background preloader

Astronomie

Astronomie
Quel jour sommes-nous ? Les quatre jours particuliers de l'année : équinoxe de printemps, solstice d'été, équinoxe d'automne, solstice d'hiver. La durée des jours varie, la hauteur du soleil dans le ciel aussi, l'endroit où il se lève et il se couche aussi. Une activité intéressante au préalable, c'est de distribuer les éphémérides de l'année aux élèves (on les trouve sur le calendrier des postes) et de rechercher : * les jours où le soleil se lève le plus tard (7 h 46, du 27 décembre au 5 janvier) * les jours où le soleil se couche le plus tôt (15 h 52, du 6 décembre au 16 décembre) * les jours où le soleil se lève le plus tôt (3 h 49, du 11 juin au 21 juin) * les jours où le soleil se couche le plus tard (19 h 56, du 19 juin au 1er juillet) [ les heures sont données en temps universel, selon le méridien de Paris : il faut ajouter 1 heure en hiver, 2h en été ; ajouter encore quelques dizaines de minutes si l'on habite à l'Est du méridien de Paris, en enlever si l'on est à l'Ouest ! Related:  ASTRONOMIE & ASTRONAUTIQUE

Le site du Centre national d'études spatiales Les quatre saisons DÉCLENCHEUR ET CAUSERIE (Ouvrir – Roulette météo) Imprimez, plastifiez, puis affichez dans le local. Nommez un enfant qui sera la « Miss météo » de la journée. C’est cet enfant qui sera le ou la responsable de la roulette de la météo. Faites une discussion sur la température et déterminez, en groupe, où devraient être placées les aiguilles sur la roulette. « Miss météo » ira placer les aiguilles. Pour une journée où il pleut et fait soleil en même temps, utilisez les deux aiguilles, sinon placez-les au même endroit. Apportez des objets correspondant aux différentes saisons et demandez aux enfants de nommer les saisons auxquelles ils appartiennent. AMÉNAGEMENT(Ouvrir – Arbre est dans ses feuilles) Imprimez. (Ouvrir température - Saisons) Imprimez et affichez les images représentant les quatre saisons. Variante : servez-vous du tableau de météo comme système de motivation. FICHES D’ACTIVITÉ Chaque semaine, nous vous suggérons des fiches d’activité. LE COIN DES ATELIERS - Quatre saisons

Un nouveau télescope pour révolutionner l'astronomie amateur Un nouveau télescope développé par la start-up française Unistellar peut mettre l'univers profond à la portée de tout le monde, et même transformer chaque utilisateur en assistant pour l'astronomie professionnelle. Directeur scientifique de cette entreprise et membre de l'institut Seti, partenaire de cette innovation, l'astrophysicien Franck Marchis nous parle de ce télescope révolutionnaire. Ce qu'il faut retenir Malheureusement, plusieurs vocations naissantes d'astronomes amateurs se sont brisées face au mur de la réalité. L'amateur découvre que du travail et du temps sont nécessaires pour s'offrir de belles observations à l'œil nu. Une présentation réaliste de la performance réalisée avec l'eVscope. © Unistellar SAS Une innovation technologique va peut-être démocratiser encore plus l'accès à l'astronomie, à l'ère des technologies exponentielles chères à Peter Diamandis. Les ambitions de ses fondateurs dépassent ce cadre. Franck Marchis : Par hasard.

Sciences En lien avec ma séquence de sciences sur les papillons, voici quelques "trucs" pour mener un élevage de papillons, qui peuvent vous dépanner si vous vous lancez... Nous avons donc mené un élevage de chenilles de Philosamia riccini, espèce de papillons de nuit originiaires d'Inde, plus communément appelés Bombyx Eri.C'est un élevage assez facile à mener puisque, n'y connaissant rien, j'ai réussi à le mener jusqu'au bout : de l'oeuf au papillon.L'avantage c'est qu'on peut mener cet élevage à n'importe quel moment de l'année. J'ai donc reçu des oeufs fécondés (il faut savoir que les femelles Bombyx Eri pondent des oeufs, qu'elles aient été fécondées ou non, donc si on a des oeufs non fécondés... ça ne donnera rien). Où trouver des oeufs ? Alors là, j'avoue que pour moi ça a été facile puisque Stéphane m'a gentiment proposé via mon blog de m'en envoyer. Ou encore le site de l'OPIE : Quel matériel prévoir ? Des boites transparentes : Du grillage fin : Des petits outils : Des feuilles : Soins :

100,000 Stars Espace Elèves Bienvenue sur le site "Calendiers, miroirs du ciel et des cultures" Les animations multimédias ci-dessous vont te permettre de mieux comprendre certains phénomènes astronomiques, comme les saisons, les phases de la Lune ... Tu verras même, à travers l'histoire des calendriers, que l'astronomie est présente dans notre vie de tous les jours. Note : Si les animations ne se chargent pas, il faut installer un plugin flash sur ta machine. La course du Soleil Les saisons Les années bissextiles Les phases de la Lune Les 3 cycles : jour, mois, année L'histoire des calendriers Crédits Conception éditoriale et pédagogique et conseil scientifique : David Wilgenbus, La main à la pâte Roland Lehoucq : astrophysicien au CEA Gilles Cappe : professeur des écoles Hélène Gaillard : professeur des écoles Nathan Desdouits : polytechnicien Scénarisation de l’animation « L’histoire des calendriers » : Stéphanie Quitté Voix de l’animation « L’histoire des calendriers » : Odile Graumer Réalisation et programmation Flash :

Alternance jour-nuit et ensoleillement de la Terre L'animation permet de comprendre le phénomène des saisons. L'axe de rotation de la Terre n'étant pas perpendiculaire au plan de l'écliptique, selon la période de l'année, les rayons du Soleil n'arrivent pas de la même manière à la surface de la Terre : c'est le phénomène des saisons. Aux équinoxes, les rayons du Soleil sont parallèles au plan de l'équateur ; entre les équinoxes, ils sont au-dessus (printemps, été) ou en-dessous (automne, hiver), avec un angle maximum aux solstices : le soleil se positionne alors au-dessus d'un des tropiques (tropique du Cancer au solstice d'été, tropique du Capricorne au solstice d'hiver. La déclinaison solaire correspond à l'angle que font les rayons solaires avec le plan de l'équateur. La limite de l'ombre (un grand cercle de la Terre) oscille donc de part et d'autre de la position à l'équinoxe. Le petit soleil montre l'endroit de la Terre où le Soleil est au zénith à cet instant. Mode d'emploi Cliquer-glisser sur la sphère pour changer l'angle de vue.

A S T R O L A B O . com | Yatoutskifo pour l'astro 7 Space Simulators That Let You Explore the Universe Why should Mars rovers have all the fun? If you're tired of standing by while Curiosity rolls around up there, it's time to head out on the open exosphere and explore the universe for yourself — digitally, of course. SEE ALSO: 10 Must-Follow Tumblrs for Science Lovers A handful of excellent space simulators use real astronomical data to re-create the known universe in three dimensions. Fly through the galaxy at ludicrous speeds, map out humanity's best hope for extrasolar colonization, or mess with physics to create your own cosmic recipes. Some of these simulations stick to our own solar system, while others push the boundaries of our cosmological projections, procedurally generating star systems far beyond our galactic neighborhood. If you take any of these for a spin, let us know in the comments where you traveled.

No One Wants to Live in My 'Elysium'-Style Simulation Orbital Space Colony They will also be a pain in the ass to run. And I speak from experience on this because I briefly governed my own orbital colony. My time in command did not end well. Joe Strout gave me the opportunity to fail. Strout, who describes himself as “space nut,” was a childhood member of the L5 Society, an organization dedicated to advancing technology essential for building and launching orbital space colonies in the L5 orbit. Strout wasn’’t cool with that so he started programming. Part 1: Building your colony You start out by choosing whether or not to create something in low Earth orbit (which is better protected from radiation damage) or high Earth orbit (from which materials can be important from the moon for cheap). Deciding between LEO and HEO. This last part is important — because it can potentially throw your entire design into disarray. Gravity can be incredibly difficult to recreate in space. Oh — and all this also affects your budget. And that’s just the exterior. What a kingdom

fr:start [Virtual Moon Atlas] Déjà téléchargé plus de 700 000 fois dans le monde entier. Utilisé dans plusieurs ouvrages, observatoires étrangers, sites Web, émissions de télévision, revues astronomiques et pour préparer la mission lunaire Chandraayan 1. Recommandé par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Ministère de l'Education nationale français. Programme gratuit d'étude et d'observation de la Lune Pour Windows 2000/XP/Vista/Seven/8/Windows Mobile/MacOS/Linux © AVEC : NOUVEAU "CENTRE DE COMMANDES AVL" NOUVEAU MODULE WEBLUN (c) SUR LES SITES WEB LUNAIRES VISUALISATION DU CHAMP DES CAMERAS CCD OMBRES DYNAMIQUES AU TERMINATEUR AMELIOREES ORIENTATION DU GLOBE POUR LES DOBSONS 2 NOUVELLES TEXTURES VHR : LRO & CHANG'E 2 4 NOUVELLES TEXTURES "HISTORIQUES" : LANGRENUS... 5 NOUVELLES COUCHES SCIENTIFIQUES BASES DE DONNEES REACTUALISEES AVEC LA NOMENCLATURE UAI CREATION DU "LUNAR UNIVERSAL NUMBER / L.U.N." Le nouveau “Centre de commandes” de l'AVL et L'interface du module WEBLUN © Les nouveautés Programmation

Apollo 11-17 First man on the Moon - Apollo Moon Landings - QTVR photos from panoramas.dk Less known is that during all the missions they made image sequences which with today's computer technics can be stitched together into 360o interactive panoramas giving you the possibility to view the moon almost as you were there. Many of these panoramas have been published before but in low resolution and displayed in small sizes. Film used on the Moon was a modified Kodak Ectachrome 160. During the last years (2000-2005) the original films have been re-scanned in high resolution and the Apollo 11 images were released the week before the 35 year anniversary. Stitching these images to make 360 degree panoramas is a difficult task as the astronauts did not know anything about interactive panoramas and the stitching methods which would come 25 years later. Besides stitching them to panoramas the images are kept as much as possible in their original In several of the panoramas the sun is very low and shining directly into the camera which causes very large flares. All images are credit NASA

Related: