vraiment) cachée de rentabiliser l’application de partage de photos éphémères et de rentabiliser son audience grandissante. Il faut dire que Snapchat figure dans le top 3 des applications les plus populaires auprès des jeunes aux USA, d’après une étude récemment dévoilée par la société Statista. Mais qu’on se le dise, les marques n’ont pas attendu l’accord officiel des fondateurs de Snapchat pour faire de la publicité sur son service ou, en tout cas, pour communiquer sur son service. Il y a plusieurs mois, nous vous avions déjà parlé de la campagne menée par WWF sur Snapchat, avec le selfie et l’éphémère au cœur de l’opération ‘Don’t let this be my #lastselfie’.

Internet bouleverse-t-il vraiment l'éducation? Les innovations numériques vont-elles changer en profondeur le système éducatif? Emmanuel Davidenkoff. A chaque fois qu'une nouveauté intervient, un chercheur ou un expert anticipent un bouleversement de l'école.

Related: