background preloader

Outil participatif territorial

Outil participatif territorial

http://carticipe.net/

L'expérience de Moderniser sans Exclure Exclusions, précarités, dysfonctionnements dans l"entreprise et dans la société : ces questions suscitent des débats auxquels tout le monde participe. Tout le monde ... sauf les principaux intéressés. Et pourtant ne seraient-ils pas les mieux placés pour en parler ? La programmation urbaine, entre projet politique et projet urbain Armature programmatique de la polarité sud : Grenoble, Échirolles, Eybens (cc) Attitudes urbaines Les années 1980 marquent, en France, le passage d’une politique d’aménagement centralisée à un urbanisme de projet. Au plan réglementaire, la loi de décentralisation de 1983 confère aux collectivités territoriales une autonomie en matière de planification stratégique. Dans le domaine opérationnel, ce sont surtout les lois sur la maîtrise d’ouvrage publique et la passation des marchés de maîtrise d’œuvre qui constituent le fer de lance des démarches de projet urbain [1]. Cette prise de responsabilité des maîtrises d’ouvrage dans la mise en œuvre des opérations d’urbanisme a entraîné une multiplication des métiers du conseil et de l’expertise urbaine, de la promotion immobilière, des ingénieries spécialisées (Zetlaoui-Léger 2009). Trente ans après, il en résulte une complexification du système des acteurs, mais aussi des attentes de la société civile, en matière d’urbanisme et d’aménagement.

Budget participatif : notre bilan Vous avez des choses à dire sur ce premier vote participatif ? N’hésitez pas à réagir en laissant un commentaire à la fin de cet article. Le vote du budget participatif ouvert à tou-tes, quel que soit l’âge ou la nationalité, était une première à Paris. Comme de nombreuses associations du territoire, nous avions été sollicités par différentes directions de la Ville de Paris et nous avions répondu présents. Parallèlement, les Espaces Publics Numériques (EPN) parisiens étaient aussi invités à participer à l’opération.

Conseils pour réunions de consultation Posted on 2015/02/13 Lors du déploiement d’un nouveau projet, lors de votre arrivée à la direction d’une nouvelle unité, lorsque des collectivités consultent le grand public sur des orientations, il est parfois difficile de se faire entendre dans un contexte figé par la peur du changement. Voici quelques conseils pour animer vos réunions de consultation. Aujourd'hui - Moderniser Sans Exclure Rhône-Alpes Dès son origine MSE a compris que « la première exclusion était celle de la parole ». Pour favoriser la construction de cette parole, son écoute et mieux la faire entendre, elle s’est appuyée sur la vidéo qui permet également d’utiliser la force des images. MSERA valorise la parole collective qui se construit par des échanges, s'apaise et s’enrichit au cours de réunions. Sa démarche met en évidence la créativité des petits groupes et leur capacité d’expression, d’engagement, d’apprentissage pour trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent. En construisant progressivement un support filmé, nous visons, avant tout, à permettre une parole libre, collective et responsable degroupes de personnes volontaires, à favoriser l’émergence et la formulation d’idées ou de ressentis. Après une définition claire des objectifs et un accord sur les conditions de notre intervention, notre démarche originale d’auto-médiatisation se déroule en général de la façon suivante :

La démocratie participative en butte à la grande échelle Quartier Fátima, Cordoue ©H. Nez Dossier : Espaces publics urbains et concertation Si l’urbanisme est le principal thème mis en débat dans les dispositifs participatifs qui se multiplient depuis une quinzaine d’années en Europe (Bacqué et al. 2006 ; Sintomer, Herzberg et Röcke 2008), il y est rarement question des grandes transformations urbaines. Paris : les mirages du budget participatif.... Anne Hidalgo, maire de la capitale, a invité entre le 24 septembre et le 1er octobre 2014 les Parisiens à choisir parmi différents projets présentés par les services de la Ville de Paris (tipis dans des lieux publics, murs végétalisés, piscines temporaires, etc.), ceux qui seront mis en œuvre l’année prochaine. Si cette démarche se présente sous le vernis de la démocratie participative, le cœur de la politique municipale échappe à tout contrôle citoyen et la méthode employée est loin de permettre l’implication réelle des Parisiens dans la vie de la cité. Le budget participatif, l’arbre qui cache la forêt austéritaire

Intelligence Collective La démocratie participative est un terme que nous entendons souvent, mais comment faire pour que chacun puisse participer ? Lors de l’Up-Conférence le 20 juin 2013 modéré par Claire Aubé de Positive Press, je suis intervenue notamment avec Cyril Lage de Démocratie Ouverte, sur cette question. Ce dernier apportait son expertise sur les possibilités de mobilisation grâce aux outils web, et moi, son pendant, les outils pour la gestion physique de réunions pour créer le cadre nécessaire à la collaboration (pour en savoir plus sur les principes de base de la mobilisation). Plus largement, il s’agit de comprendre comment mettre ces outils au service de l’innovation sociale, mais aussi l’innovation responsable et durable.

Budget participatif, concertation : quel impact réel sur la ville Budget participatif © Radio France Une ville gouvernée de manière participative serait-elle très différente d’une ville dirigée de manière représentative ? Comment faire davantage participer les citadins et les citoyens à ces nouveaux modes d’expression et comment les organiser ? Les réunions de concertations sont-elles efficaces et utiles, en particulier quand elle concernent des projets d’urbanisme ? La participation dans l’habitat, une question qui ne date pas d’hier Pavillons construits pendant l’entre-deux-guerres par L’Habitation moderne, société coopérative d’HBM, à Neuilly-sur-Marne (93) © Claire Carriou Dossier : Effervescences de l’habitat alternatif En France, depuis la fin des années 1980, avec les dernières réalisations d’un ensemble d’expériences d’habitat participatif, l’engouement suscité par les expériences participatives dans le champ de l’habitat semblait être retombé. Qu’étaient devenues les idées nées autour de 1968 ? Les opérations naguère si commentées du Petit Séminaire de Marseille et de l’Alma-Gare à Roubaix, en passe de connaître une nouvelle réhabilitation, tendaient à être progressivement rangées dans le registre des curiosités de l’histoire de l’urbanisme français, tandis que le mouvement pour l’habitat groupé autogéré entamait une phase de déclin.

« La pédagogie sur les politiques publiques est un enjeu démocratique central Entretien - Démocratie participative 23/01/2015par Marion Esquerré © JBG/MairiedeParis Emmanuel Grégoire, adjoint au maire en charge des RH, des services publics et de la modernisation de l'administration, revient pour Le Courrier des maires sur la grande consultation sur les services publics municipaux lancée par la mairie de Paris le 21 janvier. L'opération s'inscrit dans la démarche globale de participation citoyenne, en complément du budget participatif mis en œuvre en début la mandature. Dispositif Lorsque l’on s’emploie à définir un concept aussi complexe que celui de « dispositif », on se retrouve confronté assez rapidement à la même difficulté qu’avait rencontrée Wittgenstein lorsqu’il entreprit de définir celui de « jeux » (Wittgenstein, 2005). S’il n’est pas difficile de reconnaître un jeu lorsqu’on le voit, explique l’auteur, s’il existe en quelque sorte un « air de famille » entre tous les jeux, aucune définition ne semble capable de rassembler l’ensemble de la famille et il est toujours possible de trouver un contre-exemple qui vient fragiliser le travail définitionnel si difficilement réalisé. L’héritage foucaldien, le dispositif comme mise en réseau d’éléments discursifs et non-discursifs Très largement mobilisé ces dernières années par les chercheurs en sciences sociales, le concept de dispositif doit en partie son succès aux travaux de celui que Gilles Deleuze a surnommé « le philosophe des dispositifs », Michel Foucault (Deleuze, 1989).

Participation et débats citoyens « La participation est une démarche avant d’être une solution. Elle permet de mener à bien un projet dans des environnements marqués par leur complexité et leur caractère incertain… » « Nous considérons nos actions de conseils, de formations et d’accompagnement comme intrinsèquement porteuses de démarches participatives. » Pour Kaléido’Scop, Carticipe : une nouvelle approche de l'urbanisme participatif L’arrivée du numérique a fait évoluer nos actes quotidiens autant que notre pratique professionnelle. Pour Repérage Urbain, notre bureau d’études en sociologie et urbanisme, elle a permis de lancer l’outil « Carticipe » qui nous amène aujourd’hui à repenser la façon dont nous exerçons notre profession. L’intention de départ Nous sommes quatre associés chez Repérage Urbain, tous issus des domaines des sciences humaines et de l’urbanisme. Une particularité du bureau d’étude est de travailler depuis de longues années avec des « carto-questionnaires » sur le terrain. Ces carto-questionnaires sont construits autour d’un fonds de carte autour duquel sont ajoutées des thématiques mises en débats et des questions comme pour un questionnaire d’enquête sociologique.

Related: